13 décembre 2017

"Les proies du temps" de Sébastien Fillion

Les proies du Temps

 

"Les proies du temps" de Sébastien Fillion

Sébastien Fillion : Une aventure surprenante

 

Les proies du temps

Liées par une étrange prophétie, Nellie et Stella décident de tout plaquer pour partir ensemble. Une île oubliée des cartes les appelle. Là-bas peut-être ces amies de toujours parviendront-elles à donner un sens à leur existence. Mais on ne se coupe pas du temps comme on se coupe du monde. Au-dessus d’elles, une horloge étend ses ombres…

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Nellie et Stella deux amies, s'amusent lors d'une fête foraine en compagnie de leurs petits amis respectifs. L'ambiance est légère et bon-enfant jusqu'au moment où une diseuse de bonne aventure les met en face d'une révélation pour le moins dérangeante. Ensemble, elles vont tenter de déjouer la roue du temps et d'échapper à leur destin...

C'est un roman très mystérieux et qui nous intrigue dés les premières lignes. On part les yeux fermés avec Nellie et Stella, bien décidées à s'échapper et à consolider leurs liens d'amitié.

On suit ces deux jeunes femmes si fraîches, mais au caractère résolument différent avec beaucoup de curiosité. Propulsées vers une destination de rêve et inconnue, elles vont vivre l'aventure la plus incroyable de leur vie. L'auteur a créé un univers technologique intéressant où l'écologie est au centre des préoccupations. Bien malgré elle, les deux jeunes femmes vont prendre connaissance d'un projet ambitieux et tenu sous secrets. Sous les apparences de paradis, se cachent des enjeux pernicieux et bien des dangers. Il n'y a qu'un pas à ce que cet Eden devienne un cauchemar, une prison.

Il y a une frénésie, du rythme dans ce roman qui nous tient en haleine, nous rend nerveux. Les péripéties sont nombreuses, l'action est soutenue pour s'accélérer et se précipiter à la fin. C'est typiquement le roman de fiction et d'aventure qui nous permet en un temps record de nous déconnecter avec le quotidien.

On se laisse porter par le risque, la découverte, l'adrénaline jusqu'au bout et cela fait du bien.

Et si à votre tour, vous plongiez dans ce récit ? Vous aurez un peu le sentiment de rentrer dans une autre dimension...

 

Citation

 

"Le plus important à mon sens est de constamment occuper notre esprit : bouger, voir d'autres endroits, d'autres visages, nous trouver confrontés à des situations que nous ne comprenons pas... Parce que ce qui nous contente vraiment n'est jamais ici, mais ailleurs."

 

Biographie, bibliographie, avis, retours de lectures et citations de Sébastien Fillion.
Sébastien Fillion est écrivain, musicien, auteur-compositeur basé à Annecy, Haute-Savoie, France

http://lelionrouge.free.fr

Bandeau - Les proies du Temps


30 octobre 2017

"Salamanca" d'Alexis Arend

salamanca

 

"Salamanca" d'Alexis Arend

Alexis Arend : Un récit tout droit sorti des enfers

 

salamanca

Salamanca
Une ancienne route abandonnée, au cœur d’une inquiétante forêt...
Le seul murmure du vent pour rompre le silence et la solitude la plus absolue…
Une ville à la consonance étrange, perdue au milieu de nulle part…

Que feriez-vous si vous n’aviez aucun souvenir de la façon dont vous avez atterri en un tel endroit ?
Que feriez-vous si le seul choix qui se présentait à vous était de vous rendre dans cette ville isolée ?
Que feriez-vous si vous découvriez ce que cache réellement cette ville ? Ce qui s’y dissimule dans l’ombre ?
Seriez-vous alors capable de résister au déferlement de folie et de terreur ?
Et surtout, seriez-vous capable de faire face à l’effroyable vérité ?

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Salamanca, une petite ville du Minnesota : c'est là que vont se retrouver mystérieusement cinq personnes sans savoir que leurs destins sont scellés et ce qu'ils ont en commun...


