thriller

30 octobre 2017

"Salamanca" d'Alexis Arend

salamanca

 

"Salamanca" d'Alexis Arend

Alexis Arend : Un récit tout droit sorti des enfers

 

salamanca

Salamanca
Une ancienne route abandonnée, au cœur d’une inquiétante forêt...
Le seul murmure du vent pour rompre le silence et la solitude la plus absolue…
Une ville à la consonance étrange, perdue au milieu de nulle part…

Que feriez-vous si vous n’aviez aucun souvenir de la façon dont vous avez atterri en un tel endroit ?
Que feriez-vous si le seul choix qui se présentait à vous était de vous rendre dans cette ville isolée ?
Que feriez-vous si vous découvriez ce que cache réellement cette ville ? Ce qui s’y dissimule dans l’ombre ?
Seriez-vous alors capable de résister au déferlement de folie et de terreur ?
Et surtout, seriez-vous capable de faire face à l’effroyable vérité ?

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Salamanca, une petite ville du Minnesota : c'est là que vont se retrouver mystérieusement cinq personnes sans savoir que leurs destins sont scellés et ce qu'ils ont en commun...


Alexis Arend sait mettre en place une ambiance, la saisir et la décortiquer sous toutes ses formes pour appeler et mettre en péril son lecteur. Dès le début du roman, on présent le malaise, la peur, une énergie qui crépite et dont on ignore encore toute la portée.

Salamanca, c'est un peu le no man's land : le genre d'endroit ennuyeux et imperturbable avec ses rues désertes, son patrimoine local invariable et inchangé. Vous voyez un peu le topo ? Si pour Andrew, Tessa, Christopher, Eleanor et Irwin s'y retrouver relève déjà de l'angoisse et du mauvais sort, que dire d'y être retenu à fortiori contre leur gré ? Nous allons vivre avec eux toutes les étapes de leurs ressentis, de leurs émotions. Ils vont créer des liens, chercher une issue, mener leur propre enquête d'investigation auprès des gens du cru... Salamanca a ses secrets, un passé, une histoire...

Très vite, on distille les croyances, on instaure le cauchemar, la folie. Nos personnages sont témoins et pris au piège d'évènements sur lesquels ils n'ont aucune prise, aucun contrôle. Ils glissent et tombent inexorablement, sans promesse de s'en sortir...

Pourquoi ? Comment ? Qui sont-ils ? Qu'ont-ils faits pour en arriver là ? Toutes ces questions nous assaillent, nous enlisent dans notre état de doute, de torpeur et de discernement.

Avons-nous envie de savoir ? N'avons-nous déjà pas compris ?

L'écriture est cruelle et sans appel. Salamnca, c'est un trou, une tombe ! Ne vous n'y méprenez pas, si vous y mettez les pieds : vous serez condamnés à croire, à savoir et peut-être à vous absoudre de vous éventuels pêchés...

Citation

"Il leur fallait se raconter leurs déboires. Pour comprendre, pour se rassurer. Pour se persuader aussi qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir vécu une chose invraisemblable, à avoir posé le pied dans quelque chose qui les dépassait, et de loin..."

 

bandeau - salamanca

Posté par SophieSonge à 04:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


25 octobre 2017

"Une vie exemplaire" de Jacob M.Appel aux Éditions de la Martinière

 

Une Vie Exemplaire

 

 

"Une vie exemplaire" de Jacob M.Appel aux Éditions de la Martinière

Une vie exemplaire : Au-delà de tous soupçons

 

Une vie exemplaire - Jacob M. Appel

Jeune cardiologue éminent, père de deux adorables petites filles, le docteur Jeremy Balint est un homme qui a réussi sa vie. D’autres que lui, apprenant que leur femme dévouée les trompe depuis des années avec un collègue, se laisseraient emporter par la rage.
Pas Jeremy Balint.
Jeremy Balint va prendre son temps, car Jeremy Balint est un sociopathe. Avec méthode et patience, il va organiser l’élimination de son rival.
Et ce n’est que le début.
De nombreux romans mettent en scène des psychopathes, mais jamais un écrivain n’était parvenu à nous plonger avec autant d’acuité dans les arcanes de leur esprit. Jeremy Balint ne nous cache rien. Ne nous épargne rien. Il ne voit tout simplement pas le mal comme nous.

http://www.editionsdelamartiniere.fr

 

Mon Avis

Quand Jeremy Balint cardiologue apprend la liaison de sa femme avec un de ses collègues, tout bascule. Ils ont réveillé les démons qui sommeillaient en lui et rien ne pourra plus l'arrêter...

