09 avril 2012

"Uglies" de Scott Westerfeld

Uglies

"Uglies" de Scott Westerfeld

Synopsis :

Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser... Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'État : une manipulation. Que va-t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?

Mon avis :

Je me replonge avec plaisir dans une dystopie, qui est un genre qui me plaît de plus en plus en ce moment. Nous faisons connaissance avec l'héroine, qui se prénomme Tally et on la retrouve à un moment crucial de sa vie. Quelques mois avant ses seize ans moment ou, elle subira une intervention chirurgicale, passant du monde des uglies aux pretties.

Tally a hâte que s'accomplisse cette métamorphose et ainsi rejoindre son ami Peris. Ce monde est pour elle plein de promesses : la beauté, la perfection, l'oisiveté ! Comment ne pas résister à cet appel, qui plus est, quand on baigne comme Tally, en plein âge ingrat.Tally s'ennuie et elle est nostalgique de sa relation passée avec son ami Peris. De bêtises en bêtises pour meubler cette attente, elle fait la rencontre de Shay avec qui elle partage le goût du risque et de liberté. Mais quand par la suite, elle la quitte pour un monde rebelle, Tally ne se sent pas prête à faire le deuil de son projet pour un monde inconnu et qu'elle juge forcément hostile ! Seulement les autorités Specials, qui sont sur la trace des rebelles, vont se servir d'elle comme appât. Tally sera dès lors, coincée entre son désir de devenir pretty et la culpabilité de rompre sa promesse, faite à une amie.

Le livre est divisée en trois parties distinctes qui permettent une lecture claire. L'écriture est fluide : il y a de l'amitié, de la romance, de l'aventure et du suspens, dans ce livre. L'héroine est courageuse mais crédule et aveuglée par un monde qui lui semble merveilleux. Petit à petit, elle va ouvrir les yeux et devenir de plus en plus intéressante et révéler au cours de l'intrigue, une vraie personnalité de battante. J'ai été un peu triste du sort qui est réservé à Shay à la fin et j'ai trouvé que le rapprochement entre David et Tally, manquait de naturel. La tension et le suspens restent bien présents et je pense, que nous ne sommes pas au bout de nos surprises... Ce roman fonctionne à merveille sur moi, tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment et nous interroger sur un sens plus philosophique.

Posté par SoKitty à 09:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


31 mars 2012

"les dames du lac" de Marion Zimmer Bradley

DamesLac

"les dames du lac" de Marion Zimmer Bradley

Synopsis :

La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure. Merlin l'Enchanteur, Arthur et son épée fabuleuse, Lancelot du lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents, mais ce sont ici les femmes qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Darne du Lac, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la fée, sœur et amante du grand roi... Cette épopée envoûtante relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables : celui des druides et des anciennes croyances et celui de la nouvelle religion chrétienne qui supplante peu à peu les rites ancestraux de la Grande-Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre. Le début du " Cycle d'Avalon ", le chef d'œuvre de M. Zimmer Bradley qui a enchanté des millions de lecteurs dans le monde.

Mon avis :

Je me souviens avoir abordé en classe de cinquième la littérature autour des légendes d'Arthur et son épée Excalibur, les chevaliers de la table ronde, Merlin l'enchanteur... J'en garde un bon souvenir bien qu'assez lointain. Alors lorsque j'ai entendu Corentyne 23 parler avec enthousiasme de cet univers, j'ai eu envie de tenter, de plus cette lecture faisait l'objet du bookclub de livraddict.

J'ai beaucoup aimé me plonger dans cet univers imaginaire et réel à la fois. L'histoire commence avant la naissance d'Arthur et dans ce livre, c'est le point de vue des femmes qui est conté et c'est ce qui fait toute son originalité. La lecture est agréable, les descriptions concises, précises pour nous plonger dans la féerie sans mal.

Une opposition entre le monde Païen et le monde Chrétien est faite et c'est un fil conducteur dans le récit. Les femmes attendent leurs époux qui partent défendre le territoire de Grande Bretagne contre les saxons. Les mariages sont de complaisance, ce qui ne manque pas de laisser la ^place à des désirs adultères, avec la culpabilité que cela implique, surtout chez les chrétiens. J'ai beaucoup aimé le personnage de Morgan qui pour moi, est celui qui sort du lot dans le roman. J'ai beaucoup aimé son aura, elle m'a fascinée et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre son initiation et à travers elle, pénétrer dans l'univers d'Avalon.

