"Les chants du large" d'Emma Hooper aux Éditions Les Escales




"Les chants du large" d'Emma Hooper aux Éditions Les Escales

Emma Hooper : Un roman de toute beauté


Les Chants du large | Lisez!
Du haut de ses onze ans, à travers le brouillard, le vent et la pluie, Finn compte les bateaux de pêche, de moins en moins nombreux à Big Running, son village natal situé sur une île du fin fond du Canada. Il n'y a plus de poissons à pêcher, donc plus de travail. Peu à peu, les maisons se vident et les habitants quittent l'île...


Finn, onze ans, a toujours vécu sur une île isolée du Canada. Petit à petit, le travail se raréfie, les poissons manquent, les habitants s'en vont. À la fois combatif et rêveur, Finn n'a pas envie de baisser les bras : il va mettre tout en œuvre pour réunir sa famille à sa cause...

On aime cette histoire aux couleurs de carte postale qui nous raconte un pan de vie familiale, l'identité d'une communauté. 

La mer exigeante, rude, charrie son lot d'épreuves et d'espoirs à travers les générations.

Dans une alternance de temps, on évolue dans un climat de tempête avec lequel il faut composer. On s'attache très vite à l'île au charme pittoresque. Il y a quelque chose d'inédit, et hors du temps qui se dégage de cette ambiance, de ce décor. L'écriture est belle, emprunte de poésie. On aime l'innocence de Finn encore lié à l'enfance, son énergie, sa fraîcheur. On est touché par la complicité qui le lie à son professeur d'accordéon. Hier et aujourd'hui se déroulent les évènements d'un conte moderne.

C'est à la fois tendre, grave et bouleversant. Les mots vont à notre rencontre et réunissent nos âmes dans une belle et profonde immortalité...

Emma Hooper exprime une musicalité, une sensibilité évidente à laquelle on ne peut surtout pas renoncer !


"Tu peux toujours chanter quand tu n'as pas d'instrument, avait-elle dit. Même quand tu n'as rien, tu peux toujours chanter."


La poésie, le charme qui donnent du relief au récit.


Des moments brefs, hachés que l'on voudrait voir prolongés...