16 juillet 2018

"Sous terre, personne ne vous entend crier" de Gilbert Gallerne aux Éditions French Pulp

Personne

 

 

"Sous terre, personne ne vous entend crier" de Gilbert Gallerne aux Éditions French Pulp

Gilbert Gallerne :  Un thriller magistral

 

Sale journée pour le commissaire Jonzac. L’interpellation du Serbe a mal tourné. Un de ses hommes est à l’hôpital entre la vie et la mort. Tension au 36…

On l’appelle pour un meurtre dans les catacombes. La jeune fille à ses pieds est salement mutilée, à moitié dévorée. 

Sa nièce. Pour lui, la descente aux enfers commence…



Mon Avis Pollar

À l'approche de la retraite, rien ne semble épargner le commissaire Jonzac, touché de très près par un assassinat sorti tout droit de l'enfer...


Ce roman nous précipite vers quelque chose de sombre et malsain. D'un côté, un tueur tapi dans l'ombre, qui a pour domaine la vie souterraine. Son histoire est liée à un meurtrier en série dont il vénère la mémoire depuis plus de vingt ans. De l'autre côté, un commissaire en fin de carrière que son passé est sur le point de rattraper.

Entre eux, l'heure des comptes à sonné et la partie de cache-cache ne fait que commencer. D'entrée de jeu, on est sensible à la situation de Jonzac, captif de ses drames personnels, et pourtant toujours fonceur, éternel cavalier solitaire. Il ne lâche rien, même quand il se voit destitué de l'enquête. Son énergie, sa curiosité, son entêtement, le guide vers le tueur et bien d'autres secrets. L'écriture est rythmée, sensible, provocatrice. Elle nous maintient en éveil, nous stimule au fil des pages.

Il y a une froideur, du malsain dans les scènes de crime, quelque chose d'étrange, de surréaliste, monstrueux. Le nœud du drame se situe dans le désir d'expression, de vengeance. Il y a des choses trop intimes, trop marquantes pour qu'elles passent et demeurent une vie sous silence. Jonzac réveille, révèle l'invisible aux yeux de ceux qui ne voient que le perceptible, le joué...

Ce roman tient en haleine, choque, perturbe, surprend et encore vous n'avez pas tout vu !

 

Citation Pollar

"Après cela, si le commissaire Jonzac ne perçoit pas le message et ne décide pas de revenir sur l'enquête, il ne voit pas ce qu'il pourra faire d'autre pour attirer son attention. Mais il a confiance. Les dieux des ténèbres sont avec lui. Jusqu'à présent tout s'est bien passé. Il se joue de la police et de ceux qu'il poursuit. Il est le plus fort. Il est chez lui. Dans son royaume."

 

Bandeau - Personne


11 juillet 2018

"Par-delà les apparences" de Folco Chevallier aux Éditions Larousse Romans

Par dela des apparences

 

"Par-delà les apparences" de Folco Chevallier aux Éditions Larousse Romans

Folco Chevallier : Un récit incroyable

 

Il est le génie mondial de l’intelligence artificielle, sur le point de révolutionner le monde avec sa création.
Elle est la chanteuse à la voix cristalline et aux 65 millions de disques vendus.
Un soir, il saute sans raison du haut du Golden Gate Bridge à San Francisco. Au même instant, elle subit un grave accident
de voiture à New York.
Après plusieurs mois de coma, il se réveille avec un nouveau cœur, et totalement amnésique.
Elle a perdu le contact avec ceux qui la protégeaient.
Ensemble, ils ont un incroyable secret…
Et 7 jours pour reprendre le contrôle de leur vie.



Mon Avis

Quel est le point commun entre une chanteuse à succès et un dirigeant en vogue de la Silicon Valley ? A priori aucun, jusqu'au jour où leur destin sera pour toujours et à jamais lié...

Folco Chevallier instaure, distille le mystère entre New-York et San-Francisco, entre Léopold et Laura que tout oppose. Il y a dès les premières lignes, cette attirance, cette fascination incontrôlable et diffuse que l'on ne peut pas retenir.

