10 août 2018

"Demande moi...de t'aimer" de Natacha P. aux Éditions Librinova

Aimer

 

 

"Demande moi...de t'aimer" de Natacha P. aux Éditions Librinova

Natacha P. : Une romance tumultueuse

 

 


Me lever, courir, aller en cours, bosser, m'occuper de ma petite sœur Mia ... C'est ma vie sept jours sur sept, depuis deux ans. Je suis Callie, réservée et fidèle en amitié ! Sur ma route qui semble toute tracée, je croise Lyam. Ses journées à lui se résument à bosser, sortir avec ses potes et s'envoyer en l'air. Avec son corps d'Apollon, il a juste à sourire pour faire tomber les petites culottes... Sa vie, il la mène comme bon lui semble. Dans un sens, je l'envie... Mais je vais vite me rendre compte que sous ses avant-bras musclés et ses yeux charmeurs se cache bien plus... bien plus de drames, de peines et de colère. Malgré les embûches qui se mettront sur ma route, j'irai jusqu'au bout de la promesse que je me suis faite ! Pour Mia, pour lui, mais surtout pour moi.

https://www.librinova.com

 

Mon Avis Pollar

Callie 22 ans a la responsabilité de sa jeune sœur Mia depuis la mort accidentelle de leurs parents. Entre les études, la course à pied, son job pour subvenir à leurs besoins, elle n'a guère le temps de penser à ses amours. Et pourtant, l'arrivée de Lyam dans le quartier pourrait bien changer la donne...

L'histoire de Callie et de Lyam est passionnée, charnelle et à la fois assez fine pour être intériorisée. Ces deux âmes, qui s'appellent, se désirent, sont si proches et différentes à la fois.

Il y a des souffrances qui s'inscrivent en eux, dans leur vie qu'il faut soupeser, intégrer, dépasser. Tous deux ont des failles, des fêlures qu'ils expriment ou dissimulent à leur manière. Ces deux êtres au cœur pur, n'ont que le défaut d'être entier, généreux. On aime leur relation brûlante qui déplace tout. Il y a entre eux une fusion, une tendresse, une volupté qui nous emporte.

L'écriture est sensible, pulsionnelle, elle nous touche, nous rend accro. Il y a de l'amitié, du sexe, de l'amour, du risque, une dose d'adrénaline indispensable, presque inclassable. On a peur pour Callie, on s'inquiète pour Mia. On est ému par l'histoire, le vécu de Lyam qui dévoile au fur et à mesure un caractère vulnérable mais également profond. On est tout le long du roman à fleur d'émotions, troublé par tout ce qui passe autour d'eux. On aime l'alternance de point de vue qui nous permet d'être encore plus au cœur des choses, des évènements.

Avec eux, à leur côté, nous avons le sentiment de vibrer, ressentir et d'accrocher nos pas vers quelque chose de plus grand, de plus beau.

Un roman intense, flamboyant, addictif et dangereux à dévorer !


Citation Pollar

"Tout se passait bien, j'avais mon train-train quotidien, métro-boulot-dodo et ma sœur. Il a fallu que je tombe sur Lyam et tout mon équilibre, le monde que je m'étais construit, s'envole comme un château de cartes."

 

Bandeau - Aimer

Posté par SophieSonge à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


25 juin 2018

"Tu seras un ange, mon fils" de Yolande Chapuisat-Gervaise aux Éditions Librinova

Tu seras un ange mon fils

 

"Tu seras un ange, mon fils" de Yolande Chapuisat-Gervaise aux Éditions Librinova

Yolande Chapuisat-Gervaise : Un bel hommage

 

« Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis. »

Victor Hugo a dit bien mieux que moi le vide irréparable qu'est la perte d'un enfant. La seule façon de survivre à ce drame est d'en parler et d'en parler encore.

J'ai mis vingt ans à mûrir ce livre, vingt ans, jour pour jour, depuis le départ de Benjamin...

