04 janvier 2018

"Top 3" (généreux) Décembre 2017

top3

Une année qui se termine en beauté, tellement de bonnes lecture que mon Top 3 s'est exceptionnellement transformé en Top 5

 

1 - "Timothy Blake, la mort en héritage" de Bridget Page

Timothy Blake

 

2 - "Un jour" de David Nicholls aux Éditions Belfond

Un jour

 

3 - "Montmartre ensorcelé" d'Alexis Boucot aux Éditions Marivole

Montmartre ensorcelé

 

4 - "Reflex" de Maud Mayeras aux Éditions Anne Carrière (chronique à venir)

 

5 - "Entre toi et moi" de Stephen Emond aux Éditions Albin Michel (chronique à venir)

 


22 décembre 2017

"L'étrange village de Monsieur Labiche" de Chérif Zananiri aux Éditions Marivole

 Monsieur Labiche

 

 

"L'étrange village de Monsieur Labiche" de Chérif Zananiri aux Éditions Marivole

Chérif Zananiri : Un récit intrigant

 

 

L'étrange village de Monsieur Labiche

Le point de départ de ce roman repose sur une curiosité historique. Lorsque les Allemands, pendant la guerre de 1870, ont envahi partiellement la France, leur comportement dans les petites villes et les villages a souvent été odieux.

http://marivole.fr

 

Mon Avis

Lors de la guerre de 1870 et de l'invasion de l'Allemagne en France, en Sologne, Eugène Labiche, dramaturge nommé notaire, va tout faire pour protéger ses administrés et son pays...


Ce roman revient sur des années sombres de l'histoire avec un petit côté théâtral qui donne tout le piment à cette aventure. Dans cette intrigue, se bousculent le policier, le spiritisme, la science et l'espionnage.

Ce récit est truffé d'aventures et d'anecdotes qui permettent de passer un moment inattendu et surprenant. C'est un texte facétieux, ingénieux que nous offre l'auteur et qui nous fait prendre de passion ce petit village de Souvigny et ses habitants. On retrouve le contexte de l'époque, bien documenté et bien développé. L'écriture allie le charme à l'humour. Il y a quelque chose de mystérieux et nébuleux qui nous incite à poursuivre et à aller plus loin.

Un récit cocasse et original, du rythme, des péripéties. C'est sans aucun doute autant étonnant que détonant, pour ne pas dire spectaculaire.

Une mise en scène séduisante et irrésistible que vous ne manquerez pas de découvrir !
 

Citation

"Puisque l'occupant avait le monopole de la force brute, lorsque l'heure serait venue, il faudrait le battre non par l'épée, mais par le verbe, à défaut de la plume."

 

Bandeau - Monsieur Labiche

14 décembre 2017

"Montmartre ensorcelé" d'Alexis Boucot aux Éditions Marivole

Montmartre ensorcelé

 

"Montmartre ensorcelé" d'Alexis Boucot aux Éditions Marivole

Alexis Boucot : Un récit envoûtant

 


Le cœur de Montmartre et ses personnages hauts en couleur, le boulevard de  Clichy et ses cabarets, la Belle Époque de l’insouciance et du divertissement, celui du vieux Paris de 1900 qui vit les sursauts du progrès, du modernisme et de l’urbanisation. C’est aussi le décor pittoresque du maquis que traversent les besogneux, les artistes et les rôdeurs du soir. Quant aux enfants de cette histoire, ils aspirent à la liberté et à l’aventure hors de l’orphelinat. La magie apparaît au coin de la rue comme une échappatoire à leur mauvaise fortune. Elle les mène au mystérieux château des Brouillards puis dans les sinistres catacombes. Le surnaturel fait irruption dans un récit à suspense truffé de rebondissements. L’auteur restitue ici une époque de la vie parisienne à la frontière de l’étrange et du merveilleux, un genre qui n’est pas sans rappeler celui de la fantasy urbaine.

