05 janvier 2018

"Entre toi et moi" de Stephen Emond aux Éditions Albin Michel

 Entre toi et moi

 

"Entre toi et moi" de Stephen Emond aux Éditions Albin Michel

Stephen Emond : Un pur trésor

 

 

Entre toi et moi

Entre toi et moi - Stephen Emond

Chaque hiver, Evan, 17 ans, attend avec impatience que Lucy vienne pour Noël. Depuis tout petit, Evan est fasciné par elle, peut-être même encore plus depuis qu'elle a déménagé voilà cinq ans. Cette année, Lucy a changé, son amie d'enfance a les cheveux teints en noir corbeau, elle porte un piercing dans le nez et ne dit plus un mot. Mais derrière Lucy la gothique, Evan est persuadé que se cache toujours la Lucy d'avant. Celle avec laquelle il a inventé et dessiné des années durant la bande dessinée secrète qui raconte leur histoire. Evan veut retrouver cette Lucy-là, pour savoir s'il est encore son ami ou peut devenir son petit ami...

http://www.albin-michel.fr

 

Mon Avis

Lucy et Evan ont dix-sept ans, mais se connaissent depuis l'enfance. Depuis le divorce de ses parents, Lucy ne revoit qu'une fois par an Evan. Les vacances de Noël sont pour eux, l'occasion de se retrouver pour errer, dessiner des BD, créer des liens. Mais cette année, Lucy est distante, absente et infiniment complexe pour Evan qui voudrait bien lire en elle et comprendre...


Ce roman est un beau reflet de l'amitié et de l'amour. Il évoque des sentiments puissants et nobles avec tout l'innocence et la candeur des jeunes années. Il y a une justesse dans les mots et les ressentis qui font mouche. On se sent porté par les personnages que l'on approche dans une frêle poésie.

On y parle de différences, de famille, de difficulté à grandir, à entrer dans l'âge adulte et à faire ses choix. On est fasciné par ce duo complice, intime pour lesquels les rapports changent et s'orientent vers quelque chose d'incontrôlable et d'inconnu. Les silences, les interprétations, les provocations ont remplacé les moments tendres et simples à partager.

On aime l'écriture fluide, la large place faite aux dialogues et le graphisme de la BD intégré au récit. Entre Evan et Lucy se dessine une belle histoire, la métamorphose de l'amitié en amour de manière unique et inoubliable. Les personnages nous bouleversent par leur sensibilité, leur spontanéité. On se love, on se blottit à l'écoute des cœurs qui galèrent à s'exprimer... Les maladresses nous atteignent, nous émeuvent. On se sent qu'un petit rien qui fond à la découverte et à la profondeur des élans.

Un roman moderne, doux, intense, immensément grand : il est mon coup de cœur de cette fin d'année !

 

Citation

"Jusque-là, les choses avaient été moins claires avec elle, mais à présent une idée commençait à briller dans la tête d'Evan, aussi fort qu'un phare dans la nuit. Il savait enfin une chose : il voulait la sauver."

 


04 janvier 2018

"Top 3" (généreux) Décembre 2017

top3

Une année qui se termine en beauté, tellement de bonnes lecture que mon Top 3 s'est exceptionnellement transformé en Top 5

 

1 - "Timothy Blake, la mort en héritage" de Bridget Page

Timothy Blake

 

2 - "Un jour" de David Nicholls aux Éditions Belfond

Un jour

 

3 - "Montmartre ensorcelé" d'Alexis Boucot aux Éditions Marivole

Montmartre ensorcelé

 

4 - "Reflex" de Maud Mayeras aux Éditions Anne Carrière (chronique à venir)

 

5 - "Entre toi et moi" de Stephen Emond aux Éditions Albin Michel (chronique à venir)

 

30 juin 2017

"Un été invincible" d'Alice Adams aux Éditions Albin Michel

 Un été Invincible

 

 "Un été invincible" d'Alice Adams aux Éditions Albin Michel

Alice Adams : Chacun sa route, chacun son chemin

 

Un été invincible de Alice Adams

Benedict, Eva, Sylvie et Lucien sont inséparables depuis leurs années de fac à Bristol. Leur diplôme en poche, ils vont, pour la première fois, se disperser. Eva part à Londres où l’attend un poste dans la finance ; Benedict reste à Bristol pour suivre son doctorat. Quant à Sylvie et Lucien, fidèles à leurs rêves, ils entament une vie plus bohème faite d’art et d’aventure...

http://www.albin-michel.fr

 

Mon avis :

Benedict, Eva, Sylvie et Lucien ont passé leurs années de vie d'étudiant ensemble et soudés. À chacun de prendre son envol professionnel, personnel ou amoureux, sauront-ils préserver leurs liens ?