C'est parce que Benjamin aimait la vie qu'il aimait celle des autres... en particulier celle de ceux qu'il aimait.


https://www.librinova.com

 

 

Mon Avis

Yolande Chapuisat-Gervaise a perdu son fils unique trop tôt... Elle revient sur son histoire et lui livre à sa manière un bel hommage, le témoignage d'un amour qui lui ne meurt jamais...

Il y a dans ce récit, un désir de dire les choses, de laisser une trace, de lier les éléments entre eux pour s'en imprégner peut-être, les transmettre surtout... L'auteur dévoile aussi pudiquement que sincèrement sa vie offerte de rencontres, de difficultés ou d'opportunités.

Un destin qui la pousse très tôt dans des sphères artistiques dans lesquelles, elle jouit d'une forme de liberté. Elle raconte la singularité, la sensibilité de son fils Benjamin, ses talents, ses noirceurs.

L'écriture est loquace, jaillissante et donne la perception de fonctionner tout azimut. Les impressions se veulent touchantes, stigmatisantes. Il s'imprime en nous un sentiment douloureux et une lumière d'acceptation. Quelque chose de plus fort s'exprime au-delà du gâchis, d'une vie terrestre, tronquée, écourtée.

Yolande nous fait deviner une force indéfinie et néanmoins bien présente : un lien indéfectible aussi spécial que surprenant.

Elle nous délivre tout ce qu'elle sait, tout ce qu'elle a de son vécu, de ses émotions réunis à travers l'histoire de cet ange qui vit un peu au-dessus d'elle à présent...

 

Citation

"Parfois, je me suis demandé si Benjamin savait au fond de lui qu'il ne devait pas rester longtemps sur cette terre ! Tout ce qu'il entreprenait semblait être pour lui sans lendemain, même s'il le faisait bien, ce qui était en général le cas. Il donnait l'impression d'avoir conscience que son passage sur terre serait éphémère."

 

Bandeau - Tu seras un ange mon fils

19 juin 2018

"L'homme de Rio" de Boumé Boubekeur aux Éditions Librinova

Homme de Rio

"L'homme de Rio" de Boumé Boubekeur aux Éditions Librinova

Boumé Boubekeur : Un roman sensible et évadant

 

Driss, d’origine française, va réaliser le rêve de sa vie : partir au Brésil.
C’est sur cette terre lointaine qu’il va apprendre à connaître sa véritable patrie, et par la même occasion, sa véritable identité.
Il y fait de nombreuses rencontres, des personnalités à mille lieux de celles qu’il a connues jusqu’alors.
Rapidement intégré par les Brésiliens comme l’un des leurs, il fait aussi la connaissance d’un jeune homme issu des favelas. La passion pour l’écriture de ce dernier lui permet d’échapper au quotidien difficile et souvent violent qui est le sien. Avec lui, Driss développe une relation particulière, qui va le changer à jamais
Partez en voyage au cœur de Rio, un périple où s’entrecroisent racisme, tolérance, acceptation des différences, quête d’identité, deuil et sentiments !

 

Mon Avis Pollar

Driss rêve de s'évader de son pays d'accueil, La France, depuis sa plus tendre enfance. C'est à travers le Brésil qu'il nourrit tous les espoirs d'être lui-même et heureux...


C'est un pur voyage au pays du soleil, de la danse, des favelas que nous propose Boumé Boubekeur. on y retrouve un climat exotique, évadant.

Il nous donne à voir à travers Driss et ses rencontres, les reliefs, les contrastes d'une population hétéroclite et savoureuse. Ce personnage se frotte à toutes les classes sociales sans exception, avec la même envie de connaître et d'écouter le cœur des gens. C'est cette proximité avec l'autre qui l'attire, son désir de comprendre et de s'immerger dans une réalité propre. L'écriture est fluide, captivante. On aime parcourir ce Brésil avec son climat, ses contours, ses coutumes.

