"Nycta" de Delacorta aux Éditions French Pulp




"Nycta" de Delacorta aux Éditions French Pulp

Delacorta : Un polar extrême


Nycta - French Pulp éditions
Sortie major de la plus grande école d'Hacking, la célèbre académie Karl de Budapest, Alba crée sa société : Nyctalope. Elle ne sait pas ce qu'elle fera, protection ou effraction, mais elle est capable de tout en informatique. Alors qu'elle est connectée sur le Darknet, elle tombe sur une vidéo : une jeune médecin est torturée et exécutée.



Une fois sortie première de sa promotion à l'une des plus prestigieuses écoles d'hackers éthiques, Alba créé sa société Nyctalope. Après visionnage d'une vidéo choquante sur le Darknet, elle décide de mettre toutes ses compétences informatiques en œuvre pour remonter à la source et faire purger ses crimes au groupe industriel Nasty...

C'est une aventure vertueuse et à la fois border-line que nous soumet l'auteur. Il y a une énergie à couper au hachoir, un souffle retenu, mais aussi une précision chirurgicale qui se dégage des pages de ce roman coup de poing.

On se laisse embarquer dans un univers sombre, corrompu et sans pitié. On aime la féminité d'Alba, son génie. On apprécie sa stratégie de l'ombre. Sa relation avec Serge et sensuelle, émouvante, symphonique. Entre eux, il y a une synergie inouïe, illimitée, capable de les mener très loin. Mieux vaut être solide et ne pas avoir froid aux yeux pour mener à bien cette mission guerrière et infernale. On assiste à une escalade de la violence, on sent crépiter le danger, la peur ou le dégoût nous gagne. On croit et on est époustouflé par la maîtrise et d'aplomb d'Alba. 

L'écriture est musclée, tranchante et va droit au but. On est amené avec elle au centre d'un film d'action, visuel et explosif. Nycta déstructure, en vitesse accéléré des organisations monstrueuses et éhontées.

Un polar industriel, éthique, réactif qui une fois entamé, se consume à toute vitesse. Pour les amateurs de sensations fortes, je recommande !



"Alba lui expliqua l'affaire et les grandes lignes de sa stratégie : elle voulait pénétrer au plus intime de la vie de ces hommes et de la seule femme qui figurait parmi les têtes pensantes de Nasty. Elle allait tout savoir, scanner leur âme s'ils en avaient une."

Un couple chic et choc. Une partie effrénée et périlleuse.

Pas assez de retour sur l'histoire d'Alba et Serge pour qui n'a pas lu "Diva".



Commentaires