30 août 2018

"Incontrôlable" de James Patterson et David Ellis aux Éditions l'Archipel

Incontrolable

 

"Incontrôlable" de James Patterson et David Ellis aux Éditions l'Archipel

James Patterson et David Ellis : Dangereux et survolté

 

Incontrôlable

Le cadavre d’une très belle femme
 
Ben Casper n’aurait jamais imaginé retrouver le corps de Diana, sa meilleure amie, une agente de la CIA, au pied de son immeuble. Elle se serait jetée par la fenêtre de son appartement. Suicide. Affaire classée.
 
Retrouvé au bas de son immeuble
 
Pourtant, Diana, dont Ben était secrètement amoureux, n’avait a priori aucun motif d’en finir avec la vie… Journaliste d’investigation, Ben pressent qu’on a cherché à la faire taire.
Peut-il mettre La maison blanche en danger ?
 
Bientôt, il va mettre au jour un complot qui pourrait impliquer les plus hautes instances du pouvoir. Mais, à trop approcher la vérité, c’est sa propre vie que Ben met en danger. Certains secrets ne doivent pas être ébruités…


http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis Sang

Ben Casper stupéfait par la mort de Diana, agente de la CIA, ne semble pas croire à son suicide. C'est quand il décide de creuser plus loin qu'il met les pieds dans quelque chose qui lui échappe et de dangereux...

Tout débute par un suicide, à moins que cela soit une mise en scène ?

Ben Casper se pose très vite beaucoup de questions. Pourquoi ?

Était-elle menacée ? Par qui ?

C'est le début pour lui d'une traversée du désert qui n'en est qu'à son commencement.

Sur son chemin, de la peur, du risque, une escalade dans les émotions. C'est à la fois haletant et totalement incontrôlable. Ben est un peu à part et nourrit son aventure de digressions cinématographiques plus ou moins inattendues. En parallèle, on réalise que le passé de Ben cache de douloureux secrets. Le récit va du cent à l'heure, les soupçons s'accumulent, les éléments gênants sont un à un écartés.

L'écriture est rythmée, précipitée et ne laisse que peu de temps pour souffler. On s'accroche à du lourd, à du chantage, à un complot politique. Ben a le don de se mettre en mauvaise posture pour notre plus grand plaisir de lecteur. Il y a des vérités qui ne sont pas toutes bonnes à connaître, quand il est question de protéger sa peau...

Un roman périlleux, divertissant et plein de surprises. James Patterson reste un maître en matière de suspens, c'est indéniable !

 

Citation Sang

"Un meurtre peut être maquillé en suicide, un suicide maquillé en meurtre."

 

Bandeau - Incontrolable


29 août 2018

"L'étrange univers du schizophrène" de Sophie Chrizen aux Éditions Les Chemins du Hasard

Maladie

 

"L'étrange univers du schizophrène" de Sophie Chrizen aux Éditions Les Chemins du Hasard

Sophie Chrizen : Plongeon en pleine conscience

 

L'étrange univers du schizophrène

Sophie Chrizen est l'anagramme de schizophrénie. A la suivre attentivement pendant les vingt ans qu'elle a mis à guérir de sa schizophrénie, on n'aurait pu qu'être frappé par la relation extravagante qu'elle entretenait avec sa psychiatre. Ce personnage de roman, à la double personnalité, va se croire tour à tour la malade et la soignante.

https://lescheminsduhasard.com

 

Mon Avis Pollar

Sophie ne sait pas ce qu'il attend à la suite d'un simple repas de famille, et pourtant, c'est l'identité de son "monde" qui est remis en question. Plus qu'une maladie, une étiquette qu'elle aura bien du mal à porter...

Ce roman éclaire sur une maladie psychique, peut-être un peu dérangeante, voire inquiétante pour certains. On y retient les symptômes hallucinogènes, le décalage avec le réel, l'isolement, la médication.

C'est un univers déroutant dans lequel on trempe avec des pincettes, de peur peut-être d'y perdre pied. Il y a une énergie, une intelligence à décrire deux mondes distincts qui s'opposent et pourtant se confondent. L'écriture est sensible, fragile et pointilleuse, elle nous révèle les dissonances avec une gravité cuisante, parfois cassante. Et puis, on y voit la mise en scène, le prisme déformant, écartant un peu la différence, la "folie".