Ce roman nous précipite dans la peau d'un tueur caméléon à l'action froide et jugulée. Un homme à qui on donnerait le bon dieu sans confessions, illustre et estimé.

D'apparence inoffensive, il intériorise, retarde sa colère en préméditant la vengeance de son choix. Et quel choix ! L'auteur nous enlise dans les méandres du cerveau de Jeremy. On est surpris, choqué de sa manière froide et aseptisé de cloisonner les choses. Il ne répond qu'à une logique, la sienne totalement folle et aliénée. L'écriture est linéaire, pondérée, maîtrisée.

On suit le cheminement d'un homme sans scrupules qui a réponse à tout et qui s'excuse de tout. Ce qui met mal à l'aise dans son comportement, c'est son absence d'émotion. Elle nous fige, nous heurte à chaque instant. Cet individu bénéficie de la confiance de ses pairs, d'une intelligence dédiée et perpétrée à la planification de ses crimes.

Il y a quand même un paradoxe ; tout en étant dans l'esprit de Jeremy, on ne sait que très peu de chose de sa personnalité ou de ses sentiments. Il y a cette distance tangible et de sécurité entre le lecteur et son personnage.

Ce roman nous donne un aperçu de la psychologie d'un sociopathe sociable et sur-déterminé. De quoi être stupéfait, vous ne croyez pas ?

 

Citation

"S'il était suffisamment intelligent pour devenir chef de service à seulement trente-quatre ans, pourquoi ne parviendrait-il pas à éliminer l'amant de sa femme en toute impunité ? Il en était parfaitement capable."

 

A propos de l'Auteur :

Jacob M. Appel a publié des nouvelles dans plus de deux cents revues aux États-Unis. Son premier roman, The Man Who Would’nt Stand Up, a remporté deux prix littéraires. Écrivain, il a aussi exercé la psychiatrie à New York, expérience dont il s’est servi pour ce roman.

13 octobre 2017

"Mentor" de Lee Matthew Goldberg aux Éditions Hugo & Cie (Thriller)

MentorGoldberg

 

 

coupcoeur

"Mentor" de Lee Matthew Goldberg aux Éditions Hugo & Cie (Thriller)

Lee Matthew Goldberg : Un thriller dérangeant

 

 

Mentor by Lee matthew Goldberg

Tout semble sourire à Kyle Broder, jeune éditeur dans une grande maison d'édition new-yorkaise. Lorsque Kyle est contacté par William Lansing, son professeur à l'université, il est ravi et décide de présenter son mentor à sa petite amie, Jamie. À cette occasion, William propose à Kyle le manuscrit d'un texte sur lequel il travaille depuis de nombreuses années...

http://www.hugoetcie.fr

 

Mon Avis

Quand william retrouve un de ces anciens élèves devenu éditeur, il n'a qu'une idée en tête, lui mettre entre mains l'œuvre de sa vie, son manuscrit. Kyle va découvrir alors celui qui était jadis pour lui un mentor, sous un tout nouvel œil...


Ce thriller psychologique est exquisément diabolique, il puise dans des ressources aussi folles qu'impressionnantes. On se demande d'entrée de jeu comment l'auteur a pu avoir ce génie, oser un scénario extrême et percutant.

Ce récit nous met mal à l'aise, nous chahute, nous malmène. On ne voudrait pas être à la place de Kyle dans cette histoire pris au piège du délire psychomaniaque d'un homme prêt à tout pour se voir offrir les clés de la postérité. Il y a quelque chose d'obscène, d'indéfinissable dans une ambiance à risques et qui grince. La personnalité de William nous impressionne dans sa forme d'intelligence et de ruse acérée. Il nous captive et nous repousse à la fois par ses fêlures et ses abominations commises. On aime le rôle et le pouvoir qu'il exerce sur nos capacités à nous effrayer et à gérer nos émotions.