 

Mon Avis

 

Paris, 1900, la Belle Époque : les enfants de l'orphelinat de la Charité subissent une autorité qu'ils ont du mal à supporter quand le rêve de Joane suscite le début d'une drôle et extraordinaire aventure...


Ce roman est une carte postale rayonnante du Paris de la Belle Époque. On y retrouve sa folie, son effervescence. On déambule dans les rues de Paris de ce début du siècle avec l'émerveillement au fond des yeux.

Tout est prétexte à sentir, entendre, observer : on est fasciné par le côté faste, mais aussi bohème, on est électrisé par l'émergence du progrès, de la science... Au milieu de ce Paris foisonnant, excentrique se révèle une histoire teintée de fantastique. Aux côtés des enfants orphelins, nous serons transportés par le sort, la magie auxquels, ils seront confrontés. On aime la spontanéité des personnages, leur curiosité, leur courage à aller aux devant des ennuis...

L'écriture est enveloppante quand le sombre côtoie le merveilleux. Il se dégage de ce récit, une énergie poétique. Montmartre regorge de recoins, de surprises, la description de l'ambiance, des lieux est à la hauteur de nos attentes. On se sent flotter, on est transcendé par notre lecture qui nous habite page après page.

Il y a de la tension, de la magie, du suspens. On est séduit par le fabuleux, à la frontière du réel qui suspend le moment un peu hors du temps. Ce roman défile, et à la fois se savoure de bout en bout pour votre plus grand enchantement...

Citation

"Elle ne s'en aperçut pas tout de suite, mais elle avait la tête auréolée d'une faible lueur bleue, comme si elle eut été un ange. Son cœur battait fort. Puis elle eut un pressentiment et, se dressant sur sa couche, vit l'étrange lumière. Elle se tournait vers la fenêtre. Elle en était sûre. Il était là, le regard fauve luisant tout comme la gemme qu'elle découvrait sur le lit."

 

A propos de l'auteur

Alexis Boucot signe ici son troisième roman. Il est  passionné par la littérature, le jazz et l’Histoire. Dans ce dernier roman il démontre une nouvelle fois qu’il dispose de cette qualité  personnelle dans l’emploi des mots qui n’appartient qu’à lui et qui rend la lecture de sa prose agréable. Une plume qui sait également poser de façon habile une intrigue originale pour que la fin soit ingénieuse.

 

Bandeau - Montmartre ensorcelé

11 décembre 2017

"Journal d'un notaire de campagne" d'Alain Lebrun aux Éditions Marivole

Notaire

 

 

"Journal d'un notaire de campagne" d'Alain Lebrun aux Éditions Marivole

Alain Lebrun : Un caractère fort et authentique

 

 

Journal d'un notaire de campagne

Collection : Années 60
Auteur : Alain Lebrun
14 cm x 22,5 cm ; 248 pages ; 20 euros
1960, à Saint-Fly-en-Bray, commune rurale de 1 500 habitants. Fraîchement installé, maître Louis découvre un monde en pleine métamorphose. Arrivée du franc lourd, mécanisation, démantèlement des fermes...

http://marivole.fr

 

Mon Avis

1960, maître Louis notaire, prend ses fonctions dans le village de Saint-Fly-en-Bray. C'est le début pour lui d'une belle aventure humaine avec le monde rural et ses habitants qui commence...


C'est une jolie fresque au cœur des campagnes que l'on nous propose ici. À travers les actes notariés Louis va découvrir l'intimité, les difficultés des citoyens. Il va assister aussi à un bouleversement dans la vie agricole.

On suit son arrivée et sa manière d'évoluer avec un regard curieux et amusé. Petit à petit, on éprouve beaucoup de respect pour cet homme qui on le sent, aime profondément les gens. Plus qu'un notaire, un conseiller, un médiateur, il devient pour certains un confident, un ami... L'écriture est sincère, vivante, l'auteur a un vrai don pour donner du relief à son récit. On sourit des anecdotes, on est peiné par les malheurs qui s'abattent sur les familles. Il se dégage une véritable force de ce récit, une infinie tendresse...

