"Le trône de cendre" d'Aurélien Grall



"Le trône de cendre" d'Aurélien Grall

Aurélien Graal : Une fiction qui fait froid dans le dos


Le trône de cendre: L'intéGRALL
La France est secouée par de violentes manifestations. Le divorce entre le peuple et les politiques est consommé. L’espoir est mort.
Victime de ces troubles, Walter, jeune étudiant, est tué sous les coups de la police. Adrien, son meilleur ami, jure de ne pas laisser ce crime impuni.
Emporté par sa haine des puissants, il va mener la révolte qui va l’emmener très loin. Sur son chemin, une foule de soutiens le rejoindra, parmi lesquelles Olympe, charmante étudiante en droit qui fera bien vite battre son cœur.




C'est le début des émeutes à l'université de Rennes et la mort du jeune Walter qui va mettre le feu aux poudres. Pour Adrien, c'est l'occasion de se faire porte-parole de l'injustice galopante. Adrien va à la conquête de quelque chose qui va bientôt devoir le rattraper...


Aurélien Grall nous propose un roman dystopique pertinent et acéré. Avec son héros Adrien, il nous précipite dans un tourbillon sournois et préoccupant.

Adrien se laisse pervertir par la grandeur, le pouvoir. Il est très vite gagné par une incontrôlable folie. Sa vanité dés lors, le pousse toujours plus loin, inconscient de ses actes, de sa portée. On éprouve un certain malaise à sa propension à perdre pied. L'écriture est rythmée, entraînante. Tout se passe très vite et de manière spectaculaire. Noir et absorbant, ce récit nous malmène, nous préoccupe, nous terrifie dans sa triste vérité. Adrien se laisse prendre au piège, fascine, enrôle, se fourvoie et nous perdons nos illusions...

Adrien icône de la révolution, nous retourne en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire. Comment se fait-il que nous n'ayons rien vu ? Que nous nous sommes laissés berner ?

On y parle d'aveuglement, d'ambition démesurée, d'effet domino. C'est le roman de la fureur et du sang que vous tenez entre les mains, et ça, vous n'êtes pas prêt de l'oublier !


"Quelque chose ne tourne pas rond depuis trop longtemps. Tout le monde a peur de l'avenir, tout le monde est sous pression. Il y a trop d'injustice et trop de désespoir en France. Il ne faut pas grand-chose pour que ça pète. Et ce pas-grand-chose, c'est peut-être cette réforme., il se passe des trucs pas clairs..."


Récit palpitant, bien enlevé, sidérant



Une frénésie de l'horreur qui nous laisse entre incompréhension et haut le coeur