05 mars 2018

"L'ensauvagé" d'Héloïse Combes aux Éditions Marivole

ensauvagé

 

"L'ensauvagé" d'Héloïse Combes aux Éditions Marivole

Héloïse Combes : Une plume exceptionnelle

 

L'ensauvagé

François, un jeune garçon solitaire et énigmatique, grandit dans un village berrichon. À travers un récit tendre et poétique, L’Ensauvagé sonne comme une ode à la nature, à la liberté, au mystère de vivre, à la grâce des petites choses.

http://marivole.fr

 

Mon Avis

"L'ensauvagé", c'est l'histoire de François, un garçon mystérieux qui vit à l'intérieur de lui, la nature du Berry qu'il affectionne. Avec lui, on se rapproche un peu plus du réel, de la vie, de ses satisfactions...


C'est un récit pur, si finement écrit et emprunt de poésie au cœur de la région du Berry. François grandit en lisière de forêt, et dés son pus jeune âge, est épris de liberté.

C'est son amour pour les grands espaces, sa curiosité inébranlable, son goût pour l'aventure à l'intérieur des éléments, qui le nourrit. Ce solitaire, cet original, ne se satisfait que du bonheur d'être lui-même en accord avec ce qui l'entoure. Sensible, intuitif, son esprit et son être tout entier l'invitent à s'enfuir. Il fait l'admiration de sa sœur Lise, qui cherche à décrypter ses rêveries, ses errances.

Profond et insaisissable, elle nous décrit le personnage avec des mots magiques, des sentiments infinis. Des innombrables jeux, aux bêtises impétueuses, elle nous esquisse la vie qui passe, faite de bouleversements, de ruptures, d'amour, d'innocence. On hume les parfums, on savoure les couleurs, l'immensité, la liberté à travers cette plume, enveloppante, propice au rêve et à l'évasion.

Héloïse Combes nous fait toucher du doigt l'imperceptible, l'authenticité. La nature a ses trésors, ses secrets que seuls les cœurs purs sont à même de déchiffrer...

Citation

"Tu as de grands yeux noirs, tristes et doux comme des lacs ; comme sont aussi les yeux des ânes. Et au fond de ces grands yeux noirs, comme une deuxième paire d'yeux embusquée qui brille d'un éclat farouche."

 

L' Ensauvagé - Héloïse Combes


20 février 2018

"Sa vie dans les yeux d'une poupée" d' Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

 Yeux Poupée

 

"Sa vie dans les yeux d'une poupée" d' Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

Ingrid Desjours : Un thriller éprouvant

 

 

Sa vie dans les yeux d'une poupée

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des moeurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir. Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée...

https://www.bookwitty.com

 

Mon Avis

Barbara 24 ans, s'occupe de sa mère aveugle et diabétique, elle étouffe sous son emprise malsaine et castratrice. Quand Barbara devient esthéticienne et fait l'acquisition d'une poupée en porcelaine pour se faire plaisir, elle décide que tout pourra enfin changer...


L'auteur nous plonge dans un thriller psychotique, troublant et qui fait mal. Les personnages ont subi des blessures profondes et irréversibles. Marc, le flic cassé par la vie, une femme, et Barbara à qui on a volé trop tôt son innocence... Ils portent, tous les deux un regard sur l'autre sexe assez sévère, extrême et radical.

Leur rencontre aurait pu être celle de deux âmes sœurs si Barbara n'écoutait pas la voix de cette maudite poupée... On s'insinue dans quelque chose de sombre, douloureux. On est surpris et totalement fasciné par la double personnalité de Barbara, son histoire. Refoulement, choc, déni, tout y passe pour devenir une autre et prendre le contrôle. Il y a une volonté de punir, de dominer, de réduire, de salir ses victimes, qu'elle attire, qu'elle séduit. Barbara n'est plus elle-même quand elle mutile, mais elle libère la bête qui aurait bien fini par la ronger...