On fait la connaissance avec nos personnages, alors qu'ils sortent un peu bousculés, d'accidents marquants. Et on sent que pour eux, rien ne sera jamais comme avant... Ils auront besoin l'un de l'autre pour fonctionner, de manière irrépressible, fusionnelle et bien malgré eux. Ils nous invitent dans leurs mondes si distincts, si lointains à nous rapprocher d'eux, de leur univers. D'un côté, la science, l'intelligence artificielle, de l'autre côté, l'Art et la musique. Ces deux électrons libres dégagent une énergie, qui leur est propre et qu'un tiers voudra analyser, comprendre...

On est dans l'ordre du déraillement, du dérapage ensuite, déroutant, sensible. L'écriture est irréelle, magique, sublime d'apesanteur. Elle nous enveloppe, nous guide, nous projette dans une catapulte de sens, de probabilités et d'émotions.

Un roman surréaliste-pur au déraisonnement rare et poétique. Accrochez-vous et voguez par-delà les apparences !

 

Citation

"A certains moments de la vie, vous sentez que le seuil que vous allez franchir est irrémédiable, un saut véritable dans l'inconnu. Vous pouvez y aller à reculons, ou avec une grande joie, mais c'est trop tard, vous n'avez plus le choix."

 

A propos de l'auteur

Folco Chevallier

Folco Chevallier est entrepreneur. Diplômé de l'ESCP, il entame sa carrière aux Etats-Unis, à New York, où il travaille plusieurs années au sein d’une agence de design. Pionnier de l’internet en France, il participe activement dès 95 au développement de nombreux projets internet français. Aujourd’hui spécialiste de l’édition numérique, il accompagne au sein de sa société auteurs et professionnels dans l'écriture et la publication numérique de leur livre. Par-delà les apparences est son deuxième roman.

https://www.editions-larousse.fr

Bandeau - Par dela des apparences

09 juillet 2018

"Solo tú" de Céline Jeanne aux Éditions Alter Real

Solo Tu

 

"Solo tú" de Céline Jeanne aux Éditions Alter Real

Céline Jeanne : Une romance émotionnelle

 

Éditions Alter Real - Solo tú

Peut-on tout laisser derrière soi, tout mettre sous clé pour tenter d’avancer, un pas après l’autre, dans une nouvelle vie ? C’est ce qu’espérait Iria en s’installant à Paris. Mais le destin est facétieux. Un emploi qu'elle ne peut refuser la ramène à Barcelone, la ville de ses cauchemars, la ville de son seul et unique amour. 

La peur la ronge tandis que son avion atterrit sur le sol espagnol. Et si elle croisait les fantômes de son passé ? 

Rien n’est jamais simple, mais Iria va apprendre une chose : on ne peut fuir indéfiniment son passé, et parfois, pour vivre, il faut accepter d’ouvrir sa malle et de faire face aux monstres qu’elle contient.

http://editions-alter-real.com

 

Mon Avis Pollar

À Paris, Iria devait tout oublier de son ancienne vie, jusqu'au jour où, elle retourne à Barcelone et ouvre la boite aux souvenirs qui vont très vite la submerger...


Il y a des récits dont on sait, qu'ils vont nous happer tout entier, nous surprendre et faire suspendre notre souffle, au fil des pages. Ce roman est de ceux-là. Iria nous touche par ses silences, ses blessures qu'elle croyait refermées. Avec ce retour à Barcelone, tout lui revient au visage, plus rien n'est sous contrôle et on se perd un peu avec elle.

Il y a beaucoup d'amour, de souffrance, de tendresse et d'amitié qui défilent sous nos yeux, se superposent. Les relations entre les personnages sont intenses, complexes, aiguisant notre curiosité, nous les rendant un peu plus crédibles, un peu plus attachants... C'est dans une alternance de temps que construisent les briques de cette histoire cachée, honteuse prête à rejaillir, à exploser. Ce que l'on y apprend nous fait mal, chamboule nos émotions, nous fait vriller.

L'écriture est vivante, en relief, captivante. Elle nous emporte dans le trouble, les moments noirs ou plus doux. On y vit une valse des sentiments qui nous catapulte, nous fait vibrer et cristallise toutes nos émotions. Iria nous touche, nous bouleverse, nous émeut. Son bonheur passe par la vérité qu'il faut regarder en face pour l'affronter, mais aussi s'ouvrir aux autres et se pardonner. On y puise une force à chaque épreuve, à chaque effleurement de corps, à chaque frôlement de cœur. C'est ascensionnel, vertigineux.

