29 juin 2018

"L'Ex" de Sophie Aubard

L'ex

 

"L'Ex" de Sophie Aubard

Sophie Aubard : Un récit redoutable

 

L'ex

L'EX
Alors que toutes les fées semblaient s’être penchées sur son berceau, Bertille a choisi d’épouser le diable. Aux yeux de tous, il est l'homme parfait. Mais à la maison, il montre son vrai visage et l'emprisonne dans une relation toxique. Chargée de mener un plan social en Belgique, Bertille rencontre Gaspar dont elle commence à tomber amoureuse. La pression de son mari qu'elle surnomme l'Ex s'accentue.
Bertille arrivera-t-elle à se défaire des griffes de son époux pervers ?

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis Pollar

Bertille a épousé l'homme aux deux visages et le regrette amèrement. Lasse de jouer la comédie et fraîchement amoureuse d'un collègue de travail, elle décide de mettre un terme à son mariage et de ne plus tout accepter...


Quand on plonge dans la vie de Bertille, on a du mal à se rendre compte, à comprendre comment une femme comme elle, brillante, intelligente a pu se laisser "endormir" par son mari, le père de ses enfants.

L'ex est un personnage sournois, manipulateur, capable de décortiquer, d'analyser, de compresser, de divulguer, de retourner toutes les informations qui lui passent sous le nez. Il ruse, trompe son monde de manière insidieuse. C'est un caméléon, un comédien, un maniaque, un obsessionnel, j'en passe... Son comportement nous met mal à l'aise, nous crispe, nous fige. On a mal pour Bertille qui s'est longtemps enfermée dans un silence de façade, et on se dit qu'elle a eu tort, qu'elle lui a ainsi donné raison. Leur relation est chirurgicale, malsaine et se nourrit de contradictions.

Sophie Aubard réussit à nous divulguer par petites touches, l'atmosphère trouble, perverse, étouffante. L'ex use de tous les vices, de tous les stratèges psychologiques pour avilir, réduire le sujet à l'état d'objet. Bertille ne manquera pas de force, d'appoint ou d'humour pour contrer toutes ces attaques aussi basses que déloyales. L'écriture est fluide, bien amenée, elle nous amène toujours plus loin voulant creuser, greviller, crever l'abcès.

On ne veut pas savoir si Bertille va se détacher de cette emprise, mais comment elle va s'en sortir... Parce qu'il ne peut en être autrement !

 

Citation Pollar

"Une violence insidieuse orchestre notre couple, je la maîtrise avec mes illusions, mes trompe-l'oeil, mes trompe-coeur, je me trompe sur ma vie, je me trompe de vie. J'espère ou je désespère que tout finisse par s'arranger, parce que je ne veux pas faire de peine à mes enfants et à ma famille. L'Ex le sait, en joue, spécule sur le cours du mal qui ne cesse de grimper."

 

Posté par SophieSonge à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


26 juin 2018

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu

Tim au coeur dor

 

"Tim au coeur d'or" d'Olivia Quetier aux Éditions Le Lys Bleu

Olivia Quetier : Un roman fort et sage

 

Tim au cœur d'or - Le Lys Bleu Éditions

Timothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu'il s'imagine pouvoir sauver...

https://www.lysbleueditions.com

 

 Mon Avis

En Lozère, Thimothé Barral attend la décision du conseil de classe, qui pour lui, détient son destin entre ses mains... Quand le couperet tombe sur l'orientation d'un BEP, Tim accablé, n'est pas prêt néanmoins à renoncer à ses rêves...

Ce roman fait partie des pépites, parce qu'on y parle d'identité, d'histoire familiale, de construction de soi.

Tim est un peu perdu, entouré par des parents qui depuis trop longtemps, s'enferment dans le silence. Il s'évade à sa manière, avec les amis ou seul avec ses dessins dans la forêt. Il ambitionne son futur à Paris, de vivre de son art, d'être heureux et d'être lui-même. On est touché par l'émotion qu'il dégage, sa force de caractère, ses convictions. Il y a des zones d'ombre dans son histoire qui s'enracinent, blessent, orientent bien malgré lui. On suit Timothé sur son chemin chaotique, courageux à la recherche du bonheur, de lui-même.

L'écriture est infiniment discrète, sensible, elle nous parle au plus profond de nous dans une intimité qui nous bouleverse. Il faudra du temps pour comprendre, accepter, guérir. Le processus est lent, introspectif, nécessaire et salvateur. Tim le sait bien, pour lui et les siens. À son tour père, rien n'est aussi simple et il aura à faire des choix...