Cette lecture, n'a pas coulée toute seule pour moi, du fait que mes réminiscences autour de ces histoires et de cette époque était floue. En revanche cela a été un dépaysement merveilleux et enchanteur, avec ses légendes et ses personnages mythiques. Je ne regrette absolument pas cette lecture, mais pour continuer cette série faudrait-il que je me replonge un peu plus dans des textes qui abordent ce thème.

28 mars 2012

"Miss la gaffe à la grande ville" de Meg Cabot

MissLaGaffe

"Miss la gaffe à la grande ville" de Meg Cabot

Synopsis :

Après des vacances en Europe, Lizzie à posé sa valise dans la ville qui ne dort jamais : New York ! Dans le superbe appartement de son amoureux : le beau Luke.
Enfin, ce n'est pas le tout de roucouler... il faut travailler ! Réceptionniste dans un cabinet juridique, c'est un bon début. Spécialiste certifiée ès robes de mariées à Manhattan, c'est encore mieux. Mais venir en aide à la fiancée d'une grosse fortune de la ville, voilà un vrai métier ! Pourtant l'habit ne fait pas le moine... ou plutôt la mariée ! Lizzie ne sait bientôt plus où donner de la tête, entre sa cliente infernale, son prince charmant pas si charmant, et sa meilleure amie en pleine crise !

Mon avis :

J'étais ravie de retrouver Lizzie pour la suite de ses aventures : la voici fraîchement en couple et dans la ville de New York. Tout n'est pas simple dans cette toute nouvelle vie, New York est une ville attrayante mais peut se révéler comme une véritable pieuvre. Lizzie veut et c'est tout à son honneur, se débrouiller seule et faire ses armes dans le travail.

Le monde de la mode est toujours ce pourquoi, elle est faite et elle va se battre bec et ongles pour le prouver. Tant pis si pour cela, il faut passer par un poste de standardiste, comme gagne pain. Lizzie ne compte pas ses heures et son investissement. Elle fait preuve d'un inconditionnel courage et sa détermination force l'admiration. Elle sait de plus en plus saisir la moindre opportunité, pour la mener à son avantage. En bref, Lizzie est pétillante, pleine de charme et cela marche !

Les scènes avec ses beaux parents sont irrésistiblement drôles et son petit ami ne se montre pas toujours à la hauteur. Mais que va t'elle penser quand son couple modèle, va battre de l'aile ? Lizzie ne perd jamais son objectif de vue, elle garde sa ligne de conduite en faisant fi de tous les obstacles. Sacrée Lizzie !

J'ai passé un excellent moment de lecture, le style est simple et efficace. j'ai aimé retrouver les personnages avec qui j'avais fait connaissance, dans un précédent tome. C'est de la chick-lit et c'est vrai cela ne casse pas trois pattes à un canard ; mais c'est divertissant, rafraîchissant et c'est tellement bon qu'on aurait tort de ne pas y succomber.

Posté par SoKitty à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 mars 2012

"Angelica" de Arthur Phillips

Angelica

"Angelica" de Arthur Phillips

Synopsis :

Un récit diabolique, en forme de puzzle, d’une intelligence effrayante, par un maître de la manipulation.

Londres, 1880. La maison Barton est au bord de la crise. Depuis que le père, Joseph, obscur biologiste, a décidé que sa fille de 4 ans, Angelica, devait désormais quitter la chambre de ses parents pour aller dormir seule dans la sienne, de mystérieux événements se produisent. Constance, la mère d’Angelica, qu’un retour à l’intimité conjugale ne réjouit guère, sent une menace planer sur sa fille. Au grand dam de Joseph, qui ne veut rien entendre. Quand Constance fait appel à Anne Montague, une ancienne actrice reconvertie dans le spiritisme, pour veiller sur Angelica, le quatuor est en place pour un drame dont il serait criminel de dévoiler l’argument.

Les quatre protagonistes relatent chacun leur tour les événements qui suivent, quatre versions qui parfois s’accordent, parfois se contredisent, chacune jetant une lumière nouvelle, mais aussi une part d’ombre, sur les personnages, leurs peurs, leurs désirs et leurs secrets.

