31 mai 2018

"Un Havre de paix" de Stanislas Petrosky aux Éditions French Pulp

HAVRE_de paix

 

"Un Havre de paix" de Stanislas Petrosky aux Éditions French Pulp

Stanislas Petrosky : Un retour remarqué

 

Un Havre de Paix - French Pulp éditions

Quand l‘Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s’empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls. Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré, un policier incarcéré pour faire tomber un monstre… Qui a tué William Petit, comment, alors qu’il était seul dans sa cellule, et pourquoi ? Entre une affaire de corruption dans la prison et un caïd qui tente de se faire passer pour une oie blanche, c’est une nouvelle aventure plus que mouvementée pour l’Embaumeur qui a mis le doigt dans un drôle d’engrenage.

 

Mon Avis Sang

C'est au Havre que l'on retrouve notre cher embaumeur... C'est du côté du pénitencier qu'il officie cette fois-ci. Et quand les corps s'expriment, Mandoline sait lui que ça va saigner...


L'auteur nous offre une belle balade en région normande et plus particulièrement dans la ville du Havre, qu'il nous fait sillonner à travers son récit.

C'est un plaisir de retrouver Luc Mandoline dans une aventure musclée et border-line. Quand il tombe sur un meurtre maquillé en suicide et qu'il gratte un peu, il sait très vite que "la merde", devra tôt ou tard remonter à la surface. On aime son humour, son franc-parler, ses méthodes franches et arrêtés, sa façon à lui d'aller droit à l'essentiel.

L'écriture exprime une gouaille joueuse et acérée, les personnages exercent leur pouvoir truculent. Il est question de violence, de pédophilie, de trafic, de corruption. L'enquête est sensible, il y a de l'énergie, du drame, des cascades, de la testostérone.

Un roman périlleux et de haute voltige que l'on suit tambour battant. Putain, Mandoline, tu nous avais manqué !


Citation Sang

"Il faut commencer doucement, et augmenter le taux d'emmerdements de la smala, si dès le départ nous tapons trop fort, cela sera moins percutant. Je suis persuadé que de faire monter le taux d'adrénaline tout doucement de ses ennemis est un bon moyen de les amener à faire des conneries et à être ainsi plus vulnérables."

 

Bandeau - HAVRE_de paix


28 mai 2018

"La Surnommeuse" de Pascal Houmard aux Éditions Mon Village

La Surnommeuse

 

"La Surnommeuse" de Pascal Houmard aux Éditions Mon Village

Pascal Houmard : Un roman travaillé

 

La Surnommeuse

La Surnommeuse - Éditions Mon Village

Combien de temps encore évolueras-tu, Antigona Krestaj, à la manière d’une funambule, sur la corde raide de dilemmes insoupçonnés, tes scrupules de flique et ta soif de vérité pour seul balancier ?
L’odeur tenace de putréfaction du cadavre retrouvé à Montelly, les haut-le-cœur d’indignation qu’inspire la poupée de chair désarticulée gisant dans un caniveau de la Borde, quinze années au sein de la Crim’ lausannoise t’ont appris à composer avec ça...

http://www.editions-monvillage.ch

 

Mon Avis

Tout commence quand on découvre le cadavre d'un homme qui écrit pour les autres. Antigona Krestaj, en charge de l'enquête, n'aura de cesse alors, de flirter entre raison et sentiments...


C'est un roman enfoui qui nous entraîne vers des pièces imbriquées les unes dans les autres. Très vite, on passe d'un crime à un autre, à des silences, des secrets en substance.

Des évènements du passé qui rejaillissent et se télescopent, des éléments codifiés, des fausses déclarations, nous mettent à mal, nous passionnent, nous interrogent. L'auteur exerce une fascination trouble sur nos émotions notre intellect. Il y a de l'urgence, de l'intuition, de la réflexion dans ce récit à la fois sensible et vertigineux. L'écriture est érudite, joueuse, précise. Il y a une volonté de décortiquer les mots, de se les approprier, de les faire chanter.

Les personnages nous hantent dans leurs contradictions, leurs souffrances, leur complexité. On est suspendu à la dualité d'Antigona aux prises d'un véritable imbroglio judiciaire. On aime sa personnalité, son aura séductrice, son sens de l'à-propos. Elle retient toute notre attention, nous électrise, nous désarçonne. On foule ici l'amour, la passion, la déraison qui selon s'entrechoquent, s'entrelacent et masquent les évidences...

Dans cette course folle à la vérité se délient à la mesure du déchiffrage des mots, les maux aussi insondables, qu'inavouables.

Un roman maîtrisé, bien mené qui séduit, frictionne et nourrit nos neurones. Plus qu'une lecture, un réel éveil ou défi !



Citation

"Elle ne le faisait pas par mépris, mais par habitude, car, aussi loin qu'elle s'en souvenait, elle adorait marquer de surnoms les gens qu'elle côtoyait ; elle gardait cela pour elle, comme une enfant, jalousement, peut laisser fermer une boîte à musique, de peur que d'autres, en l'écoutant, n'y perçoivent qu'une suite de sons discordants."

