"Colère assassine" de Stéphanie Exbrayat aux Éditions De Borée



"Colère assassine" de Stéphanie Exbrayat aux Éditions De Borée

Incisif et obsessionnel


Colère assassine
Malheur à quiconque provoque la colère de Léa, trentenaire parisienne qui ne supporte pas l'incivilité. Un soir, en quittant sa salle de sport, elle entend l'appel au secours d'une femme enfermée dans les toilettes du sous-sol. Mais quand la prisonnière s'impatiente au point de devenir odieuse, Léa explose et part en l'abandonnant à son sort.
https://www.deboree.com



Léa trentenaire a du mal à gérer ses émotions, et tout accroc avec autrui la fait rapidement partir en sucette. Mais quand elle prend la décision de laisser une femme en détresse enfermée dans les toilettes d'un sous-sol, elle prend conscience qu'elle a définitivement passée les bornes...

C'est un roman habile et remarquablement ciselé que nous propose Stéphanie Exbrayat. On éprouve tout de suite pour Léa un sentiment double et étrange entre le rejet et l'affection. Pas fatalement criminelle, mais potentiellement dangereuse. Et puis, il y a Adeline, séductrice, accrocheuse dont le comportement pathogène nous dérange, nous inquiète.

Leurs deux profils, leurs deux histoires s'appellent, se confrontent en alternance sans que nous puissions faire le lien. Et si le lien justement, c'était Rodolphe ce papa flic confronté au mutisme de son fils depuis la mort de sa mère ? 

Ces personnages sont bien construits, et derrière ce qu'ils nous montrent, on va au-delà, avec leurs failles qui leur donnent une profondeur, du relief. Il y a une souffrance qui s'exprime et qui se dirige contre Léa, contre Adeline de manière sournoise et à demi-consciente. Rodolphe oscille entre ces deux femmes si proches et si contraires. Son instinct est mis à mal, préoccupé par l'avenir de Gabin, son jeune garçon. 

L'écriture est sensible, revêche, électrique. On est tenu en haleine par un suspens intelligemment mené.

Il y a une véritable synergie dans ce scénario qui nous entraîne vers quelque chose d'affolant, de vengeur, d'extrême. Heureusement, les miracles sont là, où on ne les attend pas. 

Un thriller aux sentiments vifs et incontrôlables que vous allez dévorer !



"Léa se demande si son problème n'était pas là : sa faiblesse. Pourquoi ne pouvait-elle se maîtriser ? Et pourquoi s'énervait-elle si facilement ? Était-ce normal ? Était-elle la seule dans cette situation ?"

"Elle n'avait jamais tué de femme. Elle doutait que le plaisir fût aussi jouissif qu'avec les hommes. Il faudrait essayer, mais d'abord le flic. Une chose après l'autre. Organisation et méthode."

Colère, crimes, engrenage, suspens

Le caractère impulsif et entier de Léa qui fait d'elle la coupable un peu trop parfaite...


Stéphanie Exbrayat a exercé différentes professions avant de se consacrer à plein temps à l'écriture. Son premier roman, Personne n'™a oublié, a connu un très beau succès. Avec Colère assassine, elle signe un second opus puissant, au suspense machiavélique qui tient en haleine jusqu'™aux dernières pages.


Commentaires