L'écriture est habile, anxiogène, addictive. Elle nous obsède et nous mène très loin dans nos retranchements. Il y a du trash, du vice, de la manipulation de l'horreur et de la peur. On se laisse glisser dans une intrigue qui mêle la littérature au cœur du roman. On est fasciné par le caractère trouble et volontairement aiguisé de cette sombre affaire. Psychologie, jeu de piste, william se joue de nous avec une perversité et un magnétisme hors du commun...

Jamais un thriller n'aura été si loin, redoutable et pathogène. Indubitablement choc, en tout cas.

 

Citation

"Il songeait à ce qu'il allait faire maintenant dans ce jeu que William lui imposait. Il se voyait comme le héros d'un livre dont l'intrigue évoluait sans cesse."

 

Bandeau - MentorGoldberg

Posté par SophieSonge à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 octobre 2017

"La petite amie" de Michelle Frances aux Éditions de l'Archipel

 La petite amie

 

"La petite amie" de Michelle Frances aux Éditions de l'Archipel

Michelle Frances : Un thriller à sensations

 


ELLE AIME VOTRE FILS...

Laura a tout pour elle : un beau mariage, une situation enviable et un fils, Daniel, qu’elle adore.
Quand ce dernier, étudiant en médecine de vingt-trois ans, rencontre Cherry, superbe jeune femme issue d’un milieu modeste, Laura l’accueille à bras ouverts.

… ELLE VEUT VOTRE MORT !

Mais elle va bientôt découvrir sa future belle-fille sous un tout autre jour… bien plus sombre. Et si Cherry n’en voulait qu’à l’argent de son fils ?
Les deux femmes vont dès lors se livrer une guerre sans merci. Un jeu qui pourrait se révéler fatal…

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Laura a une relation privilégiée avec son fils unique, brillant, future médecin. Une seule ombre au tableau, l'arrivée d'une petite amie envahissante et peut-être un peu trop intéressée...


Deux femmes, un homme, des intentions bien différentes : une confrontation de tous les instants. L'auteur nous propose ici un roman sous tension que nous ne sommes pas prêts d'oublier.

Cherry vient d'un milieu populaire, elle en a beaucoup souffert et veut tout faire pour s'en extraire. Laura elle, a déjà perdu une fille et a développé un sens aigu de protection. C'est tout cela qui va se jouer dans cette intrigue les failles, et l'exploration de sentiments préoccupants. Il y a quelque chose de personnel, d'obsessionnel qui se joue dans la personnalité et les réactions de Laura et de Cherry. Il est question de dissimulation, de mensonges, de suspicion, mais aussi de manipulation et d'esprit de vengeance. On se laisse entraîner en eaux troubles dans une descente vertigineuse et semble-t-il impossible à arrêter.

L'écriture est habile, précise et nous livre son climat d'oppression tenace et perturbateur. On est curieux, inquiet, préoccupé, atterré parfois sans doute à l'idée d'en savoir trop. Il règne un malaise ici à être omniscient finalement. On pressent qu'il y aura un drame inévitable...

Les personnages nous hantent avec leurs douleurs, leurs secrets, leurs instincts démesurés. On se sent proche de leurs malheurs et ils nous font mal.

Ce thriller psychologique vous colle à la peau de bout en bout, vous surprend et vous suspend jusqu'à la dernière ligne. Un combat déloyal pour une issue fatale.

 

Citation

"Elle se rappela les manigances auxquelles Cherry s'était livrée pour décrocher son emploi. Et puis il y avait de l'argent. Elle avait apparemment escroqué 100 livres à Daniel, ce qui soulevait une sombre et embarrassante question : Cherry était-elle une croqueuse de diamants ?"

 

La petite amie

Discover La petite amie by Frances, Michelle: Summary, Review, Characters and Discussions at Bookwitty

https://www.bookwitty.com

 


 

06 octobre 2017

"Itinéraire d'une mort annoncée" de Fabrice Barbeau aux Éditions Hugo & Cie

Mort Annoncée

 

"Itinéraire d'une mort annoncée" de Fabrice Barbeau aux Éditions Hugo & Cie

Fabrice Barbeau : Un thriller impitoyable

 

Alors qu’il avait tout pour réussir, anthony a été rattrapé par les fantômes de son passé : divorcé, ruiné et ne supportant plus le poids de ses erreurs, il cherche son salut dans l’alcool et les psychotropes.

