06 août 2018

"Les prières de sang" Jean-Marc Dhainaut aux Éditions Taurnada

Les prières de Sang

 

 

"Les prières de sang" Jean-Marc Dhainaut aux Éditions Taurnada

Jean-Marc Dhainaut : une intrigue prenante

 

Les Prières de sang - Jean-Mac Dhainaut

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire…

https://www.taurnada.fr

 

Mon Avis

Après "la maison bleu horizon", on retrouve Alan notre chasseur de fantômes dans une aventure Made in Normandie au temps des templiers...

C'est un plaisir de retrouver ce héros unique et un peu cliché. Jean-marc Dhainaut nous plonge dans une ambiance passionnante et glaçante qui nous saisit dès les premiers instants.

Il y a des manifestations étranges, des cris de bébés, quelque chose d'angoissant et qui enfle autour d'une très jeune future maman. L'auteur joue avec les descriptions des pierres d'autrefois pour créer une parenthèse qui fait grand bruit et forte impression. On se laisse emporter par l'aspect surnaturel, on aime la relation prudente et de séduction entre Alan et Mina. Leur attirance n'est plus un secret, le jeu et l'amusement qui en découle font mouche à chaque fois.

L'écriture est habile, extrêmement fluide et accrocheuse. On est tenu en haleine, on se fait un peu peur, on avance fébrilement, à tâtons dans un espace lourd et étouffant. Il y a quelque chose qui pousse toujours à aller plus loin dans notre curiosité, à explorer, à s'insinuer dans chaque recoin susceptible de dénouer ce mystère sensible.

C'est bien construit, indéniablement visuel et spectaculaire. Nos héros se montrent une fois de plus à la hauteur et se rendent plus attachants à nos yeux. Les secrets et les entités n'ont qu'à bien se tenir !

Laissez vous contaminer par le virus, vous allez adorer !
 

Citation

Alan savait les pierres capables de mémoriser des siècles de vécu, et celles qui composaient ici chaque mur allaient peut-être tout leur raconter. S'ils étaient venus ici, cheveux au vent et sous le ciel sombre de l'automne, c'est qu'il le fallait...

 

Bandeau - Les prières de Sang


17 juillet 2017

"La maison bleu horizon" de Jean-Marc Dhainaut aux Éditions Taurnada

La Maison Bleu Horizon

 

"La maison bleu horizon" de Jean-Marc Dhainaut aux Éditions Taurnada

Jean-Marc Dhainaut : Une ambiance glacée et préoccupante

 

La Maison bleu horizon

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d'Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l'enquête bouleversante qui l'attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d'un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

https://www.taurnada.fr

 

Mon avis :

Hiver 1985, Thomas cinq ans crie dans la nuit et alerte sa mère dans la maison qu'ils viennent d'aménager quelques mois plus tôt. Par la suite, des phénomènes étranges et inexpliqués vont amener Alan Lambin enquêteur paranormal à se rendre sur les lieux pour tenter d'y voir plus clair...


C'est une histoire de fantômes, de maison hantée dans laquelle on se laisse glisser imperceptiblement. D'emblée, on sait un peu dans quoi on va mettre les pieds ; on suppose que l'on va avoir peur et c'est la curiosité et l'excitation qui nous anime et qui est la plus forte.

Le lieu, l'atmosphère se prête très bien à l'angoisse que nous pourrons éprouver ou vivre. On se laisse imprégner par le froid, les murs, l'ambiance grinçante et les descriptions qui ne font qu'enfler notre imagination galopante. L'écriture est habile, travaillée, l'auteur s'amuse avec nos peurs, nos émotions. Tantôt amusé par les clichés, tantôt à fleur de peau à l'affût du moindre craquement. Nous devenons les captifs de cette maison et de son passé, à la recherche de l'identité et de l'histoire de ces spectres et de leurs motivations. L'intrigue nous conduit vers des faits troublants sur fond de Première Guerre mondiale.

On aime et on approuve le travail et le rôle d'Alan qui décèle les failles, les explore et les laisse s'exprimer. Il y a des drames, de l'injustice, des larmes, impossible de ne pas y succomber.

Lors de notre lecture, on frémit, on est surpris et ému. Le surnaturel est inexplicable et n'en finit pas de nous étonner, mais le dénouement, heureusement, éclaire et répare.

Citation :

"Vous savez ce qui me fascine chez les fantômes Hélène ? C'est de songer qu'ils ne sont pas forcément là où on les attend, mais qu'ils peuvent être là où nous les soupçonnons le moins."

 

Bandeau - La Maison Bleu Horizon

Posté par SophieSonge à 15:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,