Tout nous appelle à faillir, tomber et pourtant, on s'accroche, et on tient. Jusqu'au bout à la conquête de l'amour, de la paix, de l'harmonie, ce roman assemble chaque pièce pour en transcrire un tableau sincère de la vie.

Sensible, sensitive, incontrôlable, cette romance va bien au-delà des mots, des intentions : elle est combat, elle est réunion !

 

Citation Pollar

Continuer à faire semblant, avancer dans cette vie que j'avais reconstruite dans ma fuite, voilà ce que je devais faire. Guillem représentait une fissure  potentielle, il ne pourrait jamais en faire partie. Je n'avais pas d'autres choix que d'instaurer une distance entre lui et moi.

 

Bandeau - Solo Tu

Posté par SophieSonge à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 juin 2018

"L'Ex" de Sophie Aubard

L'ex

 

"L'Ex" de Sophie Aubard

Sophie Aubard : Un récit redoutable

 

L'ex

L'EX
Alors que toutes les fées semblaient s’être penchées sur son berceau, Bertille a choisi d’épouser le diable. Aux yeux de tous, il est l'homme parfait. Mais à la maison, il montre son vrai visage et l'emprisonne dans une relation toxique. Chargée de mener un plan social en Belgique, Bertille rencontre Gaspar dont elle commence à tomber amoureuse. La pression de son mari qu'elle surnomme l'Ex s'accentue.
Bertille arrivera-t-elle à se défaire des griffes de son époux pervers ?

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis Pollar

Bertille a épousé l'homme aux deux visages et le regrette amèrement. Lasse de jouer la comédie et fraîchement amoureuse d'un collègue de travail, elle décide de mettre un terme à son mariage et de ne plus tout accepter...


Quand on plonge dans la vie de Bertille, on a du mal à se rendre compte, à comprendre comment une femme comme elle, brillante, intelligente a pu se laisser "endormir" par son mari, le père de ses enfants.

L'ex est un personnage sournois, manipulateur, capable de décortiquer, d'analyser, de compresser, de divulguer, de retourner toutes les informations qui lui passent sous le nez. Il ruse, trompe son monde de manière insidieuse. C'est un caméléon, un comédien, un maniaque, un obsessionnel, j'en passe... Son comportement nous met mal à l'aise, nous crispe, nous fige. On a mal pour Bertille qui s'est longtemps enfermée dans un silence de façade, et on se dit qu'elle a eu tort, qu'elle lui a ainsi donné raison. Leur relation est chirurgicale, malsaine et se nourrit de contradictions.

Sophie Aubard réussit à nous divulguer par petites touches, l'atmosphère trouble, perverse, étouffante. L'ex use de tous les vices, de tous les stratèges psychologiques pour avilir, réduire le sujet à l'état d'objet. Bertille ne manquera pas de force, d'appoint ou d'humour pour contrer toutes ces attaques aussi basses que déloyales. L'écriture est fluide, bien amenée, elle nous amène toujours plus loin voulant creuser, greviller, crever l'abcès.

On ne veut pas savoir si Bertille va se détacher de cette emprise, mais comment elle va s'en sortir... Parce qu'il ne peut en être autrement !

 

Citation Pollar

"Une violence insidieuse orchestre notre couple, je la maîtrise avec mes illusions, mes trompe-l'oeil, mes trompe-coeur, je me trompe sur ma vie, je me trompe de vie. J'espère ou je désespère que tout finisse par s'arranger, parce que je ne veux pas faire de peine à mes enfants et à ma famille. L'Ex le sait, en joue, spécule sur le cours du mal qui ne cesse de grimper."

 

Posté par SophieSonge à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 juin 2018

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu

Tim au coeur dor

 

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu

Olivia Quetier : Un roman fort et sage

 

Tim au cœur d'or - Le Lys Bleu Éditions

Timothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu'il s'imagine pouvoir sauver...

https://www.lysbleueditions.com

 

 Mon Avis

En Lozère, Thimothé Barral attend la décision du conseil de classe, qui pour lui, détient son destin entre ses mains... Quand le couperet tombe sur l'orientation d'un BEP, Tim accablé, n'est pas prêt néanmoins à renoncer à ses rêves...