Ce récit complexe, appelle à dépoussiérer les fantômes d'un passé pour ne plus en avoir peur et vivre avec, pour, enfin : aller de l'avant !

Citation

"Dès que le soleil apparaissait et donnait sa lumière aux arbres. Timothé commençait à dessiner. Il était calme, apaisé, plus rien ne comptait que le trait, le regard, la couleur. Il savait qu'il était l'heure de partir grâce à la couleur du ciel et à la force de la lumière."

 

Site de l'auteur

Olivia

http://www.oliviaquetier.com/

Bandeau - Tim au coeur dor

04 juin 2018

"Sous l'emprise de l'héroïne" de Cédric Castagné

Sous-l-emprise-de-l-heroine

 

 

"Sous l'emprise de l'héroïne" de Cédric Castagné

Cédric Castagné : Un thriller déroutant

 

Sous-l-emprise-de-l-heroine

Sous l'emprise de l'héroïne

Matias, qui n’a plus parlé à sa sœur Eva depuis un an, espère que les fêtes de fin d’année leur offriront l’occasion de renouer le fil de leur histoire… Ugo, quadragénaire à la réputation sulfureuse, part en Amérique du Sud pour tenter de tourner la page de son sombre passé… Dans une France gangrenée par la drogue, un enquêteur est désigné pour s’attaquer au fléau et casser l’omerta qui règne dans certains quartiers… Des histoires sans liens évidents. Mais les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Saurez-vous trouver ce que cachent les apparences ?

 

 

Mon Avis Sang

Trois tableaux différents se déroulent sous nos yeux avec pour toile de fond l'empire de la drogue. Tout est certainement lié, entre Matias, père de famille, Ugo trafiquant et Tiago, le flic chargé de démanteler le trafic. Reste à savoir, comment et dans quelles circonstances...


"Sous l'emprise de l'héroïne" est un de ces thrillers insaisissable, tendu et qui vous rend à la fois accro et à cran. Il y a une volonté d'intriguer, d'instaurer le mystère par esquisses, par strates, par implications.

L'auteur utilise tous les moyens pour ce faire, nous questionner, nous distraire. Des flash-backs nous aiguillent sur la psychologie des personnages, leur personnalité trouble et engagé. On ne comprend pas et on n'a pas d'autre choix que d'avancer dans le flou total.

L'écriture est fluide, habile, calculée, précise. Alors que nous sommes relativement perdus dans cette intrigue, on ne doute pas un seul instant qu'il y ait des connexions sensibles entre les différents éléments. Les secrets sont nombreux, complexes, multiples et ralentissent notre progression. Présent et passé s'entremêlent dans une danse qui nous déstabilise. On touche ici à l'intime, aux non-dits, au dissimulé, à l'affect. Ce sont toutes ces pièces imbriquées, qui sont impliquées et qui rejaillissent les unes sur les autres.

Le climat est nébuleux, éreintant. On se laisse influencer, ballotter jusqu'au bout de cette histoire qui s'éclaircit et prend tout son sens au final.

Accrochez-vous, ce roman vous essorera à deux mille tours !

 

Citation Sang

"Le visage de Tiago se métamorphose. La haine se lit dans son regard. Il déteste que la situation échappe à son contrôle. Il veut Vassiliev, et il fera tout pour atteindre son but. D'autres ont échoué avant lui, mais en son for intérieur, tiago est persuadé de pouvoir réussir. Toute sa vie, il a espéré résoudre cette affaire. Pour briller. Pour obtenir ce qu'il mérite. Pour ne pas finir comme son père."

 

Bandeau - Sous-l-emprise-de-l-heroine

20 mars 2018

"Zaune" de Jean-Hugues Oppel aux Éditions Archipoche

zaune

 

"Zaune" de Jean-Hugues Oppel aux Éditions Archipoche

Jean-Hugges Oppel : Un récit brûlant

 

Zaune

La Zone. Un territoire au-delà du périphérique. Des pavillons entassés, des achélèmes tristes et des parkings sans printemps. Des usines et des humains en ruine. Des loubards, des flics et des malfrats.
Et Zaune, la fille cuivre et or. Qui n’a pas vingt-quatre heures pour sauver son frère, un toxico victime des jeux d’argent, poursuivi par deux tueurs pour récupérer un kilo d’héroïne et un paquet de fric qu’il a subtilisés au dealer en chef....

http://www.archipoche.com

 

Mon Avis

Au cœur de la cité courant des années 1990, Zaune "la rouquine" veut sauver son frère et le sortir du bourbier dans lequel, il s'est fourré. Une course précipitée contre la montre est lancée pour protéger "Nanard" des flics et des trafiquants...


