"Anouk" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu



"Anouk" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu

Olivia Quetier : Un roman tourmenté


Anouk - Le Lys Bleu Éditions
On en a tous rêvé. Elle l'a fait. Disparaître. Anouk, mariée, deux enfants, part comme chaque matin au travail. Mais elle ne s'y arrêtera pas. Elle poursuivra sa route. Ce livre est l'histoire de sa disparition. Elle quittera tout, son mari, ses enfants, son amant, ses amis, elle se délestera de ses papiers, de son argent, de sa vie.
https://www.lysbleueditions.com



Anouk a trente-cinq ans, un mari, deux enfants, un travail et un quotidien qui ne la satisfont plus et qui l'étouffent, quand elle décide de partir et de tout recommencer. Elle part en quête d'elle-même et de liberté tandis que sa famille se ronge les sangs et tente tout pour la retrouver...

C'est un roman terrifiant et qui touche à l'intime dans lequel on plonge, vulnérable et démuni. Parce qu'il s'agit de débordement, d'abandon d'une mère : un sujet tabou, impensable, ouvert à la critique. On est choqué, on n'a pas envie de voir, cela nous dérange...

Il y a quelque chose de fragile, de diffus, d'intolérable dans cette histoire. On est touché par l'incompréhension totale de Pierrick, troublé par les errances d'Anouk, son incapacité à se lier, à se fixer. Sa désinvolture incontrôlable nous heurte autant qu'elle nous questionne. En fouillant, Pierrick découvre une femme dont il ignorait tout. Il dénoue des secrets, découvre des plaies à vif, fait de son mieux pour protéger leurs enfants.

L'écriture est sensible, talentueuse et terriblement humaine. On se laisse glisser, inquiéter, émouvoir, meurtrir dans cette recherche sublime et désespérée. On avance, on vacille, on cherche notre équilibre dans le chaos, dans le déni des sentiments. Cette aventure nous malmène, nous pousse à bout, nous confronte à des blessures, des peurs enfouis, et beaucoup trop de silences...

Un récit poignant où les épreuves explosives et messagères s'enchaînent, vers leur vérité et leur propre chemin...


"Je vais m'appeler Gaby maintenant. Une vraie fille libre. Je vais tracer ma route. J'irai où le vent me mène. Fini l'amour, les gosses, la carrière, plaire à tout le monde. Plus rien à foutre, Gaby, elle est libre, elle est belle."


Des personnages en recherche, en souffrance
 


Le secret médical qui a ses limites quand il s'agit de la sécurité du patient et de son entourage

Site d'Olivia Quetier

Commentaires