Avec Angelica, Arthur Phillips, nouvel enfant chéri des lettres américaines, nous offre une brillante relecture du roman victorien. Le lecteur, mi-enquêteur, mi-psychanalyste, participe activement à ce récit labyrinthique, derrière les lignes duquel il doit essayer de percevoir la vérité avant le coup de théâtre final, tous les indices disséminés dans le livre apparaissant alors en pleine lumière. Un coup de maître.

Mon avis :

Quand je suis tombée sur ce livre, la couverture m'a tout de suite attirée : noire et blanche, en son centre un cercle labyrinthique. La quatrième de couverture, somme toute était on ne peut plus prometteuse : une intrigue sur fond de paranormal et le bonus, un avis dithyrambique de l'auteur Stephen King. C'était avec grande impatience, que j'avais envie de découvrir ce livre.

L'histoire se déroule dans le Londres du 19ème siècle, alors qu'Angelica petite fille de la famille Barton, quitte la chambre de ses parents à quatre ans, des phénomènes étranges et inexpliqués font leur apparition, au sein du foyer. Constance, la mère de l'enfant fait intervenir Anne, médium pour leur venir en aide.

J'ai eu d'abord beaucoup de mal, je dois le dire avec le style d'écriture : ces formules désuètes qu'emploie l'auteur pour se calquer à cette époque victorienne. Cette histoire va être tour à tour redistribuée, via les quatre points de vue, des personnages du roman. Au cours de ces relectures, les interprétations ne sont pas les mêmes, ce qui nous fait douter et nous interroger, encore et encore.

C'est un univers sombre et de non dits que nous dépeint l'auteur... Constance est une mère hyperprotectrice avec son enfant. Il faut restituer cela dans un contexte ou les enfants étaient fragiles et qu'il n'était pas rare de les voir mourir de suite d'une infection. Le monde des hommes et des femmes était scindé en deux, qualifiant les uns d'érudits, les autres d'hystériques. On sent une incompréhension et le manque de communication s'enfler au fil des pages, entre Constance et Joseph que tout sépare. Des révélations sur les personnages éclaircissent certains passages, mais cela reste quand même assez trouble et peu significatif.

J'ai été choquée par l'attitude d'Anne, qui profite de la crédulité de ses victimes. Joseph m'a fait de la peine, ne se sentant plus à sa place chez lui, envahie d'une présence trop féminine, à l'intérieur de sa maison. Quand à Angelica, elle m'a paru être une petite fille espiègle et pleine de charme.

L'auteur a su me dérouter jusqu'au bout du roman et m'a laissée avec mes interrogations. J'ai l'impression d'avoir manqué quelque chose, des indices... Je reste interloquée par cette lecture, un drôle de sentiment quand même. Comme si, je n'avais pas trouvé l'issue de ce fameux labyrinthe.

Posté par SoKitty à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 mars 2012

"Morgane Kingsley : Moindre mal" Tome 2 de Jenna Black

 Morgan Kinglsey 2

Attention, lecture réservée aux adultes

"Morgane Kingsley : Moindre mal" Tome 2 de Jenna Black

Synopsis :

Les démons, certains les vénèrent. D'autres les craignent. D'autres encore, comme Morgane Kingsley, les affrontent au corps à corps à armes égales. Exorciste de profession, Morgane est une des rares personnes dont l'aura est plus forte que le démon qui la possède. Mais la jeune femme a aussi ses fêlures. Elle vient de faire une terrible découverte : tout ce qu'elle avait toujours cru concernant son passé et son identité n'était qu'un vaste mensonge. Par ailleurs, si son démon ne veut pas sortir de sa tête, son ex ne veut pas non plus sortir de sa vie et, comme si ça ne suffisait pas, un démon psychopathe l'a prise en chasse ! Enfin... il en a surtout après l'être qui la possède. Morgane n'a donc pas le choix : pour sauver sa peau, elle doit protéger son démon intérieur. Un moindre mal somme toute...

