"Le petit garçon qui voulait être Mary Poppins" d'Alejandro Palomas aux Éditions Cherche Midi

 

 

Un récit poignant


Le Petit Garçon qui voulait être Mary Poppins | Lisez!
C’est l’histoire d’un petit garçon débordant d’imagination qui voue un amour sans bornes à Mary Poppins. L’histoire d’un père un peu bougon, qui vit seul avec ce fils sensible et rêveur dont il a du mal à accepter le caractère. D’une institutrice qui s’inquiète confusément pour l’un de ses élèves qui vit un peu trop dans ses rêves. D’une psychologue scolaire à qui on envoie un petit garçon qui a l’air d’aller beaucoup trop bien. Quel mystère se cache derrière cette apparence si tranquille, et pourtant si fragile ? Un roman choral aussi tendre que bouleversant, qui emprunte à l’enfance toute sa sincérité désarmante pour dire l’amour, le vide, le rêve et la puissance de l’imaginaire.
https://www.lisez.com




Quand Mlle Sonia demande à ses élèves ce qu'ils voudraient être plus tard, elle est très étonnée par la singulière réponse de Guillermo. "Mary Poppins", cela ne cacherait-il pas quelque chose d'un peu étrange ou extraordinaire ???


Alejandro Palomas nous invite avec ce roman à vivre à travers les yeux et l'esprit d'un enfant de neuf ans. On découvre un petit garçon sensible, intelligent, bienveillant, secret et attachant.

Son histoire est mystérieuse et attire l'attention de son professeur d'école puis de la psychologue scolaire. À travers les observations, le dialogue, les dessins, on ressent, on devine les zones d'ombre, les blessures, les secrets. Par petites touches, on se rapproche des failles derrière une énergie espiègle, enfantine, prête à soulever des montagnes. 

L'écriture est émotionnelle, prégnante et infiniment à sa place. L'imaginaire de Guille nous porte, nous fragilise et devient l'intermédiaire pour dire l'absence, la pudeur, le déni. Guille avec l'innocence de son jeune âge dévoile une gravité qui nous fragmente en mille morceaux.

Mary Poppins est à la fois espoir, leitmotiv, porte-parole, doudou, étendard. Elle a un côté fédérateur, populaire qui rassemble un jour tout par "magie"... Et cela, Guille l'avait bien compris !


"Quelques minutes plus tard, alors que je regardais de la fenêtre Guille partir avec son père, j'ai senti mon estomac se nouer. Ils s'éloignaient main dans la main, et leurs silhouettes de dos étaient semblables à celles de tous ces pères et fils repartant ensemble de l'école, mais il y avait quelque chose de différent."

Imaginaire, enfance, détresse


Un père qui refuse l'hypersensibilité de son fils alors que c'est ce pouvoir qui fait sa plus grande force...



D’abord traducteur des ouvrages de Gertrude Stein, Katherine Mansfield, Willa Cather ou encore Jack London, Alejandro Palomas devient ensuite journaliste et scénariste ‒ il a été finaliste de nombreux prix littéraires en Espagne.

Commentaires