"Le corps d'après" de Virginie Noar aux Éditions François Bourin



"Le corps d'après" de Virginie Noar aux Éditions François Bourin

Un récit transparent


Le Corps d'après
Le Corps d'après est le récit d'un enfantement, et d'une lutte. Contre les injonctions, le bonheur factice, le conformisme. Au bout du chemin, pourtant, jaillit la vie. Celle qu'on s'inventera, pied à pied, coûte que coûte. Pour que, peu à peu, après la naissance de l'enfant, advienne aussi une mère, femme enfin révélée à elle-même.
https://www.bourin-editeur.fr

De l'annonce de la grossesse à la délivrance, c'est tout qui se transforme en la femme qui va finalement devenir mère. Avec toutes les peurs et les fantasmes qui gravitent autour de la maternité, on va au-delà toujours, dans ce récit pour décrire le bouleversement d'une vie...

Il y a dans ce roman quelque chose de poignant, de terrible et de sincère. On va dans la profondeur des sentiments et on les vit de manière physique. Il y a une force et du caractère dans ce récit qui ne se cache pas sous les faux-semblants.

Il n'y a pas de pudeur, tout est décrit avec véracité, sans tricherie, sans chichis. Il y a une force et du caractère dans ce récit qui ne se cache pas sous les faux-semblants. Elle n'a pas pour valeur de choquer, mais seulement de dire les choses. 

On parle ici de désir, de plaisir, de transformation. On aborde ici toutes les étapes de la maternité, toutes les facettes de la féminité aussi. Le corps, la psyché changent, son rapport à soi, au monde qui l'entoure. 

La narratrice acquiert au fil des appréhensions, des questions, une finesse, une sagesse, une maturité. Elle nous décrit la confusion, la contradiction des sentiments qui nous sidère, nous terrifie. Elle nous raconte son parcours de femme, ne nous apprend rien, mais nous délivre tout ici avec beaucoup d'amour et d'humilité.

Parce qu'il y a un avant et un après et que l'on ne naît pas mère, mais que l'on le devient !

Un récit brut, émotionnel, féminin mais surtout définitivement humain. A découvrir !



"J'oublie d'avoir faim froid envie. J'oublie d'être ailleurs. J'oublie d'être moi. Je ne suis qu'avec elle, que pour elle, je suis Elle". Rien ne sera plus jamais comme avant."

Ressenti, vérité, émotions

Un sujet tabou qui fait naître un sentiment de solitude

Commentaires