20 avril 2018

"Bienvenue dans le monde réel" de Frédéric Marcou

Bienvenue dans le monde réel

 

"Bienvenue dans le monde réel" de Frédéric Marcou

Frédéric Marcou : Atypique

 

 

Bienvenue dans le monde réel

Le professeur fred est un homme clairvoyant, ses inventions sont nées de son imagination fertile et de son refus d'accepter la réalité telle quelle.

https://www.amazon.fr

 

 Mon Avis Pollar

Ce roman éclore et libère toutes les pensées, les émotions qui traversent l'esprit. Des inventions loufoques et aiguisées toutes droites sorties de l'imaginaire du professeur Fred à des réflexions dans le temps de l'auteur, à distance avec lui-même.


Nous traversons chacune des périodes à tâtons, nous explorons, nous nous égarons. On est touché intérieurement par l'abandon donné dans la parole sur l'indicible, sur ce qui est autre et qui dérange...

Si le réel est assassin, l'imagination, le rêve permet d'être soi, de dépasser les banalités d'une société aliénante et étouffante. L'écriture est directe, saisissante d'humour, mélancolique, pugnace parfois...

Il y a un sentiment de lutte et d'éveil à faire réaliser des choses, au-delà de ce qu'on veut nous laisser voir ou entendre. Ce roman est un plaidoyer à faire accepter la différence, un cri à la reconnaître et à être libre dans toute son entité face à ses convictions.

Un récit qui marque comme une piqûre, poétique et envolée. Surprenant !

 

Citation Pollar

"Quel est ton métier Fred ? Je suis un enchanteur, je crois... Et professionnellement ? Celui qui découvre peut-être..."

 

Bandeau - Bienvenue dans le monde réel


01 février 2018

"Nu sur le balcon" Anthologie aux Éditions SÉMA

nu-sur-le-balcon

 

"Nu sur le balcon" Anthologie aux Éditions SÉMA

Une anthologie réussie

 

Nu sur le balcon - Anthologie - Sema diffusion

Au cœur de la nuit, une silhouette pâle, sur le balcon d'en face. Le voisin, nu. Paris. Dans un grand opéra, lors d'une importante répétition générale, le corps d'une cantatrice est retrouvé nu, au balcon. Qui est cet homme nu surpris sur le balcon en face duquel un cadavre vient d'être retrouvé ?

http://www.sema-diffusion.com

 

Mon Avis

"Nu sur le balcon" est ce qu'on appelle communément dans le jargon littéraire, une anthologie. Il s'agit d'un recueil de nouvelles réunissant quelques auteurs autour d'une idée, d'un thème central.


Pour les auteurs, il s'agit d'imaginer, d'inventer une histoire : l'occasion pour eux de jouer de leur plume, de se défouler. Pour le lecteur, une opportunité de découvrir, ou retrouver un auteur dans une histoire courte. Chacun y va de son fantasme, aborde le thème avec son univers, ses bagages. "Nu sur le balcon" inspire des récits espiègles, grinçants, farfelus...

Le balcon faisant office de tremplin à l'ailleurs, au vide, de cet endroit où l'on est exposé à tous les regards. La nudité dévoile les secrets, la nature des gens, la mort, elle, cristallise le mystère. Nous sommes témoins de scènes étranges, voyeur consenti et apprivoisé. Nous côtoyons la violence, l'interdit, le sexe, la mort.

On est inquiet, circonspect, amusé. On se laisse guider et on aiguise au fil des nouvelles, notre réflexion. De l'autre côté de la rue, comme dans un effet miroir : se dessinent des projections évanescentes, conscientes ou inconscientes, de ce que l'on veut ou croit y voir...

Des nouvelles à découvrir indépendamment ou d'une seule traite, comme il vous en dira : pour le plaisir des mots et le goût immodéré de l'imaginaire.

 

Citation

"Elle est apparue sur le balcon. Apparue, matérialisée, il n'y a pas d'autre mot. Le balcon était vide une seconde plus tôt, et maintenant elle s'y dressait, Vénus de Botticelli sortant de sa coquille. Nue sur son balcon, comme au premier soir."

 

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

19 décembre 2017

"Voyage au pays de l'envie" de Frédéric Marcou

 voyage-au-pays-de-lenvie

 

"Voyage au pays de l'envie" de Frédéric Marcou

Frédéric Marcou : Des nouvelles évadantes

 

Voyage au pays de l'envie

Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l'imagination et à l'imaginaire. Destiné à un large public, il sera certainement plus parti...

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Ce recueil de nouvelles tourne autour de la réincarnation, voyage astral, enfer, mort.


