Le Blog Littéraire de Sophie Songe

29 mars 2017

"Un monde sans moi" de Franck Lucas aux Éditions Erick Bonnier

Un monde sans moi

 

"Un monde sans moi" de Franck Lucas aux Éditions Erick Bonnier

Franck Lucas : un récit tout en douceur...

 

ERICKBONNIER éditions - Éditeur - Un monde sans moi

Au crépuscule de sa vie, un homme emprisonné dans le silence se raconte enfin.  Dans sa traversée du siècle et de la guerre, sa boussole fut son amour d’enfance, Marie.
Par sa lucidité, son humour et sa mélancolie, Michel révèle, touche après touche, une histoire empreinte d’humanité, une flèche qui va droit au coeur.

http://www.erickbonnier-editions.com

 

Mon avis :

Michel, un homme discret fait le bilan de sa vie passée. Il revient sur ces années de guerre, sur son enfance et son amour Marie qui ne l'a jamais quitté...


C'est un récit qui respire l'authenticité et la pudeur. Avec simplicité, Michel se raconte à travers son histoire et celle des hommes qui ont traversé ce siècle d'épreuves et de combats avec lui.

L'écriture est limpide, touchante et on laisse filer les années écoulées autour de quelques pages. De l'innocence de l'enfance, de ce qui ancre à jamais et demeure dans l'adulte une fois construit. On déroule le fil des expériences vécues, des rencontres, des chemins de hasard qui comptent... La vie passe avec son constat de joie, de peine ou bien d'erreurs. C'est juste, intime, on a le sentiment que ce n'est ni trop, ni pas assez. Tout est à sa place et on y retrouve une forme d'équilibre.

La plume est posée, sereine pour évoquer le passage d'une destinée. Une touche feutrée, une lumière diffuse, ce roman se lit avec une conception de la mesure, du recul qui permet réellement de l'appréhender et de l'apprécier.

Ce n'est pas l'absence qui fait mal, mais c'est le silence qu'il faut un jour briser...

Parce qu'un jour, il n'y aura plus la peur, mais il sera peut-être trop tard...

Un roman court qui délivre un message universel, celui de l'amour et de sa vérité.

Citation :
"Comme seuls les taciturnes et les introvertis savent faire quand la digue se rompt sous l'effet d'un choc ou de l'alcool, je lâchais tout : mes combats et mes peurs, mes ressentiments et mes sentiments, tout ce que j'avais enfoui au plus profond de ma gibecière."

 

A propos de l'auteur :

Franck Lucas, après ses études à Sciences Po et l’Université de la Sorbonne, hésite à choisir la voie de l’écrivain mais se dirige finalement vers l’aventure entrepreneuriale. Il crée en 2008 une start-up qui doit son existence à une innovation « disruptive » puisqu’elle permet de refermer les canettes de boissons, un produit mondialement utilisé par chacun mais qui a connu peu d’évolutions en 80 années d’existence.
Lecteur et voyageur avant tout, il se passionne pour le roman polyphonique, pour la fusion de la poésie et de la prose. Il s’agit donc d’aller à l’essentiel, de créer des correspondances entre l’intime et l’universel.

 Dans Un monde sans moi, Franck Lucas s’inspire de la vie de ses parents et donne la parole à un homme que sa traversée violente du siècle a rendu muet. (Source éditions Erick Bonnier)

Bandeau-Un monde sans moi


27 mars 2017

"Galénor : le livre des portes" tome 1 d'Audrey Verreault

 

galenor-tome-1-le-livre-des-portes

 

"Galénor : le livre des portes" tome 1 d'Audrey Verreault

Audrey Verreault : un univers magique et bien prometteur

 

Résumé :

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

Amitié, amour, trahisons, surprises et dangers mortels l’attendent, dans un monde où il est parfois difficile de différencier le vrai du faux et où de vieilles craintes et superstitions se sont installées…

 

logo-amazon

 

Mon avis :

La guerre fait rage et terrorise la population de Galénor quand JudyAnn est appelée à révéler ses pouvoirs et affronter Kendrick, un mage noir inquiétant...


L'auteur nous ouvre les portes de son imaginaire riche et foisonnant. On entre dans un espace où humains et créatures multiples et hybrides se côtoient et se confondent. La magie est partout dans sa découverte et dans son expression. Dans ce premier tome JudyAnn fait la lumière sur ses origines et n'est pas au bout de ses surprises...