On est touché par l'histoire de Diss qui ne trouve pas sa place entre sa culture d'origine et sa culture d'adoption. On suit son aventure avec curiosité et beaucoup d'intérêt, et on tombe presque amoureux à notre tour de ce pays si contrasté. Un ailleurs où tout est intense, les sensations fulgurantes, exacerbées. Ses amitiés pointent du doigt les inégalités douloureuses, une logique difficile à intégrer pour ce chercheur d'idéaux...

Il y a beaucoup de sincérité, d'humain, de vie dans ce roman qui nous porte, nous pousse à la découverte avec un regard à la fois critique, tendre et toujours passionné. Un exceptionnel voyage à découvrir !

Citation Pollar

"Ce paysage ne le lassait pas, il était le parfait résumé de tout ce qui l'attirait ici. Le sauvage de Mêlait à la civilisation, le beau au laid, le riche au pauvre, les sommets aux plateaux."

 A propos de l'auteur Pollar

Auteur - Boumé

Boumé Boubekeur est né à Lyon en 1963. En 1970, enfant, il regardait la finale de la coupe du monde qui se déroulait alors au Mexique. Elle opposait l'équipe d'Italie à celle du Brésil, avec son joueur hors du commun, Pelé. Impressionné par les torcedores (supporters Brésiliens) qui acclamaient et dansaient la samba, il dit à son père "Papa c'est là bas que je veux vivre, car les gens chantent et dansent", il avait 7 ans...
20 ans plus tard, il a pu faire son premier voyage à Rio de Janeiro, et depuis, passionné, il y retrouve chaque années ses amis qui l'appellent "Boumézinho".
Il a depuis visité une vingtaine de fois ce vaste pays grand comme 17 fois la France ! L'Amazonie, le Pentanal, le Mato Grosso, Paraiba, etc. tous ces états du Brésil sont représentés dans cette ville Rio de Janeiro, "Cidade Maravilhosa", et qui mélange tous les « cariocas ». 

Bandeau - Homme de Rio

08 juin 2018

"Le poème dont vous êtes le héros" de Guillaume Prié aux Éditions Librinova

Heros

 

 

"Le poème dont vous êtes le héros" de Guillaume Prié aux Éditions Librinova

Guillaume Prié : Un roman poétique

 

Rencontre avec cinq personnages intimement liés les uns aux autres, qui rêvent de vivre et vivent pour rêver. En refusant de se laisser ballotter par les événements et les règles imposées, ils découvrent, petit à petit que la vie qu’on mène est, toujours, celle qu’on choisit. Que si la destination est connue, il n’est jamais trop tard pour détourner la rivière !

Leur vie est le poème dont ils sont les héros.

https://www.librinova.com

 

Mon Avis Pollar

On fait des rencontres exceptionnelles entre les lignes de ce roman avec des personnalités au profil différent et qui pourtant nous emmènent au final, vers une même direction.


Il y a une légèreté et à la fois une profondeur qui se dégage des mots, des valeurs prononcées. On y parle de routine, de rêve, de changement, de libre choix. Évanescent et prégnant, le récit se veut à la fois poétique et philosophique, se rapprochant d'un Paulo Coehlo.

L'écriture est sensible, aérienne, elle se laisse goûter, imaginer pour voyager et voler au-dessus d'elle. Les personnages nous touchent à travers leur vulnérabilité, leur imperfection.

On se laisse porter par leurs errances, leurs réflexions. Et puis, on se met à éprouver très fort leur questionnement au point de les déplacer, les intérioriser. Ils nous invitent à explorer en nous des chemins secrets insoupçonnés, à aller à la source de nos envies, nos émotions.

C'est un roman intemporel et délicat, à lire et à relire, à ressentir pour s'échapper et aller plus loin peut-être... Au-delà des murs, des obstacles, au-delà de soi.