C'est l'histoire de vies, du temps qui passe... De l'insouciance et l'effervescence de la jeunesse, des amitiés fortes et exubérantes aux expériences à faire soi-même, pour découvrir toutes ses facettes et aborder la maturité... C'est par toutes ces étapes que l'on passe à travers ce roman.

C'est écrit avec beaucoup de justesse, une pointe d'humour et une infinie tendresse. Il y a des histoires de cœur pudiques, latentes, tronquées, des fanfaronnades, des ambitions qui se cherchent, qui ont du mal à percer, des réussites relatives, de nombreux obstacles ; les parcours sont différents...

Et si leurs liens se déroulent et se délitent au cours de ces années, au fond rien ne s'oublie. Les personnages nous parlent, nous touchent dans leur vulnérable naïveté. On aime éprouver, souffrir avec eux de leurs embûches, de leurs maladresses. On suit leurs passages obligés ou les occasions ratés, les erreurs leur ouvrent l'opportunité de belles leçons.

On se laisse porter avec eux par ces années qui passent et qui impriment leurs marques profondément et durablement. A l'heure des retrouvailles, le "Mais qu'est-ce qu'on a fait de ces années ?" n'a que peu ou plus d'importance. Ils sont là réunis, ont vécu et s'en sont plutôt pas mal sorti finalement.

Un récit plein de saveurs sur l'amitié et sur la façon dont elle traverse le temps. Tout tendre et plein de sagesse, vous n'avez plus qu'à vous laisser tenter !

 

Bandeau - Un été Invincible

 

Citation :

 "On se croyait invincibles, dit Lucien. En ce temps-là, je veux dire. On n'était pas idiots : je savais bien que la vie n'était pas immuable, mais je ne le savais pas vraiment, vous comprenez ?"

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 février 2015

"Ni d'Eve, ni d'Adam" d'Amélie Nothomb

ni-deven-i-dadam

"Ni d'Eve, ni d'Adam" d'Amélie Nothomb

Synopsis :

Stupeur et tremblements pourrait donner l’impression qu’au Japon, à l’âge adulte, j’ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d’ève ni d’Adam révélera qu’à la même époque et dans le même lieu, j’ai aussi été la fiancée d’un Tokyoïte très singulier.

LogoalbinMichel

Mon avis :

C'est avec ce livre après "Métaphysique des tubes", encore un roman autobiographique, pour un retour aux sources d'Amélie au Japon, ce pays qui lui est si cher. C'est ici le récit, de sa première histoire d'amour avec un japonais qu'elle rencontre, en donnant des cours de français. Une relation parfois étrange et amusante, en tout cas particulière.

On en apprend un peu plus dans ce livre sur les coutumes nippones et les les dissonances qu'il peut y avoir avec notre culture. Cela donne beaucoup de scènes incongrues et délicieuses. Au delà de la romance, on ne manquera pas de s'extasier sur les paysages et parfums d'ailleurs. J'ai été consternée par la tournure qu'a pris le cours de leur vie. Un amour peut être trop plat ou amical au fond pour l'auteur, pour qui l'attachement s'est révélé être compliqué. Amélie, comme je l'aime: ce personnage libre, insaisissable et totalement fantasque.

Une écriture toujours aussi fabuleusement magique, dont j'apprécie la sonorité et l'agencement de chaque mots. Un voyage culturel, truffé d'anecdotes toutes à la fois distrayantes et surprenantes mais pas dénué d'émotions !