L'écriture est habile et persuasive, on est totalement embarqué par le récit. Barbara nous choque, nous émeut dans sa folie complexe et sa docile fragilité.

Sensuellement violent, ce roman nous raconte l'enfance brisée, les rêves bafouées, à travers les yeux d'une poupée. Un thriller psychologique, comme on les aime !

 Citation

"La jeune femme reste pétrifiée. Sweet Doriane est la méduse, Sweet Doriane est son maître, l'unique Marionnettiste de sa vie sordide. Barbara n'est qu'un jouet de chair calcifié pour la terreur."

 

16 février 2018

"Céline Dion : Paroles de fans" de Christophe Meignen aux Éditions Édilivre

 Celine-dion

 

"Céline Dion : Paroles de fans" de Christophe Meignen aux Éditions Édilivre

Christophe Meignen : Un bel hommage

 

 

Céline Dion

Céline Dion Paroles de Fans En plus de trente-cinq ans de carrière et plus de 230 millions d'albums vendus à travers le monde, Céline Dion a su rester proche de son public. De sa première chanson " Ce n'était qu'un rêve " à son dernier tube, " Encore un soir ", venez découvrir à l'aide de témoignages recueillis à travers le monde, ce que pensent ses fidèles admirateurs.

https://www.edilivre.com

 

Mon Avis

Ce livre rassemble les témoignages de fans de la chanteuse. C'est pour eux, l'occasion d'exprimer leurs sentiments sur l'interprète, l'artiste, la femme. À travers leurs histoires, les chansons de Céline, ils évoquent ce qu'elle représente pour eux.

Tous sont unanimes, ils aiment sa simplicité, son humour, son grand cœur et reconnaissent son immense talent. Les mots, les déclarations affluent de partout, c'est une artiste internationale. Ce sont des passionnés, ils écoutent les chansons qui les accompagnent au quotidien à chaque étape de leur vie. Ils sont reconnaissants pour le souffle d'espoir et de rêve qu'elle leur communique.

Certains sont des fervents collectionneurs, ont eu la chance de la rencontrer, assister à un concert, faire une photo avec elle. Autant de cadeaux qu'ils ont plaisir à serrer et à partager autour d'eux.

Ces anonymes nous touchent par ces émotions, cette intimité partagée. Le livre rassemble également des chansons, des photographies qui ponctuent leur admiration sans borne, à leur idole. Céline Dion leur insuffle l'énergie, la force et le désir d'être meilleur !

Citation

"Du rêve au miracle, il n'y a parfois qu'un petit pas, celui d'y croire." Céline Dion

 

Les Talents Edilivre n°4 : Rencontre avec Christophe Meignen, auteur de l'ouvrage Céline Dion, Paroles de Fans - L'actualité Edilivre

En 2017, Edilivre met à l'honneur ses Talents. Dans cette nouvelle rubrique, vous allez découvrir des auteurs au parcours atypique. Aujourd'hui, nous partons à la rencontre de Christophe Meignen, fan de Céline Dion. Christophe est l'auteur de l'ouvrage " Céline Dion - Paroles de Fans ". Un ouvrage qui lui ...

https://www.edilivre.com

 

15 février 2018

"Une coccinelle dans le coeur" d'Angie Le Gac

unecoccinelledanslecoeur

 

 

"Une coccinelle dans le coeur" d'Angie Le Gac

Angie Le Gac : Un roman aux sensations fortes et émotionnelles

 

Une Coccinelle dans le Coeur

Elena est jeune. Elena est belle. Elena est malade. Parfois, elle a envie de mourir… Mais la plupart du temps elle veut vivre haut et fort, de plus en plus vite, comme sur un immense manège de fête foraine. Entre ses séjours en clinique et sa vie professionnelle, elle essaie de se construire jour après jour et de trouver sa propre voie vers le bonheur. Aidée de Simon, son homme-talisman, elle tutoie les anges. Mais la vie en a décidé autrement. Il lui faudra énormément de courage pour surmonter les épreuves qui émaillent son parcours et retrouver peut-être le chemin de la félicité. Entre romance et drame, découvrez l’histoire d’Elena.

