"La seconde chance de Lili" de Chérif Zananiri aux Éditions De Borée



"La seconde chance de Lili" de Chérif Zananiri aux Éditions De Borée

Chérif Zananiri : Un beau roman


La seconde chance de Lili
L'histoire vraie d'un destin hors du commun. La Grande Guerre et Marie Curie admirablement mises en scène.



Fin 19ème siècle, Émilie vit en Sologne, une vie pauvre et de labeur avec ses parents. Cette jeune fille qui rêve d'amour et de lendemain meilleur, commet des erreurs de jeunesse qui marqueront à jamais profondément une partie de son existence...


Chérif Zananiri a l'art et la manière de conter les histoires pour nous les rendre prononcées, accessibles et que nous déposions ainsi les armes. On se sent glisser dans cette Sologne, adopter son langage, les exigences de l'époque.

Il y a quelque chose d'indéfinissable qui se crée avec les lieux, les personnages, une douloureuse affinité... Lili nous émeut, nous séduit par son énergie à s'extirper d'un destin qui l'accable, ne lui convient pas. On prend sa peine, ses douleurs sur nos épaules et on avance avec elle dans les grands courants de la vie. Ses épreuves sont un peu les nôtres, elle nous rend un peu plus sage, un peu plus fort. 

On admire son courage, la compassion qui la pousse vers l'autre. L'écriture est merveilleuse et à sa place. On se sent porté par ce destin de femme combatif et repentant. Lili a vécu, aimé, souffert et en a fait une vraie force, une revanche au service de l'humain et de ses difficultés.

Ce roman nous ensorcelle, nous abîme, nous illumine dans le déroulement de ces années que rien n''empêchent plus de filer... 

Lili, la farfadette est devenue à nos yeux, Lili bravoure, Lili bonté !

"Elle pensa au balancier de la vie : tantôt, il vous met plus bas que terre. Une pensée effleura son esprit, une pensée guidée par la morale et si elle payait là les bêtises qu'elle avait accomplies naguère."

Une écriture fabuleuse, enveloppante.



Le choix du récit scindé en deux avec le temps des erreurs et de la rédemption. Cela manque de nuance à mon goût.

Commentaires