"A la lumière de Renoir" de Michèle Dassas aux Éditions Ramsay





Une fresque éblouissante

À la lumière de Renoir - Editions Ramsay
Élève, muse, amie, complice : voici ce que fut Jeanne Baudot pour Renoir pendant plus de vingt-six ans. Elle vouait au maître une admiration sans bornes que la passion commune pour la nature et ses beautés exacerbait. Que de moments précieux et joyeux partagèrent-ils ! Dès son plus jeune âge, évoluant au cœur de la sphère privilégiée d’intellectuels, d’artistes et de collectionneurs parisiens de la Belle Époque, cousine de Paul Gallimard, amie des petites Manet, de Degas, Mallarmé, Maillol, Maurice Denis, Valéry et de tant d’autres, Jeanne ne pouvait que succomber à l’appel de l’Art. La peinture l’ensorcela...



Jeanne a seize ans quand elle se prend d'admiration pour le peintre Auguste Renoir, et décide de faire de la peinture un métier passion. C'est pour elle et pour nous, le récit d'une vie élancée à fleur de pinceaux...


Avec Jeanne Baudot, nous rentrons par la petite porte de l'univers des impressionnistes. Nous suivons son aventure merveilleuse, unique et particulière autour de l'expression picturale.

C'est l'amour du Beau et de la nature qui vont rapprocher Renoir et son élève. Le lien entre la muse et son créateur ne sera véritablement jamais rompu. La complicité se confirme de voyages en ateliers. On aime l'assiduité, le charme, la liberté de la jeune femme que rien ne retient. On traverse avec elle les années de séduction farouches, involontaires. 

On est ému par les jalousies qu'elle suscitent, les amitiés insouciantes, réconfortantes qu'elle rencontrent. À travers les mots, on perçoit les couleurs chatoyantes, et on y baigne très vite avec ravissement. On y reconnaît des artistes de cette époque, encore célèbres de notre temps. L'écriture est fluide, documentée, captivante. On se laisse facilement prendre par la main et évoquer le jeu des sensations.

C'est une vie pleine de ressources qui file et passe beaucoup trop vite, témoin d'une épopée folle et inspirée. À travers Jeanne, c'est un hommage à l'œuvre de Renoir qui est rendu dans ce récit sentient et inoubliable.


"Combien de fois n'a-t-elle pas rêvé devant un beau paysage à la façon dont l'œil de Renoir le transcrirait ? Car plus que la main, c'est le regard qui dirige et c'est l'aspect fugace d'un moment donné que l'impressionniste cherche à reproduire sur sa toile."

Art, talent, biographie

Une biographie romancée fidèle et un roman nominé au prix Simone Veil en 2018

 


 Linguiste, auteure d’une dizaine de romans, Michèle Dassas a reçu le Prix du roman Arts et Lettres de France en 2017 pour Une Gloire pour deux. Son roman Femme de Robe consacré à Jeanne Chauvin, la pionnière des avocates a été très remarqué en 2018. (Source Éditions Ramsay)

Commentaires