Lorsque Mélanie, son ange gardien, lui organise un anniversaire avec ses amis d’enfance en pleine campagne lilloise, il est loin de se douter qu’un piège millimétré se referme peu à peu sur lui.Les heures défilent et les cadavres s’accumulent. Anthony devra trouver la force d’affronter son passé s’il veut survivre.

Mais alors que les minutes s’égrènent, tout devient flou : Anthony est-il coupable ou victime ? Jamais Le tic-tac d’Une horloge n’aura été si angoissant.

http://www.hugoetcie.fr

 

Mon Avis

Anthony a tout perdu son travail, sa femme, la garde de sa fille et n'est plus que l'ombre de lui-même quand Mélanie organise pour lui un anniversaire qu'il ne pourra jamais oublier...


C'est un thriller comme on les aime, tendu et convaincant. On se concentre très vite sur Anthony le personnage central dans cette intrigue. Il nous intrigue, nous interroge sur son passé, ses convictions. On s'inquiète de ses intentions réelles ou névrosées.

On entre dans une valse trouble et obsédante alternant passé et présent. On se retrouve dans une ambiance huis clos qui tourne mal favorisant un climat anxiogène et hystérique. Derrière les tensions ressurgissent les secrets du passé. On s'introduit et on se faufile en eux comme dans un sommeil sans rêve, pris au piège d'un hébétement qui nous condamne. Les personnages nous hantent et nous font passer par toutes les émotions. On essaie de les jauger, de les sonder avec inquiétude, circonspection.

L'écriture est habile, secrète, perverse. On brûle de savoir et en même temps, on est retissant. Tout semble accuser Anthony tandis que les disparitions et les meurtres s'enchaînent, entraînant nos comparses dans le sillon de la paranoïa, de la folie. Angoisse, peur, suspicion, on entre dans le cycle terrifiant et infernal. Faute, culpabilité, responsabilité, désir de vengeance : tout semble lié à un évènement clé et majeur, un passé en commun.

Et si Anthony n'était pas le coupable, mais plutôt la victime ?

Derrière les apparences souvent trompeuses, se cache un piège incontrôlable, une machination implacable.

Rien ni personne ne pourra l'arrêter, le compte à rebours est lancé et exercera son œuvre... Il est déjà trop tard !

 

Citation

"Tourmenteur ou tourmenté ? Tortionnaire ou coupable ? Meurtrier ou victime ? Dois-je me martyriser d'être coupable ou me muer en bourreau impitoyable ?"

Posté par SophieSonge à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 septembre 2017

"Le club des pendus" de Tony Parsons aux Éditions de la Martinière

Le club des pendus

 

"Le club des pendus" de Tony Parsons aux Éditions de la Martinière

Tony Parsons : Un thriller insolent

 

Le Club des pendus - Tony Parsons

À Londres, les bourreaux sont de retour.

Ils ont décidé de rétablir la peine capitale. Ils forment un étrange club avec pour modèle le célèbre bourreau anglais Albert Pierrepoint, responsable de plus de quatre cent cinquante exécutions au siècle dernier. Et c’est par la corde qu’ils ont décidé de punir violeurs d’enfants, chauffards et autres délinquants qui réussissent à échapper au système judiciaire...

http://www.editionsdelamartiniere.fr

 

Mon Avis

Déçus par la justice, des membres d'un club un peu particulier vont faire la une des médias en orchestrant leur propre pénitence et dictant leurs propres lois. Mais peut-on se faire justice soi-même ? Le détective Max wolfe se battra jusqu'au bout pour que cette question ne soit jamais négligée...

C'est dans un Londres trouble que l'intrigue se confond avec pour thème central, la notion de bien et du mal. On fustige ici dans ce roman, les approximations de la justice et son incapacité à être loué, respecté.

On revient ici sur l'abolition de la peine de mort. Un groupe sème l'excitation dans la foule, se targuant de punir les coupables trop souvent trop tôt relaxés, comme il se doit. Max va vite comprendre que ses dérives sont dangereuses et il va tout faire pour y mettre un terme. Sur les traces de ces vengeurs masqués, il arpente les sous-sols de la ville pour remonter le fil de l'histoire et redécouvrir de vieilles fondations londoniennes. Il y a quelque chose de terrifiant et d'attractif dans ce roman, on avance dans un climat malsain et qui nous colle à la peau.

