"L'inconnu du pont de Grenelle" de Philippe Valange aux Éditions Librinova


"L'inconnu du pont de Grenelle" de Philippe Valange aux Éditions Librinova

Philippe Valange : Un récit prenant


L'inconnu du Pont de Grenelle - Philippe Valange
Après une tentative de suicide, un homme est repêché dans la Seine. Il est vivant mais amnésique. Qui est-il ? Comment en est-il arrivé là ? Suite à un choc émotionnel, quelques prénoms lui reviennent en mémoire. Qui sont ces personnages ? Quels liens existe-t-il entre eux et lui ? Pour le savoir, une plongée dans le passé s'impose.
Cette histoire retrace les parcours de vie singuliers d'hommes et de femmes de trois générations, dans une France confrontée à d'importants sujets de société et sujette à la bêtise, la méchanceté et la violence humaines.



Juin 2016, un homme a tenté de se suicider en sautant d'un pont. Repêché in extremis, il est conduit à l'hôpital et à son réveil, il ne se souvient plus de rien. C'est pour nous, un plongeon dans une histoire, qui va prendre toute la place, sans bien trop comprendre, où on va aller...


On est totalement absorbé par ce roman, dès les premières lignes. Après l'élément choc et phare du suicide, on élude et on passe à autre chose. L'auteur nous oriente vers deux parcours de vie, celui d'Yves et de Carine.

Bien que nous ne sachions pas vraiment où nous mettons les pieds, on est à fond dans leur histoire personnelle, jalonnée d'épreuves et de défis. On est conquis par leur manière d'aborder les choses avec force et conviction. On est entraîné dans leurs vies en parallèle, si semblable et différente à la fois.

L'écriture est fluide, efficace, persuasive. L'auteur réussit à nous embarquer, à nous déranger un peu, à nous dérouter passionnément. Le point de rencontre entre Yves et Carine est inévitable et on en éprouve immédiatement un sentiment de soulagement, parce qu'elle pourrait nous mener vers des déductions, une compréhension... 

L'intrigue continue et sème son lot d'étonnement, d'interrogations. On ne va nulle part, ont est toujours aussi morcelé, perdu, inquiet. Jusqu'à la fin, on se fera ballotter aveuglément. Quand la conclusion arrive, elle ne nous atteint pas vraiment. Déçu, pas véritablement convaincu, on reste un peu confus peut-être, un peu hagard sans doute.

Ce roman provoque en nous énergie, fascination, surprise et abattement. Un élixir concentré aussi perturbant que décapant !


"Les médecins se sentaient complètement impuissants. L'homme n'avait plus aucun souvenir, il ignorait jusqu'à son nom. Il ne possédait aucun papier sur lui le jour où il avait été repêché et ne correspondait à aucun signalement de personne disparue. Pourquoi avait-il tenté de mettre fin à ses jours ? Il ne le savait pas."


Addictif, déroutant.


Une fin brutale qui nous laisse comme deux ronds de flan.

Commentaires