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Août 2013, Eléna 34 ans reprend conscience dans un lit d'hôpital, elle réclame son bébé. La stupéfaction est à son comble quand elle apprend qu'on lui a arraché son enfant et qu'elle se retrouve seule et désemparée. Comment a-t-elle pu en arriver là ? Avec elle, nous allons reconstruire le fil de son histoire...

C'est un roman carrousel enivrant, exaltant, d'amour, de maladie, de combat, de dépassement de soi. Eléna bipolaire, ne vit jamais les choses à moitié. Elle s'investit à 2000 %, dans tout ce qu'elle fait, donne tout ce qu'elle a, s'invente puis s'épuise. C'est un cercle vicieux qui l'anime, celui de la démesure qui la fait passer alternativement, de l'effervescence au vide.

Avec elle, on suit ses périodes d'exaltation, mais aussi d'abattement. Sa rencontre avec Simon, musicien est son point d'ancrage. Leur relation est sensible, belle, émouvante, unique. On aime leur alchimie, la magie qui enchante et fait vibrer leur quotidien. L'écriture est entière, émouvante ; elle nous touche, nous chahute, nous illumine. On suit ce parcours de femme, d'amante, de mère, le cœur bien accroché, rivé à ses émotions, ses ennuis...

On la sent tour à tour, perdue, anéantie, puis forte, prête à se battre, avec cette énergie qui déborde et ne demande qu'à jaillir d'elle-même. C'est au côté de Simon qu'elle trouve son équilibre et donne le meilleur. Ensemble, on sait qu'ils ne franchiront peut-être par tous les obstacles, mais qu'ils apprendront à vivre avec, et juste à continuer.

Un livre fort, réaliste, éprouvant sur la résilience, l'acceptation des choses, des gens, de la vie tout simplement. On ne fustige pas ici, la différence, on fait la lumière sur elle, on la libère et on lui donne sa voix.

Ailleurs, une partie de Simon et Eléna, "la coccinelle" ne cessera d'être et d'exprimer ce qui fait aujourd'hui, leur histoire.

Citation

"Eléna le suit, docile. À l'atelier, ou ailleurs. Où il voudra, près ou loin, maintenant et toujours. Le bout du monde ne lui fait pas peur, du moment que sa main est dans la sienne et qu'il la guide. Simon son homme-boussole."

 

Site de l'auteur

 

Bandeau-unecoccinelledanslecoeur

Posté par SophieSonge à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 février 2018

"Les carnets rouges" de Carole et Antoine Fruchard

Couverture sans bord rouge

 

"Les carnets rouges" de Carole et Antoine Fruchard

Carole Fruchard et Antoine Fruchard : Un thriller  affolant

 

 

Les Carnets Rouges

www.amazon.fr/Carnets-Rouges-Antoine-Fruchard

Simon d’Almat, jeune et brillant scientifique, travaille dans un grand laboratoire sur un projet ultra-confidentiel capable de changer l’équilibre du monde. Ses recherches pourraient aussi avoir des conséquences capitales sur son entourage, et une course contre la montre s’engage.
Mais son environnement le perturbe de plus en plus et la paranoïa le guette. Qui sont ces inconnus qui semblent le reconnaître dans la rue ? A t-il des rêves prémonitoires ou devient-il fou ? Quels sont ces énigmatiques souvenirs d’enfance qui remontent à la surface de sa mémoire ? Et que contiennent ces carnets rouges ?

https://www.amazon.fr/

 

 Mon Avis

Avril 2040, Simon travaille sur un projet scientifique crucial qui lui prend tout son temps et toute son énergie. Entre obsessions, malaises et délires paranoïaques, Simon brûle et fonce dans une aventure folle mais surtout incontrôlable.