Alexis Arend sait mettre en place une ambiance, la saisir et la décortiquer sous toutes ses formes pour appeler et mettre en péril son lecteur. Dès le début du roman, on présent le malaise, la peur, une énergie qui crépite et dont on ignore encore toute la portée.

Salamanca, c'est un peu le no man's land : le genre d'endroit ennuyeux et imperturbable avec ses rues désertes, son patrimoine local invariable et inchangé. Vous voyez un peu le topo ? Si pour Andrew, Tessa, Christopher, Eleanor et Irwin s'y retrouver relève déjà de l'angoisse et du mauvais sort, que dire d'y être retenu à fortiori contre leur gré ? Nous allons vivre avec eux toutes les étapes de leurs ressentis, de leurs émotions. Ils vont créer des liens, chercher une issue, mener leur propre enquête d'investigation auprès des gens du cru... Salamanca a ses secrets, un passé, une histoire...

Très vite, on distille les croyances, on instaure le cauchemar, la folie. Nos personnages sont témoins et pris au piège d'évènements sur lesquels ils n'ont aucune prise, aucun contrôle. Ils glissent et tombent inexorablement, sans promesse de s'en sortir...

Pourquoi ? Comment ? Qui sont-ils ? Qu'ont-ils faits pour en arriver là ? Toutes ces questions nous assaillent, nous enlisent dans notre état de doute, de torpeur et de discernement.

Avons-nous envie de savoir ? N'avons-nous déjà pas compris ?

L'écriture est cruelle et sans appel. Salamnca, c'est un trou, une tombe ! Ne vous n'y méprenez pas, si vous y mettez les pieds : vous serez condamnés à croire, à savoir et peut-être à vous absoudre de vous éventuels pêchés...

Citation

"Il leur fallait se raconter leurs déboires. Pour comprendre, pour se rassurer. Pour se persuader aussi qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir vécu une chose invraisemblable, à avoir posé le pied dans quelque chose qui les dépassait, et de loin..."

 

bandeau - salamanca

Posté par SophieSonge à 04:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 octobre 2017

"Mentor" de Lee Matthew Goldberg aux Éditions Hugo & Cie (Thriller)

MentorGoldberg

 

 

coupcoeur

"Mentor" de Lee Matthew Goldberg aux Éditions Hugo & Cie (Thriller)

Lee Matthew Goldberg : Un thriller dérangeant

 

 

Mentor by Lee matthew Goldberg

Tout semble sourire à Kyle Broder, jeune éditeur dans une grande maison d'édition new-yorkaise. Lorsque Kyle est contacté par William Lansing, son professeur à l'université, il est ravi et décide de présenter son mentor à sa petite amie, Jamie. À cette occasion, William propose à Kyle le manuscrit d'un texte sur lequel il travaille depuis de nombreuses années...

http://www.hugoetcie.fr

 

Mon Avis

Quand william retrouve un de ces anciens élèves devenu éditeur, il n'a qu'une idée en tête, lui mettre entre mains l'œuvre de sa vie, son manuscrit. Kyle va découvrir alors celui qui était jadis pour lui un mentor, sous un tout nouvel œil...


Ce thriller psychologique est exquisément diabolique, il puise dans des ressources aussi folles qu'impressionnantes. On se demande d'entrée de jeu comment l'auteur a pu avoir ce génie, oser un scénario extrême et percutant.

Ce récit nous met mal à l'aise, nous chahute, nous malmène. On ne voudrait pas être à la place de Kyle dans cette histoire pris au piège du délire psychomaniaque d'un homme prêt à tout pour se voir offrir les clés de la postérité. Il y a quelque chose d'obscène, d'indéfinissable dans une ambiance à risques et qui grince. La personnalité de William nous impressionne dans sa forme d'intelligence et de ruse acérée. Il nous captive et nous repousse à la fois par ses fêlures et ses abominations commises. On aime le rôle et le pouvoir qu'il exerce sur nos capacités à nous effrayer et à gérer nos émotions.

