26 juin 2018

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu

Tim au coeur dor

 

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu

Olivia Quetier : Un roman fort et sage

 

Tim au cœur d'or - Le Lys Bleu Éditions

Timothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu'il s'imagine pouvoir sauver...

https://www.lysbleueditions.com

 

 Mon Avis

En Lozère, Thimothé Barral attend la décision du conseil de classe, qui pour lui, détient son destin entre ses mains... Quand le couperet tombe sur l'orientation d'un BEP, Tim accablé, n'est pas prêt néanmoins à renoncer à ses rêves...

Ce roman fait partie des pépites, parce qu'on y parle d'identité, d'histoire familiale, de construction de soi.

Tim est un peu perdu, entouré par des parents qui depuis trop longtemps, s'enferment dans le silence. Il s'évade à sa manière, avec les amis ou seul avec ses dessins dans la forêt. Il ambitionne son futur à Paris, de vivre de son art, d'être heureux et d'être lui-même. On est touché par l'émotion qu'il dégage, sa force de caractère, ses convictions. Il y a des zones d'ombre dans son histoire qui s'enracinent, blessent, orientent bien malgré lui. On suit Timothé sur son chemin chaotique, courageux à la recherche du bonheur, de lui-même.

L'écriture est infiniment discrète, sensible, elle nous parle au plus profond de nous dans une intimité qui nous bouleverse. Il faudra du temps pour comprendre, accepter, guérir. Le processus est lent, introspectif, nécessaire et salvateur. Tim le sait bien, pour lui et les siens. À son tour père, rien n'est aussi simple et il aura à faire des choix...

Ce récit complexe, appelle à dépoussiérer les fantômes d'un passé pour ne plus en avoir peur et vivre avec, pour, enfin : aller de l'avant !

Citation

"Dès que le soleil apparaissait et donnait sa lumière aux arbres. Timothé commençait à dessiner. Il était calme, apaisé, plus rien ne comptait que le trait, le regard, la couleur. Il savait qu'il était l'heure de partir grâce à la couleur du ciel et à la force de la lumière."

 

Site de l'auteur

Olivia

http://www.oliviaquetier.com/

Bandeau - Tim au coeur dor


02 février 2017

"Les harmoniques" de Gérald Tenenbaum aux Éditions de l'aube

LesHarmoniques

 

coupcoeur

"Les harmoniques" de Gérald Tenenbaum aux Éditions de l'aube

Gérald Tenenbaum : un roman d'une exquise beauté

 

À travers une fine brume, la lumière oscille sur la ­lagune de Venise. Un homme fait les cent pas devant le débar­cadère du vaporetto. Une femme en descend. Un ­rendez-vous pour deux, mais ce sont quatre destins qui ­s’entrecroisent…

 

Mon avis :

Keila et Pierre se rencontrent à Buenos Aires et de cet instant de hasard opère la magie des échanges ouverts aux promesses. Le destin les sépare créant un espace, un leitmotiv dans leurs vies. Mais il y aura-t-il une prochaine fois ?


Ce roman est un pur bijou dans le fond autant que dans la forme pour aller en profondeur et au cœur des émotions. Dans un style véritable et littéraire, l'auteur nous transmet son amour pour les mots.

Poétique et musical, on s'en remet à la théorie de l'attractivité, à la résolution d'équation à X inconnu. On aime le contraste des personnages, leur vérité dans leur dimension atypique. Keila, pierre, Belen et Samuel partagent la conception insolite d'un amour suspendu et idéal. Les routes se lient et se délient dans une valse à quatre-temps. De la France en Argentine, on touche à l'invisible, à l'indicible noyau des sentiments. Amour naissant, amitiés fidèles, c'est le jeu des interactions fantasmées qui va créer la mélodie du bonheur peut-être... Il y va de la pudeur, de la délicatesse dans ce roman qui nous touche, nous caresse de sa capacité à éprouver les choses et les instants.


Remarquable, ce récit est de celui que le lecteur attend au plus profond de son cœur et qui résonne encore de longs moments une fois le livre refermé. A découvrir !


Citation :
"_Le champ des possibles est un univers. Le hasard, c'est ce que nous pouvons en attraper."

 

A propos de l'auteur :

GeraldTenenbaum

Gérald Tenenbaum, diplômé de l'École Polytechnique, est mathématicien et romancier.

Professeur à l'université de Lorraine, il conjugue sa vocation scientifique avec un engagement constant et passionné pour la littérature sous toutes ses formes.