On est plongé dans un univers futuriste au début du roman, avec des technologies modernes et avancées pour glisser vers un enchaînement rapide d'actions qui ne nous laissent pas le temps de penser... Et pourtant, entre les deux, on ressent le flottement, les zones d'ombre qui planent et se logent insidieusement dans le coin de notre tête.

On se laisse embarquer à la vitesse de la lumière pour un voyage où se superpose passé et présent dans une course effrénée à l'élaboration d'une formule. Il y a quelque chose de sous-jacent, d'investi, de dangereux qui entraîne la violence, la haine, la mort. Simon nous préoccupe, nous poursuit dans les bribes de son enfance, de ses années d'errance et de délinquance. Il nous entraîne très loin, hache notre respiration dans la brousse africaine.

L'écriture est rythmée, le scénario est habile, bien amené. On se sent un peu perdu, on avance en prenant de front le maximum d'informations. Et puis, il y a ces carnets rouges qui reviennent comme un leitmotiv, des preuves tangibles que quelque chose s'est passé...

L'atmosphère est extrême, trouble et malsaine. On se pose beaucoup de questions sur Simon. Les révélations lèvent le voile sur les enjeux puissants, pernicieux, dangereux. Cela tombe sous le sens, on assimile, on comprend, on est à peine surpris finalement...

C'est un thriller bien ficelé et qui se dévore avec ce sentiment d'avoir été passé et repassé à la lessiveuse. Préoccupant, périlleux, totalement consternant !

 

Citation

"C'était fou, se battre un soir, et avoir son inconscient lui tracer une route le menant tout droit en Afrique à la recherche d'un fantôme. Quelle étrangeté que l'esprit humain ! Son passé, son présent, son futur... Tout semblait intrinsèquement lié. Était-ce normal que tout se mélange ainsi, ou était-il peu à peu en train de perdre ses derniers repères ?"

 


12 février 2018

"Dites-moi que je suis fou" de Math Lopez aux Éditions Ex Aequo

Dites-moi que je suis fou

 

"Dites-moi que je suis fou" de Math Lopez aux Éditions Ex Aequo

Math Lopez : Un roman très sombre

 

Février 2001. Sergio Caliz quitte sa Lorraine natale et s’installe au Luxembourg. Il vient d’être employé comme rédacteur-correcteur au service communication interne des Chemins de Fer Luxembourgeois (CFL).

Léa sa compagne est partie de son coté poursuivre ses études d’histoire à Strasbourg et ne donne plus de nouvelle du jour au lendemain. Quelques semaines plus tard, Sergio reçoit de sa part une lettre de quelques lignes qui signera leur rupture au cœur de l’automne.

https://editions-exaequo.fr

 

Mon Avis

Sergio Caliz quitte sa Lorraine natale pour travailler au Luxembourg. Dans le même temps, sa petite amie Léa en profite pour mettre un terme à leur relation. C'est à partir de là, que tout va basculer...


L'auteur avec ce premier roman, nous raconte la colère, la folie, la descente aux enfers. Sergio perd pied, bascule vers quelque chose d'irradiant et d'incontrôlable. Très vite, on se rend compte que la violence appelle la violence.

Les scènes sont trash, choquantes, insensées. Il y a une escalade dans la laideur, dans l'horreur. On est mal à l'aise face à ce personnage, en quête d'absolu, incapable de maîtriser et digérer ses émotions. Ses errances, ses déviances sont Rock'n Roll autant que cinématographiques.

L'écriture éclabousse sans ménagement, nous obligeant à regarder les démons, bien en face. Il y a une sorte d'exubérance, de désordre dans les agressions qui se succèdent. La haine est là, présente, prête à surgir et à se déployer à tous moments. On se sent vulnérable et impuissant au regard de cette fuite en avant, de cette perte de contrôle. Sergio est de ces personnages, dont on ne soupçonne pas le caractère impulsif et ravageur. Sa logique n'appartient qu'à lui-même, pathologiquement et viscéralement explosive.

