15 mai 2017

"Quand on a que l'humour" d'Amélie Antoine aux Éditions Michel Lafon

Quand on n'a que l'humour

 

"Quand on a que l'humour" d'Amélie Antoine aux Éditions Michel LAFON

Amélie Antoine : Un roman qui va au-delà des apparences

 

Michel LAFON - Quand on n'a que l'humour..., Amélie Antoine

Imaginez...
Vous êtes Édouard Bresson, l'humoriste préféré des Français.
Le moindre de vos spectacles se joue à guichets fermés, tout le monde vous adule et vous envie. Mais à chaque tournée, au premier rang, une place reste désespérément vide.
Et à chaque fois, votre cœur se déchire un peu plus...

http://www.michel-lafon.fr



Mon avis :

Edouard Bresson cartonne comme humoriste. Il vient même de se payer le stade de France. Adulé par son public, il se sent pourtant bien seul, incompris peut-être... Il décide un jour de tirer sa révérence et donne ainsi l'occasion à son fils de comprendre qui il était vraiment...

Qui a-t-il derrière les rires, les fanfaronnades ? Souvent, des blessures que l'on cherche à dissimuler... L'humour est une arme fabuleuse, séductrice et à double tranchant. Edouard Bresson le sait bien...

Sous les traits de ce personnage de paillettes et de lumière se terre quelqu'un de secret, sensible, profondément touché par la vie. À travers ce récit, Amélie Antoine nous rapproche du passé d'Edouard, de ses douleurs et tout simplement de son existence. L'auteur décrit très bien la dualité, la complexité d'être soi, de l'imprégnation de ses influences et de l'emballement de ses choix. Il y a des larmes, des drames, de l'incompréhension et beaucoup de pudeur.

L'écriture est vraie, ténue, on va au cœur des sentiments, des silences, de l'essentiel. On est touché, submergé par cette histoire d'un père maladroit, absent mais profondément humain. Au fil des pages, il se dévoile, puise dans tout ce qu'il a et tout ce qui a fait de lui pour délivrer un dernier message à son fils.

L'amour celui qui a tort, on élude et on ne dit pas. Il est pourtant là, tapi, meurtri, pesant mais indéniablement présent. Êtes-vous prêt à le découvrir ?

Citation :

"Faire le clown, c'était sa façon d'apprivoiser ceux qui tentaient de l'approcher, sa façon de créer un lien tout en gardant sa carapace intacte. Je sais que tu en veux à ton père, pour beaucoup de choses, mais un jour, tu comprendras que c'était un être humain comme les autres. Ni meilleur ni pire."

 

A propos de l'auteur :

Amelie_Antoine

http://www.amelie-antoine.com/

Amélie Antoine a connu un immense succès avec Fidèle au poste, d’abord sur Internet puis aux éditions Michel Lafon en 2016. Son nouveau roman, Quand on n’a que l’humour…, confirme un talent original et une fine analyse des sentiments humains. (Source Michel Lafon)

Bandeau - Quand on n'a que l'humour


14 mai 2017

"L'ange de mai" de Julie Hearn

l-Ange de Mai

 

"L'ange de mai" de Julie Hearn

Julie Hearn : Une lecture romancée sur fond de mysticisme et d'inquisition

 

Résumé :

Printemps 1645.
Nell peut voir les farfadets et parler aux fées.
Grâce à sa grand-mère, elle sait aussi les secrets des remèdes qui soignent les villageois.
Mais quand une accusation de sorcellerie est lancée, ces derniers oublient vite les services rendus par la jeune guérisseuse...
Les filles du pasteur, surtout : sous la beauté de Grâce se cache une âme retorse, quant à Patience... est-elle aussi idiote qu'elle en a l'air ? Nell va comprendre à ses dépens que les machinations des hommes sont parfois bien plus cruelles que celles du Diable.

logo-amazon

Mon avis :

Ce livre nous catapulte à l'époque douloureuse de la chasse aux sorcières. Si j'ai eu un peu de mal avec l'écriture au début, il faut reconnaître qu'elle nous introduit dans cet univers avec beaucoup d'authenticité.

Jusque-là, Nell et sa grande mère vivaient en toute intelligence avec leurs pairs jusqu'au jour où la bêtise et l'ignorance vont les faire basculer dans l'enfer de la persécution. J'ai été sous le charme de ces deux femmes enchanteresses, à l'écoute de la nature, et qui mettent leur savoir faire au service de leurs prochains.

J'ai été bouleversée, choquée par l'attitude de ce prêtre tout-puissant, prêt à tout pour ne pas perdre la face. La manipulation ou le mal ne vient pas forcément du côté qu'on l'attend. Suspicion, enrôlement et l'escalade dans la violence n'est jamais bien loin.