L'auteur nous invite ailleurs sous d'autres cieux, sous d'autres terres proches de notre galaxie, de nos préoccupations majeures, mécaniques, pour quelque chose de plus évanescent, immatériel et aussi impénétrable, qu'infini et grand. Un parcours ésotérique pointé avec humour, gravité, poésie. Une écriture spontanée, fluide, accessible et immédiate.

Ces nouvelles égrenées sur notre chemin, nous permettent de nous évader, nous interroger à toute allure pour le maximum de sensations.

Citation

"La scène est fantasmagorique. Il ressent au fond de lui cette vie qui s'éloigne peu à peu. Chaque fois qu'un corps se sépare de lui, il revoit une fraction de son existence et le morceau de vie disparaît."

 

20 juillet 2017

"Sorciers : Wakiza" de Lionel Cruzille

Wakiza

 

"Sorciers : Wakiza" de Lionel Cruzille

Lionel Cruzille : Entre deux mondes

 

 

Sorciers : Wakiza

Entre les ouvrages de Castaneda et de Stephen King, Lionel Cruzille nous propose une nouvelle inclassable, à la frontière du réel et du rêve. Ce monde est-il d’ailleurs la seule réalité ? Qui sont réellement les sorciers ? Ce livre est un passeport et une porte. A découvrir d’urgence !

https://lionelcruzille.com

 

Mon avis :

Massachusetts, automne 1956, Wakiza sorcier mi-indien, sillonne la route au volant de sa Chevrolet est préoccupé, obsédé par une maison un peu spéciale qui appelle et nécessite ses pouvoirs...

Cette nouvelle nous happe et nous dirige dans le brouillardÀ tâtons et dans un état de semi-conscience ou demi-veille, on touche à l'étrange, au surnaturel.

On prend conscience du don de Wakiza, envahissant, énergivore et qui fait partie intégrante de sa vie, de ses origines et de ce qu'il est. On le reçoit avec conviction et de manière intime et émotionnelle. On vit ses transes, on les transpire, elles nous consument, elles nous transforment. L'atmosphère est brumeuse, noircie, confuse dans cet espace trouble de distorsion temporelle. Notre sorcier exerce sa mission sur la corde raide du funambule entre deux temps, entre-deux états, entre deux mondes.

L'écriture est libre, affranchie des codes, des dogmes, des peurs. Elle nous invite et nous transporte loin, vers l'invisible, plus près de l'énergie originelle.

Dans un moment qui file, défile et se déploie. On absorbe les émotions lumineuses et ténébreuses qui nous marqueront et ne nous quitterons pas...

 

Citation :

"Je dégringole déjà dans les limbes de mon intériorité. J'ouvre le secret des secrets au plus profond de mon coeur, là où est concentrée la perle des Mondes, là où tout le feu du sacré de ma danse s'est accumulé."

 

Bandeau - Wakiza

Posté par SophieSonge à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 août 2016

"Les contrées de l'imaginaire" de Lobo Grant aux Éditions MKC

lescontreesdelimaginaire

 

" Les contrées de l'imaginaire" de aux Éditions MKC

 

Les contrées de l'imaginaire - TheBookEdition

Partez à la découverte des contrées de l'imaginaire au travers de dix nouvelles originales et fantastiques. Passé, présent ou futur, mondes oniriques ou altération d'une réalité s'enchaînent et se combinent avec un seul objectif. "Jargaïn ouvre les yeux alors que les sirènes de la ville retentissent.

http://www.thebookedition.com

137684 ; Reliures : Dos carré collé ; Formats : 11x17 cm ; Nb pages : 128 ; Impression : Noir et blanc ; N° ISBN : 9782954814919

Prix : 8,00 €

 

Mon avis :

C'est autour de dix nouvelles que Lobo Grant choisit de nous faire voyager ici et ailleurs dans un espace temps variable et insaisissable.

Des histoires, l'auteur se plait à conter, assurément et cela se ressent. Son univers est varié, son imaginaire semble ne pas avoir de limites autre que de satisfaire ou de faire plaisir.

Les horizons sont lointains et différents et on s'amuse à traverser les époques et les civilisations en seulement l'espace d'un clin d'oeil.

L'écriture est ronde, équilibrée et invite aux dispersions et infinis voyages. On aborde des thèmes intemporels, forts qui expriment des valeurs nobles d'optimisme et de transmission. Sous couvert de légendes, de rêve ou de magie, l'auteur délivre d'insoupçonnés messages dont il nous laisse la libre interprétation.

Des textes à lire et à partager, pour tous les âges et tous les genres. Des portes à ouvrir pour s'évader, réfléchir et faire sens.