L'écriture est habile, anxiogène, addictive. Elle nous obsède et nous mène très loin dans nos retranchements. Il y a du trash, du vice, de la manipulation de l'horreur et de la peur. On se laisse glisser dans une intrigue qui mêle la littérature au cœur du roman. On est fasciné par le caractère trouble et volontairement aiguisé de cette sombre affaire. Psychologie, jeu de piste, william se joue de nous avec une perversité et un magnétisme hors du commun...

Jamais un thriller n'aura été si loin, redoutable et pathogène. Indubitablement choc, en tout cas.

 

Citation

"Il songeait à ce qu'il allait faire maintenant dans ce jeu que William lui imposait. Il se voyait comme le héros d'un livre dont l'intrigue évoluait sans cesse."

 

Bandeau - MentorGoldberg

Posté par SophieSonge à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 octobre 2017

"La petite amie" de Michelle Frances aux Éditions de l'Archipel

 La petite amie

 

"La petite amie" de Michelle Frances aux Éditions de l'Archipel

Michelle Frances : Un thriller à sensations

 


ELLE AIME VOTRE FILS...

Laura a tout pour elle : un beau mariage, une situation enviable et un fils, Daniel, qu’elle adore.
Quand ce dernier, étudiant en médecine de vingt-trois ans, rencontre Cherry, superbe jeune femme issue d’un milieu modeste, Laura l’accueille à bras ouverts.

… ELLE VEUT VOTRE MORT !

Mais elle va bientôt découvrir sa future belle-fille sous un tout autre jour… bien plus sombre. Et si Cherry n’en voulait qu’à l’argent de son fils ?
Les deux femmes vont dès lors se livrer une guerre sans merci. Un jeu qui pourrait se révéler fatal…

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Laura a une relation privilégiée avec son fils unique, brillant, future médecin. Une seule ombre au tableau, l'arrivée d'une petite amie envahissante et peut-être un peu trop intéressée...


Deux femmes, un homme, des intentions bien différentes : une confrontation de tous les instants. L'auteur nous propose ici un roman sous tension que nous ne sommes pas prêts d'oublier.

Cherry vient d'un milieu populaire, elle en a beaucoup souffert et veut tout faire pour s'en extraire. Laura elle, a déjà perdu une fille et a développé un sens aigu de protection. C'est tout cela qui va se jouer dans cette intrigue les failles, et l'exploration de sentiments préoccupants. Il y a quelque chose de personnel, d'obsessionnel qui se joue dans la personnalité et les réactions de Laura et de Cherry. Il est question de dissimulation, de mensonges, de suspicion, mais aussi de manipulation et d'esprit de vengeance. On se laisse entraîner en eaux troubles dans une descente vertigineuse et semble-t-il impossible à arrêter.

L'écriture est habile, précise et nous livre son climat d'oppression tenace et perturbateur. On est curieux, inquiet, préoccupé, atterré parfois sans doute à l'idée d'en savoir trop. Il règne un malaise ici à être omniscient finalement. On pressent qu'il y aura un drame inévitable...

Les personnages nous hantent avec leurs douleurs, leurs secrets, leurs instincts démesurés. On se sent proche de leurs malheurs et ils nous font mal.

Ce thriller psychologique vous colle à la peau de bout en bout, vous surprend et vous suspend jusqu'à la dernière ligne. Un combat déloyal pour une issue fatale.

 

Citation

"Elle se rappela les manigances auxquelles Cherry s'était livrée pour décrocher son emploi. Et puis il y avait de l'argent. Elle avait apparemment escroqué 100 livres à Daniel, ce qui soulevait une sombre et embarrassante question : Cherry était-elle une croqueuse de diamants ?"

 

La petite amie

Discover La petite amie by Frances, Michelle: Summary, Review, Characters and Discussions at Bookwitty

https://www.bookwitty.com

 


 

22 septembre 2017

"Le club des pendus" de Tony Parsons aux Éditions de la Martinière

Le club des pendus

 

"Le club des pendus" de Tony Parsons aux Éditions de la Martinière

Tony Parsons : Un thriller insolent

 

Le Club des pendus - Tony Parsons

À Londres, les bourreaux sont de retour.