Entre fascination et écœurement, notre sentiment hésite, oscille, vacille et c'est ce qui nous fait le plus peur finalement...

La tension est extrême, elle nous envahit et nous gagne tandis que nous plongeons dans les abîmes du mal. On s'attache au personnage de Max en proie à ses valeurs et ses prises de décision.

Ce roman nous tient en haleine, le suspens est intense et nous marque à vif. Un voyage au bout de l'enfer, cette promenade anglaise est croyez-moi bien loin d'être un parcours de santé !

Citation

 

"Les membres de cette soi-disant milice ne sont pas des héros, répondis-je. Des meurtriers ne peuvent être dignes de ce nom. Pas aux yeux de la loi."

 

A propos de l'auteur

Tony-Parsons

Né dans le Comté d’Essex, en Angleterre, Tony Parsons abandonne ses études à l’âge de 16 ans ; les jobs mal payés qu’il enchaîne lui laissent le temps de se consacrer à son seul vrai but : la littérature. C’est à la distillerie Gordon’s qu’il commence à écrire son premier roman. Il en conservera une allergie pour le gin toute sa vie… Devenu journaliste, spécialisé dans le punk-rock, il traîne avec les Sex Pistols, enchaîne femmes, drogues et nuits sans sommeil.

Dix ans plus tard, changement de vie : il connaît un immense succès mondial avec Man and Boy (Un homme et son fils, Presses de la cité, 2001), publié dans 39 langues, vendu à plus de deux millions d’exemplaires, lauréat du British Book Award.

Des garçons bien élevés (2015) et Les Anges sans visage (2016) sont publiés en France aux Éditions de La Martinière. (Source Éditions de la Martinière)

Bandeau - Le club des pendus

21 septembre 2017

"Le meurtre d'O'Doul Bridge" de Florent Marotta aux Éditions Taurnada

Meutre Bridge

 

"Le meurtre d'O'Doul Bridge" de Florent Marotta aux Éditions Taurnada

Florent Marotta : Un héros pas comme les autres

 

Le Meurtre d'O'Doul Bridge

San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes. Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.

https://www.taurnada.fr

 

 

Mon Avis

Calvin n'a pas envie de rentrer chez lui et de se mentir une fois de plus à lui-même. Il n'aura finalement pas cette occasion, poursuivi par ses assaillants et retrouvé mort quelques heures plus tard... C'est pour Mickael, coach de vie, le début de l'aventure...


C'est un roman périlleux qui va plonger au-delà des apparences, percer l'abcès pour faire exploser la ou les vérités.

Que cache le crime de Calvin, et pourquoi avoir eu recours à un conseiller ? C'est ce que la police va chercher à révéler, tandis que Mickael va de son côté essayer de se substituer à cette enquête. On observe des personnalités multiples qui ont pourtant un dénominateur commun. Tous ont un secret douloureux inavouable ou inavoué qui suinte et les ronge intimement, profondément. On aime ces côtés pile et face qui s'opposent et que l'on doit relier pour comprendre et saisir tous les éléments du récit. Mickael prend des risques, se fait une mission d'honneur de déceler et découvrir les aboutissants de cette affaire.

Mensonges, infidélité font mal et font ressurgir les instincts et les réactions les plus vils. On y parle de réputation, de drame familial. C'est un thriller mouvementé et dans lequel on s'attache progressivement aux personnages, tant ils sont écorchés.

L'écriture est fluide, percutante, bien amenée. On a plaisir à creuser, transpirer, encaisser en lisant ce roman percutant. À découvrir !

 

Citation

 

 "Discuter avec l'inspecteur avait titillé sa fibre de fouineur. Il s'était toujours représenté l'enquête judiciaire comme un jeu de piste. Observer, déduire, faire preuve d'intuition. S'il n'avait pas été rugbyman dans une autre vie, il aurait sans nul doute pu faire enquêteur."