On est au cœur des sensations avec ce roman qui nous entraîne plus loin que la maladie, vers un chemin de l'individu, de son intériorité projeté vers l'Autre...

Un reflet à décoder, déchiffrer derrière les lignes, au plus profond de la psyché. La schizophrénie vous ouvre les portes de cette terre inconnue... 

Citation Pollar

"Le contact des êtres humains était devenu néfaste. Mais je n'étais pas accoutumée à ma solitude, qui me pesait tout autant. Je n'entrevoyais aucune solution, aucun chemin, aucune échappatoire. La consultation ne m'aidait pas, je m'enfonçais."

A propos de l'auteur Pollar

 Sophie

28 août 2018

"Echec et love" d'Andy Pierce

Echec et Love

 

"Echec et love" d'Andy Pierce

Andy Pierce : Un joli roman

 

Échec et love !

Le jour où il se découvre un don pour les échecs, Maxime, quatorze ans, est loin de se douter que toute son existence va être bouleversée...
Comment ses amis mordus de foot réagiront-ils ? Jusqu'où sa nouvelle passion le mènera-t-elle ? Et surtout : peut-on être à la fois un grand joueur d'échecs et un grand séducteur ?

 

Mon Avis Pollar

Alors que Maxime a écopé d'une retenue, il découvre le jeu des échecs. Cela va bientôt prendre toute son énergie et bien plus de place dans sa vie, qu'il l'aurait imaginé...

C'est un roman jeunesse, d'amour et d'initiation. Maxime, le héros de ce récit va de découvertes en surprises, par le biais d'une passion qui le transforme et le fait se connaître mieux.

L'écriture est fluide, envolée. Elle nous emporte dans les difficultés du quotidien, les tracas d'adolescents. Maxime nous touche par sa fraîcheur, sa spontanéité. C'est un garçon intelligent, sensible, intuitif. En jouant aux échecs, il construit, peaufine son identité. De plus en plus, il s'affirme et donne le meilleur de lui-même. Avec le jeu, il est dans le contrôle, alors que ses sentiments le bousculent, le désarçonnent. En amour, comme au jeu, il y a une part de risque à prendre, de ténacité à avoir.

Maxime a un don pour se confronter à ses rêves, les réaliser. C'est un garçon plein de vie, attachant que l'on a plaisir à suivre dans cette aventure. Maxime malgré son jeune âge, a déjà pris conscience de ce qui est important : écouter son cœur, donner et le laisser s'exprimer.

Ce roman tendre, riche de sens foisonne d'émotions. À vos marques, prêt, jouez !

Citation Pollar

"Je ne sais pas exactement ce que je trouve à ce jeu. C'est comme si j'étais hypnotisé, comme si je n'avais pas le droit d'arrêter de jouer avant d'avoir pris le dessus sur mon adversaire. Il me semble qu'on appelle ça "la rage de vaincre". Ce qui est sûr, c'est que je n'avais encore jamais rien ressenti de pareil."

 

Posté par SophieSonge à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

27 août 2018

"Image(s)" de Mélanie De Coster

Images

 

"Image(s)" de Mélanie De Coster

Mélanie De Coster : Un récit grinçant

 

Image(s)

Image(s) est un roman de suspense, un thriller young adult.
4ème de couverture : Conseil n°1 : Ne jamais suivre un inconnu dans les bois
Conseil n°2 : Se méfier de ceux qui cachent leurs secrets derrière trop de galanterie
Conseil n°3 : Ne pas allumer de feu que l'on n'est pas capable d'éteindre
Conseil n°4 : Bien se renseigner sur ses éventuels colocataires
Conseil n°5 : Ne pas croire ceux qui gagnent leur vie en racontant des histoires

Si Lara avait suivi ces conseils, la fin de son stage de journaliste se serait peut-être mieux déroulée. Mais comment résister à la perspective d’une interview inédite avec Étienne Noël, le jeune auteur à succès du moment ?

http://decostermelanie.wordpress.com

 

Mon Avis

Lara est une jeune stagiaire dans le journalisme quand elle décide d'interviewer Etienne, un écrivain à succès bien secret. Cette rencontre attractive et sa curiosité pourraient bien la mettre en danger...

Ce roman court ménage et produit bien ses effets. Il y a rapidement quelque chose de trouble, de malsain, d'insaisissable qui accroche notre lecture et nous pousse à aller plus loin.