Citation Pollar

"Toi qui cours le monde, tu sais autant que moi que l'importance du voyage ne réside pas dans la distance physique que les jambes parcourent, mais dans le cheminement intérieur que l'âme accomplit."

 

A propos de l'auteur Pollar

guillaume

Né en Bretagne, l'auteur a exercé pendant près de vingt ans dans la finance d'entreprise.
Sa dernière expérience professionnelle l'a mené à Singapour où il a enfin entrepris une tâche qui lui tenait à coeur: l'écriture de son premier roman.
Le poème dont vous êtes le héros illustre la façon dont il entend mener son existence désormais.

https://www.guillaumeprieromans.com/

 

Bandeau - Heros

02 novembre 2017

"Le jour où mon pénis est tombé" David Duranteau aux Éditions Librinova

le-jour-ou-mon-penis-est-tombe

 

"Le jour où mon pénis est tombé" David Duranteau aux Éditions Librinova

David Durenteau : Un roman détonant

 

 

Le jour où mon pénis est tombé - David Duranteau

Je m’appelle Fabrice Carmen, j’ai 43 ans, je suis le présentateur vedette de la matinale d’une grande radio française.
J’ai du fric, je suis connu, les meufs m’adorent, je suis le mec que tout le monde rêve d’être…
Sauf que récemment les petits désagréments s’accumulent… Mon pénis, par exemple… Il est tombé, un matin, sous la douche… Ça fait un choc de le voir à côté de la savonnette… Et cette nouvelle animatrice à la radio qui ne porte jamais de culotte, c’est la fille d’un cinéaste connu, je crois qu’elle essaie de me piquer ma place… Et comme une apothéose, à l’instant où je vous parle, une femme est allongée sur mon canapé hors de prix, une coupe de champagne plantée dans la gorge… Je m’allumerais bien une clope, moi…

https://www.librinova.com

 

Mon Avis

Fabrice Carmen est au sommet de sa gloire, animateur de radio célèbre, adulé, amateur et consommateur de femme. Il a tout pour être satisfait jusqu'au jour où son pénis, réceptacle de son égo démesuré se fait la malle. Réussira-t-il à surmonter cette épreuve et à passer le cap ?


Si vous pensiez où mettre les pieds en ouvrant ce livre, vous n'avez sans doute aucune idée en revanche où il allait vous mener...

Il y a un côté original, baroque, expressif voire décadent. Ce Fabrice Carmen est un sacré personnage libéré et sûr de lui. Cette aventure rocambolesque au cours de laquelle il perd l'objet de sa virilité nous amène vers une enquête criminelle un brin décalée. Tout est mis en place pour sinon en rire, au moins en sourire. Baroque, théâtral, les scènes s'enchaînent, se superposent ne laissant aucune place à l'ennui. L'atmosphère est ludique, les traits poussés à l'extrême. Il y a quelque chose d'inédit, de surprenant à ce récit tarabiscoté qui vacille, mais tient toujours sur sa béquille.

Les personnages sont ubuesques, stéréotypés, on s'en amuse, on s'en indigne aussi. Pas de grand suspens pour le lecteur omniscient, cela a l'avantage de contrebalancer, de prendre la mesure, le recul peut-être. L'écriture est insolente, humoristique, pleine de vie. Elle nous titille, nous pique, nous désarçonne parfois. On adopte un certain sens du rythme et de la dérision pour ce roman affriolant.

Un pénis qui tombe et c'est toute votre attention qui est détournée. Attention, vous êtes prévenus, tout peut très vite dégénérer !

Citation

"Je réalise tout à coup !... Qu'est-ce qu'un homme, sans pénis ?... Déjà, on perd un fidèle compagnon de route..."

 

David Duranteau

David Duranteau

Après avoir écrit une dizaine de pièces de théâtre,  "Le jour où mon pénis est tombé" est mon troisième roman et le premier que je confie aux lecteurs...

