08 décembre 2017

"Un amour au long cours" de Jean-Sébastien Hongre aux Éditions Anne Carrière

 amour long cours

 

"Un amour au long cours" de Jean-Sébastien Hongre aux Éditions Anne Carrière

Jean-Sébastien Hongre : L'amour, le combat de tous les instants

 

Un amour au long cours

Un amour au long cours Par Jean-Sebastien Hongre
Existe-t-il une formule magique pour qu'un couple résiste au temps qui passe, à la pression du quotidien ? Anaïs et Franck y croient, ils ont décidé de tenir bon contre vents et marée. Au fil des années, ils ont mis au point des astuces, forgé des règles de vie qu'ils ont écrites et affichées sur leur frigidaire. Ainsi est née la « Constitution du couple » qu'ils ont établie pour se guider et se soutenir de jour en jour...

 

Mon Avis

Anaïs et Franck éprouvés par l'image du couple de leurs parents respectifs, se sont organisés au cours de leurs années communes autour de règles de conduite de survie du couple... Par un échange de messages interposés, ils reviendront sur leur parcours et chercheront à aller ensemble toujours un peu plus loin...


Ce roman nous plonge dans les filets complexes de l'amour, de l'union, de la vie de couple. Parce qu'il ne suffit pas d'aimer pour résister, Anaïs et Franck ont décidé très tôt de cerner les difficultés et d'y apporter leur réponse dans ce qu'ils appellent "la constitution".

De souvenirs, en souvenirs, ils reviennent sur ce qu'elle leur a appris, apporté. On est touché par cet échange douloureux, passionné, intimiste. Il y a un petit côté funambule à se faire vaciller, à prendre des risques. L'écriture est très juste, exprime la complexité intense des sentiments : les différences qui éloignent, les distances qui rapprochent (à moins que ce ne soit le contraire). On éprouve de la joie, de la mélancolie, de l'amour, de la tendresse pour ce couple qui a traversé les années dans une apparente sécurité alors qu'ils subissaient d'accaparantes turbulences...

C'est un roman bouleversant dans les aveux, les incohérences, l'imperfection. Ce couple forme avec conviction, ferveur, la puissance et l'harmonie de leurs accords. Ils nous racontent, qu'il n'y a pas d'histoire écrite ou parachevée. Leur histoire fragile et forte nous rend plus tolérant, moins réactif et infiniment plus sensible. Peut-être plus confiant aussi.

Pour se trouver et se retrouver, faut-il sans doute, s'accorder du temps, la parole, l'espace nécessaire à la réalisation, la reformulation d'une vie à deux... Ensemble, ils l'ont compris, c'est un long chemin...

Citation

"Pour moi, c'était une discussion parmi toutes celles qui ont dessiné les contours de ce qu'allait devenir notre couple et institué la méthode : Ne pas subir. Agir. Décider. Réagir."

 

Bandeau - amour long cours

 


01 décembre 2017

"La meute Harbor : la rencontre" tome 1 d'Audrey SG

La meute Harbor

 

"La meute Harbor : la rencontre" tome 1 d'Audrey SG

Audrey SG : La promesse d'une belle saga

 

 

La Meute Harbor: La rencontre

Quand on est une jeune fille de 17 ans timide et préférant la lecture aux sorties entre amis, la vie de bohème sur les routes en compagnie de son père s'apparente au paradis sur terre.Seulement voilà toutes les bonnes choses ont une fin, et désormais Hél&...

https://www.amazon.fr

Mon Avis

Héléna a 17 ans, depuis qu'elle est toute petite, elle est sur les routes avec son père Sean, écrivain. Jusqu'au jour où ils déposent leurs valises à Bar Harbor. Sa rencontre avec Valentin est pour elle un véritable coup de foudre et la révélation d'un destin bien plus extraordinaire encore...


Vous allez me dire, quoi une énième histoire paranormale pour ado, déjà vu, réchauffé ? Et bien oui, mais à la fois non. On ne va pas se mentir, si vous n'aimez pas cela, inutile de vous infliger cette épreuve. Pour les autres, ce roman a toutes ses chances et tout son intérêt.

La mise en place est rapide et nous dirige droit au but avec le trouble et l'excitation nécessaire pour ne plus vouloir le lâcher. On aime le caractère sauvage et impatient des lieux, de l'ambiance, des personnages. On est attiré par un indicible titillement, trouble.

