"Le contrat Dorian Gray" de Mélanie de Coster



 

Une aventure palpitante


Le Contrat Dorian Gray - Mélanie De Coster
Morane a la vie devant elle. Une vie pour parcourir le monde, pour vivre des aventures, pour tomber amoureuse... Une vie sans vieillir, comme tous les signataires du contrat Dorian Gray. Mais cette fontaine de jouvence a une date de péremption. Lubin, le père de Morane, connaît des secrets pour aller au-delà.
https://melaniedecoster.com



Quand Morane laisse entrer une inconnue dans leur refuge malgré les recommandations de son père Lubin, elle n'imagine pas un instant qu'elle se mette en danger et que tout pourrait si vite basculer...


Mélanie De Coster nous offre ici avec ce roman, une réflexion au temps et à la jeunesse. Avec son héroïne Morane, on va aux devant d'une société où les hommes reculent l'échéance de la vieillesse via un contrat ferme et établi.

Si cela peut paraître séduisant de prime abord, on en perçoit vite les limites. Morane protégée par son père jusque-là, va ici se confronter à une réalité sévère, adulte à laquelle elle était loin de s'attendre. C'est un périple formateur auquel elle nous convie, où elle part à la recherche de son père. Ce qu'elle trouve sur son chemin est instructif, inattendu. Elle démontre beaucoup de force, de courage, de franchise. Les personnages sont complexes, difficiles à cerner. On est aussi surpris que Morane par son rapprochement avec Emrys.

L'aventure est mouvementée, les escales : fructueuses, nombreuses. L'écriture est fluide, directe, abordable. L'auteur mêle habilement les scènes d'émotion à l'action. On parle de science, de dépense de santé, de social, de choix dans une fiction divertissante et très pertinente.

Les secrets se succèdent, les révélations s'enchaînent et en moins de temps qu'il en faut pour le dire, l'auteur nous a embarqué !


"Tout le monde était d'accord. Tu parles : avoir un corps qui reste bloqué à l'âge de 20 ans pendant cinquante ans, immunisé contre toutes les maladies possibles, toujours en pleine forme, c'était le rêve absolu pour tous ces adultes. Du moins jusqu'au moment où ils vieillissent d'un coup et meurent."

Science, limites, divergences


La naïveté de Morane

Commentaires