J'ai admiré cette héroïne qui garde la tête haute et qui ne renoncera jamais à ce qu'elle est. Sorcière un jour, sorcière toujours !

Une lecture romancée sur fond de mysticisme et d'inquisition qui plaira aux amateurs du genre !

Bandeau-l-Ange de Mai

Posté par SoKitty à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

"N'oublier jamais" de Michel Bussi aux Éditions Presse de la Cité

n-oublier-jamais

 

"N'oublier jamais" de Michel Bussi aux Éditions Presse de la Cité

Michel BUSSI : Un récit sinueux

 

N'oublier jamais | Editions Pocket

À Yport, parti courir sur la plus haute falaise d'Europe, Jamal a d'abord remarqué l'écharpe, rouge, accrochée à une clôture. Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens.

https://www.pocket.fr

 

 Mon avis :

C'était ici ma première rencontre avec l'auteur, et sans doute pas la dernière. Pourquoi ? Parce qu'il m'a malmenée, interrogée et donnée beaucoup de fils à retordre. Un bon point pour moi, c'est indéniable quand on connaît mon goût pour la complexité. Et ici, croyez-moi, elle est sans faille.

L'auteur mise ici sur le retour supposé d'un serial killer, et remonte des crimes vieux de dix ans. La mise en scène est alambiquée, les pistes sont volontairement brouillées. Un véritable casse méninges qui tient en haleine, à ne pas en douter. On nage dans une atmosphère confuse et embrumée tandis que le malaise devient irradiant.

On pense hallucinations, folies, complot, on n'est pas au bout de nos surprises... Un récit sinueux, des rebondissements en tous genre, les éclaircissements sont surprenants et inattendus.

Vos nerfs et vos neurones devraient être mis à contribution et apprécier. Je recommande !

http://www.michel-bussi.fr/ouvrage/noublier-jamais

Bandeau-n-oublier-jamais

Posté par SophieSonge à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 mai 2017

"S'accrocher aux étoiles" de Katie Khan aux Éditions Super 8

CVEtoiles

 

"S'accrocher aux étoiles" de Katie Khan aux Éditions Super 8

Katie Khan : Une histoire d'amour unique

 

coupcoeur

 

 

S'accrocher aux étoiles - Katie Khan | Super 8 Editions

Dérivant dans l'espace, Carys et Max n'ont plus que 90 minutes d'oxygène disponibles. 90 minutes durant lesquelles, de toutes les façons imaginables, ils vont tenter de sauver leur vie. Parce qu'ils ne peuvent pas se perdre maintenant. Pas après ce qu'ils ont traversé.

http://www.super8-editions.fr

 

Mon avis :

Carys et Max dérivent dans l'espace et n'ont plus que 90 minutes à vivre, à se remémorer, à essayer de se sauver mutuellement... Le compte à rebours est commencé alors qu'eux ne cesseront jamais de s'aimer...

C'est un roman d'une intensité inouïe, original et intemporel que nous propose Katie Khan. Sa substance, c'est l'amour indescriptible, irrationnel mais vrai. Celui qui se présente un jour à votre porte sans crier gare et qui bouleverse à jamais votre existence.

Carys et Max s'aiment tout de suite, s'ignorent, se scrutent, s'attirent, se repoussent et ça les dépasse. Perdus, seuls au milieu de l'immensité et infini univers, ils vont dérouler le fil de leur histoire. De leur rencontre, à leurs péripéties amoureuses et interdites, on s'accroche au fil rouge de leurs choix de vie. Le récit en alternance fait remonter l'émotion au fil des pages. L'écriture est profonde, contrôlée, résonnante.

L'univers créé se veut asymptomatique, sans faille et se veut d'être bousculé. Parce que les sentiments ne souffrent aucun faux-semblant, aucun calcul. Carys et Max vont aller au-delà des lois, plus loin que les consciences. On retient notre souffle, on tremble, on s'émerveille de leur danse en apesanteur virevoltante, ultime et idéale.

Seuls au monde, spectateurs d'une Terre dévastée et qu'ils auraient voulu sauver... Cette love story est à la gloire et à la force des sentiments. Un roman aussi puissant qu'une légende suspendue entre ciel et terre que vous n'êtes certainement pas prêt d'oublier !

Citation :

"Leur vaisseau est endommagé, mais le retrouver reste leur meilleure chance de survie au sein de cette nuit immense, et Carys veut s'assurer que Max ne pourra pas l'y renvoyer seule. Où qu'ils aillent, elle veut qu'ils restent ensemble."