Mon avis :

N'ayant pas été convaincue par le premier tome de cette série, c'est à tâtons que j'ai entamée ce deuxième opus. J'avais , rappelez vous, trouvée l'héroïne trop soumise à mon goût ; et je voyais mal comment elle pouvait effrayer les démons. Ce tome ci est intéressant, dans le sens ou, on en apprend plus sur la famille de Morgan et pourquoi dans ses choix, elle se trouve si différente et étrangère à elle. Cela fut d'ailleurs l'objet de toute une enquête, dans le roman.

Dans ce tome, Morgane héberge toujours le démon Lugh pour lequel, elle a de plus en plus de mal à résister. Il est terriblement sexy et sait exactement ce que veut et aime Morgane. Notre héroïne s'aventure avec lui, sur un chemin glissant... Morgane est particulièrement gâtée dans ce tome : il n'y a plus aucune présence féminine, que des hommes. Elle partage son appartement désormais avec son frère et Brian, son ex petit ami fait lui aussi réapparition. Les désirs qu'ils contiennent l'un envers l'autre depuis quelques semaines, sont sur le point d'exploser. Brian n'hésite pas une seule seconde, à se mettre en danger pour elle et à s'assoir sur ses principes d' avocat. Il se montre courageux, héroïque et irrésistiblement viril. Il m'a bien plu dans ce rôle là, rien à jeter ! elle peut aussi compter sur le soutien inébranlable du couple Dominic et Adam, quand elle est pourchassée par un démon psychopathe.

C'est un tome riche en action : des révélations des tensions familiales du combat, du sexe, des choix à opérer... Je ne me suis pas ennuyée un instant. L'intrigue est palpitante et bien menée. J'ai aimé découvrir Morgane comme une femme protectrice et heureusement ses hommes le lui rendent bien.

La fin du tome, s'avère encore douloureuse pour Morgane qui paye à chaque fois le prix fort, pour protéger le démon Lugh. La série suscite désormais tout mon intérêt et je me demande ce qui nous attend pour la suite !?

Posté par SoKitty à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 mars 2012

"Le mec de la tombe d'à côté" de Katarina Mazetti

 Mec

"Le mec de la tombe d'à côté" de Katarina Mazetti

Synopsis :

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire de métier, et citadine pragmatique, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance. Au cimetière, elle rencontre le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que la tombe avec sa stèle tape-à-l'œil. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, de façon assez rustique, et grâce à une bonne dose d'humour et d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il s'énerve contre la "Crevette" qui occupe le banc au cimetière avec lui, avec son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Rien, a priori, ne rapproche ces deux-là, et pourtant, il suffira d'un sourire qui éclate simultanément sur leurs lèvres, pour qu'ils soient tous deux éblouis. C'est le début d'une histoire d'amour assez cocasse. Ils sont tout le contraire l'un de l'autre. Elle ne sait pas cuisiner, il lit tout au plus un livre par an. Elle veut aller à l'opéra, lui doit traire les vaches. Il traîne avec lui une odeur d'étable, elle vit dans un appartement aseptisé. Mais leur passion amoureuse est sans bornes. Roman d'amour drôle, tendre, à l'humour décapant, Le mec de la tombe d'à côté touche pourtant là où ça fait mal : ce fossé qui sépare les catégories sociales. On ne peut plus contemporain..

Mon avis :

J'avais beaucoup entendu parler de ce livre dans la blogosphère, aussi quand je l'ai trouvé par hasard sur mon chemin, je n'ai pas hésité à me le prendre !

Il s'agit d'une rencontre entre deux êtres, que tout sépare. Désirée est bibliothécaire, Benny est agriculteur, ils vivent tous les deux dans des univers bien distincts. Rien ne les prédestinaient à se rencontrer et pourtant lorqu'ils échangent un sourire un jour au cimetière : quelque chose se passe. A partir de là, ils vont essayer tous les deux de s'apprivoiser ; mais leurs goûts, leur vécu ne peuvent distraire leur solitude...

Benny est touchant de maladresse. Désirée est une femme bien d'aujourd'hui, indépendante et dotée d'un caractère bien affirmée. Le mélange des deux personnalités est cocasse et fait jaillir par bien des fois des étincelles !

Le roman évoque le vide laissé par la perte d'un être cher, avec beaucoup de finesse. Désirée et Benny mesurent alors chacun leur tour, que le temps est compté, qu'il faut aller à l'éssentiel. L'introspection leur permettra de mettre à jour, ce qu'ils désirent réellement.

