"La Surnommeuse" de Pascal Houmard aux Éditions Mon Village



"La Surnommeuse" de Pascal Houmard aux Éditions Mon Village

Pascal Houmard : Un roman travaillé



La Surnommeuse - Éditions Mon Village
Combien de temps encore évolueras-tu, Antigona Krestaj, à la manière d’une funambule, sur la corde raide de dilemmes insoupçonnés, tes scrupules de flique et ta soif de vérité pour seul balancier ?
L’odeur tenace de putréfaction du cadavre retrouvé à Montelly, les haut-le-cœur d’indignation qu’inspire la poupée de chair désarticulée gisant dans un caniveau de la Borde, quinze années au sein de la Crim’ lausannoise t’ont appris à composer avec ça...
http://www.editions-monvillage.ch
 

Mon Avis
Tout commence quand on découvre le cadavre d'un homme qui écrit pour les autres. Antigona Krestaj, en charge de l'enquête, n'aura de cesse alors, de flirter entre raison et sentiments...

C'est un roman enfoui qui nous entraîne vers des pièces imbriquées les unes dans les autres. Très vite, on passe d'un crime à un autre, à des silences, des secrets en substance.

Des évènements du passé qui rejaillissent et se télescopent, des éléments codifiés, des fausses déclarations, nous mettent à mal, nous passionnent, nous interrogent. L'auteur exerce une fascination trouble sur nos émotions notre intellect. Il y a de l'urgence, de l'intuition, de la réflexion dans ce récit à la fois sensible et vertigineux. L'écriture est érudite, joueuse, précise. Il y a une volonté de décortiquer les mots, de se les approprier, de les faire chanter.

Les personnages nous hantent dans leurs contradictions, leurs souffrances, leur complexité. On est suspendu à la dualité d'Antigona aux prises d'un véritable imbroglio judiciaire. On aime sa personnalité, son aura séductrice, son sens de l'à-propos. Elle retient toute notre attention, nous électrise, nous désarçonne. On foule ici l'amour, la passion, la déraison qui selon s'entrechoquent, s'entrelacent et masquent les évidences...

Dans cette course folle à la vérité se délient à la mesure du déchiffrage des mots, les maux aussi insondables, qu'inavouables.

Un roman maîtrisé, bien mené qui séduit, frictionne et nourrit nos neurones. Plus qu'une lecture, un réel éveil ou défi !

Citation
"Elle ne le faisait pas par mépris, mais par habitude, car, aussi loin qu'elle s'en souvenait, elle adorait marquer de surnoms les gens qu'elle côtoyait ; elle gardait cela pour elle, comme une enfant, jalousement, peut laisser fermer une boîte à musique, de peur que d'autres, en l'écoutant, n'y perçoivent qu'une suite de sons discordants."

Site de l'auteur

Bandeau - La Surnommeuse