Dans une "saltimbande" poétique et fictionnelle vous serez transportés au-delà des mots, du réel, le moment de votre lecture.

lobo grant portrait

 

19 juillet 2015

"A bras raccourcis" et "A couteau tiré" de Sébastien Brégeon

Couteau tiré_

"A bras raccourcis" et "A couteau tiré" de Sébastien Brégeon

Résumé :

A bras raccourcis :

Il est des endroits en forêt où il vaut mieux ne pas s’arrêter pour se reposer ou pique-niquer. Vous ne regarderez plus la forêt du même œil lors de votre prochaine balade.

Le loup a été réintroduit dans la forêt, les randonneurs le craignent. Pourtant, il est des choses bien plus dangereuses dont ils devraient se méfier. La forêt observe les randonneurs, s’amuse avec eux, avant d’effectuer un prélèvement. Un droit de passage au prix élevé.

Quelques randonneurs malchanceux vont découvrir à leurs dépens que tout ce qui a des bras et des yeux n’est pas forcément humain. Pourtant, pas de zombies ici, mais de quoi s’agit-il alors ?

A couteau Tiré :

Une soirée tranquille dans un camping peu fréquenté. A priori, l’endroit idéal pour se reposer et faire de nouvelles connaissances. Une veillée à discuter dans la pénombre et regarder les allées et venues des gens nous permet de découvrir quelques-uns des habitants aux comportements parfois franchement suspects.

Robbie vient d’arriver et prend rapidement en grippe un homme, a-t-il raison de s’en méfier ? Ou ferait-il mieux de surveiller ses arrières ? Son voisin de camping, amateur de lancer de couteau, s’aperçoit des vues que Robbie a envers sa copine. Cela ne va-t-il pas réveiller sa jalousie ?

Sébastien Brégeon

Poète et rêveur dans l'âme, informaticien de métier, Sébastien BRÉGEON, né en 1976, sentant sa santé se détériorer de jour en jour, ne se voit pas aller jusqu'à la retraite. Il lâche alors son travail et la carrière prometteuse qui lui tendait les bras.

http://desviesautourdumonde.com
Fantastiques Nouvelles

Fantastiques Nouvelles : Nouvelles courtes de Fantastique (15 minutes de lecture) - Cet été, vous ne souffrirez pas de la chaleur : frissons garantis.

http://desviesautourdumonde.com

Mon avis :

Les nouvelles  ne font pas partie de mon genre préféré et pourtant je me suis laissé convaincre par ces petites histoires qui font frémir.

L'ambiance est celle que l'on adore de nuit autour d'un feu de camp. Les bruits et les légendes jouent un tour à notre imagination qui a vite fait de s'emballer.

L'écriture est habile et l'auteur suit un fil conducteur entre les nouvelles qui nous amuse et nous intrigue. L'horreur est au rendez vous, fugitive et imperturbable nécessitant de votre part maîtrise et sang froid.

Vous devriez être rapidement fixés, mais oserez vous les lire ?

Je remercie grandement l'auteur pour ce Service de Presse.

28 juin 2015

"Eclats d'obus" d'Aliénor Samuel-Hervé aux Editions Mon Petit Editeur

Eclats d'obus

"Eclats d'obus" d'Aliénor Samuel-Hervé aux Editions Mon Petit Editeur

Résumé :

La guerre... De la sueur, des larmes et du sang. Pas d'apologie de boucheries sans fin, ni de pleurs sur la misère du monde mais un regard poétique sur des événements tragiques de notre histoire passée, présente et à venir.
Un hommage à la condition humaine en temps de guerre.

 

Eclats d'obus

Format papier : 13,25 €        42 pages - ISBN : 9782342032772 - Poésie - Edition brochée
Format PDF : 6,97 €
Format eBook : 6,99 €


http://www.monpetitediteur.com

 

Mon avis :

L'auteure nous transporte dans le passé de la Première Guerre mondiale. De cette époque, nous retenons des chiffres, des événements, du sang, des larmes, des pertes gigantesques. Elle a choisi le recueil poétique pour lequel on émet tout d'abord des interrogations, des doutes... Et puis on laisse les mots nous envahir, laissant ainsi jaillir l'émotion qui finit par nous gagner.

Le texte retrace toutes les étapes marquantes de cette guerre et les dommages qu'elle a laissée derrière elle. Ce que les soldats ont vécu, l'absence et l'inquiétude ressentis par leurs familles ; des individus qui ont payé un lourd tribut, qui ont souffert. l'impact est réel et irréparable, derrière les gueules cassés, les âmes volées font encore plus mal. Le choix des mots est juste, précis et l'on est saisi par le réalisme qui nous saute aux yeux.

La mise en relief est poignante, l'émotion est palpable. un bel hommage rendu à ces hommes, ces femmes sacrifiés au nom de la patrie. Une reconstitution qui fait sens, un beau devoir de mémoire à lire en parallèle à nos manuels d'histoire. Juste pour ne pas oublier !!!