À travers ce roman, on ressent très fort les liens entre les hommes, la pierre, la terre, les animaux.

Simple et profond, vous y trouverez un moment d'une rare intensité à savourer les rencontres et les péripéties variées.
 

Citation

"Au retour, je passai devant l'église au moment même de la sortie de la messe. Les pratiquants de Saint-Fly discutaient sur le parvis. On y évoquait le blé en herbe déjà haut, la floraison des arbres fruitiers plutôt prometteuse, et la belle saison qui démarrait peut-être un peu trop tôt."

 

A propos de l'auteur

Alain Lebrun propose ici son quatrième roman. L’auteur avait été remarqué dès son premier opus puisque L’Enfant du Pont du Diable a obtenu le prix du « premier roman » du Lion’s Club Picardie et le deuxième, Un souffle de liberté, a été sélectionné par plusieurs clubs. Le journaliste littéraire Philippe Lacoche a résumé ainsi cet auteur : « Rien ne prédisposait Alain Lebrun à devenir romancier (…) habile et élégant, à la fois d’une grande simplicité et d’une belle efficacité. Son sens des dialogues et des personnages donne à ses livres une couleur sincère et juste qui leur procure un charme indéniable. »

29 novembre 2017

"Baptiste" de Jean-Baptiste Renondin aux Éditions Marivole

Baptiste

 

 

"Baptiste" de Jean-Baptiste Renondin aux Éditions Marivole

Jean-Baptiste Renondin : Un roman attachant

 

Ce nouveau roman de Jean-Baptiste Renondin tient du voyage initiatique. Voyage d'un jeune étudiant français dans les années 1950, un peu comme celui de Bardamu, entre les deux guerres, du Voyage au bout de la nuit de Céline.

http://marivole.fr

 

 Mon Avis

Dans les années 1950, Baptiste, originaire du Limousin a soif d'aventure à l'aube de sa jeunesse. Elle va le conduire aux Etats-Unis où il va découvrir la vie et le sens des réalités. Ce sera pour lui l'occasion de se former, voire de se transformer...


Jean Baptiste Renondin nous propose un joli voyage du Limousin aux Etats-Unis, de l'adolescence vers l'âge adulte. Son héros Baptiste n'a pas cédé à la facilité pour passer cette étape. C'est en faisant le grand saut vers d'autres horizons, qu'il fera ses armes dans la vie, loin de ce qu'il a toujours appris.

Baptiste a la naïveté, l'insouciance de sa jeunesse qui pour tout est possible. Les Etats-Unis lui apportent un tout autre regard sur les relations humaines, amoureuses. On se laisse volontiers guider par cette initiation volontaire et plaisante au demeurant. On se laisse surprendre, fasciner par cette expérience grisante et inoubliable. Au-delà de l'effervescence, du nouveau, se niche quelque part, le poids et la question des racines. Très vite, Baptiste absorbe et intériorise toutes ses émotions...

On parle d'amour, de rêves, d'aventure, de nostalgie.

L'écriture est poétique, savoureuse, elle nous parle, nous touche tout simplement. On se prend d'affection pour ce jeune homme détenteur de ses premiers choix, d'homme en devenir.

Plus qu'un récit voyage, c'est une tranche de vie qui aura su nous séduire et nous marquer...
 

Citation

"Le temps s'écoulait. L'été indien donnait ses dernières lueurs et déjà les feuilles tombaient à la première bourrasque. J'étais mélancolique. Tous les matins, me rendant à l'université, je chantonnais les paroles d'Yves Montand " Et la mer efface sur le sable, les pas des amants désunis", s'agissait-il dans mon cœur de Sherry, de Christine ? Je ne sais pas"

 

Bandeau - Baptiste

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 novembre 2017

"La conspiration de Chambord" de Dominique Labarrière aux Éditions Marivole

Chambord

 

