"La nuit derrière la porte" de Cédric Murphy




Un récit affolant



La nuit derrière la porte - Cédric Murphy
"N'ouvre surtout pas la porte, Véro ! Même si c'est moi. Je t'aime." Véronica Vidal reconnait la voix de son mari sur le répondeur, devine sa détresse et sa douleur, mais reste incapable de comprendre son message. Pourquoi doit-elle s'enfermer chez elle ? Que risque-t-elle à sortir ?
https://www.thebookedition.com






Avec "la nuit derrière la porte", on s'engouffre dans un univers familier qui va très vite foutre le camp. Très vite l'auteur ne ménage pas sa peine et ses effets pour nous intercepter et nous saisir sur-le-champ avec des scènes coup de poing déconcertantes.

On a vraiment du mal à réaliser, les scènes sont surréalistes, saignantes toutes droites sorties d'un cauchemar. C'est extrême, visuel, virulent. on se demande bien ce qui a pu se passer, et on baigne un peu dans quelque chose de soudain et incompréhensible. Cette histoire nous interroge, on frémit, on blêmit, on sursaute. 

On est aux aguets, et on regarde en coin tous ces personnages à qui nous n'accordons pas notre confiance. C'est un scénario de la peur, de l'horreur, catastrophe qui se dessine. On est ébloui par la dimension fantastique et finalement, on lâche prise. On est totalement immergé, et cela s'enchaîne si vite qu'il est impossible d'y échapper.

C'est violent, choc, ravageur même gore parfois. L'humain n'a pas fini ici de vous surprendre. Et quand ce qui l'abîme remonte à la surface, il n'en est rien de bon à présager... 



"On ne peut faire confiance à personne. Même pas à soi-même."

Horreur, folie, tension, fantastique

Des scènes plus choquantes les unes que les autres et qui défilent un peu trop vite. On n'a pas toujours le temps d'encaisser.

Commentaires