25 juin 2017

"Le journal de Ruby Oliver : pas très rond dans ma tête" t4 d'E. Lockart aux Éditions Casterman

Le journal de Ruby Oliver

 

"Le journal de Ruby Oliver : pas très rond dans ma tête" t4 d'E. Lockart aux Éditions Casterman

E.Leckart : Une romance so fun, so girly

 

 

Casterman - Pas très rond dans ma tête

Ruby Oliver est amoureuse. Ah, l'amour, ne rend-il pas ta vie merveilleuse? Sauf que Noel, le merveilleux petit ami de Ruby, ne daigne pas répondre à ses messages ; sauf que son père déprime et ne se nourrit plus que de chips ; sauf qu'elle a perdu la plupart de ses amis ; sauf qu'elle a perdu sa grand-mère ; sauf qu'elle a perdu son travail ; sauf qu'elle perd la tête.

http://www.casterman.com

 

Mon avis :

Ruby Oliver est une adolescente joyeuse, amoureuse, insouciante. Elle peut être aussi spontanée que se poser une multitude de questions... Confrontée aux aléas du quotidien, il lui arrive de gérer ou pas ses émotions...

Une lecture pétillante comme il se doit, très actuelle et à la fois intemporelle sur l'éveil aux sentiments et à la sexualité.

On passe un excellent moment de détente à suivre le quotidien de la jeune Ruby en conflits avec ses parents et à la recherche de son identité. Rien n'est parfait dans la vie de cette ado, c'est une façon de dédramatiser aussi. L'écriture est fluide, agréable, drôle. Les personnages sont fort attachants par leur côté maladroit et par leur sincérité.

Des dialogues croustillants, des mises en situation tordantes, des prises de bec en coup de gueule la petite Ruby fait ses armes dans la vie sociale et sentimentale. C'est tendre et non apitoyant : ici pas de grandes promesses ou de profonds sentiments, on s'aime d'idylle tout simplement.

Un roman idéal pour l'été pour les jeunes ados mais qui saura vous amuser et vous divertir aussi même si vous avez passé l'âge.

 

Bandeau - Le journal de Ruby Oliver

 

Citation :

"Quelle idée stupide que l'idéal masculin.

J'avais de la chance d'avoir Gidéon à mes côtés.

J'étais heureuse d'avoir Gidéon à mes côtés.

Enfin, presque heureuse.

En tout cas, j'étais sur la bonne voie."


21 juin 2017

"Le sort de Gaia : Rêve de cendres" Tome 1 de Romain Godest aux Éditions Des Montagnes Noires

 Le sort de Gaia T1

 

"Le sort de Gaia : Rêve de cendres" Tome 1 de Romain Godest aux Éditions Des Montagnes Noires

Romain Godest : Un univers captivant

 

 

Le sort de Gaia : Rêve de cendres Tome 1 de Romain Godest

Un scribe, un pirate, un prince. ​ Trois amis que tout oppose et qu'un sort réunit pour le bien du royaume. Lorsque le royaume subit la plus grande menace que la terre des hommes ait jamais...

http://edmontagnesnoires.weebly.com



Mon avis :

Tout commence par un songe, celui de Khan, un scribe qui voit et entend des choses qui l'envahissent et ne maîtrisent pas. Cet orphelin au destin exceptionnel n'est qu'au début de ses aventures accompagné de son ami le prince, et le pirate. Quand le malheur s'abat sur leur royaume, c'est l'avenir de tous les hommes qui repose sur eux...


Très vite, on entre dans un monde pour lequel on sait, on va se prendre de passion. La mise en place est rapide et immédiate pour une immersion complète et une invitation au voyage au-delà de votre imaginaire.

L'espace-temps de notre lecture, on s'évade loin, très loin à la découverte de peuples, de créatures, de paysages qui véhiculent une énergie propre et qui nous transporte. L'écriture est maîtrisée, enchanteresse. On a plaisir à goûter les mots et à en savourer leur substance. On aime les personnages partagés, imparfaits mais entiers. Leur force réside dans leurs différences et leurs complémentarités. C'est sombre, sous nos yeux jaillissent l'horreur, le sang et le chaos. On ressent la magie et ses pouvoirs à travers la nature environnante.

