09 octobre 2017

"The rain" de Virginia Bergin aux Éditions Bayard

the-rain

 

"The rain" de Virginia Bergin aux Éditions Bayard

Virginia Bergin : Un roman apocalyptique

 

The rain - Bayard Editions

Une pluie mortelle s’abat sur la Terre : l’humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père.
Je m’appelle Ruby Morris, et voici mon histoire. Si vous la lisez, vous avez énormément de chance d’être encore en vie.

 

Mon Avis

Ruby Morris, 15 ans nous raconte son histoire depuis qu'un phénomène anodin est devenu exceptionnel et meurtrier. La pluie menace, elle tue, elle est en train de décimer l'humanité...


C'est un récit fort, poignant, alarmant à travers le témoignage d'une jeune fille en fleur. Ruby 15 ans nous émeut, nous tracasse et arrive même à nous faire sourire malgré les catastrophes qui s'acharnent autour d'elle.

C'est tout son monde qui s'effrite, s'abat sous ses yeux, l'amitié, les flirts : toute sa vie d'adolescente insouciante et débordante de joie de vivre. Elle revient en arrière, sur les premières manifestations de drames et sur les conséquences qu'ils ont engendrées. Ces évènements vont la changer irrémédiablement, elle va accuser les coups et grandir à la vitesse grand V. On aime sa franchise, son courage elle force notre respect, elle nous étonne dans le bon sens. On fait corps avec elle lors de cette aventure de la dernière chance.

L'écriture est réelle et haletante. Ici, tout est dit de l'horreur, du macabre et de la folie sans être atténué ou bien pire encore enjolivé. Il y a une urgence à être dans la vérité. Sous le désastre, on sent l'instinct de survie, l'envie de se battre et de ne surtout pas perdre espoir.

C'est une lutte habitée, consacrée, révoltée qui anime Ruby. Cette quête, elle va la poursuivre seule ou accompagnée libre de vivre, croire ou aimer. Ruby ne s'est pas encore résignée et finie de chercher...

Citation

Ca peut paraître affreux, et je ne voudrais sûrement pasqu'on compare ma mère et Henryà des objets, mais c'était comme ça. Il y avait des cadavres partout, et son accomodait. C'étaient des morts, et on respirtait encore.

A propos de l'Auteur :

Virginia Bergin vit à Bristol. Après un cursus en psychologie, elle s’oriente vers des études d’arts au Central Saint Martins College de Londres. Depuis, elle se consacre à l’écriture. Elle est notamment scénariste pour la télé et le cinéma. (Source Éditions Bayard)

Bandeau - the-rain

Posté par SophieSonge à 06:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,