10 août 2017

"Bousculement" d'Ely D.C aux Éditions Librinova

Bousculement

 

"Bousculement" d'Ely D.C aux Éditions Librinova

Ely D.C : Une romance qui ne manque pas de piquant

 

Bousculement

Bousculement - Ely D.C

Elle, Clémence. Un caractère fort, pleine de vie, directe et honnête, elle n'a pas sa langue dans la poche et n'a rien de clémente. Sa passion : la lecture dont elle en a fait son métier dans l'édition. Les relations amoureuses très peu pour elle. 
Lui, Alexandre. Un caractère fort, bon vivant, aime les femmes, il n'a pas sa langue dans la poche et n'est pas le prince charmant. Son but : être le meilleur dans son domaine. Très peu fidèle, il ne s'engage plus après avoir eu deux relations catastrophiques.
Après une première rencontre brûlante, ils ne s’imaginaient pas se retrouver dans la même entreprise et se côtoyer quotidiennement.
Ce bousculement va-t-il faire basculer leur vie ?

https://www.librinova.com

 

Mon avis :

Quand Clémence et Alexandre se rencontrent à l'hôpital, il y a tout de suite quelque chose de frontal et électrique qui se déclenche entre eux. Ils sont pourtant loin de se douter que leur route ne s'arrête pas là, et qu'ils doivent travailler ensemble...


C'est typiquement le style de romance qui nous titille et sait nous donner le sourire. Avec des protagonistes entiers et bourrés de défauts, comme on aime.

D'entrée, de jeu, on sait que l'on aura affaire à des êtres attachants et peu près faire des concessions. C'est une romance sexuée, frénétique et voluptueuse que nous propose l'auteur. On découvre cette histoire avec un plaisir non dissimulé tant il est parsemé d'humour, de répartie et bien sûr d'amour. On aime la force et la sensibilité qui émane des personnages. On est rivé à leurs échanges tumultueux et passionnels. Petit à petit, on apprivoise leur parcours en découvrant leurs liens familiaux. De leurs anciennes blessures aux morsures actuelles, on se retient et on s'attache encore et toujours un peu plus.

L'écriture est vivante, émotionnellement réelle. Rien ici ne laisse de place au hasard, on aborde et on se fie à l'alternance de point de vue.

Il est question d'attirance, de trouble aussi. L'intrigue est faite d'éloignements et de rapprochements qui ponctuent le récit. Et on laisse parcourir la tension de manière volontaire en nous et sans interruption. Si être bousculé ne vous fait pas peur, vous avez tout intérêt à vous pencher sur ce roman.

Et peut-être vous basculerez alors avec lui...

Citation :

 "Cette révélation me réveille comme une claque. Et j'ai envie de la connaître. Même si dans quelques jours, nous devons retourner dans nos vies, je veux encore la voir. Lui parler. L'énerver. La faire rire. Et peut-être plus..."

 

Bandeau - Bousculement

01 juin 2017

"Mon petit coeur de pierre" de Lucille Caron-Boyer aux Éditions Librinova

mon-petit-coeur-de-pierre

 

"Mon petit coeur de pierre" de Lucille Caron-Boyer aux Éditions Librinova

Lucille Caron-Boyer : Un roman tendre et délicat

 

Mon petit coeur de pierre - Lucile Caron-Boyer

Marion a quatorze ans, un meilleur ami qui s'appelle Tom et un coeur de pierre. Du moins, c'est ce que Tom lui dit souvent, et peut-être qu'il n'a pas tout à fait tort.
Cette année, elle rentre en troisième, retrouve son collège, ses camarades de classe, ses habitudes.
Rien à signaler donc.
Enfin ...

http://www.librinova.com



Mon avis :

Marion retrouve son ami d'enfance Tom. C'est un jour de rentrée comme les autres qui se prépare avant de se rendre compte de la ressemblance frappante de son prof de SVT avec son père qu'elle n'a pas connu. Avec la complicité de Tom, Marion va devoir élucider ce mystère et se confronter à son passé...