Khan part ici à la recherche de lui-même et de ses origines pour partir en guerre contre le malin. La lutte est acharnée, les combats sont sanglants et mortels. On y parle de valeurs nobles, de bravoure, de choix, de connaissance et d'amitié. Le récit est dynamique, vivant, il y a beaucoup de dialogues.

On a vraiment le sentiment de faire corps avec le récit. Sous les apparences d'un monde binaire et dissocié que tout oppose se dissimule des voies plus complexes qu'il n'y parait encore...

Ce premier volet ouvre les portes sur des légendes, des menaces, mais bien d'autres choses plus surprenantes encore à découvrir.

Avec Khal, plongez dans un univers insoupçonnable, fabuleux et essayez de lever le voile un peu à ses côtés.

 

Citation :

"_Nous sommes tous faits de bien et de mal, d'ombre et de lumière. C'est ainsi que l'équilibre du monde subsiste. Il te reste à trouver ton propre équilibre."
"_La peur est notre pire ennemie. Elle peut nous pousser à commettre des actes horribles et incompréhensibles."

15 juin 2017

"Compte à rebours" de Martin Holmén aux Éditions Hugo Thriller

Compte a rebours

 

"Compte à rebours" de Martin Holmén aux Éditions Hugo Thriller

Martin Holmén : Un polar percutant

 

Compte à rebours Metropol - tome 2 by Martin Holmen

À sa sortie de prison, l'Ex-Boxeur Harry Kvist espère trouver un travail, une vie paisible, et pourquoi pas l'Amour.

Mais dans le  Stockholm sombre et violent des années 1930, il y a décidément pas de paix pour les braves.

http://www.hugoetcie.fr

Compte

Mon avis :

Souvenez-vous, nous avions découvert l'auteur avec "Metropol". Il revient ici avec Harry Kvist, l'ex-boxeur qui après son passage en prison est bien décidé à mener une vie rangée ou presque...


On replonge instantanément avec cet univers nordique des années 1930. C'est toujours sombre et glacial, et on s'enfonce dans le Stockholm noir, crasseux et laborieux.

C'est l'objet d'une promesse qui va réveiller les instincts de feu d'Harry. On le suit ici dans une course-poursuite folle et effrénée où le risque, la violence et la mort sont légion. L'atmosphère est rude, pénétrante. C'est à la fois rythmé et musclé.

L'écriture est persuasive et totalement addictive. On aime le tempérament d'Harry que l'on respecte plus que l'on ne craint. C'est un homme d'honneur et de cœur, auteur de ses propres lois et convictions. Passionné, survolté, il n'est pas homme aux demi-mesures. Petit à petit, son passé, ses élans, sa manière de vivre nous rapproche un peu plus de sa vraie personnalité. On s'attache insidieusement à lui, il nous touche et on se range bien sûr à sa cause.

Un roman extrême dans une société à vif, c'est le travail abouti et réussi de Martin Holmen pour ce récit qui sonne comme un combat de boxe.

Intérêt confirmé !

 

Citation :
"Si vous ne m'avez pas dit toute la vérité, je reviendrai vous botter le cul. En vous accrochant au plafond comme un punching-ball."

Bandeau-Compte a rebours

14 juin 2017

"Josh" d'Alexis Arend

JOSH

 

"Josh" d'Alexis Arend

Alexis Arend : Un roman inquiétant

coupcoeur

Résumé :

Pourquoi cette petite ville du Middle West est-elle soudain frappée d’épouvante en cet été 1953 ? Qui diable a intérêt à semer la panique et la mort parmi cette population sans histoire ? Et enfin, pourquoi le jeune Josh et son frère Simon sont-ils observés par les uns et méprisés par les autres, comme si un mauvais sang coulait dans leurs veines ?

logo-amazon

 

Mon avis :

Simon est âgé maintenant, mais il se souvient très bien quand il évoque avec nous ses années d'enfance avec son frère Josh dans le Montana. C'est à ses côtés et à travers ce frère qu'il a vécu un drame étrange et irréversible...


Alexis Arend sait raconter les histoires. Dès les premières pages, on est totalement embarqué par cette intrigue qui nous catapulte dans les années 1950 en Amérique rurale.