Ce roman fait partie des pépites, parce qu'on y parle d'identité, d'histoire familiale, de construction de soi.

Tim est un peu perdu, entouré par des parents qui depuis trop longtemps, s'enferment dans le silence. Il s'évade à sa manière, avec les amis ou seul avec ses dessins dans la forêt. Il ambitionne son futur à Paris, de vivre de son art, d'être heureux et d'être lui-même. On est touché par l'émotion qu'il dégage, sa force de caractère, ses convictions. Il y a des zones d'ombre dans son histoire qui s'enracinent, blessent, orientent bien malgré lui. On suit Timothé sur son chemin chaotique, courageux à la recherche du bonheur, de lui-même.

L'écriture est infiniment discrète, sensible, elle nous parle au plus profond de nous dans une intimité qui nous bouleverse. Il faudra du temps pour comprendre, accepter, guérir. Le processus est lent, introspectif, nécessaire et salvateur. Tim le sait bien, pour lui et les siens. À son tour père, rien n'est aussi simple et il aura à faire des choix...

Ce récit complexe, appelle à dépoussiérer les fantômes d'un passé pour ne plus en avoir peur et vivre avec, pour, enfin : aller de l'avant !

Citation

"Dès que le soleil apparaissait et donnait sa lumière aux arbres. Timothé commençait à dessiner. Il était calme, apaisé, plus rien ne comptait que le trait, le regard, la couleur. Il savait qu'il était l'heure de partir grâce à la couleur du ciel et à la force de la lumière."

 

Site de l'auteur

Olivia

http://www.oliviaquetier.com/

Bandeau - Tim au coeur dor


22 juin 2018

"La perfection du crime" d'Helen Fields aux Éditions Marabout Thriller

La perfection du crime

 

"La perfection du crime" d'Helen Fields aux Éditions Marabout Thriller

Helen fields : Un roman infernal

 

La perfection du crime | Editions Marabout

Un voyage glaçant d'effroi dans l'esprit tourmenté d'un serial killer ! Perdu dans une région montagneuse isolée, un corps se consume. Seules des dents et un fragment de vêtement permettent d'identifier les restes carbonisés de l'avocate Elaine Buxton. Dans une pièce dissimulée aux yeux de tous, dans une grande maison d'Edimbourg, la vraie Elaine Buxton hurle dans le noir. L'inspecteur Luc Callanach vient juste de prendre ses fonctions quand l'affaire de la disparition d'Elaine est requalifiée en meurtre. Ayant abandonné une carrière prometteuse à Interpol, il tient à faire ses preuves aux yeux de sa nouvelle équipe. Mais le meurtrier a couvert ses traces avec un soin tout particulier. Bientôt, une autre jeune femme disparaît, et Callanach se trouve embarqué dans une course contre la montre. Du moins le pense-t-il...  Le véritable sort des deux femmes se révélera être bien plus terrible tout ce qu'il pourrait imaginer.

https://www.marabout.com

 

Mon Avis

L'inspecteur Luc Callanach est dépêché sur la disparition d'Elaine, avocate. Tout pousse à croire, qu'elle ait été victime d'un meurtre terrifiant. La vérité est encore plus lugubre et inimaginable...


Ce roman nous plonge dans l'insondable horreur, le crime et la noirceur dans ce qu'ils ont de pire et calculé. On sent très vite quelque chose de dérangeant chez ce meurtrier qui va bien au-delà du vice, de la violence.

Impossible de ne pas être mal à l'aise devant les scènes de perversion, d'humiliation qui enflent au cours de ce récit. Luc et sa coéquipière Eva, glissent vers quelque chose de retors qui leur échappent. On aime leurs failles, leur côté un peu cassé et indéniablement humain. Leurs confidences échangées nous en apprennent beaucoup sur eux-mêmes et nous les rendent attachants.