05 février 2015

"Jessie" de Stephen King

 

jessie

"Jessie" de Stephen King

4ème de Couverture :

II ne fallait pas jouer à ce petit jeu, Jessie. Vous voilà enchaînée sur votre lit, le cadavre de Gerald à vos pieds, condamnée à vous enfoncer dans la nuit, la terreur et la folie. Les femmes seules dans le noir sont comme des portes ouvertes... si elles appellent à l'aide, qui sait quelles créatures horribles leur répondront ? Aucun des précédents romans de King ne prépare au huis-clos terrifiant de Jessie, à cette lente exploration de nos phobies et de nos cauchemars les plus sombres. L'histoire de Jessie, sa dernière victime, montre à quel point il ne faut avoir peur que de soi-même.

LogoalbinMichel

Mon avis :

Maintenant que lire du King ne me fait plus peur, je n'hésite plus à sortir ses livres de ma PAL. Mais il y a des moments, je me dis que cet écrivain est un vrai malade pour imaginer de tels scénarios grotesques et tellement flippants.

Et puis franchement, une femme attachée aux barreaux de son lit duquel repose son défunt mari, rien de plus au fil des pages. Et pourtant l'auteur nous crache une logorrhée hallucinante et vomitive. L'angoisse et les hallucinations s'invitent  alors à la fois pour notre héroïne et nous même. Mais s'agit -il vraiment de notre imagination qui nous joue des tours, ou la réalité serait -elle encore bien plus inquiétante ? Je vous laisse le découvrir.

Un roman sombre qui ne fait pas un éloge de l'homme, vous en conviendrez. L'auteur n'est pas vraiment tendre avec ses pairs. Cela m'a un peu fait froid dans le dos, mais entre vous et moi, je l'ai bien cherché...

07 novembre 2014

"La conjuration primitive" de Maxime Chattam

Conjuration Primitive-Maxime Chattam

"La conjuration primitive" de Maxime Chattam

Synopsis :

Et si seul le Mal pouvait combattre le Mal ?
Une véritable épidémie de meurtres ravage la France.
D’un endroit à l’autre, les scènes de crime semblent se répondre. Comme un langage ou un jeu.
Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ?
Très vite, l’hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition.
Pour mettre fin à cette escalade de l’horreur, pour tenter de comprendre, une brigade pas tout à fait comme les autres, épaulée par un célèbre profiler.

De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Ecosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration primitive au cœur des pires déviances de la nature humaine.

LogoalbinMichel

Mon avis :

Bien qu'il me reste encore quelques ouvrages de thriller à lire de l'auteur, je n'ai pas pu m'empêcher, après la trilogie du mal de foncer sur ce dernier ouvrage. C'est fou, cette attirance pour la noirceur de l'âme humaine, que Chattam réussit à nous communiquer. Ici, il vise encore plus lourd, avec des crimes perpétués non pas par un serial killer, mais plutôt une épidémie de violences qui s'abat sur un plus large spectre. Pas un assassin, mais plusieurs avec une même signature.

Dès les premières pages, j'ai été absorbée et je me suis très vite attachée à Alexis et Ludivine, de jeunes gendarmes réunis par leurs fêlures et leur vocation. Ils ne seront pas seuls ici pour cette enquête qui nous fait voyager dans l'histoire mais aussi à travers des pays comme la Pologne ou l'Ecosse. On a suscité aussi l'aide d'un profiler qui a décroché pour se recentrer sur la vie et sa famille.

Vous aurez compris, que le mal transpire et éclabousse dans ce récit tous ceux qui s'en approchent de près ou de loin. C'est terrifiant, terriblement addictif alors accrochez bien votre ceinture : vous n'êtes pas aux bout de vos surprises. Du grand Chattam, qui met son imagination au service de nos plus grandes angoisses !