Ce roman cru, va très loin sur le chemin de la rupture, du défoulement, dans l'expression de l'intolérable. De l'amour à la folie, il n'y a qu'un pas, quand il rime avec désir de possession...

Citation

"Toute notre relation est partie de là : du désir de construire malgré l'éloignement. Du désir de survivre à quelque chose d'invivable que l'on croit à tort surmontable. Du désir. Acerbe désir. Diablesse de tentation. Notre amour a explosé le jour où j'ai marché sur cette mine que j'avais moi-même posée."

 

Dites moi que je suis Fou de Math Lopez aux Éditions Ex Aequo

09 février 2018

"Etoiles dans le ciel du Sud" d'Elizabeth Haran aux Éditions l'Archipel

Etoiles dans le ciel du sud

 

"Etoiles dans le ciel du Sud" d'Elizabeth Haran aux Éditions l'Archipel

Elizabeth Haran : La chaleur de l'Australie

 

Etoiles dans le ciel du sud

Londres, 1954. Estella mène une vie des plus confortables… jusqu’à ce qu’elle découvre que son mari, en plus d’avoir fermé son cabinet d’avocat et dilapidé leur fortune, la trompe.
Le cœur brisé, Estella décide de refaire sa vie en Australie, où un poste de vétérinaire l’attend. Mais la jeune femme n’est pas seule à effectuer la traversée : elle est enceinte.
Arrivée à Kangaroo Crossing, Estella déchante. Peuplé d’une poignée d’habitants, le hameau est infesté de mouches et la chaleur y est suffocante. Et tous observent la nouvelle venue d’un œil suspicieux...

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Londres 1954, tout s'effondre pour Estella quand elle apprend la liaison de son mari avec sa cousine. Enceinte et sans ressources, elle décide de partir pour l'Australie en quête de ses origines, et bien déterminée à affronter son destin...


Elizabeth Haran nous enchante encore au cœur de l'Australie sauvage avec ses personnages tourmentés et attachants, ses paysages à couper le souffle. Il y a quelque chose de pur et d'indescriptible, une force de la nature qui se déploie et qui anime la ville de Kangaroo Crossing.

C'est aux côtés d'Estella que tout est concentré et se joue. On aime sa force, sa ténacité et sa simplicité, qui conquiert les cœurs. Pudique, discrète, elle souhaite plus que tout au monde, se faire accepter et aimer pour ce qu'elle est. Ses choix nous impressionnent, forcent notre respect. On est inquiet pour elle, on l'admire pour son sens des réalités, et l'énergie qu'elle emploie pour aller de l'avant.

L'écriture est fluide, descriptive, elle nous emporte dans un univers lointain et exotique. Il y a beaucoup de dialogues qui donnent du relief à notre lecture, une proximité avec les personnages. Estella révèle et réveille bien des secrets. Ce petit bout de femme a un don, elle est à l'écoute des animaux, mais aussi des hommes...

L'auteur réunit après "Le pays du soleil rouge" tous les éléments nécessaires pour raconter une belle histoire dévorante et passionnée. Laissez vous embarquer comme Estella par la difficulté : il arrive qu'elle amène à l'insoupçonnable évidence, parfois...

 

Citation

"Je l'ignore. J'ai besoin de travailler. En revanche, je n'ai pas la moindre idée du temps qu'il faudra pour que les éleveurs de la région m'accordent leur confiance. Tu l'as dit toi-même tout à l'heure, je suis jeune... Et je suis une femme. Deux gros défauts pour ces messieurs..."