Ils ont décidé de rétablir la peine capitale. Ils forment un étrange club avec pour modèle le célèbre bourreau anglais Albert Pierrepoint, responsable de plus de quatre cent cinquante exécutions au siècle dernier. Et c’est par la corde qu’ils ont décidé de punir violeurs d’enfants, chauffards et autres délinquants qui réussissent à échapper au système judiciaire...

http://www.editionsdelamartiniere.fr

 

Mon Avis

Déçus par la justice, des membres d'un club un peu particulier vont faire la une des médias en orchestrant leur propre pénitence et dictant leurs propres lois. Mais peut-on se faire justice soi-même ? Le détective Max wolfe se battra jusqu'au bout pour que cette question ne soit jamais négligée...

C'est dans un Londres trouble que l'intrigue se confond avec pour thème central, la notion de bien et du mal. On fustige ici dans ce roman, les approximations de la justice et son incapacité à être loué, respecté.

On revient ici sur l'abolition de la peine de mort. Un groupe sème l'excitation dans la foule, se targuant de punir les coupables trop souvent trop tôt relaxés, comme il se doit. Max va vite comprendre que ses dérives sont dangereuses et il va tout faire pour y mettre un terme. Sur les traces de ces vengeurs masqués, il arpente les sous-sols de la ville pour remonter le fil de l'histoire et redécouvrir de vieilles fondations londoniennes. Il y a quelque chose de terrifiant et d'attractif dans ce roman, on avance dans un climat malsain et qui nous colle à la peau.

Entre fascination et écœurement, notre sentiment hésite, oscille, vacille et c'est ce qui nous fait le plus peur finalement...

La tension est extrême, elle nous envahit et nous gagne tandis que nous plongeons dans les abîmes du mal. On s'attache au personnage de Max en proie à ses valeurs et ses prises de décision.

Ce roman nous tient en haleine, le suspens est intense et nous marque à vif. Un voyage au bout de l'enfer, cette promenade anglaise est croyez-moi bien loin d'être un parcours de santé !

Citation

 

"Les membres de cette soi-disant milice ne sont pas des héros, répondis-je. Des meurtriers ne peuvent être dignes de ce nom. Pas aux yeux de la loi."

 

A propos de l'auteur

Tony-Parsons

Né dans le Comté d’Essex, en Angleterre, Tony Parsons abandonne ses études à l’âge de 16 ans ; les jobs mal payés qu’il enchaîne lui laissent le temps de se consacrer à son seul vrai but : la littérature. C’est à la distillerie Gordon’s qu’il commence à écrire son premier roman. Il en conservera une allergie pour le gin toute sa vie… Devenu journaliste, spécialisé dans le punk-rock, il traîne avec les Sex Pistols, enchaîne femmes, drogues et nuits sans sommeil.

Dix ans plus tard, changement de vie : il connaît un immense succès mondial avec Man and Boy (Un homme et son fils, Presses de la cité, 2001), publié dans 39 langues, vendu à plus de deux millions d’exemplaires, lauréat du British Book Award.

Des garçons bien élevés (2015) et Les Anges sans visage (2016) sont publiés en France aux Éditions de La Martinière. (Source Éditions de la Martinière)

Bandeau - Le club des pendus


15 septembre 2017

"Le voyage d'une seconde" de Nour KIAHARA

voyage une seconde

 

 

"Le voyage d'une seconde" de Nour KIAHARA

Nour KIAHARA : Un thriller surprenant

 

voyage une seconde

Le voyage d'une seconde
Paraplégique depuis un an, Georges est sur le point de décéder dans son lit auprès de sa femme Catherine et sa petite fille, Edna. Après quatre-vingts années de vie, il le sait, c’est maintenant qu’il va la quitter. Pourtant, après avoir fermé les yeux, il se retrouve quelques instants plus tard dans son salon, confortablement assis dans son fauteuil. Et le plus étonnant… C’est qu’il a retrouvé l’usage de ses jambes !