 

15 septembre 2017

"Le voyage d'une seconde" de Nour KIAHARA

voyage une seconde

 

 

"Le voyage d'une seconde" de Nour KIAHARA

Nour KIAHARA : Un thriller surprenant

 

voyage une seconde

Le voyage d'une seconde
Paraplégique depuis un an, Georges est sur le point de décéder dans son lit auprès de sa femme Catherine et sa petite fille, Edna. Après quatre-vingts années de vie, il le sait, c’est maintenant qu’il va la quitter. Pourtant, après avoir fermé les yeux, il se retrouve quelques instants plus tard dans son salon, confortablement assis dans son fauteuil. Et le plus étonnant… C’est qu’il a retrouvé l’usage de ses jambes !

S’ensuit alors un long voyage à travers le temps, à travers sa mémoire, et à travers des bonds dans le passé qu’il ne contrôle pas. Là où d’autres personnes profiteraient de ce phénomène pour assouvir des fantasmes illégaux, Georges, lui, sait très bien à quoi il va dédier sa nouvelle vie. Retrouver le Fugace. Le célèbre tueur en série qui a assassiné sa fille, Tyana, en 1988 et qui ne cesse de sévir encore aujourd’hui....

https://www.amazon.fr

 

 

Mon Avis

Georges ne comprend pas ce qui lui arrive quand il ne peut plus communiquer avec Catherine sa femme et Edna sa petite fille. Quelque chose de curieux et d'insaisissable le transporte sur des évènements qui ont marqué sa vie. Entre enquête et introspection, trouvera-t-il la clé de la vérité au bout du chemin ?


Ce thriller bouscule, chiffonne, mais surtout retient avec juste l'once de surnaturel qu'il faut. Il nous plonge dans cette part inconnue, fantasmée du passage entre les morts et les vivants. On le parcourt à la vitesse de la lumière dans un état mi-chemin entre hypnose et transe.

Il y a un effet brouillard dans ce roman, cela pourrait paraître brouillon, mais cela ne l'est pas bien au contraire. Les flash-back se matérialisent sous nos yeux, incontrôlables et impatients, ils nous rapprochent de la personnalité de Georges et de ses obsessions... On parcourt sa vie, ses émotions, des bribes de quotidien qui apparaissent et disparaissent à cœur et sporadiquement. On aime le côté volatile, éphémère d'un voyage dans le temps qu'on ne peut plus arrêter... On apprécie le caractère humain, la vulnérabilité palpable des personnages.

L'écriture est fine, immatériellement proche de quelque chose de sensible, d'un sentiment de déjà vu. L'auteur nous guide, nous invite à garder l'équilibre sur cette corde raide de funambule. Impossible de ne pas se laisser envahir par ce flot de pensées qui anime le processus de délivrance.

On vit, on vibre, on erre à notre portée avec Georges comme compagnon de route et de tourment. Il n'y a pas de pire infortune que de ne pas savoir et à la fin, on ne crève plus de rester dans l'ignorance. Si vous saviez...

 

Citation

"Ce que je suis en train de vivre actuellement, c'est un peu comme un saut de l'élastique. J'étais à deux doigts de partir, de toucher l'asphalte, et finalement, j'ai fait un bond en arrière avec la fraîcheur de vivre d'autre fois. Quand est-ce que tout ça va s'arrêter ? Je n'ai franchement pas envie de le savoir."

 

Bandeau - voyage une seconde

14 septembre 2017

"Échange fatal" de Siobhán MacDonald aux Éditions l'Archipel

Echange-fatal

 

"Échange fatal" de Siobhán MacDonald aux Éditions l'Archipel

Siobhan MacDonald : Un thriller psychologique efficace

 

Échange fatal

Pour les vacances de la Toussaint, Kate et Hazel décident d’échanger leurs domiciles.
Kate est irlandaise et pense qu’une semaine à New York sera salvatrice pour son couple et sa famille.
Hazel vit à Manhattan et rêve de retourner à Limerick, sur les terres de son enfance, avec son mari et leurs deux enfants.
Mais les vacances idylliques virent au cauchemar. Quand s’ouvre ce roman, un coffre de voiture se referme. À l’intérieur, le cadavre d’une femme…

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Kate et Hazel échangent leurs maisons pour passer les vacances en famille. Englués dans des problèmes obsédants, c'est l'occasion pour elles de prendre un peu de recul à moins que les ombres qui planent sur leurs têtes ne viennent rattraper leur quotidien...


