"Chaque village est un bateau de cris" de Snayder Pierre-Louis aux Éditions Z4





"Chaque village est un bateau de cris" de Snayder Pierre-Louis aux Éditions Z4

Snayder Pierre-Louis : Poésie pure


Chaque village est un bateau de cris
En l’espèce, la pertinence de cette définition de la poésie résulte de ce qu’après avoir lu et relu passionnément tous les poèmes de ce recueil intitulé chaque village est un bateau de cri, le lecteur que nous sommes, demeure habité par un sentiment de faim et de soif à la fois insatiables, étranges et jouissifs. Nous parlons du besoin d’appréhender et d’appréhender davantage, au-delà de la beauté sculpturale des vers de ce recueil et des parfums enivrants qui s’en exhalent, leurs sens profonds. Toute chose, soulignons-le qui relève à bien des égards d’une gageure.
https://z4editions.fr





C'est un recueil de poèmes que nous propose ici Snayder Pierre-Louis, avec des questions diverses, variées qui s'échappent. Des interrogations autour de l'incompréhension, de malheur inhérent à l'existence.

On entre dans une réflexion qui exprime la noirceur du monde ou à l'intérieur de soi. 

Parfois, il nous saute aux yeux une vérité brûlante, cassante, avilissante. Et le poète clame une ode à la justice, et à la liberté. Les thèmes sont récurrents, obsédants, s'imprègnent et reviennent comme une litanie. On y parle de mort, d'absurdité, de désir, de vie. L'auteur fonctionne de manière à créer une distance avec lui-même et à la fois une main tendue vers le lecteur. 

L'écriture est animée, sensible. À travers ces vers, il y a sans doute un désir de faire jaillir du vide ou du trop-plein, une consistance volatile. Nous l'intégrons, la digérons au-delà des mots, de leur substance. Il y a des éléments qui nous heurte parce qu'ils nous demeurent opaques. Mais si on ne comprend pas, assurément, on ressent l'intensité des émotions.

Il y a une identité derrière le poète, celle de l'homme, libre penseur citoyen d'énergie. Les mots n'ont pas fini de jouir de leurs mystères, pour ceux qui sauront les écouter...

Les poètes ont des cœurs versifiés et un corps d'encre. Ils sont des points d'interrogation.