S’ensuit alors un long voyage à travers le temps, à travers sa mémoire, et à travers des bonds dans le passé qu’il ne contrôle pas. Là où d’autres personnes profiteraient de ce phénomène pour assouvir des fantasmes illégaux, Georges, lui, sait très bien à quoi il va dédier sa nouvelle vie. Retrouver le Fugace. Le célèbre tueur en série qui a assassiné sa fille, Tyana, en 1988 et qui ne cesse de sévir encore aujourd’hui....

https://www.amazon.fr

 

 

Mon Avis

Georges ne comprend pas ce qui lui arrive quand il ne peut plus communiquer avec Catherine sa femme et Edna sa petite fille. Quelque chose de curieux et d'insaisissable le transporte sur des évènements qui ont marqué sa vie. Entre enquête et introspection, trouvera-t-il la clé de la vérité au bout du chemin ?


Ce thriller bouscule, chiffonne, mais surtout retient avec juste l'once de surnaturel qu'il faut. Il nous plonge dans cette part inconnue, fantasmée du passage entre les morts et les vivants. On le parcourt à la vitesse de la lumière dans un état mi-chemin entre hypnose et transe.

Il y a un effet brouillard dans ce roman, cela pourrait paraître brouillon, mais cela ne l'est pas bien au contraire. Les flash-back se matérialisent sous nos yeux, incontrôlables et impatients, ils nous rapprochent de la personnalité de Georges et de ses obsessions... On parcourt sa vie, ses émotions, des bribes de quotidien qui apparaissent et disparaissent à cœur et sporadiquement. On aime le côté volatile, éphémère d'un voyage dans le temps qu'on ne peut plus arrêter... On apprécie le caractère humain, la vulnérabilité palpable des personnages.

L'écriture est fine, immatériellement proche de quelque chose de sensible, d'un sentiment de déjà vu. L'auteur nous guide, nous invite à garder l'équilibre sur cette corde raide de funambule. Impossible de ne pas se laisser envahir par ce flot de pensées qui anime le processus de délivrance.

On vit, on vibre, on erre à notre portée avec Georges comme compagnon de route et de tourment. Il n'y a pas de pire infortune que de ne pas savoir et à la fin, on ne crève plus de rester dans l'ignorance. Si vous saviez...

 

Citation

"Ce que je suis en train de vivre actuellement, c'est un peu comme un saut de l'élastique. J'étais à deux doigts de partir, de toucher l'asphalte, et finalement, j'ai fait un bond en arrière avec la fraîcheur de vivre d'autre fois. Quand est-ce que tout ça va s'arrêter ? Je n'ai franchement pas envie de le savoir."

 

Bandeau - voyage une seconde

14 septembre 2017

"Échange fatal" de Siobhán MacDonald aux Éditions l'Archipel

Echange-fatal

 

"Échange fatal" de Siobhán MacDonald aux Éditions l'Archipel

Siobhan MacDonald : Un thriller psychologique efficace

 

Échange fatal

Pour les vacances de la Toussaint, Kate et Hazel décident d’échanger leurs domiciles.
Kate est irlandaise et pense qu’une semaine à New York sera salvatrice pour son couple et sa famille.
Hazel vit à Manhattan et rêve de retourner à Limerick, sur les terres de son enfance, avec son mari et leurs deux enfants.
Mais les vacances idylliques virent au cauchemar. Quand s’ouvre ce roman, un coffre de voiture se referme. À l’intérieur, le cadavre d’une femme…

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Kate et Hazel échangent leurs maisons pour passer les vacances en famille. Englués dans des problèmes obsédants, c'est l'occasion pour elles de prendre un peu de recul à moins que les ombres qui planent sur leurs têtes ne viennent rattraper leur quotidien...


On aime ce thriller grinçant et dérangeant qui nous conduit dans l'intimité de deux familles. De l'Irlande aux États-Unis, les situations sont discrètes, secrètes et instables. On aime s'infiltrer dans les interstices de leurs histoires floutées, dissimulées...

L'auteur distille des indices nous oriente vers quelque chose d'insidieusement trouble et incontrôlable. Difficultés familiales, professionnelles, au sein du couple, on ne compte pas s'en arrêter là. Petit à petit, on lève le voile sur des zones sensibles dont on croit soupçonner toute la portée. Inutile de vous dire, que l'on est bien loin du compte. L'auteur détourne notre attention, nous capture dans un piège colossal. L'écriture est appliquée, habile et stratège. Les personnages nous intriguent, nous attirent. On sent quelque chose de vulnérable en eux, d'indescriptible, d'inavouable...

