"De biblioteca" de Mélanie De Coster




"De biblioteca" de Mélanie De Coster

Mélanie De Coster : Un récit mouvementé


De Biblioteca
Dans un monde post-apocalyptique, les bibliothécaires, seuls détenteurs du savoir, ont pris le pouvoir. Des rebelles se dressent pourtant contre eux, en quête d’un livre ultime qui pourrait changer leur univers. Dewey, un garçon de 15 ans qui n’a pas encore appris à lire, va être embarqué malgré lui au milieu du conflit. L’ordre de leur civilisation repose peut-être sur ses épaules…
http://decostermelanie.wordpress.com


 

Après le black-out qui a révolu le temps de l'accessibilité à l'information et la connaissance via le net, les bibliothécaires sont devenus les dépositaires d'un savoir utile, ultime et capital. Quand un conflit s'engage entre eux, et un groupe de mercenaire voulant acquérir les clefs du savoir, un jeune adolescent se met alors en charge d'affronter tous les dangers...


Tout commence par l'enlèvement d'Anna la bibliothécaire, et nous plongeons dans un univers où le livre prend toute sa place et entretient ses mystères. Le héros et ses compagnons vont à la rencontre d'un voyage au caractère dangereux et formateur.

Sur leur chemin, ils se frottent à la réalité, à la différence et développent ainsi leur curiosité, leur sens critique. L'aventure est échelonnée de combats et d'épreuves. Il y a du sang, des liens d'amitié, de la méfiance, des confidences qui jalonnent le récit. Malgré les pertes douloureuses, la quête continue vers quelque chose de sacré et qu'il faut protéger. On y parle d'interdit, d'appétit, de ruse, de convoitise. L'écriture est fluide, immédiate, accessible. On est marqué par la ténacité et le courage des personnages qui vont au bout de leur démarche.

Les réseaux souterrains capturent notre attention et notre parcours confirme notre soif intarissable de lecture.

Un roman jeunesse qui rend hommage à l'univers du livre. Ludique et original !

"Dis-moi, petit, tu sais ce qu'il advient des ouvrages interdit ? Non, bien-sûr, tu dois croire qu'il n'en existe pas, qu'ils n'ont jamais existé. Pourtant, il fut un temps où les bibliothèques ne contenaient pas uniquement des livres utiles. On y trouvait aussi la matière dont on fait les rêves, le souffle des voyages immobiles, des aventures intrépides et sans danger, des morts qui se relevaient à chaque fois qu'on les relisait..."


Univers post-apocalyptique, secrets, combats.


Le nom du héros qui n'apparaît qu'à la fin. C'est assez déroutant, et on a du mal à se l'approprier au cours de notre lecture.