19 octobre 2014

Interview de Thierry Berlanda

Thierry Berlanda

Photo_Berlanda_copie_regular

Aujourd'hui, je vais faire une petite page consacrée à cet Auteur.

Pourquoi Thierry Berlanda……… Tout simplement parce que cet auteur m'a contacté un jour pour lire un de ces ouvrages. Le synopsis m'ayant réellement plu, je me suis donc lancée dans son livre, et je ne le regrette pas.

A ce jour, j'ai lu trois de ses livres :

L'insigne du boiteux

Tempête sur Nogalès

et Pentatracks (nouvelle)

 

Une écriture particulière, un style bien à lui font de cet auteur un incontournable. De plus, Thierry Berlanda est très sympathique et je prends toujours un réel plaisir à communiquer avec lui.

Thierry Berlanda vit à Paris. Il est écrivain, philosophe, auteur-compositeur et conférencier. Ses romans explorent des genres et des styles très différents. Il se distingue aussi bien dans la littérature générale que dans le polar, le roman historique, la série littéraire, avec à chaque fois une aisance et un talent incroyables.

La page FB de l’auteur :

https://www.facebook.com/pages/Thierry-Berlanda/538813036214464?fref=ts

Site Web : http://www.commac-productions.fr/litterature.php

Voici une ITW à laquelle Thierry Berlanda à bien voulu répondre, et je le remercie chaleureusement.

 

Interview de M. Thierry Berlanda

1 : Qu'est ce qui te plaît dans le fait d'écrire ?

Ecrire n’est pas toujours plaisant. Comme le disait Trenet, j’écris comme un pommier fait des pommes. Un pommier ne se pose pas la question du plaisir qu’il éprouve à faire des pommes (il en a sûrement d’ailleurs) ; il en fait parce que c’est sa nécessité intérieure.

 

2 : Que lis-tu en ce moment ?

Je lis Corpus, de Jean Luc Nancy, et Tamerlan, de Jean-Paul Roux. Philosophie et histoire, mes deux passions. Mais en ce moment, je me consacre surtout à l’écriture.


3 : Ou trouves-tu l'inspiration ?

Je dirais que c’est l’inspiration qui me trouve… Je me mets à sa disposition, abandonnant toute volonté personnelle, toute illusion de puissance, et alors, quand elle le décide, l’inspiration vient. Elle vient la nuit, le plus souvent. C’est elle qui écrit. Moi, je ne suis que son scribe.

 

4 : Te faut-il une ambiance propice à l'écriture ?

Il me faut du silence. Il peut y avoir des bruits de rue, une ambiance sonore, mais à condition que je ne sois pas directement concerné. Bien sûr, je préfère écrire chez moi, à Paris ou à la campagne, mais quand ce n’est pas possible, je le fais aussi dans le train, à l’hôtel ou ailleurs.


5 : Des projets ?

Oui bien sûr. En ce moment, j’écris le second volet de l’Insigne du boiteux, dans lequel les lecteurs retrouveront les personnages qu’ils ont aimés… et ceux qu’ils ont détestés. Mon éditeur, La Bourdonnaye, prévoit aussi la sortie d’une série Pulp que j’ai écrite il y a quelques mois. Je prépare la sortie d’un article de philosophie dans la revue Arkhaï, un autre dans la Revue des Cahiers Jungiens de psychanalyse. Enfin, je travaille à l’organisation d’un colloque de philosophie, qui se tiendra à la BNF en octobre 2015 et qui sera consacré à Michel Henry, René Girard et Emmanuel Levinas. Bref, je suis derrière la charrue, du soir au matin et 7 jours sur 7… Mais cela ne m’empêche pas de lever le nez de temps en temps, de m’attendrir sur la beauté du monde ou de m’effrayer de son horreur, d’être disponible pour ma famille et mes amis, et de remercier le Ciel de me donner la force et l’envie…

 

6 : Le mot de la Fin :)

Il sera pour vous. Ce que font les bloggeurs (et spécialement les bloggeuses, puisqu’elles sont ultra-majoritaires) m’épate complètement. Leur passion des livres, le temps et l’énergie qu’ils (elles) leur consacrent sont vraiment touchants et admirables. En tout cas, je suis très fier et très heureux d’avoir été distingué par vous, chère Sophie. Je ne vous connais pas : nous sommes donc la preuve que la lecture tisse entre les personnes des liens d’une qualité et d’un raffinement qui sont parfois plus intenses que ceux du quotidien, avec par exemple nos collègues ou nos voisins.