 

"Le pays du soleil rouge" d'Elizabeth Haran aux Éditions Archipoche

Soleil rouge archipoche

 

"Le pays du soleil rouge" d'Elizabeth Haran aux Éditions Archipoche

Elizabeth Haran : Une fresque authentique et romanesque

 

Le pays du soleil rouge

Angleterre, 1941. Accusée d’avoir agressé le père d’un de ses élèves, Lara Penrose, une jeune enseignante, choisit pour éviter la prison de partir enseigner en Australie. Quand elle arrive à Shady Camp, bourgade reculée au nord de l’île continent, c’est le choc. D’abord, il n’y a pas d’école. Et puis la région est infestée de crocodiles. Mais Rick va régler le problème. Dès leur première rencontre, Lara est séduite par cet homme, éconduisant le Dr Jerry qui lui faisait jusque-là une cour assidue… Des paysages exotiques et envoutants, une héroïne qui doit lutter contre l’adversité pour trouver le bonheur et sa place dans la société…

http://www.archipoche.com

 

Mon Avis

Angleterre 1941, suite d'une faute qu'elle na pas commise, Lara se voit contrainte de quitter son poste d'institutrice pour fouler une terre lointaine et inconnue pour elle, l'Australie. En ces terres sauvages, contre toute attente, elle va trouver en ses habitants une nouvelle famille et qui sait peut-être un sens à sa vie...


C'est un récit fleuve, de ces sagas qui bouillonnent dans leur intensité et qu'on dévore avec beaucoup d'émotion. Tout y est réuni pour que l'on se passionne, que l'on rêve, que l'on vibre et que l'on s'enflamme sans restrictions.

Les décors sont sauvages, dépaysant et nous transportent dans quelque chose de plus nu, plus vrai. On aime la force de caractère, la nature sincère et aimante de Lara. Elle a un vrai don pour capter le meilleur de l'autre, ses aspirations profondes et se faire apprécier à sa juste valeur. On suit ses aventures, faisant connaissance avec son environnement, avec toutes les appréhensions et les difficultés que cela comporte. On est amusé, séduit, on a peur et on s'attache énormément à la personnalité de Lara. Au beau milieu d'une guerre qui fait ses ravages, les gens continuent de vivre et à éprouver des émotions. Des liens d'amour, d'amitié se créent qui ne pourront pas s'oublier. Au cœur de la tourmente, le récit se déroule de rebondissements en cascade, en rendez-vous manqués.

L'écriture est riche, émotionnelle et nous fait voyager. On est fasciné, touché par le destin exceptionnel de ce petit bout de femme. Le charme opère et l'auteur réussit à nous embarquer, à nous faire lâcher prise dans un abandon total et réconfortant.

Peu importe les épreuves traversées, quand les coeurs se réunissent au bout du chemin. Un moment Puissant, fort et inoubliable. Si vous aimez les sagas qui transportent, ce roman est fait pour vous !

Citation

"Elle réfléchit. Puisqu'il lui était impossible d'influer sur son destin, elle résolut d'accepter sans regimber celui qui lui était échu, et d'en tirer le meilleur parti."

 

 

05 février 2018

"La métamorphose de Raphaël" de Patrice Lepage aux Éditions Eyrolles

Raphael

 

"La métamorphose de Raphaël" de Patrice Lepage aux Éditions Eyrolles

Patrice Lepage : Un roman puissant

 

Raphael

La métamorphose de Raphaël - P.Lepage - Éditions Eyrolles

Raphaël est un jeune cadre parisien insouciant...jusqu'aux attentats du 13 Novembre. Brutalement, tout lui paraît futile et vain. En plein séminaire professionnel, il décide de tout plaquer...

https://www.editions-eyrolles.com


Mon Avis

Raphaël cadre parisien, en couple reçoit les attentats du Bataclan comme un électrochoc dans sa vie réglée, millimétrée. C'est à ce moment-là qu'il remet tout en question, part à la dérive sur des chemins qui le conduiront peut-être à se retrouver...


C'est un roman intelligent, fin et sensible que nous propose ici Patrice Lepage, sur la vie, ses fondements, son essence. C'est avec le personnage de Raphaël que nous allons éprouver des émotions vraies, pures comme celles, de l'enfance.