C'est un récit court, incandescent à l'écriture nerveuse, survoltée. L'auteur ne prend pas de gant avec nous en nous trempant sans préambule dans un décor sombre et sans espoir.

Zaune est une héroïne qui respire l'audace et l'énergie, prête à se battre pour sa famille, bec et ongles. Elle nous entraîne bien malgré elle, au-delà du danger, du chaos, des dérives de son frère. Ça va à toute vitesse, on envoie du lourd quand on touche au crack. Les personnages que Zaune et son frère ont aux trousses ne sont pas des tendres, et ça va saigner. Les keufs ne sont pas des enfants de cœur, non plus.

Vous me direz alors, à qui se fier ? À personne, si ce n'est à soi, à son instinct, à sa rage de survie. Zaune brille d'une aura séductrice, convaincante et brûle son innocence en une succession de drames et quelques fractions de secondes...

La banlieue saigne, scarifie, sacrifie ses hôtes dans un cercle infernal qui n'en finit pas de tourner...

"Zaune" adopte un style abrupte et efficace pour un maximum de sensations, avec une héroïne sauvage et combative. Plus percutant, tu meurs !

 

Citation

"À peine cinq heures qu'elle est partie à la recherche de Nanar, et elle a aux trousses un flic au regard de prédateur, des truands obsédés sexuels et les malades mentaux de la zone. Pas mal."

 

19 mars 2018

"L'impertinence du mot" d'Hélène Tirole et Jean- Robert Léonidas aux Éditions Riveneuve

Impertinence

 

"L'impertinence du mot" d'Hélène Tirole et Jean- Robert Léonidas aux Éditions Riveneuve

Hélène Tirole et Jean-Robert Léonidas : Ode aux mots

 

L'impertinence du mot

L'impertinence du mot Une femme curieuse et déterminée, ayant pénétré dans les jardins privés des auteurs qu'elle admire, interroge les lettres, les mots, les phrases, la pensée, et donc la nature. Un écrivain tente de répondre librement, à sa guise, en empruntant des chemins inattendus, pleins de surprises et d'humour.

https://www.riveneuve.com

 

Mon Avis Pollar

Hélène Tirole et Jean-Robert Léonidas évoquent ici le mot dans toute sa dimension de manière sérieuse, légère mais aussi avec coeur et grande considération. Ce sont deux univers qui s'interrogent, se répondent et se rejoignent dans et autour de la beauté, de la langue, du phrasé.

Dans une réflexion consentie, digérée, studieuse, libérée, ils nous écrivent ce que le mot n'a pas fini de nous raconter. Il y a une énergie, du rythme et de la mesure qui prend son envol pour nous amener à piquer la surface, pour sonder plus en profondeur...

Ces amoureux des lettres définissent à l'infini et déroulent l'élément du dicible, en se concentrant sur l'invisible. Le mot est au début, celui qui amorce les liens et ouvre la porte des possibles. On assiste à un tour de force poétique, amusant, émouvant, sincère pour tous les conquis de littérature. Il y a impertinence dans ce qui tend le mot et ce qu'il sous-entend. Nous glissons vers un horizon sensible dans l'essence du mot, sa présence, son aspect abstrait-concret, son sens commun à chercher, à définir sans trahir, mais plutôt accomplir, agrandir...

Le mot étonne, détonne, stimule et réalise nos pensées fluides en modelage "créactifs". On ne s'en laisse pas douter...

Citation Pollar

"Je suis tantôt au coeur de l'inexprimé, de l'indicible ou de l'illisible. Ou à l'inverse, créateur de fresques ou faiseur d'illusions."