L'écriture de l'auteur est intelligente, sensible et bien dosée. On est effrayé, stupéfait par la personnalité et le profil recherché. Les mises en scène de crime de façade brouillent les pistes auxquelles s'ajoutent des menaces suffisamment discrètes pour être perturbantes...

Eva est en danger, l'intrigue débraye, s'emballe, s'enraye. On passe du préoccupant à l'incontrôlable sentiment que tout doit s'arrêter, et ce, quelle que soit l'issue.

Ce roman joue avec nos émotions, décortique nos peurs, nous rend vulnérable, dépendant... Et vous ne soupçonnez pas encore à quel point !

 

Citation

"Cet homme souhaitait que nous découvrions les corps. Il voulait que nous apprenions que ces femmes étaient mortes. Je ne suis pas certain de comprendre pourquoi."

 

Bandeau - La perfection du crime

21 juin 2018

"Un tueur en héritage" de Gilles Delmotte aux Éditions Pavillon Noir

Un tueur en héritage

 

"Un tueur en héritage" de Gilles Delmotte aux Éditions Pavillon Noir

Gilles Delmotte : Un roman survolté

 

Quatre milliardaires décrépis, un soldat viré, une orpheline gâtée, il n'avait pas fallu longtemps à Edgar pour comprendre qu'il s’était fait piéger. Fouiner dans les secrets des milliardaires ne pouvait que mal finir. Il ne manquait qu'un hacker prétentieux, un général zélé et un agent dégradé du FBI pour l'entraîner plus profondément dans cet enfer. À bien y réfléchir, se terrer dans un village abandonné n'était pas une si bonne idée…

Sur leur déclin, les hommes qui le traquent s'acharnent à récupérer leur secret volé. Mais celui-ci dévoile bientôt les fractures du passé qui les font trembler. Les contours de la vérité se dessinent dans les flammes de leur colère, ou n'est-ce qu'une nouvelle trahison qui finira par les perdre tous ?

http://www.polarspavillonnoir.com

 

Mon Avis Sang

Edgar est un ex-militaire et un piètre avocat quand on le charge d'une mission un peu particulière et grassement rémunéré... Il ne tarde pas à découvrir avec l'orpheline, avec qui il est en fuite, qu'ils sont tombés dans un piège dangereux...


C'est un récit immédiat, incisif, percutant que nous propose l'auteur. L'intrigue passée, l'action prend rapidement la relève pour ne jamais plus nous quitter.

Lara et Edgar sont traqués par des hommes tout-puissants et de surcroît bien renseignés. Tous les deux ont un passé trouble et douloureux. Leurs premiers échanges sont frontaux, houleux, et ce qu'ils vont vivre va inévitablement les rapprocher. Dans cette course-poursuite haletante, on traverse des contrés des USA intéressantes, bien que clichés qui pimentent sans conteste l'histoire.

L'écriture est rythmée, vivante, ponctuée de nombreux dialogues. Il y a un côté très visuel, très punchy qui saute tout de suite aux yeux. On se laisse embarquer facilement, il n'y a pas de temps mort, et donc pas l'occasion de souffler. Impossible pour le coup de se poser trop de questions, de se projeter ou de s'inquiéter suffisamment de la situation. En un temps record, on avale ce roman qui cache bien des cadavres, des malversations...

Ce premier tome n'a sans doute pas encore tout dit, et on a très envie de poursuivre et de soutenir ce duo aussi improbable qu'attachant. À suivre !


Citation Sang

"Je ne sais pas dans quoi on a foutu les pieds tous les deux, mais ça sent les grosses emmerdes, ça, je peux te le garantir."

 

Bandeau - Un tueur en héritage

19 juin 2018

"L'homme de Rio" de Boumé Boubekeur aux Éditions Librinova

Homme de Rio

"L'homme de Rio" de Boumé Boubekeur aux Éditions Librinova

Boumé Boubekeur : Un roman sensible et évadant

 

Driss, d’origine française, va réaliser le rêve de sa vie : partir au Brésil.
C’est sur cette terre lointaine qu’il va apprendre à connaître sa véritable patrie, et par la même occasion, sa véritable identité.
Il y fait de nombreuses rencontres, des personnalités à mille lieux de celles qu’il a connues jusqu’alors.
Rapidement intégré par les Brésiliens comme l’un des leurs, il fait aussi la connaissance d’un jeune homme issu des favelas. La passion pour l’écriture de ce dernier lui permet d’échapper au quotidien difficile et souvent violent qui est le sien. Avec lui, Driss développe une relation particulière, qui va le changer à jamais
Partez en voyage au cœur de Rio, un périple où s’entrecroisent racisme, tolérance, acceptation des différences, quête d’identité, deuil et sentiments !