L'écriture est fluide et passionnée. Elle nous transporte, nous électrise. Tout est nouveau pour Héléna et on est ravi de faire toutes ces découvertes à ses côtés.

Un roman qui présage d'une saga fascinante auréolée de fantastique, de mystère, d'amour et d'adrénaline. Je suis tombée dans le piège, alors pourquoi pas vous ?

 

Citation

"Seulement, j'angoisse, depuis toujours, je suis seule avec mon père, je ne sais pas comment me faire des amis et encore moins comment interagir et me faire accepter par des gens de mon âge. Je vais me faire manger toute crue, j'en suis sûre."

 

Bandeau - La meute Harbor

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

30 novembre 2017

"Zykë l'Aventure" de Thierry Poncet aux Éditions Taurnada

 zike

 

"Zykë l'Aventure" de Thierry Poncet aux Éditions Taurnada

Thierry Poncet : Voyages multiples et inattendus

 

Zykë l'Aventure

Thierry Poncet Au fond d'un PMU de la rue du Faubourg-Saint-Martin, je tends le texte d'une de mes nouvelles à l'aventurier de la mine d'or. Il lit les premières lignes et déclare : " C'est toi " comme il cracherait deux écorces de graines de tournesol.

https://www.taurnada.fr

 

 

Mon Avis

Thierry Poncet raconte comment alors qu'il était jeune écrivain dans les années 1980, sa rencontre avec un personnage comme Cizia Zykë lui ouvrira les portes et le goût de l'aventure avec un grand A...


C'est un beau témoignage que délivre l'auteur, celui de sa collaboration avec Zykë, baroudeur devant l'éternel. C'est le récit incroyable de son embarquement dans une succession de voyages avec celui qui sera son patron, son "grand frère", son mentor.

C'est une exploration brute et fabuleuse autour du monde qui nous anime. On suit le parcours d'une équipe comme une leçon de vie, une épopée. On est intrigué, fasciné, attiré par le pouvoir irrésistible du danger, de l'inconnu. Découvrir, jouir d'une liberté totale et affranchie, le ton est donné et sans appel. Je crois que c'est ce qui fonctionne dans ce récit, c'est sa façon de titiller nos désirs primitifs d'ailleurs et pourquoi pas d'audace.

L'écriture est à la fois crue, incisive et poétique. Thierry Poncet nous livre les fruits de son travail apprentissage, de la vie dans son essence et dans son intensité. On aime, on vibre à travers cette aventure que l'on vit par procuration. C'est un bel hommage à zykë qui flambait la vie par les deux bouts dans une décomplexion jouissive.

Une légende, un créateur autodidacte, un indéfinissable bonhomme. Thierry Poncet nous laisse à travers ses souvenirs d'aventures exotiques, un plaidoyer pour la vie sans entraves et aucune limite. Incroyable, mais vrai !

Citation

"Les pérégrinations autour du globe ne se suivent pas, elles se bousculent, louvoient au gré des lubies du patron, zigzaguent à un rythme cinglé."

 

A propos de l'auteur

Thierry Poncet, né le 31 décembre 1960, est encore au lycée quand il publie ses premières nouvelles. Dans les années 80, il devient rédacteur pour des séries populaires, mais c'est en 1984 que son destin d'écrivain bascule, quand il fait la rencontre de Cizia Zykë, l'écrivain-aventurier de légende : durant 25 ans, de leur collaboration naîtront de grands succès littéraires. À la mort prématurée de Cizia Zykë en 2011, Thierry se retire en Franche-Comté, où il se livre désormais en solo à sa passion de toujours : l'écriture.

29 novembre 2017

"Baptiste" de Jean-Baptiste Renondin aux Éditions Marivole

Baptiste

 

 

"Baptiste" de Jean-Baptiste Renondin aux Éditions Marivole

Jean-Baptiste Renondin : Un roman attachant

 

Ce nouveau roman de Jean-Baptiste Renondin tient du voyage initiatique. Voyage d'un jeune étudiant français dans les années 1950, un peu comme celui de Bardamu, entre les deux guerres, du Voyage au bout de la nuit de Céline.

http://marivole.fr

 

 Mon Avis

Dans les années 1950, Baptiste, originaire du Limousin a soif d'aventure à l'aube de sa jeunesse. Elle va le conduire aux Etats-Unis où il va découvrir la vie et le sens des réalités. Ce sera pour lui l'occasion de se former, voire de se transformer...