On a envie de se rapprocher d'eux, de leurs défaillances, de leurs démons. Infidélité, faiblesses, on se rapproche de plus en plus d'un terrain miné susceptible de causer l'irréparable. Il est question de faux pas, de violence, de harcèlement, de danger et d'instinct de défense...

Si vous pensiez que Kate et Hazel avaient des problèmes, vous allez bien vite comprendre que leur accord portera inévitablement à conséquences...

Une intrigue qui en dit long sur la nature humaine mis sous pression. À découvrir de toute urgence !

 

Citation


"Il n'avait pas quitté la maison depuis deux jours. Ils avaient nourri de si grandes espérances en arrivant ici. Et dans quelques petites heures, ils s'en iraient.
Le cœur en miettes.
Une famille anéantie."

 

24 août 2017

"Hemlock Grove" de Brian McGreevy aux Éditions Super Huit

Hemlock Grove

 Rentrée littéraire 2017

 

"Hemlock Grove" de Brian McGreevy aux Éditions Super Huit

Brian McGreevy : Dérangeant

 

Hemlock Grove - Brian McGreevy | Super 8 Editions

Brian McGreevy, qui a travaillé aussi sur la série Netflix tirée de son livre, est né dans la région de Pittsburgh. À l'âge de 15 ans, arguant de "différences créatives", il laisse tomber le lycée. Il est l'un des membres fondateurs de la maison de production El Jefe, basée au Texas.

http://www.super8-editions.fr

 

 

 

Mon Avis

Au cœur de la Pennsylvanie, on retrouve dans les bois le corps d'une jeune fille mutilé. La police et deux jeunes gens que tout oppose sont sur la piste du tueur, animal ou humain ?

On plonge dans une ambiance obscure à la fois horrifique et hallucinogène. Il y a dans ce roman une énergie étrange qui se dégage, qui nous étrangle et nous met mal à l'aise.

L'écriture est trouble, nébuleuse et on s'enfonce, on a peur de cette histoire abracadabresque qui nous est conté. L'auteur nous appâte, nous perturbe avec des personnages marquants et mystérieux. Il y a un côté insolent, provocateur dans ce récit qui parle d'expériences, de métamorphoses... Derrière les apparences, se cachent bien des secrets que l'on n'est pas sûr de vouloir connaître au fond. On est assez ambivalent là-dessus, je dois le reconnaître. Il y a une tension latente qui s'étire tout au long du roman, du sang, du sexe, des phéromones dont on a du mal à s'extraire.

Lugubre, surnaturel et trash, l'auteur a tout pour séduire un jeune public en mal de sensations. On comprend l'envie de capturer et de scénariser les éléments intrigants et particuliers que l'on retrouve dans ces lignes dans une série TV.

Si vous n'avez pas peur d'être choqué et que l'envie vous dit de flipper un peu... Saisissez le moment, la bête n'attendra peut-être pas toujours tapie dans l'ombre...

 

Citation

"Il m'arrive de voir des trucs...Des...ombres, dont je ne parviens pas toujours à déterminer si elles sont réelles ou pas."

"Car il n'existe pas de meilleur moyen de camoufler ses propres doutes que de sous-entendre qu'ils sont indépendants de votre volonté."

 

Bandeau - Hemlock Grove

21 juillet 2017

"Echo" d'Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

echo

 

"Echo" d'Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

Ingrid Desjours : Un thriller glauquissime

 

Echo | Editions Pocket

Thriller-Noir - Thriller 352 pages Format : Poche broché 9782266194266 Tome 1
Ils étaient beaux, riches et pervers. Leur émission pulvérisait l'audimat ; les invités en sortaient humiliés, insultés, blacklistés. Petite lucarne et jeux du cirque... Aujourd'hui, les Frères Vaillant ne sont plus. Et la scène de crime n'est pas belle à voir.

https://www.pocket.fr

 

Mon avis :

À l'origine, il y a un meurtre choc, médiatique et ultra-scénarisé. Quand les jumeaux Vaillant, présentateurs TV phares du moment sont retrouvés inanimés, c'est tout un milieu qui vacille. Pour Garance Hermosa consultante et psychologue, il s'agit de la jouer serré...


