"Les misophones" de Bruno Salomone aux Édtions Le Cherche Midi


"Les misophones" de Bruno Salomone aux Édtions Le Cherche Midi

Un roman tendre, drôle et sensible


Les Misophones
Damien est misophone. Tous les petits bruits du quotidien lui sont insupportables : les croustillements de pop-corn au cinéma, les aspirations interdentaires d'un voisin de table, les mastications de chewing-gum dans le métro... À sa solitude s'ajoute ce fardeau qu'il pense être seul à porter. Jusqu'au jour où il croise le chemin d'Alexi, serveur à la repartie grinçante.
Ces deux naufragés du cœur vont devenir complices grâce à leur misophonie. De leur handicap ils feront un atout. Leur vie, ballottée entre tumulte sentimental et chaos acoustique, va être bouleversée, pour le meilleur et pour le pire...



Damien est misophone, cet hypersensible du son souffre en silence et se sent bien seul jusqu'à ce qu'il croise le chemin d'Alexi, un malade qui s'ignore. A partir de là, l'écriture commence...

La misophonie, vous n'en aviez jamais entendu parler et pourtant 15% des français en seraient atteints. Un mal méconnu pour exprimer une hypersensibilité sonore qui transforme les bruits du quotidien en souffrance.

Avec un peu de recul et beaucoup de drôlerie, Bruno Salomone nous dresse le portrait des situations critiques auxquels les sujets peuvent être exposés. Le duo Damien-Alexi devient  vite anxiogène, et parasite. Leur misophonie ne semble pas s'accorder. On suit leurs errances, leurs dysfonctionnement du coin de l'oeil. On est circonspect, estomaqué, amusé.

L'écriture est craquante, acidulée. L'histoire est sensible, tumultueuse. On passe un bon moment en compagnie des protagonistes et on devient des témoins avertis de leurs expériences. On se met un peu dans leur peau, on éprouve et on comprend l'espace d'un instant ce qui leur est intolérable. : le bruit mais surtout l'effet de récurrence. Tout est bon à prendre pour venir à bout de ce qui les dévorent, les consument...

Un récit décapant, généreux et qui croustille. A découvrir !


"Vu qu'on entend ce qu'on ne veut pas entendre, on s'écoute aussi sans le vouloir."

Handicap, humour, tendresse, travail sur soi


Damien qui veut aider, et qui se laisse bouffer par la situation


Commentaires