"Le cordonnier juif et l'enfant" de Francis Simon aux Éditions Encre Rouge



"Le cordonnier juif et l'enfant" de Francis Simon aux Éditions Encre Rouge

Un récit douloureux


Le cordonnier juif et l'enfant - Encre Rouge
Une histoire étrange où un homme se croyant sauvé finalement ne peut échapper à la destinée de son peuple . Un récit d’une grande finesse ou chaque passage est en relation avec des usages millénaires, où tout est allusion, transposition ou signe . Tragique dans son essence , la dramaturgie de ce texte est pourtant portée par une plume aussi légère que tendrement éclairée par l’incorruptible magnificence des lumières Séphiroth . Une histoire universelle dans son essence mais qui touchera au cœur chacun de ceux qui ont le bonheur ou le malheur, comme l’on voudra, d’être né enfant d’Israël.


Le corps du vieux Léon et de Norbert sont retrouvés inanimés dans la maison des Martin. C'est la lecture d'un journal qui retrace ces années et une lettre d'adieu qui va donner des explications sur ce funeste sort. L'histoire débute au lendemain de la rafle juive en juillet 1942...


C'est un roman poignant que nous propose l'auteur, une histoire de guerre pas comme les autres. La rencontre du Juif et l'enfant n'auraient sans doute jamais eu lieu, si le cordonnier n'avait pas tout perdu...

On lui confie un rôle de substitution pour Norbert, il sera Léon le grand-père. Norbert devient le maître, à présent et d'aucuns ne chercheraient à le contrarier... Le Juif perd ses repères, va au-delà de ses capacités, de ses possibilités avec cet enfant colérique. Au fil des mots, on entend la complexité intime de cette relation, leurs codes, leurs secrets. 

L'écriture est abîmée, brillante, cicatricielle. Elle remue, elle bouleverse. Norbert est un enfant difficile à cerner, et nous met mal à l'aise. On loue la bonté, le dévouement du cordonnier ; son assiduité à lui transmettre l'enseignement de ses ancêtres.

Ce duo improbable, d'écorchés joue une pièce grotesque et tragique. Et nous restons la gorge serrée, de n'y pouvoir rien... 

Un roman noir, où le destin finit toujours par vous rattraper...

"Le garçon quitta la maison, en criant une comptine qu'il venait d'inventer. Le vieux a grandi des chaussettes. On les voit de plus en plus ! Lala l'air, le vieux..."

Confession, tragédie,destin

La dureté de Norbert, une revanche stérile et injuste

Commentaires