"Des voix dans la nuit" de Kevin Tondin aux Editions Libre2Lire


 

Un thriller cauchemardesque

Des Voix dans la Nuit - Kevin Tondin - Ed Libre 2 Lire
Un soir, à bord d'un train reliant La-Chaux-de-Fonds à Neuchâtel, neuf voyageurs, dont un enfant et un bébé, se retrouvent bloqués dans un obscur tunnel. Soudain, une voix retentit par les hauts parleurs, les prévenant qu'ils vont devoir se battre contre des monstres terrifiants, afin de gagner suffisamment de points pour pouvoir survivre.
https://libre2lire.fr




A bord d'un train à destination de Neuchâtel, neuf voyageurs se retrouvent coincés et piégés à l'arrêt, à l'intérieur d'un tunnel. Une voix leur annonce que pour s'en sortir, il va falloir tuer des monstres et ou des passagers. La nuit risque d'être longue et mouvementée...


On entre rapidement dans un huis clos grinçant, angoissant, oppressant. Le décor est à peine planté, que c'est la consternation générale pour nos personnages, pour qui le temps va très vite s'accélérer.

Dés lors, une voix qui résonne, sortie de nulle part, des monstres avides de chair et de sang surgissent à la pelle. C'est la panique à bord, mais il faut réagir. La psychologie des personnages se délivre, s'affine dans un tumulte bruyant, incessant. 

L'écriture est haletante, c'est énergique, visuel et totalement addictif. La situation génère des peurs, de la méfiance, de l'incongruité. Les crises se succèdent, on se jauge, on se scrute, on se juge, on se bouscule, on déraisonne. C'est totalement décadent et cruel. On est subjugué par la violence, l'horreur qui se dégage du récit. On est totalement imbibé dans l'intrigue, à tel point que l'on ne cherche pas à réaliser, à analyser ou à comprendre. 

L'atmosphère est dérangeante, la pression est extrême, permanente. Les personnages et nous-même sommes à la merci d'un jeu dangereux et machiavélique...

Des indices sont scrupuleusement disséminés et pourtant, il nous faut le dénouement pour ouvrir les yeux. La vérité est monstrueuse et bouleversante. Cohérent et terriblement efficace !


"A présent, il vous incombe de savoir ce que vous allez faire : vous serrer les coudes et combattre ensemble, ou vous entretuer pour obtenir plus rapidement les 500 points nécessaires. C'est à vous de choisir."


Huis-clos, jeu, survie, monstres


Il y a un paradoxe entre le complexe d'infériorité d'Alicia et le fait d'être perçu comme une héroïne...

Commentaires