Ingrid Desjours nous ouvre les coulisses du star-system où tout n'est qu'apparence derrière les projecteurs. Pour retrouver l'assassin, il faut agir avec méthode, mais aussi avec ses émotions.

Son travail de profileuse, Garance le vit avec passion. On aime ce personnage de femme indépendante féminine et qui s'assume. Ce qui nous touche chez elle, ce sont les failles qu'elle cache derrière un caractère affirmé et séducteur. On la suit dans cette aventure aux côtés du commandant Patrick paternaliste et amoureux. Le récit alterne entre confessions d'un journal intime et enquête sur le terrain.

L'écriture est extrêmement addictive, on ne voit pas défiler les pages. Les personnalités que l'on croise cachent des mentalités perverses, des blessures, des secrets.

On ne soupçonne pas l'enfer derrière les paillettes et pourtant... Jalousies, vengeances, les mobiles ne manquent pas.

Il y a une tension psychologique qui s'étire à l'extrême. Plus on se rapproche du vice, plus on se rapproche de la vérité. Dérangeant, ce roman remue la boue et éclabousse. Les immondices n'avaient plus qu'à remonter...

 

Citation :

"Patrick, qui faisait face à la scène du crime, regretta vite son empressement. Ce meurtre était effectivement infect et l'on ne se blinde jamais totalement contre la barbarie."

 Bandeau - echo

Posté par SophieSonge à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 juillet 2017

"La maison bleu horizon" de Jean-Marc Dhainaut aux Éditions Taurnada

La Maison Bleu Horizon

 

"La maison bleu horizon" de Jean-Marc Dhainaut aux Éditions Taurnada

Jean-Marc Dhainaut : Une ambiance glacée et préoccupante

 

La Maison bleu horizon

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d'Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l'enquête bouleversante qui l'attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d'un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

https://www.taurnada.fr

 

Mon avis :

Hiver 1985, Thomas cinq ans crie dans la nuit et alerte sa mère dans la maison qu'ils viennent d'aménager quelques mois plus tôt. Par la suite, des phénomènes étranges et inexpliqués vont amener Alan Lambin enquêteur paranormal à se rendre sur les lieux pour tenter d'y voir plus clair...


C'est une histoire de fantômes, de maison hantée dans laquelle on se laisse glisser imperceptiblement. D'emblée, on sait un peu dans quoi on va mettre les pieds ; on suppose que l'on va avoir peur et c'est la curiosité et l'excitation qui nous anime et qui est la plus forte.

Le lieu, l'atmosphère se prête très bien à l'angoisse que nous pourrons éprouver ou vivre. On se laisse imprégner par le froid, les murs, l'ambiance grinçante et les descriptions qui ne font qu'enfler notre imagination galopante. L'écriture est habile, travaillée, l'auteur s'amuse avec nos peurs, nos émotions. Tantôt amusé par les clichés, tantôt à fleur de peau à l'affût du moindre craquement. Nous devenons les captifs de cette maison et de son passé, à la recherche de l'identité et de l'histoire de ces spectres et de leurs motivations. L'intrigue nous conduit vers des faits troublants sur fond de Première Guerre mondiale.

On aime et on approuve le travail et le rôle d'Alan qui décèle les failles, les explore et les laisse s'exprimer. Il y a des drames, de l'injustice, des larmes, impossible de ne pas y succomber.

Lors de notre lecture, on frémit, on est surpris et ému. Le surnaturel est inexplicable et n'en finit pas de nous étonner, mais le dénouement, heureusement, éclaire et répare.

Citation :

"Vous savez ce qui me fascine chez les fantômes Hélène ? C'est de songer qu'ils ne sont pas forcément là où on les attend, mais qu'ils peuvent être là où nous les soupçonnons le moins."

 

Bandeau - La Maison Bleu Horizon

Posté par SophieSonge à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,