La personnalité d'Etienne est double, manipulatrice, incroyablement perverse. On ressent en sa présence, un malaise, il nous titille, nous interroge. Lara cherche, veut bien faire et ne tarde pas à être pris au piège d'un mécanisme fou et incontrôlable. On aime l'ambiance étouffante d'un huis clos entre les personnages. L'écriture est habile, maîtrisée, persuasive. On se laisse embarquer par un jeu de dupes qui brouille notre pensée et ne fait qu'enfler au cours du récit.

Lara et Etienne, tour à tour, se scrutent, s'invectivent, se cachent, le déni et la provocation n'étant jamais bien loin. Leur face-à-face est sensuel, captivant mais aussi cruel et désarmant. Ils nous invitent tous deux dans cette morsure tango dont on sait qu'elle devra un jour s'arrêter, se sacrifier. Petit à petit le mystère fait place au sombre, à l'horreur et tout nous échappe jusqu'à cette issue inévitable.

C'est bref, mais terriblement bien mené, la tension s'exprime d'elle-même jusqu'à essorage complet. N'hésitez plus !

Citation

"Tant qu'elle croirait à ses histoires, il était prêt à lui concéder quelque temps le pouvoir de mener le jeu."

 

Melanie de Coster

Posté par SophieSonge à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 août 2018

"Bientôt viendront les jours sans toi" de David Trueba aux Éditions Flammarion

Les jours sans toi

 

"Bientôt viendront les jours sans toi" de David Trueba aux Éditions Flammarion

David Trueba : Un roman électrosensible

 

Bientôt viendront les jours sans toi de David Trueba - Editions Flammarion

Le musicien Dani Mosca a 40 ans à la mort de son père, avec qui il a toujours entretenu une relation houleuse. Un an plus tard, il décide contre toute attente de ramener son cercueil dans son village natal, au nord de l’Espagne. Ce voyage, autant physique qu’intérieur, va lui réserver bien des surprises.

https://editions.flammarion.com

 

Mon Avis Pollar

Dani Mosca a quarante ans quand il décide de ramener la dépouille de son père dans son village natal, au nord de l'Espagne. Un voyage pendant lequel il va faire son deuil bien sûr, mais sans doute un peu grandir aussi...

C'est lorsqu'on rencontre la mort que l'on ne pense et ne parle jamais autant de la vie, et de toutes les choses qui la composent. Avec ce roman, on est dans l'expression pur, le jaillissement des émotions.

Les souvenirs affluent en tous sens, de manière désordonnée, intempestive, sensible et jouissive. Dani Mosca, le narrateur, va à la source, nous raconte avec une lucidité éprouvée ses années bohèmes, en conflit permanent avec ce père sans doute un peu pudique, un peu secret. On évoque ici l'amour, la musique, la sexualité, les ruptures dans un paradoxe éloquent, maîtrisé.

L'aventure est dense, l'écriture emprunte un monologue lent, sensuel, sensitif qui remplit le vide, l'absence et qui sonne l'heure des bilans. Il y a quelque chose de puissant, d'intérieur, de désespéré. Les rencontres sont marquantes, humaines, déterminantes. Elles nous aspirent dans un tourbillon, nous questionnent, nous projettent.

Avec ce roman, on est à la fois spectateur et témoin intime des années passées, envolées. La nostalgie nous emporte à travers ce voyage exubérant, transgressif et formateur.

Peu importe la place à prendre, l'ivresse est bien là, réelle, palpable et laisse une empreinte inoubliable...

Citation Pollar

"La vie est difficile à organiser, mais parfois elle s'organise toute seule de manière délicate, avec une logique effrayante, aussi parfaite qu'émouvante."