 

A propos de l'auteur :

KatieKhan

Katie Khan vit à Londres, où elle occupe un poste à responsabilité au sein de Paramount Pictures UK. Parmi ses films préférés : Blade Runner, Gladiator, Le Patient anglais et Quand Harry rencontre Sally. (Source Super 8)

https://katiekhan.com/

https://twitter.com/katie_khan

S'accrocher aux étoiles - Katie Khan

Bandeau-CVEtoiles

10 mai 2017

"Les orages de l'été" de Tamara McKinley aux Éditions l'Archipel/Archipoche

Orages de l'été

 

"Les orages de l'été" de Tamara McKinley aux Éditions l'Archipel/Archipoche

Tamara McKinley : Une fresque envoûtante

 

1947. Accompagnée d’un ami d’enfance secrètement amoureux d’elle, Olivia Hamilton retourne en Australie, sa terre natale, où sa mère Eva vient de mourir. Avant de disparaître, cette dernière lui a transmis des documents qui ont ébranlé ses certitudes concernant ses origines....
Édité chez les Éditions l'Archipel : 22€ / Éditions Archipoche : 8,80€



Mon avis :

1947, Olivia accompagnée de son ami d'enfance retourne en Australie après le décès de sa mère. Là-bas, cette jeune anglaise est déterminée à découvrir le secret de ses origines, faire la paix avec elle-même et sa famille. Elle est pourtant loin de s'imaginer les secrets qui sont prêts à ressurgir du passé...


Tamara McKinley n'a pas son pareil pour nous plonger dans des ambiances exotiques, profondes et dans lesquelles on se sent paradoxalement comme chez soi.

C'est un récit enveloppant que l'on découvre ici et qui nous anime. On s'immerge éperdument et totalement dans ces terres australiennes sauvages et dépaysantes. On est sous le charme des descriptions somptueuses, envoûtantes. On va au cœur des secrets de ceux qui blessent et éloignent les familles sans soupçonner pourquoi. Le parcours d'Olivia est intime, vulnérable. Au fil des pages, ce sont les destins d'Eva, d'Irène, de Maggie qui se dévoilent et s'entremêlent. Les affinités se créent, les conflits bien ancrés présent dans les mémoires créent de vives et brutes émotions.

On baigne dans un univers chargé de passions avec des élans qui murmurent et qui ne demandent qu'à être entendu et se développer. Il y a de l'amour, de l'amitié, des liens familiaux qui se tissent ; se déroulent, s'étirent à volonté. On se laisse atteindre, surprendre par ces histoires de vie prégnantes dans ce qu'elles ont de beau, fort ou encore tragique.

Les personnages nous touchent. On aime leur douleur, leur vérité, l'essence même de leur personnalité. Bruts, écorchés à fleur de peau, c'est ce qui nous amène et nous retient vers eux.

On est ravi, emporté d'avoir fait le chemin à leur côté... Ce récit morcelé, une fois le livre refermé laisse un peu sa trace d'un moment passé avec le petit supplément d'âme qui vous est simplement octroyé...

 

Citation :
"L'Olivia que je connais ne se défile devant rien, et même si je comprends tes réticences à rester ici après ce que tu m'as confié, je sais également que tu relèves plus volontiers les défis que tu ne recules devant l'obstacle."

Bandeau-Orages de l'été


04 mai 2017

"Le syndrome de Croyde 2 : L'état sauvage " de Marc Welinski aux Éditions Daphnis et Chloé

 Le syndrome de Croyde 2

 

"Le syndrome de Croyde 2 : L'état sauvage " de Marc Welinski aux Éditions Daphnis et Chloé

Marc Welinski : Un thriller perturbant

 Résumé :

"Certains crimes ne sont le produit d'aucune cause connue. Ils sont le fruit spontané d'une psyché tout à fait normale..."
Dans la petite bourgade de Chamonville, Albane, une petite fille de 9 ans, est décédée à la suite d'une chute dans l'escalier de l'école. Tout le village est en émoi. Si pour la gendarmerie l'accident ne fait aucun doute, le directeur de l'école est persuadé que la petite a été poussée. Puis d'autres décès "accidentels" surviennent. Les soupçons de la population se portent alors vers le camp de migrants qui s'est installé dans la forêt voisine.
Mais ne s'agirait-il pas d'une nouvelle manifestation du syndrome de Croyde, cette pathologie inexpliquée capable de transformer les individus les plus normaux en criminels à sang froid ?

