"L'art de courir sous la pluie" de Garth Stein aux Éditions L'Archipel


"L'art de courir sous la pluie" de Garth Stein aux Éditions L'Archipel

Un roman bouleversant


L'art de courir sous la pluie
Enzo est tout sauf un chien ordinaire. Il est persuadé qu’il sera un jour réincarné en homme.
Cette certitude, il l’a acquise en regardant un documentaire sur la Mongolie. Ce qu’il a vu de mieux a la télé – sa passion – après un grand prix de Formule 1 ou un champion brésilien a laissé éclater son génie sur une piste détrempée.
Enzo, qui porte sur son maître Denny un regard attendri, en a tiré une philosophie : vivre n’est pas qu’une question de vitesse. Il faut aussi savoir passer entre les gouttes.
Et, heureusement pour Denny, Enzo veille au grain.
http://www.editionsarchipel.com



Enzo est un chien peu ordinaire. Il a toujours fait partie de la vie de Denny qui le lui rend si bien d'ailleurs. Sur le point de quitter son maître, il raconte comment il a vécu ses années auprès de lui et pourquoi il est persuadé de le retrouver plus tard, une fois réincarné en homme...


Avec ce roman, vous irez à la découverte des ressentis et des émotions d'un labrador attachant et pas comme les autres.

Quand Enzo nous raconte sa fidèle histoire d'amitié avec Denny, il y a quelque chose d'entier et fort qui se passe. Avec lui, nous vivons le quotidien, la vie, les drames qui vont se succéder pour son maître et sa famille. Il nous décrit le plaisir partagé, la curiosité pour la course automobile avec tous les messages structurant qu'ils véhiculent. Enzo est le témoin discret des chamboulements, des sentiments diffus ou exaltés. 

L'écriture est fluide, agréable, à sa place. On se met du côté du chien et on est sensible à ce qu'il voit, entend, ressent, devine. On est attendri, ému, bouleversé par ses attitudes, le lien, la connivence avec son cercle. 

C'est un récit vivant avec des dialogues, tendres, drôles, intelligent et plein d'esprit. On traverse ce roman cheveux et poils au vent, à toute allure épousant les courbes d'une route sinueuse, fier et endurant. Enzo et Denny nous impressionnent par leur patience, leur sagesse, leur bienveillance. Ils nous donnent envie d'être meilleur et de ne jamais rien lâcher. Peu importe la piste, les éléments, l'engin tant qu'on résiste, tant qu'on partage, tant qu'on y croit.

Et si en chaque animal sommeillait une personne, qu'aurait-il à nous dire ? La profondeur, le sens caché, l'instinct, l'urgence peut-être que nous ne voyons pas...



"En course, on dit que la voiture va où vont les yeux. Le pilote qui ne peut décrocher son regard du mur fonce dans le mur. Celui qui regarde la piste quand il sent que ses freins lâchent retrouve le contrôle de son véhicule. La voiture va où vont les yeux. Une autre façon de dire "agis avant de réagir".

Épreuves, empathie, combat


L'aveuglement, l'acharnement des parents d'Eve.

Commentaires