13 octobre 2017

"Mentor" de Lee Matthew Goldberg aux Éditions Hugo & Cie (Thriller)

MentorGoldberg

 

 

coupcoeur

"Mentor" de Lee Matthew Goldberg aux Éditions Hugo & Cie (Thriller)

Lee Matthew Goldberg : Un thriller dérangeant

 

 

Mentor by Lee matthew Goldberg

Tout semble sourire à Kyle Broder, jeune éditeur dans une grande maison d'édition new-yorkaise. Lorsque Kyle est contacté par William Lansing, son professeur à l'université, il est ravi et décide de présenter son mentor à sa petite amie, Jamie. À cette occasion, William propose à Kyle le manuscrit d'un texte sur lequel il travaille depuis de nombreuses années...

http://www.hugoetcie.fr

 

Mon Avis

Quand william retrouve un de ces anciens élèves devenu éditeur, il n'a qu'une idée en tête, lui mettre entre mains l'œuvre de sa vie, son manuscrit. Kyle va découvrir alors celui qui était jadis pour lui un mentor, sous un tout nouvel œil...


Ce thriller psychologique est exquisément diabolique, il puise dans des ressources aussi folles qu'impressionnantes. On se demande d'entrée de jeu comment l'auteur a pu avoir ce génie, oser un scénario extrême et percutant.

Ce récit nous met mal à l'aise, nous chahute, nous malmène. On ne voudrait pas être à la place de Kyle dans cette histoire pris au piège du délire psychomaniaque d'un homme prêt à tout pour se voir offrir les clés de la postérité. Il y a quelque chose d'obscène, d'indéfinissable dans une ambiance à risques et qui grince. La personnalité de William nous impressionne dans sa forme d'intelligence et de ruse acérée. Il nous captive et nous repousse à la fois par ses fêlures et ses abominations commises. On aime le rôle et le pouvoir qu'il exerce sur nos capacités à nous effrayer et à gérer nos émotions.

L'écriture est habile, anxiogène, addictive. Elle nous obsède et nous mène très loin dans nos retranchements. Il y a du trash, du vice, de la manipulation de l'horreur et de la peur. On se laisse glisser dans une intrigue qui mêle la littérature au cœur du roman. On est fasciné par le caractère trouble et volontairement aiguisé de cette sombre affaire. Psychologie, jeu de piste, william se joue de nous avec une perversité et un magnétisme hors du commun...

Jamais un thriller n'aura été si loin, redoutable et pathogène. Indubitablement choc, en tout cas.

 

Citation

"Il songeait à ce qu'il allait faire maintenant dans ce jeu que William lui imposait. Il se voyait comme le héros d'un livre dont l'intrigue évoluait sans cesse."

 

Bandeau - MentorGoldberg

Posté par SophieSonge à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


14 juin 2017

"Josh" d'Alexis Arend

JOSH

 

"Josh" d'Alexis Arend

Alexis Arend : Un roman inquiétant

coupcoeur

Résumé :

Pourquoi cette petite ville du Middle West est-elle soudain frappée d’épouvante en cet été 1953 ? Qui diable a intérêt à semer la panique et la mort parmi cette population sans histoire ? Et enfin, pourquoi le jeune Josh et son frère Simon sont-ils observés par les uns et méprisés par les autres, comme si un mauvais sang coulait dans leurs veines ?

logo-amazon

 

Mon avis :

Simon est âgé maintenant, mais il se souvient très bien quand il évoque avec nous ses années d'enfance avec son frère Josh dans le Montana. C'est à ses côtés et à travers ce frère qu'il a vécu un drame étrange et irréversible...


Alexis Arend sait raconter les histoires. Dès les premières pages, on est totalement embarqué par cette intrigue qui nous catapulte dans les années 1950 en Amérique rurale.

On est subjugué par ce récit enveloppant sous le ton de la confidence. Il y a quelque chose d'attractif, d'indéfinissable dans cette écriture dont on ne soupçonne pas tout de suite la portée. L'atmosphère est opaque, secrète. On est touché par les personnages qui ont été marqués par des accidents de la vie. On sent entre Simon et son frère Josh un lien puissant et indéfectible qui les unie.