Le syndrome de Croyde 2

Mon avis :

A Chamonville, quand une petite fille de neuf ans décède des suites d'une chute d'escalier au sein de son groupe scolaire, c'est le drame, la consternation autour de cet accident. D'autres incidents ont lieu dans les mois suivants... Et si l'insoutenable était tapi dans l'ombre, et s'il y avait un meurtrier ?

L'auteur nous offre un roman remarquable au pouvoir pathogène et fiévreusement séducteur. On est capturé par ce syndrome de Croyde, infiniment et totalement fragilisé par ses symptômes...

L'intrigue est très bien ficelée. Ce roman exerce une fascination extrême, morbide qui nous projette dans des états de malaise, et on part à la dérive... Prescience, suspicion, obsession ultime : on est ballotté, malmené comme une boule de flipper dans une tragédie terrifiante et fatale. Marc Welinski a installé un climat d'inconfort dans des vies et une société bien rangée. Le danger, c'est toujours l'autre, l'inconnu et cela a un côté rassurant de penser cela.

C'est toute la maîtrise et le talent de cette écriture qui vise à nous amener vers son contraire. Et si le mal, c'était lui, notre voisin, si c'était nous ? On est conduit par une énergie, une force concentrique à ce constat insidieux, choquant et révoltant. Y a-t-il toujours un mobile à la criminalité ? Qu'est-ce qui fait la bascule entre les actes primaires et civilisés ?

Ce roman nous plonge au fond du gouffre entre instinct et éducatif, conscience et inconscience. Un tourbillon détonnant, surprenant qui nous emporte loin dans la folie et l'aliénation.

Citation :
"Je n'étais plus moi-même... Comment t'expliquer cette sensation ? On est là, mais on n'est plus là. On a conscience de son environnement, on voit parfaitement les choses autour de soi, on les entend, on les sent, mais on est ailleurs..."

 

A propos de l'auteur :

marc

Marc Welinski, 58 ans, est diplômé de l'Ecole Normale Supérieure et a aussi obtenu un MBA à l'Insead de Fontainebleau. Il mène en parallèle de son écriture une carrière dans les médias. Il est entre autre le fondateur de la chaine de télévision Mezzo. Le syndrome de Croyde 2, l'état sauvage est son 6ème roman.

Bandeau - Le syndrome de Croyde 2

"Noir sanctuaire" de Preston & Child aux Éditions l'Archipel

Noir Sanctuaire

 

"Noir sanctuaire" de Preston & Child aux Éditions l'Archipel

Preston & Child : un récit qui ne manque pas de piquant

 

 

Noir sanctuaire

Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, Massachusetts, l’agent spécial du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu…
Bouleversée par la perte de son protecteur, Constance Greene se retire dans les souterrains du manoir de Pendergast, au 891 Riverside Drive, à New York, où une bien mauvaise surprise l’attend…
Diogène, le frère cadet d’Aloysius, que tout le monde croyait mort, fait sa réapparition et réussit à convaincre la jeune femme de le suivre sur une île mystérieuse...

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon avis :

Si vous vous souvenez bien, dans l'épisode précédant, nous perdions la trace de notre très cher inspecteur Pendergast. Constance de retour dans ses appartements souffre de son absence... Disparu, mort, qu'est-il advenu de lui ?

Les auteurs nous offrent ici une aventure tonitruante et mouvementée dont ils ont le secret. Ils jouent ici sur plusieurs tableaux, ressortent de vieilles cartes de leur jeu pour nous divertir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est réussi.

On est scotché par ce récit qui se révèle plein de surprises. Des courses-poursuites, de multiples péripéties, des prétendus morts qui ressurgissent des placards... On vit cet instant de lecture à 200 à l'heure et de manière survoltée. L'écriture est rythmée, haletante. L'action est omniprésente et le suspens bien mené.

L'ambiance est sombre, secrète, tragique. Au centre de l'intrigue, des expériences scientifiques morbides et discutables, de la dissimulation doublée de manipulation. On découvre les personnages sous un nouveau jour, avec leur histoire, leurs élans et leurs vieux démons. C'est sanglant et cinglant. On se laisse emporter sur le devant de la scène et dans les coulisses. La pression est à son maximum, on ne nous ménage aucun répit. Cette affaire menée de bout en bout, nous anime, nous torture et nous captive.

Pendergast n'a définitivement pas dit son dernier mot. Ouf, on a bien failli avoir chaud...

Citation :
"Il ne pouvait s'agir de Diogène. C'est impossible. Quelqu'un d'autre était au courant de ses secrets les mieux gardés."