 

Bandeau - Les jours sans toi


17 août 2018

"Anna" d'Anthony Saint-Maxent aux Éditions Le Lys Bleu

Anna

 

"Anna" d'Anthony Saint-Maxent aux Éditions Le Lys Bleu

Anthony Saint-Maxent : Un récit kamikaze

 

Anna - Le Lys Bleu Éditions

Mai 2012, au nord de la France à la braderie de Croix, Anna, Vincent et leur fille se baladent en toute tranquillité jusqu’au moment où Anna disparaît brusquement.
Vincent n’a rien vu et ne comprend pas ce qui s’est passé.
Pourquoi ? Comment ? Il décide très rapidement de partir à sa recherche.
Du nord de la France à l’Italie, pays d’origine d’Anna, il fera tout pour percer le mystère de cette disparition et découvrira au fil des jours qu’elle est liée à un passé dont il ignorait totalement l’existence.
La réalité n’est pas toujours celle que l’on voit..

https://www.lysbleueditions.com

 

Mon Avis Pollar

Roubaix printemps 2012, Anna l'épouse de Vincent disparaît subitement. Il part à sa recherche et va au-devant de découvertes stupéfiantes...

C'est un roman noir, trouble et perturbant. Tout d'abord, une jeune mère qui fait l'objet d'une disparition inquiétante, ensuite l'incompréhension, la peur d'un homme prêt à tout pour retrouver son amour.

Vincent connaît-il vraiment tout d'Anna ? Dans une alternance de temps, le fil se déroule sous nos yeux, complexe et perceptible, nous allons à la rencontre des grands secrets...

Un voyage de la Sicile vers l'Italie, en passant par la France, on est confronté à des clans, la famille, la mafia. Il y a quelque chose de dangereux, d'immédiat dans ce récit où les indices s'imposent d'eux-mêmes. Vincent fouille dans le passé, se met en danger de manière incontrôlable.

L'écriture est rythmée mêlant action et dialogue, aussi habilement que subtilement. On se prête au jeu du risque, de la vérité. On y parle de liens du sang, de dettes, de prise de décision pour sauver sa peau. Tout va très vite, et à la fois très lentement, c'est visuel, cinématographique.

Tout s'enchaîne ensuite, dans une cascade violente et sanglante sans appel. Embarqué à son tour dans cet engrenage de la haine, de la vengeance. Il comprend, il intègre que rien ne sera jamais plus comme avant...

Citation Pollar

"Au bout de la rame, le contrôleur arrivé, il pointait les billets. Elle prépara le sien. Elle lui sourit, il lui demanda son billet. Il la remercia, contrôla et lui rendit poinçonné. Il continua son travail et elle replongea dans ses pensées. Comment auraient-ils pu la retrouver ? Comment cela était-il possible ? Elle était si discrète."

 

Bandeau - Anna

02 août 2018

"L'escorte-lune" de Brice Milan

Escorte Lune

 

"L'escorte-lune" de Brice Milan

Brice Milan : Une histoire grave et poétique

 

Benjamine d’une fratrie de quatre enfants, Crevette entre dans une sorte de transe à chaque nouvelle nuit de pleine lune depuis la disparition de son père pilote d’essai. La gamine rêve d’atteindre la lune, car elle croit que l’avion de son père s’y est écrasé, ce qui expliquerait pourquoi les enquêteurs n’ont jamais retrouvé les débris de la carcasse...

https://a.wattpad.com

 

Mon Avis Pollar

Stella huit ans, alias Crevette souffre beaucoup de la disparition de son père pilote, égaré en vol. Cette enfant intellectuellement précoce issue d'une famille de quatre enfants plonge dans un état d'extrême mélancolie à chaque pleine lune, elle rêve secrètement à de magiques et sublimes retrouvailles...

Il y a quelque chose de mystérieux, de séduisant dans ce roman que l'on reconnaît instantanément dès les premières lignes. On est sensible à l'écriture de Brice Milan, véritable conteur.

L'écriture est belle, choisie, poétique. On est partagé entre l'envie de dévorer le récit ou ralentir pour le faire durer. On parle ici de difficultés inhérent aux adultes, de secrets obscurs, emmitouflés au regard des rêves d'enfant. Les péripéties sont nombreuses, l'auteur nous promène et nous retient en semant ses petits cailloux.

Stella nous attendrit, nous émeut, on aimerait la protéger, l'écouter, la réconforter. On se sent petit à petit plus proche d'elle avec l'objet d'une responsabilité filante, lourde à porter. Les univers se télescopent, s'étranglent dans une atmosphère sensible, pesante. Un personnage récurrent prend de l'importance, intrigue, provoque, surprend par son volte-face.

On est pris par les émotions, elle nous captive, nous capture et nous laisse orphelin et juste sans voix... On passe un moment inoubliable, fragile, aussi intense qu'incertain...