Jean Baptiste Renondin nous propose un joli voyage du Limousin aux Etats-Unis, de l'adolescence vers l'âge adulte. Son héros Baptiste n'a pas cédé à la facilité pour passer cette étape. C'est en faisant le grand saut vers d'autres horizons, qu'il fera ses armes dans la vie, loin de ce qu'il a toujours appris.

Baptiste a la naïveté, l'insouciance de sa jeunesse qui pour tout est possible. Les Etats-Unis lui apportent un tout autre regard sur les relations humaines, amoureuses. On se laisse volontiers guider par cette initiation volontaire et plaisante au demeurant. On se laisse surprendre, fasciner par cette expérience grisante et inoubliable. Au-delà de l'effervescence, du nouveau, se niche quelque part, le poids et la question des racines. Très vite, Baptiste absorbe et intériorise toutes ses émotions...

On parle d'amour, de rêves, d'aventure, de nostalgie.

L'écriture est poétique, savoureuse, elle nous parle, nous touche tout simplement. On se prend d'affection pour ce jeune homme détenteur de ses premiers choix, d'homme en devenir.

Plus qu'un récit voyage, c'est une tranche de vie qui aura su nous séduire et nous marquer...
 

Citation

"Le temps s'écoulait. L'été indien donnait ses dernières lueurs et déjà les feuilles tombaient à la première bourrasque. J'étais mélancolique. Tous les matins, me rendant à l'université, je chantonnais les paroles d'Yves Montand " Et la mer efface sur le sable, les pas des amants désunis", s'agissait-il dans mon cœur de Sherry, de Christine ? Je ne sais pas"

 

Bandeau - Baptiste

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 novembre 2017

"2048 : Apokálupsis" tome 2 de Lionel Cruzille aux Éditions Numeriklivres

 

2048-02

 

 

"2048 : Apokálupsis" tome 2 de Lionel Cruzille aux Éditions Numeriklivres

Lionel Cruzille : Une suite palpitante

 

 

2048 - Tome 2, Apokálupsis par Lionel Cruzille

2026 , la planète fait face à une pandémie d'une virulence et d'une puissance inégalée. Engagé par la Maison-Blanche, Garry Johnson cherche frénétiquement une solution pour endiguer la vague mortelle qui menace bientôt d'emporter l'humanité entière. 2048 , une femme se trouve mêlée bien malgré elle aux " Hors Réseau ".

http://numeriklivres.info

 

Mon Avis

Après la pandémie mondiale, on lutte, on se confronte au danger, au chaos et on se rejoue aussi la scène...


L'auteur nous replonge dans ce récit futuriste dans un bouleversement temporel alternant passé et présent. On revient sur les prémices de la pandémie et les moyens qui ont été mis en place par le gouvernement pour endormir sa population.

Une nouvelle héroïne fait ici son apparition Malaya, la sœur jumelle de Miya. L'auteur nous offre un opus nerveux, mouvementé faisant la part belle à l'action sans pourtant négliger la réflexion. On parle d'éveil des consciences, de liberté de penser, de science, de magie. Dans une course-poursuite haletante, on perçoit les intentions d'un scientifique dépassé par son énergie, son savoir. Au milieu du chaos, se dessine de vrais relations d'amitié ou d'amour. C'est cette vie, cette humanité, ces émotions qui font battre le cœur de nos héros.

L'écriture est rythmée, persuasive et on ne peut s'empêcher d'avoir un regard critique et acéré sur les travers et les limites de nos sociétés modernes.

Ce récit fantastique occupe toutes nos pensées. Il défile très vite apportant des réponses dont ma foi, on se satisfait. On se demande à présent quelle suite l'auteur aura à nous proposer...

 

Citation

"Désormais, il était entré en guerre. Une guerre invisible, muette. Sa guerre à lui. Une guerre pour sauver le monde."