 

Site de l'auteur

http://www.pascalhoumard.com/

Bandeau - La Surnommeuse

09 mai 2018

"Fleurs de sang" de Jérôme Frioux-Toublant aux Éditions De Saxus

Fleurs de Sang

 

"Fleurs de sang" de Jérôme Frioux-Toublant aux Éditions De Saxus

Jérôme Frioux-Toublant : Un polar au pouvoir enivrant

 

Fleurs de sang

Un des fleuristes emblématiques du marché aux fleurs de Paris est mystérieusement assassiné.
L'enquête est confiée à la police criminelle menée par le commissaire Durrieu, personnage haut en couleur qui ne s'en laisse pas conter et qui tient son équipe d'une poigne de fer.
Thom, un ancien inspecteur de l'équipe du commissaire, connaissait la victime et va se retrouver entraîné dans cette affaire malgré lui.
Les témoignages s'enchainent, mais d'autres meurtres également. Parmi tous les personnages gravitant autour du marché, un meurtrier agit dans l'ombre et fait disparaître les preuves...

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Franck Renard, fleuriste, est retrouvé assassiné. Le marché aux fleurs est en émoi, et c'est le début d'une enquête pour le commissaire Durrieu et Thom qui va les conduire vers un casse-tête mortel et attractif...


C'est un roman troublant, ensorcelant qui nous mène par le bout du nez, partout où nous poursuit ses effluves de fleurs.

Pas n'importe quelle fleur, mais des orchidées sublimes, précieuses, rares, que l'on croit être au centre de tous les secrets...

Les cartes sont révélées scrupuleusement une à une devant nos yeux, permettant de nous familiariser avec l'ambiance et la personnalité des personnages, en relation directe ou indirecte avec notre affaire d'homicide. On se rapproche de la vie, de la victime et on tente de dérouler un fil, d'accrocher quelques hypothèses...

Le déroulement de l'enquête est tout ce qui a de plus classique et méthodique. Rien n'est laissé au hasard et Thom apporte un regard neuf à l'enquête d'investissement. Les victimes se succèdent, on est attiré et aveuglé par des fausses pistes et à la fois gêné par quelque chose qui nous échappe...

L'écriture est habile, chirurgicalement bien menée. Elle nous séduit, nous manipule, nous désarçonne de manière efficace et imperturbable.

Des personnages aux reliefs tranchés, des mises en scène projetés, théâtrales, un suspens millimétré, un dénouement choc font de ce polar un incontournable moment !

 

Citation

"La seule chose que ce foutu métier m'a apprise, c'est que généralement, on sait ce qu'on cherche une fois qu'on l'a trouvé ! Pour le moment, on entasse, on accumule. Il en sortira bien quelque chose... ou pas."

 

15 juin 2017

"Compte à rebours" de Martin Holmén aux Éditions Hugo Thriller

Compte a rebours

 

"Compte à rebours" de Martin Holmén aux Éditions Hugo Thriller

Martin Holmén : Un polar percutant

 

Compte à rebours Metropol - tome 2 by Martin Holmen

À sa sortie de prison, l'Ex-Boxeur Harry Kvist espère trouver un travail, une vie paisible, et pourquoi pas l'Amour.

Mais dans le  Stockholm sombre et violent des années 1930, il y a décidément pas de paix pour les braves.

http://www.hugoetcie.fr

Compte

Mon avis :

Souvenez-vous, nous avions découvert l'auteur avec "Metropol". Il revient ici avec Harry Kvist, l'ex-boxeur qui après son passage en prison est bien décidé à mener une vie rangée ou presque...


On replonge instantanément avec cet univers nordique des années 1930. C'est toujours sombre et glacial, et on s'enfonce dans le Stockholm noir, crasseux et laborieux.

C'est l'objet d'une promesse qui va réveiller les instincts de feu d'Harry. On le suit ici dans une course-poursuite folle et effrénée où le risque, la violence et la mort sont légion. L'atmosphère est rude, pénétrante. C'est à la fois rythmé et musclé.

L'écriture est persuasive et totalement addictive. On aime le tempérament d'Harry que l'on respecte plus que l'on ne craint. C'est un homme d'honneur et de cœur, auteur de ses propres lois et convictions. Passionné, survolté, il n'est pas homme aux demi-mesures. Petit à petit, son passé, ses élans, sa manière de vivre nous rapproche un peu plus de sa vraie personnalité. On s'attache insidieusement à lui, il nous touche et on se range bien sûr à sa cause.

Un roman extrême dans une société à vif, c'est le travail abouti et réussi de Martin Holmen pour ce récit qui sonne comme un combat de boxe.

Intérêt confirmé !

 

Citation :
"Si vous ne m'avez pas dit toute la vérité, je reviendrai vous botter le cul. En vous accrochant au plafond comme un punching-ball."

Bandeau-Compte a rebours