On est subjugué par ce récit enveloppant sous le ton de la confidence. Il y a quelque chose d'attractif, d'indéfinissable dans cette écriture dont on ne soupçonne pas tout de suite la portée. L'atmosphère est opaque, secrète. On est touché par les personnages qui ont été marqués par des accidents de la vie. On sent entre Simon et son frère Josh un lien puissant et indéfectible qui les unie.

Il y a beaucoup d'émotions, de sentiments enfouis, douloureux, ravageurs qui se rappellent au souvenir de Simon. On les prend un à un sans pour autant les disséquer, de manière abrupte et écrasante. Il est question de dons, de peur, de bien et du mal, de rumeurs aussi. Il y a des scènes macabres, choquantes, cauchemardesques qui nous entraînent dans un tourbillon silencieux.

On ressent, on pressent beaucoup de choses dans ce livre qui nous captive, nous capture et se referme sur nous comme une chape de plomb. À dévorer !

 

Citation :
"Au cours du repas du déjeuner, je ne pouvais détacher mes yeux de Josh. Lui avait le nez dans son assiette et ne se préoccupait de rien ou presque de ce qui l'entourait, ainsi qu'à l'accoutumée. Je m'efforçais de comprendre qui était réellement mon petit frère, ce qu'il était."

Bandeau-JOSH

Posté par SophieSonge à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

12 juin 2017

"Les dix lois de l'amour" de Suzette Francis aux Éditions Archipoche

Les dix lois de l'amour

 

 

"Les dix lois de l'amour" de Suzette Francis aux Éditions Archipoche

Suzette Francis : Un roman tout tendre

 

Les dix lois de l'amour

Sur le point de se marier, Lenny reçoit un message : Ralph,  qui partage sa vie depuis neuf ans, lui annonce qu’il la  quitte pour une autre… non sans avoir au préalable vidé leur  compte en banque !  Beaucoup sombreraient, mais pas elle ! Son métier de  gynécologue la passionne, ses amis la distraient, ses  nouvelles conquêtes lui changent les idées…  Mais surtout, elle a décidé d’être heureuse ! Et de fonder une  famille, quoi qu’il arrive. Pour cela, Lenny a édicté dix règles.  Dix lois pour ne pas se perdre sur le chemin de l’amour.

http://www.archipoche.com



Mon avis :

Lenny aspire à se marier, à fonder une famille avec Ralph, l'homme qui partage sa vie depuis neuf ans maintenant. Celui-ci a d'autres projets en tête, non seulement, il la plaque, mais il la dévalise aussi... Alors qu'elle est sur le point de s'effondrer, Lenny décide de renouer avec ses principes...


Lenny est une femme comme on les aime et les admire. Elle est brillante, dynamique, altruiste. Sa réussite, elle ne la doit qu'à sa volonté propre et à son assiduité. Si elle était sur le point de l'oublier avec son échec cuisant avec Ralph, ce petit bout de femme n'a pas encore dit son dernier mot, croyez-moi !

On suit son aventure avec une bonne humeur communicative et non dissimulée. On s'attache beaucoup à elle, on sourit avec elle, on pleure, on se fâche, on trépigne, on souffre et on tombe souvent amoureux aussi... L'écriture est fluide, tantôt amusante, tantôt sérieuse comme l'est la vie. Et c'est sans doute, ce qui nous touche au fond, de manière invisible mais durable.

Il se dégage de ce récit un peu d'humour, beaucoup d'amour et de la sagesse à la folie. Parce qu'avoir des principes, c'est bien, mais les suivre, c'est mieux. Il n'y a rien de meilleur que d'écouter les voix de son cœur. Le bonheur est parfois plus accessible que l'on le pense, c'est juste que parfois, il crève les yeux...

Un roman sensible, humain qui ne se la raconte pas... On adhère, on aime tout simplement !

Citation :
"Il y a tant de choses que j'ai envie de faire, tant d'endroits que je veux découvrir. Je suis libre de rêver. Et par la grâce de Dieu, je vais le faire."