03 janvier 2014

"Docteur sleep" de Stephen King

sleep

"Docteur sleep" de Stephen King

Synopsis :

Avec Docteur Sleep, Stephen King revient sur les personnages et le territoire de l'un de ses romans précédents, "Shining, l'enfant lumière".
Doctor Sleep présente Dan Torrance (l'enfant de Shining), désormais adulte, et Abra Stone, petite fille de 12 ans qu'il doit protéger les « True Knot ». Guidés par Rose the Hat, ces voyageurs quasi-immortels traversent le pays pour se nourrir de l'énergie psychique (qu'ils nomment "vapeur") des enfants possédant le don du "Shining".
Dan tente depuis des années de fuir l'héritage de son père Jack et s'est installé dans le New Hampshire, travaillant dans une maison de retraite où ses dons apportent du réconfort aux mourants. C'est ainsi qu'il devient "Doctor Sleep".
Mais après sa rencontre avec Abra Stone, une guerre épique entre le bien et le mal débute.

 

logo-AlbinMichel

Mon avis :

C'est vrai qu'il y a peu que je me suis mise à lire le maître King, néanmoins j'étais déjà une fervente admiratrice de ses histoires avec ses célèbres adaptations cinématographiques. J'ai d'ailleurs vue et revue les versions de "Shining" qui m'avaient faite chaude impression. Je me demandais bien au fond de mon esprit ce qu'avait pu devenir le petit Danny, et l'auteur a su exaucer avec cette suite, mes désirs si bien enfouis.

Danny en possession d'un don bien envahissant et d'un passé lourd. Comment peut- on vivre et grandir avec cet héritage ? Et bien, je dois dire que si je n'ai pas toujours été d'accord avec ses choix, il ne m'a pas foncièrement déçue. Après tout, on a tous des failles et c'est ce qui nous rend, que plus humain. Mais savoir affronter ses peurs et ses démons, nous rend plus fort et Danny s'est ici surpassé, je dois dire ! Ce livre n'est pas tourné vers l'angoisse et s'il y a du surnaturel et du fanatisme, il est beaucoup plus centré sur la psychologie des personnages, à mon avis. Je me suis bien entendue beaucoup attachée à Abra et je suis ravie que Danny lui serve d'ange gardien. Dick pourrait c'est sûr, être fier de lui...

On sent cet ouvrage mûri par l'auteur, par le poids des années et de la réflexion. Un roman à lire avec l'esprit ouvert, une pincée d'humilité et un coeur incommensurable. Mais je n'en dis pas plus, lisez le et faites vous votre propre avis !

10 juin 2012

"Le serment des limbes" de Jean-Christophe Grangé

Le-Serment-Des-Limbes-de-Jean-Christophe-Grange

"Le serment des limbes" de Jean-Christophe Grangé

Synopsis :

Quand Mathieu Durey, flic à la brigade criminelle de Paris apprend que Luc, son meilleur ami, flic lui aussi, a tenté de se suicider, il n'a de cesse de comprendre ce geste. Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtresaux quatre coins de l'Europedont les auteurs orchestrentla décomposition des corps des victimes et s'appuient sur la symbolique satanique. Les meurtriers ont un point en commun : ils ont tous, des années plus tôt, frôlé la mort et vécu une "Near Death Experience". Peu à peu, une vérité stupéfiante se révèle : ces tueurs sont des "miraculés du Diable"' et agissent pour lui. Mathieu saura-t-il préserver sa vie, ses choix, dans cette enquête qui le confronte à la réalité du Diable ?

Mon avis :

J'avais ce livre dans ma whish-list quand je l'ai déniché chez Emmaus : l'intrigue avait su piquer ma curiosité. Une fois arrivé dans ma bibliothèque, je dois dire que j'appréhendais de m'y mettre. J'ai l'habitude des gros romans mais là , ce pavé m'impressionait ! Pfff... Toutes mes appréhensions se sont envolées, dès le début de ma lecture et je peux déjà vous dire que ce livre a été un véritable coup de coeur.

J'ai tout de suite été baignée dans l'histoire et suivie le cheminement du personnage principal Mathieu, qui cherche à comprendre ce qui s'est passé pour son ami Luc. Luc a été retrouvé in extremis et repêché d'une mort certaine et ce serait un suicide. Mathieu, ami de longue date de Luc ne peut pas y croire et va partir sur ses traces afin d'élucider, ce qui est pour lui une énigme.