C'est une jolie histoire qui se joue à l'adolescence quand on a besoin de se connaître pour s'affirmer par la suite. Marion est l'archétype de l'ado classique : peu sûre d'elle-même, elle doute ou campe sur ses positions.

Elle fait l'expérience de la vie, accompagnée de son acolyte de toujours, ensemble, ils sont plus forts. Ils vivent les mêmes choses, leurs premiers émois, les bouleversements de cet âge... On aime leur rapport de proximité, les confidences qu'ils se font l'un à l'autre. Marion ne s'autorise pas à aimer, par peur d'avoir mal ou indirectement pour répondre à l'histoire de sa mère peut-être. Il y a beaucoup de choses dans ce roman : on y parle d'amour, d'amitié, d'identité, de l'importance de trouver sa place et du poids du secret.

L'écriture est fluide, limpide, humble même et rien ne semble présager de la portée et de la profondeur sous-jacente. À travers ce récit, l'héroïne va lever le voile sur son histoire et dévoiler les cœurs. Il y a entre les personnages une interaction touchante et indéfinissable dont on prend petit à petit conscience...

Il est de ces romans que l'on effleure, que l'on devine et qui nous illumine tout en pointillés. Un roman qui surprend là où on ne l'attend pas. Discret, évanescent, tendre et acidulé, si vous saviez...

Citation :

"Tom me chambrait souvent sur ce qu'il appelait mon petit coeur de pierre. C'était faux bien sûr, il était loin d'être en pierre, mon coeur."

Bandeau-mon-petit-coeur-de-pierre

02 décembre 2016

"Transchaco" d'Alain Keralenn aux Éditions Librinova

 

transchaco

 

"Transchaco" d'Alain Keralenn aux Éditions Librinova

 

Transchaco - Alain Keralenn

Une macabre trouvaille lors d'une vente aux enchères, l'obsession d'un riche mécène, sa fascination pour une légende qui a traversé les siècles : voici la trame d'un récit qui traverse les grandes étendues du Chaco paraguayen...

http://www.librinova.com

 

Mon avis

A la suite d'une macabre découverte, Julien Lescoat commissaire-priseur est enrôlé dans une expédition qui le conduit vers les frontières du Paraguay, de Bolivie et d'Argentine. Sur les traces d'un trésor perdu, mais surtout dans une situation compliquée...


Le roman nous entraîne en terres lointaines en Amérique du Sud pour un jeu de piste très convoité autour de vieilles pièces précolombiennes. Les cultures primitives incas font toujours légende. Le mystère demeure et les fantasmes embuent rapidement les esprits.

Le voyage est à la fois mythique et dépaysant. Avec Julien Lescoat, on a affaire plutôt à un anti-héros. Le genre de personnage un peu naïf et qui se met dans des situations compliquées et improbables. Le terrain est miné, l'ambiance est aux conflits de territoire. C'est à la fois dangereux et excitant. Si vous ajoutez en plus des débordements amoureux, Julien est bel et bien piégé et ferré dans les embrouilles. Impliqué dans une histoire de trafic et de meurtre à ses dépens, on se demande bien comment il va s'en sortir. Cette expédition fabuleuse et de tous les dangers est un parcours initiatique et du combattant. L'écriture est fluide, on se laisse guider à la recherche d'éléments qui pourraient nous éclairer.

Ce récit trouble nous invite en terres sacrées et ancestrales dans une atmosphère périlleuse. L'intrigue n'est pas exceptionnelle, mais l'invitation au voyage fonctionne ! Êtes-vous prêt à embarquer ?

 

Citation :

"Avec le masque, il détenait pourtant la preuve qu'au gré des hasards de l'Histoire, le butin de l'Inca avait bien échoué dans le Chaco. Mais toute démarche scientifique exigeait un constat de terrain. Il était prêt à des concessions, sauf sur sa déontologie. Échouer si près du but..."