 

A propos de l'auteur :

suzettefrancis

Suzette Francis est diplômée de l’université d’Howard, aux États-Unis. Après une brillante carrière dans les affaires, elle décide de s’installer avec sa famille dans les montagnes du Tennessee pour se consacrer à l’écriture. Elle a écrit et mis en scène plusieurs pièces de théâtre.

Bandeau-Les dix lois de l'amour


06 juin 2017

"Au-delà de l'horizon" d'Alexandra Ceccarelli

 couv SF1 4 DV

 

"Au-delà de l'horizon" d'Alexandra Ceccarelli

Alexandra Ceccarelli : Un univers unique et accrocheur

 Résumé :

Et si, au millénaire prochain, quatre-vingt-dix pour cent de la surface de la Terre était recouverte par les eaux? Et si, dans ce milieu hostile qui voit apparaître une nouvelle race d'hommes, mi-humains, mi-poissons, trois hommes se réveillaient d'un long sommeil et cherchaient à survivre, à se retrouver et à se réconcilier?
Aidés par les Hommes de l'eau et par les Chercheurs, une caste importante de ce monde fragile et déchiré, Uther, Francis et Antoine parviendront-ils à vaincre d'étranges médecins gastronomes qui convoitent leur cerveau et les poursuivent sans relâche? Parviendront-ils à faire de leur réveil une résurrection?

logo-amazon

 

Mon avis :

3025, Francis Cazenave revient à lui, il émerge d'un long sommeil de 800 ans... Son univers post-cryonisation a bien changé. Inutile de revenir en arrière à présent, il va falloir composer avec le présent, chercher, comprendre, digérer et s'en sortir...


C'est un univers inédit, étrange et mystérieux sur lequel nous ouvrons les pages. L'auteur nous entraîne loin dans son sillage jouant la carte de l'aventure...

On est très curieux en ce début de roman de découvrir ce nouveau monde sur toutes ses coutures. Les décors sont fascinants, aquatiques et submergeant. On est troublé par les paysages, les personnages, leur culture. Avec les yeux de Francis, on découvre comment la Terre a changé et ce qui l'est advenu d'elle après la montée des eaux. Il y a du suspens et beaucoup d'action. Le récit est rythmé et périlleux. Il y a du danger, des enjeux. En découvrant le passé de Francis, on se rapproche des réponses qui nous assaillent et nous abîment tout au long du roman.

L'écriture est fluide, stimulante. On se laisse embarquer, chahuter par un univers dense, complexe et arrêté. On y parle d'environnement, de pouvoir, de survie. Il y a des griefs, des passions exacerbées, de la boue, mais de l'espoir aussi.

Il ressort de ce roman une énergie sans appel, un dynamisme exponentiel. Une belle découverte !

Citation :

"A leurs pieds, l'Océan s'étendait à l'infini, et des hommes de l'eau, des bateaux, des maisons flottantes, des bâtiments de tout genre, des villages sur pilotis, des stations d'épuration, des instituts, des bassins géants quadrillaient l'étendue aquatique."

Bandeau-couv SF1 4 DV

"Dix minutes par jour" de Chiara Gamberale aux Éditions Michel Lafon

Dix Minutes Par Jour

 

"Dix minutes par jour" de Chiara Gamberale aux Éditions Michel Lafon

Chiara Gamberale : Un roman libérateur

 

Dix Minutes Par Jour

Michel LAFON - Dix minutes par jour, Chiara Gamberale

Chiara, la trentaine pétillante, a tout pour être heureuse : un mari parfait, une chronique qu'elle adore dans un hebdo branché, plusieurs best-sellers à son actif. Bref, une vie de rêve jusqu'au jour où... elle perd tout : adieu mari (volage et immature), chronique, romans et certitudes.

http://www.michel-lafon.fr

 

Mon avis :

Chiara avait tout pour être heureuse, un mari et un job qui lui plaît, quand elle perd tout et bascule dans la dépression. C'est à ce moment-là que son psy lui lance un défi à relever dans son quotidien. C'est peut-être pour elle le début d'une nouvelle vie...


Ce roman fait du bien, mine de rien. Avec ses petits défis, Chiara nous offre une vraie distraction. Chaque jour, il s'agit de s'adonner une dizaine de minutes à une toute nouvelle activité. Cela parait simple, dit comme cela, mais il faut quand même y penser, s'y préparer.

