"Soleil au ventre" de Jean-Baptiste Dethieux aux Éditions l'Alchimiste



"Soleil au ventre" de Jean-Baptiste Dethieux aux Éditions l'Alchimiste

Jean-Baptiste Dethieux : Un récit lumineux


Soleil au ventre - Les chemins d'un enfant différent | Les éditions l'Alchimiste Soleil au ventre - Les chemins d'un enfant différent
Paul se dit des choses étranges, souvent et particulièrement aujourd’hui, car c’est un jour particulier. Il fait sa rentrée scolaire en CM1 et a changé d’école. Comme tout ce qui est nouveau, cet événement le paralyse et le fascine. C’est comme une nouvelle naissance, se dit-il. La plupart des enfants naissent une bonne fois en sortant du ventre de leur maman, c’est entendu. Lui, c’est différent. Il a le sentiment qu’il aura besoin de temps ou de plusieurs essais pour naître vraiment, parce que Paul est très différent des autres enfants. Il espère seulement que cela ne se verra pas trop vite, mais il sait bien que cela est vain, du fait même que Paul n’est pas seulement Paul...




Paul, neuf ans a déménagé. C'est tout impatient et inquiet qu'il fait sa rentrée dans une nouvelle école. Atteint du syndrome d'Asperger, il a beaucoup de mal avec les changements, mais l'environnement dans lequel il vit, et ses petits camarades vont beaucoup l'aider...


Difficile de rentrer dans la tête et au contact d'un autiste. Et pourtant, c'est ce que l'auteur, Jean-Baptiste Dethieux a réussi à réaliser avec intelligence et beaucoup de justesse.

Il décrit le monde intérieur de Paul si riche et si différent du commun des mortels. Il met le doigt sur sa fragilité, ses difficultés à se mêler aux autres à intégrer leurs codes de vie. On est troublé par ses absences, ému par ses cogitations incessantes et incontrôlables. Bien entouré, Paul observe beaucoup et intègre petit à petit des aptitudes inespérées. Sa sensibilité se déplace, s'affine, se transforme pour laisser place à la main tendue de l'Amitié. L'écriture est lumineuse, bienveillante. Elle nous touche en profondeur et dans le temps. 

On aime la spontanéité, l'élégance des personnages qui nous transporte dans leur univers tourmenté. Il y a quelque chose de doux, d'intense et d'affirmé dans la parole donnée. Des liens se tissent au-delà des mots, des actions et des maux pour aller à la source, à la Vérité, à l'essentiel.

On assiste ébloui à une véritable métamorphose, la naissance d'un petit homme qui a tant donner... 

Avec Paul, on touche à l'indéfini-infini, on revient d'un voyage inestimable et consacré : humbles et pourtant grandis !


"Tout irait bien s'il n'y avait la lumière du jour qui lui fait mal et la présence des autres qui l'inquiète. Il serait si bien s'il était vraiment seul au monde, si l'on voulait bien le laisser seul dans son monde. Il n'aurait alors plus besoin de sa coquille.. ; Mais ce n'est pas ainsi."

La sensibilité, la poésie qui émane du récit



Un récit court et condensé qui mériterait encore d'être développé ou qui pourrait faire l'objet d'une série.

Commentaires