 

 

Bandeau - Impertinence


05 mars 2018

"L'ensauvagé" d'Héloïse Combes aux Éditions Marivole

ensauvagé

 

"L'ensauvagé" d'Héloïse Combes aux Éditions Marivole

Héloïse Combes : Une plume exceptionnelle

 

L'ensauvagé

François, un jeune garçon solitaire et énigmatique, grandit dans un village berrichon. À travers un récit tendre et poétique, L’Ensauvagé sonne comme une ode à la nature, à la liberté, au mystère de vivre, à la grâce des petites choses.

http://marivole.fr

 

Mon Avis

"L'ensauvagé", c'est l'histoire de François, un garçon mystérieux qui vit à l'intérieur de lui, la nature du Berry qu'il affectionne. Avec lui, on se rapproche un peu plus du réel, de la vie, de ses satisfactions...


C'est un récit pur, si finement écrit et emprunt de poésie au cœur de la région du Berry. François grandit en lisière de forêt, et dés son pus jeune âge, est épris de liberté.

C'est son amour pour les grands espaces, sa curiosité inébranlable, son goût pour l'aventure à l'intérieur des éléments, qui le nourrit. Ce solitaire, cet original, ne se satisfait que du bonheur d'être lui-même en accord avec ce qui l'entoure. Sensible, intuitif, son esprit et son être tout entier l'invitent à s'enfuir. Il fait l'admiration de sa sœur Lise, qui cherche à décrypter ses rêveries, ses errances.

Profond et insaisissable, elle nous décrit le personnage avec des mots magiques, des sentiments infinis. Des innombrables jeux, aux bêtises impétueuses, elle nous esquisse la vie qui passe, faite de bouleversements, de ruptures, d'amour, d'innocence. On hume les parfums, on savoure les couleurs, l'immensité, la liberté à travers cette plume, enveloppante, propice au rêve et à l'évasion.

Héloïse Combes nous fait toucher du doigt l'imperceptible, l'authenticité. La nature a ses trésors, ses secrets que seuls les cœurs purs sont à même de déchiffrer...

Citation

"Tu as de grands yeux noirs, tristes et doux comme des lacs ; comme sont aussi les yeux des ânes. Et au fond de ces grands yeux noirs, comme une deuxième paire d'yeux embusquée qui brille d'un éclat farouche."

 

L' Ensauvagé - Héloïse Combes

20 février 2018

"Sa vie dans les yeux d'une poupée" d' Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

 Yeux Poupée

 

"Sa vie dans les yeux d'une poupée" d' Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

Ingrid Desjours : Un thriller éprouvant

 

 

Sa vie dans les yeux d'une poupée

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des moeurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir. Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée...

https://www.bookwitty.com

 

Mon Avis

Barbara 24 ans, s'occupe de sa mère aveugle et diabétique, elle étouffe sous son emprise malsaine et castratrice. Quand Barbara devient esthéticienne et fait l'acquisition d'une poupée en porcelaine pour se faire plaisir, elle décide que tout pourra enfin changer...


L'auteur nous plonge dans un thriller psychotique, troublant et qui fait mal. Les personnages ont subi des blessures profondes et irréversibles. Marc, le flic cassé par la vie, une femme, et Barbara à qui on a volé trop tôt son innocence... Ils portent, tous les deux un regard sur l'autre sexe assez sévère, extrême et radical.

Leur rencontre aurait pu être celle de deux âmes sœurs si Barbara n'écoutait pas la voix de cette maudite poupée... On s'insinue dans quelque chose de sombre, douloureux. On est surpris et totalement fasciné par la double personnalité de Barbara, son histoire. Refoulement, choc, déni, tout y passe pour devenir une autre et prendre le contrôle. Il y a une volonté de punir, de dominer, de réduire, de salir ses victimes, qu'elle attire, qu'elle séduit. Barbara n'est plus elle-même quand elle mutile, mais elle libère la bête qui aurait bien fini par la ronger...

L'écriture est habile et persuasive, on est totalement embarqué par le récit. Barbara nous choque, nous émeut dans sa folie complexe et sa docile fragilité.

Sensuellement violent, ce roman nous raconte l'enfance brisée, les rêves bafouées, à travers les yeux d'une poupée. Un thriller psychologique, comme on les aime !

 Citation

"La jeune femme reste pétrifiée. Sweet Doriane est la méduse, Sweet Doriane est son maître, l'unique Marionnettiste de sa vie sordide. Barbara n'est qu'un jouet de chair calcifié pour la terreur."