Meubler, oublier son malheur, adopter un regard neuf, lâcher prise. Chiara ouvre une nouvelle page chaque jour qui lui permet d'avancer. Ses expériences lui permettent de mieux se connaître, petit à petit de guérir, de s'émanciper même... Le pari était un peu fou, elle explore tour à tour des chemins inédits et inattendus et c'est à travers ces petites choses qu'elle renoue avec la vie.

L'écriture est extrêmement fluide, cela se lit très rapidement. On passe un excellent moment. On aime la perplexité de Chiara au début et cette façon qu'elle a ensuite de se prendre au jeu. C'est un roman tendre, amusant, positif qui ne se prend pas vraiment au sérieux.

À la fois ludique et lumineux, ce roman feel-good nous donne à penser et à espérer que si nous allons mal, nous pouvons essayer d'aller mieux... Plus qu'une prescription livresque, elle devrait être recommandée par le corps médical. Qu'attendez-vous pour commencer ?

 

Citation :
"On ne sait pas si on a encore vraiment envie, on craint de n'avoir plus rien de vraiment intéressant à donner, on craint qu'il n'y ait rien de neuf à découvrir. Mais ensuite, on commence à le faire, on cesse de craindre et spontanément, allez, spontanément, on découvre. On jouit."

Bandeau-Dix Minutes Par Jour

02 juin 2017

"Orage à l'Oyat des dunes" d'Isabelle Bergi

Orage à l'oyat

 

 

"Orage à l'Oyat des dunes" d'Isabelle Bergi

Isabelle Bergi :  Un roman délicieusement croustillant

 

 Résumé :

Ronchon par nature, Antoine n'a pas les vacances dont il a rêvé. Est-ce une raison pour gâcher celles de sa femme et de ses amis? Au vu des caractères très hétéroclites des protagonistes, leur escapade finistérienne risque de vite devenir orageuse...Des conflits vont inévitablement surgir et les secrets éclater au grand jour. Un roman qui vous garde en haleine et une question qui demeure en suspens, l'amour et l'amitié peuvent-t-ils survivre à toutes les épreuves ?

logo-amazon

Mon avis :

Gabrielle et Antoine sont partis avec des amis pour des vacances en bord de mer. Alors que tout semble réuni pour qu'ils passent un bon séjour, c'est tout le contraire qui se prépare...


C'est un récit court, divertissant et qui déborde de suspens que nous propose ici l'auteur. On sent très vite le climat tendu entre les personnages et qu'ils ne vont peut-être pas passer les vacances de leurs rêves...

Serait-ce l'animosité ambiante, les frictions qui plombent l'atmosphère ? Le climat tourne vite court, le malaise devient palpable et vire à l'électricité. Au fil des pages, on apprend à mieux les connaître, à comprendre les liens qui les unissent, leurs interactions et on s'attache un peu à eux.

L'écriture est habile. On se sent familier au cœur de la tourmente et aux prises de cette histoire que l'on devine fâcheuse. L'auteur nous mène là où elle veut que nous allions. Et on se laisse prendre au jeu des apparences. Entre silences consentis, malentendus et quiproquos, on s'aperçoit trop tard que la mayonnaise peut tourner. On s'angoisse beaucoup, on a peur, on a de la peine, on grince des dents et on se libère aussi.

On passe un moment agréable tendre et en bonne compagnie. Vous êtes prêts pour la valse des émotions ? Vite, embarquez-vous, vous n'allez pas le regretter !

 

Citation :
"_ Ces vacances sont une parodie, ennuyeuses à mourir, rien qu'une mise en scène que je ne veux plus jouer."

Bandeau-Orage à l'oyat

Posté par SophieSonge à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

"Villes étranges" de Chris Mallory aux Éditions du 38

Villes étanges

 

"Villes étranges" de Chris Mallory aux Éditions du 38

Chris Mallory : Bizarre, vous avez dit bizarre ?