Au cours de son enquête, ce policier va côtoyer le diable qui était devenu pour son ami, une obsession. Les crimes les plus abominables vont s'enchaîner dans ce livre; un suspens de bout en bout, un héros bougre et attachant, vont tout au long de notre lecture, faire retenir notre souffle. Le personnage de Mathieu, c'est l'archétype du croyant ascète et solitaire mais pour autant, il est doué d'un esprit cartésien. Il n'aura de cesse, de chercher des explications rationnelles et scientifiques. Jamais, il ne se laissera convaincre par ce quelconque esprit du diable ! Le diable est pour lui dans l'humain. Il l'a déjà côtoyé dans son métier, et surtout dans son expérience qu'il a eu au Rwanda et qu'il l'a infiniment marquée.

Dans ce livre, on parle aussi d'expérience de mort imminente et de ce fameux passage entre la vie et la mort. C'est un sujet que l'auteur a su remarquablement exploiter et intégrer dans son récit. Ce livre est noir, mais ce que j'ai apprécié aussi c'est que la foi inébranlable de Mathieu, laisse une petite lumière allumée... J'ai adoré ce livre, je ne lui trouve aucune fosse note. Du titre, au point final : c'est une véritable réussite, du grand Art ! N'hésitez pas à le lire.

10 mai 2012

"Prédateurs" de Maxime Chattam

Prédateurs

"Prédateurs" de Maxime Chattam

Synopsis :

Se dissimulant dans les horreurs d'une guerre sans nom, un psychopathe décime les rangs de jeunes soldats que l'on retrouve les uns après les autres sauvagement mutilés.Traquant le dément, analysant son comportement, le lieutenant Frewin et son équipe de la Police Militaire établissent peu à peu son profil, faisant monter d'un cran l'angoisse et la panique chez des combattants déjà harcelés par la mort. En se joignant à l'enquête de Frewin, Ann, une jeune infirmière, s'efforce d'identifier les fantômes intimes qui la tourmentent depuis l'enfance. Exsangue, décimée, l'équipe réduite à deux rescapés parviendra-t-elle à abattre le tueur ? Criminologie, suspense, ténèbres. Chattam une fois encore propulse son lecteur dans un vortex de terreur, où le criminel, aussi cruel que retors, symbolise ces prédateurs qui incarnent les peurs archaïques de l'être humain.

Mon avis :

C'est le deuxième livre que je lis de cet auteur dont j'aime beaucoup la plume et sa façon de développer les histoires qu'il proposent. La guerre fait rage entre deux camps ennemis et l'intrigue se déroule principalement à bord d'un navire nommé Le Seagul. C'est là que va débuter une série de meurtres qui va faire l'objet d'une enquête menée par le lieutenant Frewin ; il sera épaulé dans sa tâche par Anne Dawson une infirmière obsédée par la psychologie criminelle.

Le thriller nous immerge dans un monde spécial qui est celui de l'armée avec ses codes, ses secrets et ses tabous : un univers exclusivement masculin. Maxime Chattam nous projette dans un récit bien lugubre avec des crimes décrits comme des petits objets d'art, jusqu'à l'explosion de la violence dans ce qu'elle a de plus abject. L'écriture descriptive de l'auteur nous submerge et nous imprègne pour nous faire rentrer dans le roman comme si nous y étions. Le suspens est haletant, le meurtrier est doué d'intelligence et retors ; il n'aura de cesse de jouer au jeu du chat et de la souris avec Ann et Frewin.

J'ai bien aimé et je me suis laissée prendre au jeu des méandres de cette traque à l'homme. Les personnages intriguent, inquiètent et touchent. On sent que des blessures passées les ont menées là ou ils sont aujourd'hui et qu'ils recherchent une quête du pardon. Je m'en veux de ne pas avoir découvert le meurtrier, il était pourtant sous mes yeux...

J'ai passé un très bon moment de lecture, j'aurai voulu peu-être un peu plus de cet amour ébauché entre nos deux héros ; mais entre la guerre et ses scènes de crimes n'y avait-il plus de place pour la romance. J'apprécie toujours en tout cas l'ouverture et la réflexion que nous offre l'auteur à la fin du livre.

Posté par SoKitty à 18:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,