C'est un roman tout tendre que nous offre l'auteur, dans un écrin d'émotions. J'ai passé un excellent moment avec ce livre, qui parle de la vie tout simplement. Une rencontre inoubliable, une association improbable : ce livre est touchant en bien des points de vue... Je vous laisse le découvrir à votre tour.

Posté par SoKitty à 14:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 mars 2012

"Marlysa : Le masque" de Gaudin et Danard

Marlysa1

"Marlysa : Le masque" de Gaudin et Danard

Mon avis :

J'ai pioché pour changer dans la bibliothèque de mon mari. Contre toute attente, j'ai passé un bon moment. Les dessins sont magnifiques et l'univers fantastique à souhait.

On voit grandir l'héroine et on la suit avec bonheur dans ces aventures. J'ai beaucoup aimé son évolution : elle devient un sacré bout de bonne femme !

Posté par SoKitty à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

"Zero" de Kei Toume

zero

"Zero" de Kei Toume

Synopsis :


Mao est une adolescente au passé trouble et mystérieux. En effet, mêlée à une sombre histoire d'agression à l'arme blanche, elle a été contrainte de changer de lycée. Dans son nouvel établissement, la jeune fille se retrouve rapidement isolée : en plus des rumeurs qui courent sur son compte, son allure étrange effraie les autres élèves. Après une période d'adaptation, elle parvient tout de même à se trouver des amis. Mais ces derniers se servent d'elle à son insu pour livrer des marchandises aux yakuza. Mao se fait arrêter et renvoyer du lycée. Pour elle, l'heure de la vengeance a sonné... Pour ses camarade de classe, c'est le début du cauchemar.

Mon avis :

Le manga parle de vengeance, où quand le destin bascule et que la réinsertion est ratée, parce que la rumeur vous rattrape. Le thème du remord est lui aussi bien présent.

Une course poursuite angoissante, avec des robots débridés, des héros en proie à la colère et au désespoir. Un bon petit moment lecture comme je les affectionne.

Posté par SoKitty à 15:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 mars 2012

"La confrérie de la dague noire : L'amant éternel" Tome 2 de J.R. Ward

l'amant éternelAttention, lecture réservée aux adultes

"La confrérie de la dague noire : L'amant éternel" Tome 2 de J.R. Ward

Synopsis :

Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d'entre eux, car il est victime d'une terrible malédiction : son démon peut s'éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l'entourent.
Pourtant, lorsqu'il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.
Quant à Mary, atteinte d'un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n'est à ses yeux qu'une douce illusion. Tout va changer lorsqu'elle rencontrera les guerriers de la Confrérie... et surtout Rhage.

Mon avis :

J'avais très envie de me replonger dans cet univers de sexy guerriers, aussi je remercie Pimousse4783 de Livraddict pour sa lecture commune. Le premier tome m'a charmée et j'ai hâte de faire la connaissance d'autres personnages dans la confrérie.

Ce tome est consacré à Rhage qui va tomber amoureux d'une humaine, atteinte d'une très grave maladie du sang. Sa rencontre avec elle est explosive : entre eux d'eux, il y a tout de suite une attirance exceptionnelle. Ils vont très vite se rapprocher et leurs étreintes vont se révéler passionnelles. Ils vont tour à tour s'apprivoiser et lutter ensemble contre leurs vieux démons. C'est une histoire d'Amour merveilleuse qui m'a beaucoup touchée et je suis sous le charme.

Rhage avec son passé volage, devient amoureux transi, attentionné, l'être qui veut tout partager avec sa bien aimée. Mary si frêle et si courageuse, trouve sa place à la confrérie. En parallèle on a toujours le point de vue des éradiqueurs qui traquent toujours les vampires. On fait la connaissance d'une amie de Mary dans ce tome, il s'agit de Bella et on se doute que dans le prochain tome, elle aura un rôle de premier choix avec Zadiste.

On retrouve aussi  notre Butch de choc qui endosse avec plaisir son ancien métier de policier : mêlé au coeur d'une piste et chargé de la protection de Mary. J'ai beaucoup aimé retrouver la vierge scribe qui s'est montrée ici sous un autre jour.