Il y a beaucoup d'émotions, de sentiments enfouis, douloureux, ravageurs qui se rappellent au souvenir de Simon. On les prend un à un sans pour autant les disséquer, de manière abrupte et écrasante. Il est question de dons, de peur, de bien et du mal, de rumeurs aussi. Il y a des scènes macabres, choquantes, cauchemardesques qui nous entraînent dans un tourbillon silencieux.

On ressent, on pressent beaucoup de choses dans ce livre qui nous captive, nous capture et se referme sur nous comme une chape de plomb. À dévorer !

 

Citation :
"Au cours du repas du déjeuner, je ne pouvais détacher mes yeux de Josh. Lui avait le nez dans son assiette et ne se préoccupait de rien ou presque de ce qui l'entourait, ainsi qu'à l'accoutumée. Je m'efforçais de comprendre qui était réellement mon petit frère, ce qu'il était."

Bandeau-JOSH

Posté par SophieSonge à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

19 avril 2017

"La cave" de Natasha Preston aux Éditions Hachette Roman

La cave

 

"La cave" de Natasha Preston aux Éditions Hachette Roman

Natasha Preston : Un coup de coeur

coupcoeur

 

La cave (Titre original : The Cellar)

Imaginez une maison comme n'importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave...

http://www.lecture-academy.com

 

Mon avis :

Summer 16 ans, a tout pour être heureuse, une famille aimante, un petit ami attentionné. Un bonheur que l'on croit trop souvent indestructible et définitivement acquis... Quand elle est enlevée et séquestrée, c'est tout son univers qui vole en éclats...


Ce roman psychologique est très fort, il nous capture et nous plonge dans ses abîmes rapidement. L'auteur a créé une atmosphère malsaine, anxiogène autour d'un homme malade au caractère obsessionnel et compulsif.

Ce que l'on apprend sur lui, sur son comportement au fil des pages nous révulse, nous fait peur, mais ne nous surprend pas vraiment. Un homme écarté de tous soupçons, ordinaire ; si vous saviez pourtant... L'univers créé à l'intérieur de cette cave est assez hallucinant, il s'en dégage un parfum entêtant à la fois séducteur et repoussant. Quand Summer découvre Shannen, Becca, Jennifer, elle n'y voit que la parodie du vide, d'une famille reconstruite, illusoire et déjantée. Pour lui, elles sont Lilas, Rose, Iris et Violette des fleurs pures à protéger d'elles-mêmes et de l'extérieur. On est complètement embarqué dans cette histoire et tourmenté par l'esprit de résilience de Summer qui fera tout pour se sortir de ce cauchemar. Le récit alterne entre le souvenir de sa famille, l'enfer qu'elle vit avec les filles et les recherches qui sont entreprises pour la retrouver.

L'écriture est habile et maintient une tension perverse, régulière, pulsatile dont on a bien du mal à de défaire. Il y a de la violence, du sang, beaucoup de meurtres dans ce récit torturé et désespérant. Pour supporter cette propension à la folie, il fallait annihiler une partie de soi sans jamais totalement s'oublier... C'était une question de survie !

Un thriller à la hauteur, périlleux, troublant, terrifiant à ne surtout pas rater. Laissez-vous submerger par ce pouvoir des fleurs tentateur et totalement incontrôlable. Elles n'ont peut-être pas dit leur dernier mot...

 

Citation :


"_Qu'est-ce qu'il attend de nous ?

_Je ne sais pas exactement, mais je crois qu'il cherche une famille. La famille idéale. Il choisit des filles, qu'il trouve parfaites, comme des fleurs."

Bandeau-La cave

04 février 2015

"TOP 3" Janvier 2015

A partir de cette année, tous les mois, je ferai un récapitulatif de mes coups de coeur/lectures préférés du mois précédent.

top3

 

1 : "Ange" de Manon Verbèke

Ange

 

2 : "Victorian Fantasy" de Gergio Caldera

gerogi10

 

3 : "Comment j'ai mordu Damon Salvatore" de Rose Darcy

Commentmordu

Posté par SoKitty à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,