"La conspiration de Chambord" de Dominique Labarrière aux Éditions Marivole

Dominique Labarrière : Un tableau ahurissant

 

 

La Conspiration de Chambord

Tout le pays est en effervescence. Le roi, le grand Louis XIV, vient à Chambord  goûter le divertissement de la chasse. La cour et l’arrière-cour se pressent. Grands seigneurs, belles dames, gentilshommes de moindre relief sont là. Colbert, l’omnipotent ministre du roi, celui qui fait tant d’ombre autour de lui et suscite tant de haines, y est lui-même attendu....

http://marivole.fr

 

Mon Avis

Alors que le roi Louis XIV se rend à Chambord, la cour s'agite et frétille autour de lui. En arrière-plan, se préparent des complots discrets, perfides, nous dit-on à demi-mots...


C'est un voyage fabuleux dans le passé aux temps des rois, des châteaux, de la noblesse, de Molière que nous propose l'auteur. On s'y embarque avec de la curiosité, on y goûte dès les premières lignes, sa langue, ses lettres, ses codes.

Dominique Labarrière nous y ouvre les portes d'un univers rayonnant fait d'ombres et de lumières. Au coeur de la Sologne gravite les conflits, les malaises, les malversations. Dans un jeu où tout n'est qu'apparences, on se jauge, on se cherche, on se cache, on s'admire, on se jalouse. Nos comparses nous intriguent dans cette danse du Menuet où s'expriment et se dissimulent petits conciliabules et grands secrets.

L'écriture est à la fois précieuse et affranchie, elle amuse, elle terrifie. Les personnages sont extrêmes, saisissants. On aime les décors, le faste d'antan. On s'y sent différent et transporté. Le temps de notre lecture, on se prête à la rêverie, aux déguisements. Ce roman goûte l'histoire, le patrimoine, il nourrit nos fantasmes, transpire la fourberie, le croustillant.

Monseigneur, gentes demoiselles : prenez place et veuillez-vous donner la peine d'entrer en scène...

Le spectacle va commencer ! ! !



 

Citation

"C'est que le roi_ le roi en personne ! _Louis le Grand, Louis le Quatorzième, allait venir à Chambord goûter le divertissement de la chasse."

 

Bandeau - Chambord

 

La conspiration de chambord

Format Livre Éditeur MARIVOLE
Date de publication 5 oct. 2017
Langue Français
ISBN-13 9782365754149 / ISBN-10 2365754147
Poids : 202.0g ; Dimensions : 140.0mm de 10.0mm
Prix : 20,00€


https://www.bookwitty.com


 

25 septembre 2017

"Drôle de moisson" de Roger Judenne aux Éditions Marivole

 

Drole-de-moion

 

"Drôle de moisson" de Roger Judenne aux Éditions Marivole

Roger Judenne : Un roman fort et captivant

 

Drole-de-moion

Drôle de moisson Archives - Marivole Editions

L’exode ? Pour Lucien, pas de quoi abandonner la belle moisson qui s’annonce. A Verdun, en 14, il en a vu d’autres. Et puis, maintenant, la France possède sa ligne Maginot… Pourtant, un matin, c’est la panique. Le voilà contraint de partir avec sa petite famille. Objectif : la Loire, il faut franchir la Loire…

http://marivole.fr

 

Mon Avis

La Seconde Guerre mondiale est déclarée et Lucien ancien combattant ne peut s'empêcher de s'inquiéter pour la récolte et les moissons. Malgré le danger, la peur, l'exode, la nature et ses droits ne sauraient attendre indéfiniment...


C'est un roman que l'on parcoure intensément dans une France exposée et éprouvée par les prémices de la Guerre. On y fait connaissance avec une famille, un hameau de campagne.

