"La machine à brouillard" de Tito Desforges aux Éditions Taurnada




Un Thriller réussi

Mac Murphy est un soldat d'élite. Mac Murphy est fort. Mac Murphy est dur. Mac Murphy est fou. Mac Murphy trimbale dans sa tête une épouvantable machine à brouillard qui engloutit ses souvenirs, sa raison et l'essentiel de son âme, morceau après morceau.
https://www.taurnada.fr




Mac Murphy est un soldat d'élite fou à la mémoire éparpillée. Son obsession, c'est la disparition de sa fille à Grovenore-Mine, un village perdu d'Australie. Le moment est venu avec ses médecins de dissiper "le brouillard". Mais Mac Murphy est-il vraiment prêt ?

Avec ce roman, on s'enfonce dans les arcanes des souvenirs. Avec Mac Murphy, on vit à l'intérieur de ses tripes et de sa tête, son cauchemar et sa douleur.

On s'insinue dans les rouages d'un cerveau erratique, désordonné. Le déroulement est visuel, assez cinématographique, mais vous comprendrez plus tard, pourquoi... L'amour viscéral d'un père pour sa fille est au centre de cette fiction brutale et anarchique. On se déplace dans cette intrigue de manière fébrile. On ressent à l'évocation des scènes, un climat malsain et impénétrable. On assiste en parallèle à des entretiens patient-médecin réactifs, dynamités. C'est immersif, étrange, dangereux. 

L'écriture est habile et se calque à l'état mental du narrateur. Pendant notre lecture, on coince et on se cogne aux débordements, aux errements du personnage principal. On s'interroge, on doute un peu, mais on ne voit rien venir.

Le dénouement est irrévocable, sidérant, satisfaisant. Parfois, l'aliénation reste l'unique chemin à emprunter... 


"On me l'avait enlevée. On la tenait prisonnière quelque part. C'était la seule certitude à laquelle je pouvais m'accrocher. C'était la vérité, l'unique, qui devait être ma rampe, mon garde-fou, mon fil d'Ariane pour continuer à agir." 

Entretien, meurtres, confusion, folie, déni


Un langage confus, des néologismes

Commentaires