 

16 février 2018

"Céline Dion : Paroles de fans" de Christophe Meignen aux Éditions Édilivre

 Celine-dion

 

"Céline Dion : Paroles de fans" de Christophe Meignen aux Éditions Édilivre

Christophe Meignen : Un bel hommage

 

 

Céline Dion

Céline Dion Paroles de Fans En plus de trente-cinq ans de carrière et plus de 230 millions d'albums vendus à travers le monde, Céline Dion a su rester proche de son public. De sa première chanson " Ce n'était qu'un rêve " à son dernier tube, " Encore un soir ", venez découvrir à l'aide de témoignages recueillis à travers le monde, ce que pensent ses fidèles admirateurs.

https://www.edilivre.com

 

Mon Avis

Ce livre rassemble les témoignages de fans de la chanteuse. C'est pour eux, l'occasion d'exprimer leurs sentiments sur l'interprète, l'artiste, la femme. À travers leurs histoires, les chansons de Céline, ils évoquent ce qu'elle représente pour eux.

Tous sont unanimes, ils aiment sa simplicité, son humour, son grand cœur et reconnaissent son immense talent. Les mots, les déclarations affluent de partout, c'est une artiste internationale. Ce sont des passionnés, ils écoutent les chansons qui les accompagnent au quotidien à chaque étape de leur vie. Ils sont reconnaissants pour le souffle d'espoir et de rêve qu'elle leur communique.

Certains sont des fervents collectionneurs, ont eu la chance de la rencontrer, assister à un concert, faire une photo avec elle. Autant de cadeaux qu'ils ont plaisir à serrer et à partager autour d'eux.

Ces anonymes nous touchent par ces émotions, cette intimité partagée. Le livre rassemble également des chansons, des photographies qui ponctuent leur admiration sans borne, à leur idole. Céline Dion leur insuffle l'énergie, la force et le désir d'être meilleur !

Citation

"Du rêve au miracle, il n'y a parfois qu'un petit pas, celui d'y croire." Céline Dion

 

Les Talents Edilivre n°4 : Rencontre avec Christophe Meignen, auteur de l'ouvrage Céline Dion, Paroles de Fans - L'actualité Edilivre

En 2017, Edilivre met à l'honneur ses Talents. Dans cette nouvelle rubrique, vous allez découvrir des auteurs au parcours atypique. Aujourd'hui, nous partons à la rencontre de Christophe Meignen, fan de Céline Dion. Christophe est l'auteur de l'ouvrage " Céline Dion - Paroles de Fans ". Un ouvrage qui lui ...

https://www.edilivre.com

 

15 février 2018

"Une coccinelle dans le coeur" d'Angie Le Gac

unecoccinelledanslecoeur

 

 

"Une coccinelle dans le coeur" d'Angie Le Gac

Angie Le Gac : Un roman aux sensations fortes et émotionnelles

 

Une Coccinelle dans le Coeur

Elena est jeune. Elena est belle. Elena est malade. Parfois, elle a envie de mourir… Mais la plupart du temps elle veut vivre haut et fort, de plus en plus vite, comme sur un immense manège de fête foraine. Entre ses séjours en clinique et sa vie professionnelle, elle essaie de se construire jour après jour et de trouver sa propre voie vers le bonheur. Aidée de Simon, son homme-talisman, elle tutoie les anges. Mais la vie en a décidé autrement. Il lui faudra énormément de courage pour surmonter les épreuves qui émaillent son parcours et retrouver peut-être le chemin de la félicité. Entre romance et drame, découvrez l’histoire d’Elena.

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Août 2013, Eléna 34 ans reprend conscience dans un lit d'hôpital, elle réclame son bébé. La stupéfaction est à son comble quand elle apprend qu'on lui a arraché son enfant et qu'elle se retrouve seule et désemparée. Comment a-t-elle pu en arriver là ? Avec elle, nous allons reconstruire le fil de son histoire...

C'est un roman carrousel enivrant, exaltant, d'amour, de maladie, de combat, de dépassement de soi. Eléna bipolaire, ne vit jamais les choses à moitié. Elle s'investit à 2000 %, dans tout ce qu'elle fait, donne tout ce qu'elle a, s'invente puis s'épuise. C'est un cercle vicieux qui l'anime, celui de la démesure qui la fait passer alternativement, de l'effervescence au vide.

Avec elle, on suit ses périodes d'exaltation, mais aussi d'abattement. Sa rencontre avec Simon, musicien est son point d'ancrage. Leur relation est sensible, belle, émouvante, unique. On aime leur alchimie, la magie qui enchante et fait vibrer leur quotidien. L'écriture est entière, émouvante ; elle nous touche, nous chahute, nous illumine. On suit ce parcours de femme, d'amante, de mère, le cœur bien accroché, rivé à ses émotions, ses ennuis...