 

Trailer 2048 tome 2 : Apokàlupsis (HD)


27 novembre 2017

"Mémoire espionne du coeur" de Frédéric Ferney aux Éditions Baker Street

mémoire espionne du coeur

 

"Mémoire espionne du coeur" de Frédéric Ferney aux Éditions Baker Street

Frédéric Ferney : Un  ouvrage divertissant

 

mémoire espionne du coeur

Mémoire espionne du coeur
Qui n’a pas rêvé de rencontrer un écrivain aimé, de lui parler ou de lui écrire, voire d’entrer dans sa confidence ? Frédéric Ferney, lui, pousse l’audace un peu plus loin, en allant à la rencontre d’auteurs disparus. Mais un écrivain qu’on aime, disparaît-il jamais ?...

 

Mon Avis

Frédéric a eu l'audace et la liberté de faire s'exprimer des voix connus d'histoire, d'art, de politique ou des lettres. On prend un réel plaisir à ces brèves rencontres ou discussions tout droit sorti de l'imagination de l'auteur.


Avec humour, tendresse, on visite les époques avec générosité et un peu d'impertinence aussi. La plume est agréable, virevoltante, elle nous donne à songer, à s'évader, à sourire, quelques instants autour de notre lecture. On peut le lire d'une traite, ou l'apprécier en le goûtant extrait par extrait. On s'y retrouve et on aime ses illustrations satiriques de Jean-Pierre CAGNAT.

On passe un savoureux moment à écouter ses personnages nous parler comme jamais ils ne l'auraient peut-être fait. Fantaisiste ? Ces pastiches ont le charme, la verve et le panache de la cocasserie. Il faut avoir l'esprit de détachement, un soupçon d'inconscience et peut-être du génie pour se libérer d'idées improbables sans doute, mais ô combien jouissives.

Cet auteur ne vous dit pas tout, mais vous suggère beaucoup...

Pour les curieux, les ouverts d'esprit, les amoureux de culture, ce livre vous attend !

Citation

"On aura beau vouloir me prouver le contraire, mes figures de papier ont une existence, une épaisseur, une identité. Je les reconnais plus facilement dans la rue que ma banquière ou mon crémier, à qui j'en demande pardon ! " Honoré de Balzac à Oscar wilde et Nathalie Sarraute

 

Bandeau - mémoire espionne du coeur

24 novembre 2017

"L'éveil de Khal : le sort de Gaïa" tome 3 de Romain Godest aux Éditions des Montagnes Noires

l-eveil-de-khal-le-sort-de-gaia-tome-3

 

"L'éveil de Khal : le sort de Gaïa" tome 3 de Romain Godest aux Éditions des Montagnes Noires

Romain Godest : L'énergie continue...

 

L'éveil de Khal - Le sort de Gaia tome 3

Dix années se sont écoulées depuis la guerre des élus et les remparts de Kongsdal portent encore les vestiges de la bataille. Aidé par Ezabas, le prince Adrazan s'efforce d'assurer son rôle d'héritier. Mais la disparition de ses deux amis le torture chaque jour et il va devoir mettre sa vie en danger pour ramener Fassero dans le royaume et déjouer les plans des duchés indépendants.

http://www.coop-breizh.fr

 

Mon Avis

Dix ans après la guerre des élus, le poids des dommages, des pertes et de l'absence n'ont jamais autant pesé. D'heures sombres en funestes batailles, l'espoir et la foi en des retrouvailles rêvées pousseront toujours à avancer...


Dans cet épisode, nous sommes nostalgiques d'une époque que l'on sait ne sera résolument plus la même. Il règne une atmosphère triste et pesante, conséquence d'un monde divisé et anéanti.

On retrouve notre trio Khal, Adrazan et Fassero confrontés seuls, chacun de leur côté à bien des épreuves. On sait et on sent leurs difficultés, leurs peines et leurs espoirs à être de nouveaux réunis. On est toujours porté par l'imaginaire de l'auteur, par ses descriptions puissantes et magiques. On traverse ces tableaux en épousant chaque ombre, chaque relief. On ne cache plus notre attachement à ces personnages qui constituent pour nous une famille à présent et pour qui nous éprouvons de vives émotions.

C'est très dense et très sombre et on ne peut pourtant s'empêcher de visualiser l'étincelle, la lumière au milieu du désespoir. On se laisse envoûter par ces guerres de territoire, de peuples qui n'en finiront sans doute jamais... Le sang coule et propage la peur, alimente la vengeance.

On aime toujours autant cet univers qui réunit figures mythiques et héroïques.