Raphaël nous bouleverse, nous guide vers un cheminement intérieur, à la rencontre de l'autre et de nous-mêmes. On est ému par le relief de ses rencontres dans lesquels, il va puiser beaucoup d'inspiration. C'est loin du tumulte de Paris, de ses artifices, qu'il peut se poser, sans rien s'imposer, réfléchir et peut-être essayer de comprendre, d'y voir plus clair... C'est un travail long, lent et hors du temps qui l'anime et le porte dans cette grange, au pied de ces montagnes...

L'écriture est habitée, poétique, elle nous touche, nous désarme, nous submerge. Petit à petit, Raphaël fait le tri, désencombre, fait de la place à l'essentiel. Il nous donne à voir, que les choses peuvent évoluer, changer... On est saisi par le caractère brut et courageux de ses choix ressentis, mûris, digérés. À travers lui, on s'imprègne de simplicité, de mieux-être, de sincérité.

C'est un roman qui déborde de bon sens, qui aborde le lâcher-prise. Pour se connaître, se faire confiance, aller là où conscient, on se sent bien, sans plus avoir à se poser de questions...

Un pur instant de bonheur qui se diffuse, à lire, à rêver, à méditer.

 

Citation

"Il reste un long moment à regarder le ciel au rythme réconfortant des grillons. Et là, avec d'autant plus de force que le silence s'est fait, émerge une réponse, issue des profondeurs, impérative : " Du temps pour changer ta façon de voir le monde !"

 

Bandeau - Raphael

01 février 2018

"Nu sur le balcon" Anthologie aux Éditions SÉMA

nu-sur-le-balcon

 

"Nu sur le balcon" Anthologie aux Éditions SÉMA

Une anthologie réussie

 

Nu sur le balcon - Anthologie - Sema diffusion

Au cœur de la nuit, une silhouette pâle, sur le balcon d'en face. Le voisin, nu. Paris. Dans un grand opéra, lors d'une importante répétition générale, le corps d'une cantatrice est retrouvé nu, au balcon. Qui est cet homme nu surpris sur le balcon en face duquel un cadavre vient d'être retrouvé ?

http://www.sema-diffusion.com

 

Mon Avis

"Nu sur le balcon" est ce qu'on appelle communément dans le jargon littéraire, une anthologie. Il s'agit d'un recueil de nouvelles réunissant quelques auteurs autour d'une idée, d'un thème central.


Pour les auteurs, il s'agit d'imaginer, d'inventer une histoire : l'occasion pour eux de jouer de leur plume, de se défouler. Pour le lecteur, une opportunité de découvrir, ou retrouver un auteur dans une histoire courte. Chacun y va de son fantasme, aborde le thème avec son univers, ses bagages. "Nu sur le balcon" inspire des récits espiègles, grinçants, farfelus...

Le balcon faisant office de tremplin à l'ailleurs, au vide, de cet endroit où l'on est exposé à tous les regards. La nudité dévoile les secrets, la nature des gens, la mort, elle, cristallise le mystère. Nous sommes témoins de scènes étranges, voyeur consenti et apprivoisé. Nous côtoyons la violence, l'interdit, le sexe, la mort.

On est inquiet, circonspect, amusé. On se laisse guider et on aiguise au fil des nouvelles, notre réflexion. De l'autre côté de la rue, comme dans un effet miroir : se dessinent des projections évanescentes, conscientes ou inconscientes, de ce que l'on veut ou croit y voir...

Des nouvelles à découvrir indépendamment ou d'une seule traite, comme il vous en dira : pour le plaisir des mots et le goût immodéré de l'imaginaire.

 

Citation

"Elle est apparue sur le balcon. Apparue, matérialisée, il n'y a pas d'autre mot. Le balcon était vide une seconde plus tôt, et maintenant elle s'y dressait, Vénus de Botticelli sortant de sa coquille. Nue sur son balcon, comme au premier soir."

 

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,