Un fils, un mari, un frère enrôlé et pour lequel on se préoccupe, on s'inquiète. Des réfugiés qui progressent, que l'on dépanne et qui nous renseignent sur le climat général ambiant. On comprend les difficultés, l'horreur de la guerre alors que la vie, elle continue et bat son plein. On suit en alternance le récit de René soldat et de sa famille restée à la ferme. Ils ne sauront rien ou presque pendant le temps de leur exode, des péripéties rencontrées. Chacun à leurs manières et de leur côté, vont affronter les évènements et tout faire pour se retrouver. La moisson devient la préoccupation, mais aussi l'espoir que l'on tient au creux des mains.

On est ému par cette famille pudique, digne et pleine de ressources. Les Bailly nous retiennent autant par leurs maux que par leurs bonheurs. On se sent au fur et à mesure de notre lecture un peu plus proches d'eux et un peu comme chez nous.

L'écriture est vraie, emprunte de vérité et d'émotion. On aime les couleurs, le relief d'un moment gravé dans l'histoire de la France et des Français.

Un récit fidèle à la réalité du terrain de cette époque, avec le ressenti de militaires, mais aussi de civils. Une fresque qui nous procure des frissons petits et grands pour une moisson décidément pas comme les autres...

 

Citation


"On marcha comme des moutons, pendant des heures, ne regardant que le dos de celui qui précédait. Il ne fallait pas s'arrêter, il fallait avancer, avancer."

 

Bandeau - Drole-de-moion

19 septembre 2017

"Le petit Meaulnes" de Jean-Claude Ponçon aux Éditions Marivole

 

Le petit meaulnes

 

"Le petit Meaulnes" de Jean-Claude Ponçon aux Éditions Marivole

Jean-Claude Ponçon : Un roman chaleureux et authentique

 

Le Petit Meaulnes

Le monde de La Braconne s'en est allé avec l'oncle Arthur ; le petit Jean de naguère quitte l'enfance pour l'adolescence aventureuse des premières amours et des amitiés perdues, dans un village en ébullition. Quand arrive l'heure du lycée, Jean prend pension chez une logeuse...

http://marivole.fr

 

Mon Avis

Jean Tellier nous évoque le passage vers l'âge adulte. À travers les souvenirs de l'enfant qu'il a été dans son petit village de campagne, il observe les changements en lui et autour de lui.


C'est un bien joli roman, nostalgique et bien écrit. On y retrace la saveur de l'enfance, les bouleversements de l'adolescence mêlées aux empreintes rurales attachantes.

Jean a baigné et s'est imprégné de sa lecture du grand Meaulnes qui lui a inspiré sa soif d'aventure et de découverte. Le personnage est lunaire, bouleversant d'innocence. Il adopte pourtant sur ses pairs et sur son époque un œil avisé et critique. L'écriture est poétique, elle nous transporte avec la magie des mots dans quelque chose de beau et d'irremplaçable, un petit coin à soi et que l'on reconnaît instantanément au fond de son cœur. Ses amours sont rêvées, idéales, cachées. Son attachement à ses terres est très fort, on le sent à travers sa tendresse exprimée.

On aime la singularité de Jean, son caractère indépendant et solitaire. Il nous invite à sa manière à un petit voyage suranné et réconfortant.

Un texte mélancolique, sensuel, tendrement furtif qu'on se plaît à savourer dans la chaleur de nos foyers. Vous devriez être sous le charme !

Citation

 "Cette solitude soudaine convenait à ma nostalgie. En secret, je devenais un héros anonyme de la guerre qui agitait le village."

11 septembre 2017

Concours "Croyances et légendes de nos campagnes" aux Éditions Marivole

Les Éditions Marivole et le Blog de Sophie Songe sont heureux de vous faire gagner un exemplaire de "Croyances et légendes de nos campagnes" de George Sand aux Éditions CPE.

 

 

Croyances et légendes de nos campagnes

 

Pour participer, c'est très simple :

1- Liker la page des Éditions Marivole

2 - Donnez-moi un slogan des Éditions Marivole

 

 

Fin du concours Samedi 16 Septembre à 00h00

Tirage au sort le dimanche 17 Septembre

Envoi en France Métropolitaine uniquement

Bonne chance à tous