On la sent tour à tour, perdue, anéantie, puis forte, prête à se battre, avec cette énergie qui déborde et ne demande qu'à jaillir d'elle-même. C'est au côté de Simon qu'elle trouve son équilibre et donne le meilleur. Ensemble, on sait qu'ils ne franchiront peut-être par tous les obstacles, mais qu'ils apprendront à vivre avec, et juste à continuer.

Un livre fort, réaliste, éprouvant sur la résilience, l'acceptation des choses, des gens, de la vie tout simplement. On ne fustige pas ici, la différence, on fait la lumière sur elle, on la libère et on lui donne sa voix.

Ailleurs, une partie de Simon et Eléna, "la coccinelle" ne cessera d'être et d'exprimer ce qui fait aujourd'hui, leur histoire.

Citation

"Eléna le suit, docile. À l'atelier, ou ailleurs. Où il voudra, près ou loin, maintenant et toujours. Le bout du monde ne lui fait pas peur, du moment que sa main est dans la sienne et qu'il la guide. Simon son homme-boussole."

 

Site de l'auteur

 

Bandeau-unecoccinelledanslecoeur

Posté par SophieSonge à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 février 2018

"Les carnets rouges" de Carole et Antoine Fruchard

Couverture sans bord rouge

 

"Les carnets rouges" de Carole et Antoine Fruchard

Carole Fruchard et Antoine Fruchard : Un thriller  affolant

 

 

Les Carnets Rouges

www.amazon.fr/Carnets-Rouges-Antoine-Fruchard

Simon d’Almat, jeune et brillant scientifique, travaille dans un grand laboratoire sur un projet ultra-confidentiel capable de changer l’équilibre du monde. Ses recherches pourraient aussi avoir des conséquences capitales sur son entourage, et une course contre la montre s’engage.
Mais son environnement le perturbe de plus en plus et la paranoïa le guette. Qui sont ces inconnus qui semblent le reconnaître dans la rue ? A t-il des rêves prémonitoires ou devient-il fou ? Quels sont ces énigmatiques souvenirs d’enfance qui remontent à la surface de sa mémoire ? Et que contiennent ces carnets rouges ?

https://www.amazon.fr/

 

 Mon Avis

Avril 2040, Simon travaille sur un projet scientifique crucial qui lui prend tout son temps et toute son énergie. Entre obsessions, malaises et délires paranoïaques, Simon brûle et fonce dans une aventure folle mais surtout incontrôlable.

On est plongé dans un univers futuriste au début du roman, avec des technologies modernes et avancées pour glisser vers un enchaînement rapide d'actions qui ne nous laissent pas le temps de penser... Et pourtant, entre les deux, on ressent le flottement, les zones d'ombre qui planent et se logent insidieusement dans le coin de notre tête.

On se laisse embarquer à la vitesse de la lumière pour un voyage où se superpose passé et présent dans une course effrénée à l'élaboration d'une formule. Il y a quelque chose de sous-jacent, d'investi, de dangereux qui entraîne la violence, la haine, la mort. Simon nous préoccupe, nous poursuit dans les bribes de son enfance, de ses années d'errance et de délinquance. Il nous entraîne très loin, hache notre respiration dans la brousse africaine.

L'écriture est rythmée, le scénario est habile, bien amené. On se sent un peu perdu, on avance en prenant de front le maximum d'informations. Et puis, il y a ces carnets rouges qui reviennent comme un leitmotiv, des preuves tangibles que quelque chose s'est passé...

L'atmosphère est extrême, trouble et malsaine. On se pose beaucoup de questions sur Simon. Les révélations lèvent le voile sur les enjeux puissants, pernicieux, dangereux. Cela tombe sous le sens, on assimile, on comprend, on est à peine surpris finalement...

C'est un thriller bien ficelé et qui se dévore avec ce sentiment d'avoir été passé et repassé à la lessiveuse. Préoccupant, périlleux, totalement consternant !

 

Citation

"C'était fou, se battre un soir, et avoir son inconscient lui tracer une route le menant tout droit en Afrique à la recherche d'un fantôme. Quelle étrangeté que l'esprit humain ! Son passé, son présent, son futur... Tout semblait intrinsèquement lié. Était-ce normal que tout se mélange ainsi, ou était-il peu à peu en train de perdre ses derniers repères ?"