Citation Pollar

"Reniflant, Crevette ouvrit grand la fenêtre, repoussant vivement les volets croisés. Le quartier de lune captivait son regard envieux, offrande dérisoire à sa tristesse. Elle s'assit sur le rebord, les jambes pendantes, impatiente de contempler la nouvelle pleine lune. Elle en était sûre et certaine : la prochaine fois qu'elle apparaîtrait, Daddy se manifesterait."

 

Bandeau - Escorte Lune

Posté par SophieSonge à 21:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

31 juillet 2018

"I.R.L" de Chris Auguste aux Éditions de la Caravelle

irl-chris-auguste

 

 

"I.R.L" de Chris Auguste aux Éditions de la Caravelle

Chris Auguste : Un roman sensible

 

 

irl-chris-auguste

Editions de la Caravelle | IRL

A quinze ans, Angela redouble sa seconde. Menacée par sa mère d’être envoyée dans le même lycée professionnel que son tortionnaire de frère, elle se réfugie dans l’écriture. Elle veut vivre de la littérature, mais pour cela, elle doit réussir son année. Sur un forum d’écriture qu’elle fréquente, Angela va trouver de l’aide en la personne de Petite-Fleur.

https://www.editionsdelacaravelle.com

Mon Avis

Angela 15 ans, subit une ambiance familiale pesante et conflictuel alors qu'elle trouve refuge dans l'écriture. Peu encline à se confier, c'est son intronisation dans un forum de discussion qui pourrait tout changer...

C'est un roman qui nous rapproche des émotions et des difficultés d'une jeune adolescente. Angela est discrète, peu sûre d'elle, elle intériorise beaucoup et garde ses blessures au fond d'elle-même.

L'auteur décrit un climat de tension extrême au sein d'une famille qui ne se comprend pas, et ne communique plus. L'écriture est très fluide, extrêmement vivante, on se sent au cœur de l'action. On est ému par la situation d'Angela, elle nous touche, elle nous bouleverse. On souffre avec elle, on éprouve de la peine, il y a des moments durs, tendres, intenses qui nous marquent, qui nous portent. On aime l'espoir qui fait naître la complicité d'une amitié créée sur le net. Au fil des échanges, des liens se tissent et se confirment. Angela se révèle, prend confiance en elle, mais également conscience de sa valeur et se libère petit à petit du poids qui pèse sur ses épaules. Tout se passe comme si le virtuel transcendait le réel avec douceur et persuasion.

Ce roman nous fait passer un moment agréable, et amène de l'espace dans le quotidien parfois un peu compliqué de jeunes gens perdus ou éprouvés. Je recommande !

 

Citation

 "J'ai juste envie qu'on me laisse tranquille, c'est peine perdue, inutile d'insister. Je ne serai jamais une scientifique. Je préfère les mots. Jamais, ils ne m'ont trahie,eux."

 

Posté par SophieSonge à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

24 juillet 2018

"Trois couples pour un bébé" Fanny Matthew

trois couples pour un bébé

 

"Trois couples pour un bébé" Fanny Matthew

Fanny Matthew : Un scénario éreintant

 

trois couples pour un bébé

Trois couples pour un bébé

L’arrivée soudaine d’un jeune couple dans cette impasse paisible de banlieue parisienne va se révéler le point de départ d’une succession de tragédies. L’infidélité, la jalousie, la manipulation, un véritable cocktail explosif que Valentine ne pourra supporter sans intervenir. Alors quand elle découvre la grossesse de sa rivale, tous les coups sont permis. Toutefois, aussi méticuleuse qu’elle puisse l’être, les évènements ne se dérouleront pas comme prévu…



Mon Avis Pollar

Banlieue parisienne, trois couples apparemment sans histoire se croisent, s'observent et interagissent jusqu'au moment où se produit l'incident, le déclic, la dégringolade...


C'est le roman totalement fou et anxiogène qui vous prend dès les premières lignes et dont on sait que l'on ne ressortira pas sans heurts. Fanny Matthew a cette exigence, cette maîtrise qui gonfle sans jamais s'essouffler.