 

Mon Avis Pollar

Driss rêve de s'évader de son pays d'accueil, La France, depuis sa plus tendre enfance. C'est à travers le Brésil qu'il nourrit tous les espoirs d'être lui-même et heureux...


C'est un pur voyage au pays du soleil, de la danse, des favelas que nous propose Boumé Boubekeur. on y retrouve un climat exotique, évadant.

Il nous donne à voir à travers Driss et ses rencontres, les reliefs, les contrastes d'une population hétéroclite et savoureuse. Ce personnage se frotte à toutes les classes sociales sans exception, avec la même envie de connaître et d'écouter le cœur des gens. C'est cette proximité avec l'autre qui l'attire, son désir de comprendre et de s'immerger dans une réalité propre. L'écriture est fluide, captivante. On aime parcourir ce Brésil avec son climat, ses contours, ses coutumes.

On est touché par l'histoire de Diss qui ne trouve pas sa place entre sa culture d'origine et sa culture d'adoption. On suit son aventure avec curiosité et beaucoup d'intérêt, et on tombe presque amoureux à notre tour de ce pays si contrasté. Un ailleurs où tout est intense, les sensations fulgurantes, exacerbées. Ses amitiés pointent du doigt les inégalités douloureuses, une logique difficile à intégrer pour ce chercheur d'idéaux...

Il y a beaucoup de sincérité, d'humain, de vie dans ce roman qui nous porte, nous pousse à la découverte avec un regard à la fois critique, tendre et toujours passionné. Un exceptionnel voyage à découvrir !

Citation Pollar

"Ce paysage ne le lassait pas, il était le parfait résumé de tout ce qui l'attirait ici. Le sauvage de Mêlait à la civilisation, le beau au laid, le riche au pauvre, les sommets aux plateaux."

 A propos de l'auteur Pollar

Auteur - Boumé

Boumé Boubekeur est né à Lyon en 1963. En 1970, enfant, il regardait la finale de la coupe du monde qui se déroulait alors au Mexique. Elle opposait l'équipe d'Italie à celle du Brésil, avec son joueur hors du commun, Pelé. Impressionné par les torcedores (supporters Brésiliens) qui acclamaient et dansaient la samba, il dit à son père "Papa c'est là bas que je veux vivre, car les gens chantent et dansent", il avait 7 ans...
20 ans plus tard, il a pu faire son premier voyage à Rio de Janeiro, et depuis, passionné, il y retrouve chaque années ses amis qui l'appellent "Boumézinho".
Il a depuis visité une vingtaine de fois ce vaste pays grand comme 17 fois la France ! L'Amazonie, le Pentanal, le Mato Grosso, Paraiba, etc. tous ces états du Brésil sont représentés dans cette ville Rio de Janeiro, "Cidade Maravilhosa", et qui mélange tous les « cariocas ». 

Bandeau - Homme de Rio

12 juin 2018

"Dossier Wasselot" de Marc Welinski aux Éditions French Pulp

Welinski

 

"Dossier Wasselot" de Marc Welinski aux Éditions French Pulp

Dossier Wasselot : Il fallait oser...

 

Le dossier Wasselot - French Pulp éditions


Juliette Delteil, une coach de dirigeants réputée, est contactée par Christophe Beauvais, le PDG du groupe Wasselot, une grande entreprise française du secteur du luxe. Celui-ci voudrait que Juliette coache la directrice financière du groupe, Nadège Daude, aux prises avec une situation professionnelle difficile.

http://frenchpulpeditions.fr

 

Mon Avis Pollar

Juliette Delteil est une des meilleures coachs sur le marché quand on lui propose un contrat avec la directrice financière du groupe Wasselot en passe d'être en difficulté. Juliette met dès lors, les pieds dans un engrenage qu'elle n'est pas prête d'oublier...