 

Villes étranges

Journaliste à Walnut Lake, petit bled sans histoire, Michael Preston ne peut que se réjouir lorsqu'une météorite s'écrase derrière la ferme des Anderson. Mais son enthousiasme se transforme vite en inquiétude. Les habitants de Walnut Lake sont sujets à d'étranges rêves qui les poussent au bord de la folie collective...

https://www.editionsdu38.com

 

Mon avis :

Trois nouvelles, trois villes spectatrices de phénomènes inattendus, inquiétants et inexpliqués... Et si vous vous laissiez guider ?


Ces trois nouvelles, fruit d'une invention débordante et débridée nous projettent dans une fabuleuse aventure.

Obsessions, peurs, fantasmes, on sort des sentiers battus, on visite des terres inconnues. Voyage dans le temps, aliens, robotique, on y évoque des thèmes qui font travailler notre imaginaire.

L'écriture est ludique, instinctive, spontanée. Les scènes sont spectaculaires, cinématographiques et on se laisse volontairement porter par l'action. Les personnages sont souvent drôles, attachants voire stéréotypés, mais on adore.

Des histoires différentes, mais qui se recoupent finalement. On est inquiet, amusé, on s'interroge. L'auteur nous régale de cette fiction reconnue par tous, inspirée, imaginée, espérée.

Parce qu'il y a des histoires qu'on s'est tous un peu raconté : on ouvre un œil dans le kaléidoscope et les paysages se multiplient...

 

Citation :
"Nous avons des ruines de bâtiments pas encore construits qui sont apparues au nord du campus. Des habitants deviennent soudain amnésiques. Edgemont est entourée d'une barrière où le temps est stoppé. Ceux qui la pénètrent sont englués dedans. La barrière se dilate et menace toute la Terre."

Bandeau-Villes étanges

01 juin 2017

"Mon petit coeur de pierre" de Lucille Caron-Boyer aux Éditions Librinova

mon-petit-coeur-de-pierre

 

"Mon petit coeur de pierre" de Lucille Caron-Boyer aux Éditions Librinova

Lucille Caron-Boyer : Un roman tendre et délicat

 

Mon petit coeur de pierre - Lucile Caron-Boyer

Marion a quatorze ans, un meilleur ami qui s'appelle Tom et un coeur de pierre. Du moins, c'est ce que Tom lui dit souvent, et peut-être qu'il n'a pas tout à fait tort.
Cette année, elle rentre en troisième, retrouve son collège, ses camarades de classe, ses habitudes.
Rien à signaler donc.
Enfin ...

http://www.librinova.com



Mon avis :

Marion retrouve son ami d'enfance Tom. C'est un jour de rentrée comme les autres qui se prépare avant de se rendre compte de la ressemblance frappante de son prof de SVT avec son père qu'elle n'a pas connu. Avec la complicité de Tom, Marion va devoir élucider ce mystère et se confronter à son passé...

C'est une jolie histoire qui se joue à l'adolescence quand on a besoin de se connaître pour s'affirmer par la suite. Marion est l'archétype de l'ado classique : peu sûre d'elle-même, elle doute ou campe sur ses positions.

Elle fait l'expérience de la vie, accompagnée de son acolyte de toujours, ensemble, ils sont plus forts. Ils vivent les mêmes choses, leurs premiers émois, les bouleversements de cet âge... On aime leur rapport de proximité, les confidences qu'ils se font l'un à l'autre. Marion ne s'autorise pas à aimer, par peur d'avoir mal ou indirectement pour répondre à l'histoire de sa mère peut-être. Il y a beaucoup de choses dans ce roman : on y parle d'amour, d'amitié, d'identité, de l'importance de trouver sa place et du poids du secret.

L'écriture est fluide, limpide, humble même et rien ne semble présager de la portée et de la profondeur sous-jacente. À travers ce récit, l'héroïne va lever le voile sur son histoire et dévoiler les cœurs. Il y a entre les personnages une interaction touchante et indéfinissable dont on prend petit à petit conscience...

Il est de ces romans que l'on effleure, que l'on devine et qui nous illumine tout en pointillés. Un roman qui surprend là où on ne l'attend pas. Discret, évanescent, tendre et acidulé, si vous saviez...

Citation :

"Tom me chambrait souvent sur ce qu'il appelait mon petit coeur de pierre. C'était faux bien sûr, il était loin d'être en pierre, mon coeur."

Bandeau-mon-petit-coeur-de-pierre