On aime ce thriller grinçant et dérangeant qui nous conduit dans l'intimité de deux familles. De l'Irlande aux États-Unis, les situations sont discrètes, secrètes et instables. On aime s'infiltrer dans les interstices de leurs histoires floutées, dissimulées...

L'auteur distille des indices nous oriente vers quelque chose d'insidieusement trouble et incontrôlable. Difficultés familiales, professionnelles, au sein du couple, on ne compte pas s'en arrêter là. Petit à petit, on lève le voile sur des zones sensibles dont on croit soupçonner toute la portée. Inutile de vous dire, que l'on est bien loin du compte. L'auteur détourne notre attention, nous capture dans un piège colossal. L'écriture est appliquée, habile et stratège. Les personnages nous intriguent, nous attirent. On sent quelque chose de vulnérable en eux, d'indescriptible, d'inavouable...

On a envie de se rapprocher d'eux, de leurs défaillances, de leurs démons. Infidélité, faiblesses, on se rapproche de plus en plus d'un terrain miné susceptible de causer l'irréparable. Il est question de faux pas, de violence, de harcèlement, de danger et d'instinct de défense...

Si vous pensiez que Kate et Hazel avaient des problèmes, vous allez bien vite comprendre que leur accord portera inévitablement à conséquences...

Une intrigue qui en dit long sur la nature humaine mis sous pression. À découvrir de toute urgence !

 

Citation


"Il n'avait pas quitté la maison depuis deux jours. Ils avaient nourri de si grandes espérances en arrivant ici. Et dans quelques petites heures, ils s'en iraient.
Le cœur en miettes.
Une famille anéantie."

 

11 septembre 2017

"Dark Net" de Benjamin Percy aux Éditions Super 8

Dark Net

 

"Dark Net" de Benjamin Percy aux Éditions Super 8

Benjamin Percy : Un récit ahurissant

 

 

Dark Net - Benjamin Percy | Super 8 Editions

Pour les arrêter, quatre personnages que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste qui combat ses propres démons et veille, dans le sous-sol de son refuge pour sans-abri, sur un impressionnant arsenal d'armes à feu ; Derek, un hacker aux allures d'Anonymous qui entend faire régner la justice au sein du réseau ; et Lela, une journaliste technophobe persuadée d'être tombée sur une histoire que personne ne veut entendre.

http://www.super8-editions.fr

 

Mon Avis

Quatre héros vont se frotter au versant d'internet dans ce qu'il a d'interdit, illégal et immoral. Ils vont au-devant d'un piège terrifiant, maléfique et qui fait peur. Ensemble, ils vont devoir combattre le malin et enrayer la machine infernale, avant qu'il ne soit trop tard...


On est totalement vampirisé, estomaqué par ce scénario surnaturel et catastrophe. Et comment ne pas l'être ? L'ambiance est sombre, effrayante, apocalyptique.

On s'approche au plus près des ténèbres qui s'emparent des réseaux de communication moderne. Sur fond de satanisme, on s'imprègne et on glisse dans des mises en scène choquantes et hallucinogènes dont on a l'impression qu'elles nous marquent au fer rouge. Il est question de possession, d'ésotérisme, de piratage informatique. Nos héros sont uniques et originaux au caractère indépendant et solitaire dans leur mission chirurgicale de déminage. C'est extrêmement anxiogène, on s'enfonce et on s'enlise dans les réseaux invisibles intranet. Le danger vient de ce qui nous entoure, de notre environnement familier.

L'écriture est nerveuse, rythmée, elle nous entraîne dans ces méandres machiavéliques et dévorantes. Meurtres, sang, folies, c'est le tourbillon obsédant et dérangeant. Ce roman crépite, vous précipite dans vos peurs et nous fait prendre conscience de la fragilité d'un système qui régit tout ou presque dans notre vie.

Un véritable page-turner, angoisse, suspens, action, ce roman est bien ancré dans l'air du temps !

 

Citation

 

"Internet est une décharge et une île au trésor. Ici, chaque objet, chaque personne, chaque endroit, chaque pensée, chaque secret existent. Internet peut satisfaire tous les appétits. À la différence d'un corps, à la différence du monde, Internet ne connaît pas de limites."

 

Bandeau - Dark Net

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,