 

Bandeau Noir Sanctuaire

"Mortel Sabbat" de Preston & Child aux Éditions J'ai Lu

Mortel Sabbat lu

 

"Mortel Sabbat" de Preston & Child aux Éditions J'ai Lu

Preston & Child : L'aventure continue

 

 

Mortel Sabbat lu

Thriller - Mortel sabbat - J'ai Lu

L'inspecteur Pendergast est contacté par le sculpteur Percival Lake, à qui a été volé une collection de vins rares. Accompagné de Constance Greene, il se rend à Exmouth, un village du Massachusetts. Dans la cave, il découvre une niche secrète ayant abrité un corps : le vol ne serait qu'un leurre pour masquer sa disparition...

http://www.jailu.com



Mon avis :

Aloysius Pendergast est dépêché pour enquêter sur un vol de millésimes dans une cave dans les Massachusetts. De fil en aiguille, cette affaire va le conduire vers quelque chose de bien plus compliqué et meurtrier...


Cet épisode commence pianissimo, la mise en place est mesurée et prend tout son temps pour nous intriguer et nous saisir. Un agent fédéral réquisitionné pour un simple vol dans une cave, pourquoi pas ?

Heureusement très vite, l'affaire bascule vers quelque chose de plus inquiétant et macabre. En découvrant un squelette emmuré, c'est tout un pan de secrets qui ne demande qu'à être fouillé et disséqué. Pendergast et sa coéquipière Constance vont tout mettre en œuvre pour élucider ce crime ressurgi du passé. L'ambiance est sombre et dissimule des méfaits frauduleux. Au fur et à mesure que l'on avance dans le récit, les choses s'accélèrent. Le ton est mystérieux, préoccupant, grinçant. Sur fond de vielles légendes et de sorcellerie, nos deux héros qui n'ont pas froid aux yeux se confrontent à l'horreur autant qu'à l'incroyable. On aime le caractère libre et effronté des personnages.

L'écriture est habile, dosée, nuancée tout au long du roman puis plus rythmée et précipitée au final.

Pendergast est semble-t-il pris dans la tourmente, par la valse des morts sacrifiés... Impossible à ce moment-là de lâcher notre lecture quand vient cette fin qui nous laisse au bord du précipice. Heureusement, la suite est déjà sortie !

Citation :
"A bien y réfléchir, c'était assez logique : quel meilleur moyen de semer la peur et la haine au sein d'une communauté que d'accuser des innocents, tout en dissimulant ses véritables liens avec les forces du mal ?"

 

02 mai 2017

"Corps d'Etat" de Christophe Martinolli

corps-d-etat

 

"Corps d'Etat" de Christophe Martinolli

Christophe Martinolli : Un univers impitoyable

 

Avertissement : l'auteur déconseille l'ouvrage aux -16 ans en raison du caractère sexuellement explicite de certaines scènes.

 

Corps d'État | Thriller * Roman

Erwan est un jeune assistant parlementaire de l'Assemblée nationale. Il comptait se reposer, et avait promis de prendre soin de sa femme Claire après la campagne présidentielle : ils attendent leur premier enfant et sont fous amoureux. Mais du jour au lendemain, leur vie bascule. Le soir-même de sa réélection, le chef de l'État s’est effondré sur l'estrade de la Concorde, foudroyé par une attaque cardiaque...
Paris est en état d'urgence...
Prix broché : 9,50€ / Prix Kindle : 2,99€

http://christophemartinolli.blogspot.fr



Mon avis :

Erwan jeune assistant parlementaire et futur papa pensait se reposer après la campagne présidentielle... C'était sans compter l'assassinat du président de la République qui va conduire la France dans un état d'urgence et précipiter Erwan dans une intrigue dynamique et périlleuse...

L'auteur nous intrigue avec un épisode éclair qui joue le rôle de mise en bouche. C'est très court, se lit d'une seule traite, ça va très vite et on se laisse totalement emporter par ce récit de haut vol et extrêmement anxiogène.

L'écriture est réactive, addictive. L'atmosphère est électrique, ça respire le danger, les soupçons, le complot à plein nez ! Pouvoir, séduction, conflit d'intérêts : on baigne dans un bain de boue politique qui éclabousse...

On se laisse prendre à ce jeu pervers, trouble et assassin, on adopte des sentiments ambivalents et tranchés à l'égard de nos protagonistes. Un roman haletant, visuel, scénarisé avec une intelligence maîtrisée. Un coup de projecteur perturbant sur la scène politique qui pourra faire écho peut-être à nos instants d'actualité...

L'auteur a mis le feu à la poudrière et cela ne fait que commencer !

 

Citation :
"Il est le Président de toutes les françaises et de tous les français, et rêve de former un jour la belle Europe des États-Unis. Ce rêve, il ne le verra jamais. Et il le sait à cet instant précis."

 

Bandeau-corps-d-etat