On suit son parcours, son aventure, de l'apprivoisement de ses dons, à leur réalisation. Le récit est trouble, ambigu. Les personnages sont mystérieux et cachent bien des secrets. La romance prend une grande place dans le récit, elle est animée et tortueuse. Les sentiments sont forts, ambivalents. JudyAnn aime autant qu'elle se méfie. Amour, amitié, confiance, trahison, les péripéties sont nombreuses. Il y a beaucoup de masques, de faux-semblants à démêler, à disséquer, à digérer. De l'action, du rythme, des rebondissements, des décors luxuriants, du suspens.

L'auteur a su créer sa bulle et à nous la faire partager avec énergie et passion. L'écriture est fluide, maîtrisée. On se laisse porter par les mots et ce qu'ils ont à nous raconter.

Il est question de loyauté, de choix. Il y a du danger, du risque, des obstacles et beaucoup de complicité. On passe un agréable moment en compagnie d'un couple fort attachant, et on aura plaisir à les retrouver dès le tome 2.

Citation :

"Elle était persuadée d'avoir entendu les pensées de son futur professeur de magie. Elle ne leur en dit cependant pas un mot.. Lire dans les penséees était plutôt rare. Mérindol avait même dit que la télépathie était interdite."

 

A propos de l'auteur :

audreyverreault

https://www.facebook.com/AudreyVerro

https://twitter.com/AudreyVerro

audreyverro.wordpress.com

Bandeau-galenor

Posté par SophieSonge à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

"Stabat murder" de Sylvie Allouche aux Éditions Syros

 StabatMurder

 

"Stabat murder" de Sylvie Allouche aux Éditions Syros

Sylvie Allouche : un thriller captivant

 

 

StabatMurder

"Stabat Murder" de Sylvie Allouche aux Éditions Syros

Comment Mia, Matthis, Sacha et Valentin, quatre jeunes pianistes, étudiants au Conservatoire national de musique de Paris, ont-ils pu disparaître sans laisser de trace, à un mois d’un concours international ? Ont-ils, sous la pression, décidé ensemble de tout plaquer ? Impossible, d’après les familles interrogées sans relâche par Clara Di Lazio. S’agit-il d’un enlèvement ? La commissaire, réputée coriace, a l’intuition terrible que dans cette enquête, chaque minute compte…

http://syros.fr

 

Mon avis :

Quatre jeunes pianistes qui sont sur le point de passer le concours le plus important de leur vie disparaissent du jour au lendemain. Le commissaire Clara Di Lazio fait de cette enquête sa priorité et va tout faire pour les retrouver...

On rentre tout de suite dans le vif du sujet et l'auteur capture notre attention dès les premières lignes. C'est, d'emblée, angoissant, on se met dans la peau des personnages enlevés, effrayés, déboussolés...

Le récit est incroyablement bien rythmé avec une alternance de temps, de lieu qui donne du nerf à cette histoire cauchemardesque. On aime le caractère de Clara pugnace et à fleur de peau. On est touché par son vécu et on comprend son investissement dans cette affaire. Rien n'est laissé au hasard, elle passe tout au crible : interrogatoires, relevés de la scientifique... Elle mène un travail de fourmi et de longue haleine pour éviter le pire. L'ambiance est préoccupante, extrêmement anxiogène. Clara fouille, soupçonne, sonde les personnalités. Elle découvre des secrets, des malaises, s'interroge... On a peur, on a mal pour ces jeunes virtuoses. Tout se déroule comme un partition de musique, tous nos sens sont en alerte, prêt à faire exploser nos émotions au moindre son. On vibre par vagues, on éprouve et on ressent à deux cent pour-cent nos intuitions, nos peurs, nos doutes jusqu'à la dernière note.

L'écriture est acérée, calculée, sans appel. On laisse Sylvie Allouche réaliser son travail de chef d'orchestre et on s'en remet totalement à elle. Les personnages ont une âme, une sensibilité propre et révèlent des drames aussi amers que profonds.

Ce roman grince, s'acharne et appuie là où ça fait mal jusqu'à l'ultime révélation choc qui délivre. Stress, tension psychologique sont au rendez-vous pour un moment à ne pas manquer !

Citation :

"Comme si la nuit les avait engloutis.

Pas un bruit. Pas un mot.

Où sont-ils ?

Des pleurs, soudain, qui brisent le silence."

Et puis plus rien."

 

A propos de l'auteur :

Sylvie-Allouche



Sylvie Allouche a suivi des études de théâtre avant d'être comédienne pendant 10 ans. Après une petite année de journalisme et l'édition, elle écrit depuis plus de 15 ans des livres pour enfants. Elle a commencé par publier de la poésie, puis s'est spécialisée en histoire des civilisations et réalise des ouvrages documentaires. Enfin, depuis une dizaine d'années elle se consacre à la fiction. (Source éditions Syros)

 

Bandeau-StabatMurder