29 mai 2018

"Au café d'Éole" de Dimitris Stefanakis aux Éditions Ateliers Henry Dougier

Au café d'Eole

 

"Au café d'Éole" de Dimitris Stefanakis aux Éditions Ateliers Henry Dougier

Dimitris Stefanakis : Un roman original

 

Chez Éole, le patron du café éponyme, ils sont tous là, auteurs célèbres et personnages mythiques de la littérature, le colonel Chabert, Gatsby, les sœurs Brontë, Raskolnikov, Lolita, Emma Bovary, Julien Sorel et même Beckett…

Au café d’Éole, les héros de romans vont et viennent sans crier gare, comme s’ils surgissaient des pages de leur livre pour ensuite y retourner.

http://ateliershenrydougier.com

 

Mon Avis

Le café d'Éole est un lieu insolite, chaleureux, hors norme où l'on se retrouve autour d'un croissant et d'un bon roman. Un lieu à part, où les amoureux des lettres classiques se plairont à vivre, rêver et imaginer leurs héros ou à converser avec les auteurs d'une autre époque...


Le narrateur prend ses marques jour après jour à l'intérieur de ce défilé romanesque au côté d'un patron de bar remarqué.

L'écriture est joueuse, théâtrale et nous amuse de ses rencontres facétieuses et improbables. On est dans l'ordre de la poésie ou du fantasme pour des débats controversés et enflammés dont on ne ressort plus. Dans ce temple de la lecture, au-delà des mots ou des idées couchés sur du papier, s'exprime une âme à part entière.

Les personnages prennent vie, sortent du roman, en nous procurant une proximité curieuse et jouissive. On critique, on s'identifie, on donne de la matière dans un moment salvateur et hors du temps.

On rend hommage au roman, aux auteurs, aux héros inoubliables pour un grand plaisir de lecteur !

 

Citation

"On dirait que tous les livres du monde sont rassemblés ici. J'en prends un au hasard et commence à lire. Premier jour au café d'Eole ; c'est comme mon premier jour à l'école. Drôle d'impression !"

 

Bandeau - Au café d'Eole


09 mars 2018

"Makoro" de Florence Malmassari aux Éditions Ateliers Henry Dougier

Makoro

 

"Makoro" de Florence Malmassari aux Éditions Ateliers Henry Dougier

Florence Malmassari : Une invitation au voyage

 

Makoro

Makoro vient de Kissibougou, un village en brousse. À Bamako, dans un minuscule deux pièces, Ada sa tante l’accueille comme si c’était sa fille. On plonge alors dans la vie d’un quartier bouillonnant aux côtés de personnages pétulants : la vieille Niéba, Touré le professeur, Inoussa le prodige, Abdoulaye-jus-à-bulles et petit Youssouf, qui nous entraînent dans un Mali vibrant, poétique et profond.

 Mon Avis Pollar

Makoro a 10 ans, quand elle quitte sa brousse natale pour Bamako. Là-bas, ce sont des rencontres, une ambiance, une énergie qui vont la construire...


Florence Malmassari nous plonge dans un Mali aux multiples facettes, aux innombrables paysages, aux portraits originaux et attachants. À travers ses personnages, elle nous raconte l'Afrique, son passé, ses difficultés, ses coutumes, ses fantasmes...

L'écriture nous précipite à l'intérieur de saveurs réconfortantes et inconnues. On se sent à l'aise, et bientôt familier de cette vie de quartier, au relief croustillant. On effleure du doigt des thèmes comme l'éducation, la sexualité, les rapports homme-femme, la vie, la mort. On y touche des valeurs profondes et bien ancrées, de la sagesse, du rêve aussi.

Il y a une réelle dimension qui se dégage de ce récit, des métaphores chaudes et enivrantes dans lesquelles on s'enveloppe. Les images défilent dans notre tête laissant voguer, et prendre place à l'imaginaire ensuite. Makoro nous fascine, nous impressionne. Ses aventures nous instruisent, nous portent, nous donnent à voir la vie d'un autre point de vue, autrement.

Un roman exotique, évadant, fascinant et tellement riche... À découvrir sans attendre !

Citation Pollar

"Dès qu'il fut capable de se tenir assis, on plaça dans les mains de l'enfant une kora fabriquée sur-mesure. On recommanda au plus habile luthier d'adapter l'instrument à la taille de l'élève. Les miniatures exigent une précision immense, il y passa quinze jours, et autant de nuits : c'est dans les petites choses qu'est la grandeur."