Un Grand Merci à Aliénor Samuel-Hervé de m'avoir permise de découvrir ses nouvelles.

Alienor

30 avril 2015

"Pentatracks" de Collectif

Pentatracks_ebook_large

"Pentatracks" de Collectif

Résumé :

Que peuvent bien avoir en commun une star du rock vieillissante et fatiguée, deux gamins de banlieue à l’avenir pour le moins incertain, un mari blasé qui trompe sa femme avec une maîtresse virtuelle confondante de réalisme, un transsexuel en voie de masculinisation totale, et un ancien tortionnaire hanté par ses démons ?

Le lien est qu’ils se retrouvent tous au coeur de cinq récits différents, inspirés par cinq standards du rock différents et sortis de l’imagination de cinq auteurs différents. Richesse de style, d’univers, de musique, de mots. Avec une préface et un bonus track de Claude Faber, parolier de la chanson Horizon pour le groupe Détroit.

Pentatracks est né d’un jeu, d’une rencontre, d’un concept. Les internautes ont posté les titres de leurs chansons favorites dans une playlist soumise à cinq auteurs. Puis chaque auteur, à partir du morceau de son choix, a écrit une histoire.

logo fond blanc_LaBourdonnaye

Mon avis :

Je ne suis pas forcément une grande adepte des nouvelles, parce qu'on a souvent du mal à accrocher et que finalement c'est souvent trop court, et que l'on reste ainsi souvent sur sa faim. Pour autant, cela donne une idée du style de l'auteur, ce sont souvent des lectures qui sont divertissantes et quand on a pas trop le temps de s'imerger dans un univers complexe comme c'était mon cas en ce moment, et bien c'est tout bénef !

Des nouvelles ici inspirées de musique, c'est leur point commun. J'ai trouvé que c'était une idée plutôt pertinente et originale comme point de départ. Quand on sait qu'écriture et musique sont souvent indissociables pour les auteurs. Maintenant j'avoue ne pas avoir lu avec leurs fonds sonores respectifs, mais comme je suis curieuse, je vais écouter la play-list plus tard, et ainsi prolonger les effets de ma lecture. Ces histoires décalées m'ont entraînée bien loin dans mon quotidien, je dois dire et cela en un temps record.

Je vous conseille pour apprécier chaque univers comme moi de les lire de façon bien distinctes. Bien calé au fond de votre fauteuil, vous êtes partis pour vivre une expérience inédite et toute particulière. N'hésitez plus, foncez !

05 décembre 2013

"Maîtres du jeu" de Karine Giebel

MaitreduJeu

"Maîtres du jeu" de Karine Giebel

Synopsis :

Il y a des crimes parfaits.
Il y a des meurtres gratuits.
Folie sanguinaire ou machination diabolique, la peur est la même. Elle est là, partout : elle s insinue, elle vous étouffe... Pour lui, c est un nectar. Pour vous, une attente insoutenable. D où viendra le coup fatal ? De l ami ? De l amant ? De cet inconnu à l air inoffensif ? D outre-tombe, peut-être...

Ce recueil comprend les nouvelles Post-mortem et J aime votre peur.

logo_pocket

Mon avis :

Quand je suis allée me procurer "L'école de la nuit" de Deborah Harkness, je suis tombée sur ce petit livre, nouveauté de K. Ggiebel. Un tout petit prix aussi, donc hop : il a sauté direct dans mon caddie. J'avais totalement adhéré à "Les morsures de l'ombre" et je reste très curieuse de poursuivre ma découverte avec l'auteur.

Si ce livre est tout petit riquiqui (seulement 125 pages), c'est aussi parce qu'il ne s'agit pas d'un roman mais plutôt d'un recueil de deux nouvelles. Bon habituellement, je ne suis pas plus friande que cela de ce genre et je me demandais plus encore ce que cela pourrait bien donner en version thriller. Et bien sachez que Karine Giebel a rempli ici avec moi, à moitié sa part du contrat. La première histoire m'a totalement convaincue, un double crime parfait, une machination et une maîtrise machiavélique, bref du grand Art. En revanche pour la deuxième nouvelle, j'ai été guidée vers l'angoisse et le suspens pour une fin qui retombe comme un soufflé. Je ne m'étais pas imaginée cela et j'en suis un petit peu déçue. Mais pourquoi pas ?

En tout cas, une lecture courte et palpitante qui m'encourage encore à poursuivre le travail de l'auteur. Et "Juste une ombre" me donne maintenant vraiment trop envie ! A suivre, donc ...

Posté par SoKitty à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,