C'est un roman glissant, trompeur, dangereux et o combien séducteur qui vous attend ici. On y côtoie des personnages, des situations qui gravitent autour du pouvoir, de la confiance.

Juliette est une femme d'analyse, d'intuition et pour la première fois de sa carrière, son univers va vaciller au point de douter d'elle, de son mari, de sa meilleure amie et à peu près absolument tout...

La mise en place de l'intrigue est extrêmement fine, équilibrée. On rentre dans quelque chose d'insidieux, de pervers, d'énigmatique. Il y a une dynamique de suspens qui capture notre intérêt, dès le début du récit. L'auteur nous dirige vers du secret, du médiatique, c'est excessivement prenant. L'écriture est accrocheuse, redoutable, joueuse. Elle nous entraîne dans un tourbillon sensible et intimidant. Il y a une aura à part, particulière chez Juliette qui est pressenti par un homme influent auquel on ne s'attend pas...

Il y a du piquant, des surprises et beaucoup d'audace dans ce polar qui oscille en permanence entre confusion et dissimulation. Heureusement pour Juliette, on ne la laissera pas seule sur le pont, pour gérer cette situation...

 

Citation Pollar

"Au matin, j'annulai tous mes rendez-vous. Rien n'est plus terrible que ce sentiment de ne plus savoir où on en est, de vivre dans un monde sans logique, où plus rien ne tient. Cette peur de basculer dans la démence..."

A propos de l'auteur Pollar

Marc-Welinski

Marc Welinski a passé 25 ans comme dirigeant dans l’univers de la grande entreprise qu’il connaît parfaitement. Dans Dossier Wasselot, son 7ème roman, on retrouve son écriture simple et rapide qui entremêle intimement l’humour et le suspense.

Bandeau - Welinski

 

11 juin 2018

"Un goût d'enfance" de Claude Couderc aux Éditions l'Archipel

 Un gout d'enfance

 

"Un goût d'enfance" de Claude Couderc aux Éditions l'Archipel

Claude Couderc : Un roman sensible et nostalgique

 

Un goût d'enfance

Chocolat chaud, brioches, pain d’épices, confitures… Pour rien au monde le « Petit », 13 ans, ne manquerait le goûter chez Mme Pozzi dans sa belle maison de la « cité Million », le quartier chic de la ville…
Mais lorsque surgit sa mère dans la salle à manger, le Petit repose sa brioche : « Mamoune » est la femme de ménage de Mme Pozzi. Il rougit de la voir ainsi. Mais il oublie vite auprès de Vivi, sa petite voisine délurée. Ensemble, ils rient, ils pleurent, ils apprennent à s’embrasser. Dans ce petit coin de Midi, entre vignes et ruisseaux, la vie paraît alors pleine d’espoir…

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Claude Couderc, réalisateur de documentaires et de téléfilms, revient ici avec ce roman sur les traces et les souvenirs de son enfance. Il se raconte à travers ce Sud, propice à la liberté et aux premiers échanges évocateurs et amoureux. Il s'ouvre à nous au-delà des mots, sans filtrer ses émotions avec une musicalité et une poésie qui nous étreint, nous séduit.


Il y a de la honte à évoquer faire partie des pauvres, d'avoir un père qui rentre régulièrement saoul à la maison. Il y a aussi de la joie et de la fierté pour ce frère, aventurier et dandy. Le "petit", alterne avec les difficultés, les petits bonheurs, les déceptions, les douleurs et les rêves effleurés...

L'écriture est belle, sensible, imagée et incroyablement vivante. On touche ici avec une infinie justesse à l'intimité, les secrets, la métamorphose, à toutes ces choses qui une fois réunis, font un jour grandir.

Un roman qui dégage des sentiments doux et intenses, évoqués avec tendresse et indulgence. Vous devriez tomber sous le charme !


Citation

"Un pauvre, ça se repère facilement. "Moi, se dit-il, j'ai beau me laver, me coiffer en mettant du gel sur mes cheveux, je sais qu'on sait que je n'ai pas le sou... C'est comme si j'étais marqué au fer rouge !"

 

Bandeau - Un gout d'enfance