"Trauma zéro" d'Elly Rosemad aux Éditions De Saxus



"Trauma zéro" d'Elly Rosemad aux Éditions De Saxus

Elly Rosemad : Un thriller diabolique


L'euthanasie vient d'être légalisée. Un médecin va en profiter pour semer la mort. L'euthanasie vient d'être légalisée.
Gabriel, un jeune médecin séduisant et talentueux, va profiter de cette opportunité pour assouvir ses pulsions criminelles et sadiques à l'insu de tous. Ses proies seront des femmes en fin de vie, mais leur mort sera tout sauf paisible.
Dans le même hôpital, Maddy, une psychologue au caractère rebelle abîmée par la vie, a mis au point Trauma Zéro, un protocole expérimental destiné à effacer les traumatismes de la mémoire des patients. Mais l'expérience a été suspendue suite à un accident....
Un jeu dangereux débute alors entre eux et ses conséquences seront terribles.
https://livre.fnac.com




Gabriel est médecin, mais aussi un homme possédé par ses démons intérieurs qui exerce ses crimes dans un cadre médicalisé et au-delà de tous soupçons. C'est sans compter l'intervention de Maddy, psychologue qui pourrait tout faire basculer...

Ce roman exerce un pouvoir trouble et fascinant. La mort y est omniprésente, effrayante et séductrice. Il y a tout de suite quelque chose de tendue, d'extrême et de dérangeant dans l'attitude et la personnalité de Gabriel. On plonge avec lui dans une réalité sombre, étouffante.

Il y a un désir de souffrance, de la peur, une quête de contrôle sur l'autre qui laisse transpirer la pathologie mentale. Maddy est une femme consciente de ses failles et prête à tous les sacrifices pour s'en libérer. Leur vérité est leur point de rencontre et de non-retour. L'écriture est captivante, remarquablement maîtrisée. On se laisse glisser vers quelque chose de choquant, glauque, obscène.

Qui est réellement Gabriel ? Pourquoi entretient-il une relation conflictuelle avec son père ? Le malaise est palpable, on se laisse envahir par les obsessions des personnages. Sadisme, perversion, séduction se débattent ici sans cesse et se volent la vedette. On y parle de traumatisme, d'oubli, de manipulation, de supercherie, d'effet miroir. Le récit est complexe, morcelé, les pièces sont imbriquées les unes dans les autres et difficiles à extraire, à décortiquer.

On se laisse mener par le bout du nez, jusqu'au bout, on est esclave de nos émotions. Vous aurez du mal à vous en échapper !



Gabriel était au-delà du plaisir. Au-delà de la vie. Au-delà de la mort. Au-dessus des autres, qui ne soupçonnaient pas qu'un univers de sensations tel que celui-là existait



Un suspens maîtrisé, un malaise entretenu, des personnages dérangeants.



Maddy qui joue avec le feu, son attitude suicidaire, destructrice. Comme si elle avait besoin de se prouver quelque chose pour aller mieux.