L'écriture est vivante, évadante et on a le sentiment de se retrouver en terrain familier connu. Il y a un pouvoir invisible d'attraction qui nous rattache à un savoir de connaissance, de vérité.

On aime les valeurs nobles qui se dégagent de ce roman, de cet univers. On y puise un peu de force, de sagesse, de complexité aussi. Rien n'est jamais figé, tout peut être bousculé et si vite basculer. Si seulement vous saviez...

 

Citation

"Le destin des hommes est intimement lié à tes choix. Le bien et le mal ne sont que ça en vérité : des choix dictés par notre volonté, notre cœur et notre esprit."

 

Posté par SophieSonge à 17:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 novembre 2017

"Heaven's Road" d'Alexis Arend

Heaven Road

 

"Heaven's Road" d'Alexis Arend

Alexis Arend : Un roman anxiogène

 

Heaven's road

Par centaines, par milliers puis par millions, hommes, femmes et enfants disparaissent en quelques jours, sans laisser la moindre trace derrière eux. De par le monde, ce même phénomène étrange se reproduit encore et encore, et prend rapidement une ampleur démesurée. Toute forme de vie sur Terre, animale ou végétale, semble condamnée à l'anéantissement. La terreur se répand rapidement dans tous les esprits devant ce fléau inouï.

https://www.bookwitty.com

 

Mon Avis

Ce sont des disparitions nombreuses, fulgurantes qui sont le début d'évènements inquiétants et qui ne vont que s'amplifier au fil des jours. Kyle Jenkins avec ses pairs, tente de survivre à ce qui va peut-être tendre à la fin du monde, à la recherche de réponses et vers une éventuelle Terre promise...


Ce roman nous catapulte direct dans les affres de l'inexplicable. Il y a un réel pouvoir fixateur à cette intrigue pathogène, source des pires angoisses.


Pourquoi ces disparitions ? Qu'ont-elles en commun ?

Qu'annoncent-elles ? Comment ne pas céder à la panique ?

Quand les protagonistes de cette histoire réalisent qu'il s'agit d'un phénomène non pas local, mais plutôt global, les esprits s'agitent, s'échauffent... On va suivre leur course invisible contre la mort dans un road trip perturbant et sensationnel. C'est d'abord la solitude de Kyle qui nous prend à la gorge sans que l'on sache pourquoi...

L'auteur nous tient en haleine en défilant ensuite les péripéties d'un contenu tendu et hallucinogène. On aime l'ambiance de qui-vive, d'obscure recherche de causes à effets.

L'écriture est habile, bien amenée. Les personnages nous offrent une palette de réactions, des interactions complexes qui capture notre intérêt. Ce roman survival, apocalyptique nous chahute, nous malmène laissant libre cours à notre imagination. Fiction, réalité, approche théologique, conspiratrice, surnaturelle ?

Le mystère pèse de tout son poids...

Un récit sombre, désespérant qui s'imprime douloureusement jusqu'à une fin inexorable, cet incommensurable néant béant...

 

Citation

"Kyle avait maintenant pris l'habitude de ce rituel immuable. Une nuit passée dans une chambre, la suivante dans une autre, parfois à plusieurs dizaines de lieues de là... C'était sa vie désormais. Une vie bien misérable. Pour combien de temps encore ?"

 

Posté par SophieSonge à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 novembre 2017

"La fortune de François Thomasson" de Stéphane Boudy aux Éditions Complicités

Fortune

 

"La fortune de François Thomasson" de Stéphane Boudy aux Éditions Complicités

Stéphane Boudy : Capitalisme quand tu nous tiens...

 

Editions Complicités, éditeur de livres

Beaucoup de gens cherchent à être aimés. Vedettes de télévision, artistes, journalistes, politiciens... même à 80 ans ils recherchent encore un contact avec le public et ne souhaitent pas disparaître.
Ils y perdent beaucoup de temps et d’argent et leur vie toute entière, tout aussi bien.
Ping et Thomasson étaient des enfants, eux, qui à la naissance avaient déjà disparu.
Ils détestaient se montrer ou avoir à parler en public. Ils vivaient à Malakoff ou rue d’Avron, le porte-monnaie débordant mais cachés...


https://www.editions-complicites.fr

 

Mon Avis

François Thomasson est un employé de bureau modeste tout ce qu'il y a plus ordinaire quand sous les conseils de son banquier, il investit dans l'immobilier. Première transaction, mais certainement pas la dernière, pour un jeu enivrant et un enjeu bien plus conséquent encore...