L'ambiance est perverse, trouble, électrique. On touche à des sentiments intimes, enracinés profondément dans l'âme et prêt à se déchaîner au moindre bouleversement. Il y a des jeux de séduction, de la manipulation dans l'air qui exposent au plus grand des dangers. On n'envisage pas toujours le pire et pourtant sous la glace, la haine s'installe, la vengeance se prépare. Les personnages s'enlisent dans leurs secrets, leurs erreurs et créent l'engrenage inévitable et fatal. L'écriture est ciselée, se veut tout à la fois fébrile et oppressante. On est pris dans nos chairs, comme dans un étau, spectateurs du drame qui se dessine sous nos yeux...

Il y a une espèce de sadisme, d'autoflagellation à s'exposer à un mal incontrôlable. On se sent mal à l'aise, on est effrayé par la tournure des événements, on ne veut pas toujours y croire et on voudrait que rien de tout ça ne soit arrivé.

Ce récit n'épargne rien, ni personne. C'est sûr vous tomberez à votre tour dans ce piège phagocyte et incompressible.

Citation Pollar

"Perverse et redoutable, Valentine s'amuse de pouvoir dompter ses pions comme elle l'entend, sans aucune entrave. Elle mène la danse et c'est comme ça. Loin d'être la femme trop gentille qu'elle était autrefois, c'est désormais la colère qui domine son existence."

 

Posté par SophieSonge à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 juillet 2018

"Par-delà les apparences" de Folco Chevallier aux Éditions Larousse Romans

Par dela des apparences

 

"Par-delà les apparences" de Folco Chevallier aux Éditions Larousse Romans

Folco Chevallier : Un récit incroyable

 

Il est le génie mondial de l’intelligence artificielle, sur le point de révolutionner le monde avec sa création.
Elle est la chanteuse à la voix cristalline et aux 65 millions de disques vendus.
Un soir, il saute sans raison du haut du Golden Gate Bridge à San Francisco. Au même instant, elle subit un grave accident
de voiture à New York.
Après plusieurs mois de coma, il se réveille avec un nouveau cœur, et totalement amnésique.
Elle a perdu le contact avec ceux qui la protégeaient.
Ensemble, ils ont un incroyable secret…
Et 7 jours pour reprendre le contrôle de leur vie.



Mon Avis

Quel est le point commun entre une chanteuse à succès et un dirigeant en vogue de la Silicon Valley ? A priori aucun, jusqu'au jour où leur destin sera pour toujours et à jamais lié...

Folco Chevallier instaure, distille le mystère entre New-York et San-Francisco, entre Léopold et Laura que tout oppose. Il y a dès les premières lignes, cette attirance, cette fascination incontrôlable et diffuse que l'on ne peut pas retenir.

On fait la connaissance avec nos personnages, alors qu'ils sortent un peu bousculés, d'accidents marquants. Et on sent que pour eux, rien ne sera jamais comme avant... Ils auront besoin l'un de l'autre pour fonctionner, de manière irrépressible, fusionnelle et bien malgré eux. Ils nous invitent dans leurs mondes si distincts, si lointains à nous rapprocher d'eux, de leur univers. D'un côté, la science, l'intelligence artificielle, de l'autre côté, l'Art et la musique. Ces deux électrons libres dégagent une énergie, qui leur est propre et qu'un tiers voudra analyser, comprendre...

On est dans l'ordre du déraillement, du dérapage ensuite, déroutant, sensible. L'écriture est irréelle, magique, sublime d'apesanteur. Elle nous enveloppe, nous guide, nous projette dans une catapulte de sens, de probabilités et d'émotions.

Un roman surréaliste-pur au déraisonnement rare et poétique. Accrochez-vous et voguez par-delà les apparences !

 

Citation

"A certains moments de la vie, vous sentez que le seuil que vous allez franchir est irrémédiable, un saut véritable dans l'inconnu. Vous pouvez y aller à reculons, ou avec une grande joie, mais c'est trop tard, vous n'avez plus le choix."

 

A propos de l'auteur

Folco Chevallier

Folco Chevallier est entrepreneur. Diplômé de l'ESCP, il entame sa carrière aux Etats-Unis, à New York, où il travaille plusieurs années au sein d’une agence de design. Pionnier de l’internet en France, il participe activement dès 95 au développement de nombreux projets internet français. Aujourd’hui spécialiste de l’édition numérique, il accompagne au sein de sa société auteurs et professionnels dans l'écriture et la publication numérique de leur livre. Par-delà les apparences est son deuxième roman.

https://www.editions-larousse.fr

Bandeau - Par dela des apparences