Stephane Boudy nous offre un roman critique sur les lois du capitalisme. Son héros François, parti de trois fois rien est maintenant à la tête d'un patrimoine immobilier qui s'alimente de lui-même, ne cessant de croître ses intérêts, mais qui absorbe aussi toute sa vie.

Aussi grisant que dévitalisant et vide de sens finalement. Notre héros bien malgré lui se fait happer au fil des pages par tout un système fou, aliéné et perverti. François s'éloigne des valeurs, des sens des réalités. Il mime des codes, s'approprie un monde qui n'est pas le sien. L'écriture est simple, linéaire, sans artifices. Les actions sont répétées, chronophages, illimités. Impossible d'échapper à cette course à la réussite où il vaut mieux manger qu'être mangé. Un engrenage impitoyable, celui du calcul à la rentabilité. Il pointe le doigt sur le matériel, le collatéral, l'humain.

On parle de finance, de fraude, de piège qui se referme à la hauteur de l'empire érigé. La corruption n'étant jamais bien loin, on craint le scandale politique, un couac dans le rouage.

Le système a semble-t-il ses limites. Attention si la grenouille veut se faire plus grosse que le bœuf, elle pourrait bien finir par éclater...

 

Citation

"Le capitalisme a les limites du corps de son auteur. Il est dépendant des nuits de ce dernier, de tout ce qu'il est capable de supporter."

 

Bandeau - Fortune

17 novembre 2017

"Les affamés" de Bérénice Courrège

les-affames

 

"Les affamés" de Bérénice Courrège

Bérénice Courrège : Un roman tumultueux

 

les-affames

Les affamés

Une histoire du Rock’n Roll parisien. C’est comme ça que Roméo aurait voulu que je résume nos frasques et nos errances nocturnes, tissées d’ivresse et de débauche. Bien sûr c’est cela. Mais c’est surtout l’histoire de nos vies entremêlées, sur fond de guitares saturées et d’ambition musicale, de cocktails mondains et de liberté. Nous avions l’estomac creux et faim de tout, de rock, de sexe et de succès. J’avais faim de lui et lui de moi...

https://www.amazon.fr

 

 Mon Avis

Bérénice et Roméo fréquentent le même milieu, celui de la musique, du Rock'n'Roll. Épris de sensations, d'émotions et de liberté, ils se ressemblent, s'assemblent et se distordent à fleur de temps... Dans une alternance de points de vue, ils nous racontent leur histoire...


Ce roman, c'est de l'électricité, de la pure énergie. L'amour, la vie, ses combats à travers la musique et des passionnés. Des hommes, des femmes libres et étouffés par des carcans dans lesquels la multitude s'emprisonne et qu'eux réfutent en bloc.

Roméo et Bérénice sont des oiseaux de nuit, ivres de leur pouvoir de jouir de leur volonté. On aime la spontanéité de nos personnages, leur sensibilité, leur folie, leur force aussi. Il n'y a pas de calcul dans leur attitude, ils fonctionnent en synergie, à l'état brut et se répondent jusqu'à plus soif. On s'enivre, on s'embrume de leurs errances à travers les concerts, les fêtes, Paris.

L'écriture est à la mesure du rock, puissante, ascensionnelle, nerveuse et écorchée. On se laisse ballotter par les relations volages, infidèles. Amour, alcool, sexe et Rock'n'Roll se font l'écho d'une partie sacrifiée. On est séduit par le caractère amer et voluptueux de cette romance unique autant pulsionnelle que passionnelle. Ces humains n'obéissent à aucune règle sinon que la conduite qu'ils veulent bien se donner. Conscients de faire souffrir l'autre sans s'avouer en pâtir durement également. Dans une peur de vieillir, ils crament leur vie de leur jeunesse, à coups d'excès, à coups d'envies...

Ce roman nous rappelle et nous exhorte à vivre intensément, les remords valant bien mieux que les regrets.

Il faut être vrai, intense, pugnace parce qu'un jour, trop vite, on est plus...

Roméo et Bérénice nous clament et nous poussent simplement à exister !


Citation

"Sans doute, partageons... Nous un style de vie que la norme jugerait décadent ou déjanté, alors que le dirais simplement divergent."

 

Posté par SophieSonge à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,