Jusqu' à la fin , notre coeur se serre : il y a beaucoup d'émotions... Ce tome est pour moi, encore meilleure que le premier. Tout y est parfaitement à sa place, avec beaucoup de justesse. Merci J-R Ward pour l'évasion et bien entendu, je poursuis la série.

 

Ce livre compte pour mon challenge Romance Paranormale organisé par Nastasia.

71900895_p

03 mars 2012

"La couleur de l'âme des anges" de Sophie Audouin-Mamikonian

 La-Couleur-de-l-ame-des-anges

"La couleur de l'âme des anges" de Sophie Audouin-Mamikonian

Synopsis :

Jeremy, jeune homme de 23 ans, est sauvagement assassiné.
En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans ce nouvel univers. En effet, pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Et Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie, la tristesse, la peur, la compassion... Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges, colorant leur peau en bleu pour les émotions positives, en rouge pour les négatives.
Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l'assassin de Jeremy a lui aussi jeté son dévolu sur Allison et fera tout pour supprimer ce témoin indésirable... Jeremy parviendra-t-il à sauver la vie de celle qu'il aime alors que, dans l'au-delà, des Anges rouges se liguent aussi contre lui ? Avec ce premier volet d'une duologie ambitieuse et envoûtante, l'auteur emmène ados et jeunes adultes dans l'au-delà, cet univers qui alimente toujours les plus grands fantasmes et la plus vive curiosité.
Un thriller haletant dans lequel frissons et passions s'entremêlent, une traversée jouissive et inquiétante de l'autre côté du miroir, une atmosphère sensuelle et entêtante qui habitera longtemps le lecteur une fois le livre refermé.

Mon avis :

Tout d'abord, je tiens à remercier chaleureusement Livraddict et les éditions Robert Laffont pour ce partenariat. J'avais très envie de lire une histoire sur le thème des anges et lorsque j'ai vu ce titre de Sophie Audouin-Mamikonian, je n'ai pas hésité une seule seconde. La couverture est sublime avec ses volutes de brumes qui entourent ce corps féminin, et ce titre en relief : c'est vraiment très réussi ! J'ai été tout de suite intriguée par cet univers mystérieux et impatiente de le découvrir.

Dès les premières lignes, on rentre dans le vif du sujet et on fait la connaissance du personnage principal du roman : Jérémy Galveaux, un jeune génie de la finance qui se retrouve à contempler son corps décapité. Choqué, il ne comprend pas tout d'abord ce qui lui arrive et pourquoi cela lui arrive à lui. Il va devoir se familiariser dans ce Nouveau Monde qui est le sien, tout en menant une enquête sur son meurtre et aussi veiller sur le monde des vivants. Jérémy va découvrir dans sa nouvelle vie, de la magie et du danger car cet univers créé par l'auteur, est plus complexe que l'on aurait bien pu se l'imaginer.

Il y a tout dans ce roman qui fait palpiter le coeur : du suspens, des duels, de l'amour et du désir. J'ai été chamboulée et malmenée, prise dans un tourbillon de sentiments... J'ai beaucoup aimé les multiples références contemporaines ou passées dans le livre et j'ai trouvé l'imagination de l'auteur remarquable ! L'écriture est fluide et sensuelle. L'histoire est bien rythmée : Sophie Audouin-Mamikonian a su garder un bon équilibre entre la romance et l'action.

Suivre les aventures de Jérémy a été pour moi un véritable bonheur, c'est un personnage très attachant et protecteur. Comment ne pas être émue par cette sensation qu'il a d'avoir passé à côté de sa vie ? Ou ne pas sourire de ses petites galères dues à sa condition d'angelot ? Au fil du roman, on sent que Jérémy a un plus : il ne manque pas de curiosité et de courage, des atouts, qui vous pouvez me croire, vont bien lui servir. Le personnage d'Allison m'a moins plu, obnubilée par la colère, elle se met perpétuellement en danger et cela va donner beaucoup de travail à notre héros. Einstein est un personnage érudit et très intéressant, il a un rôle de soutien pour Jérémy. Quant à Flint et Lili, leur côté vieil ange blasé a un côté agaçant.

La fin de l'histoire a été une surprise pour moi-même si quelques indices ici et là pouvaient mettre la puce à l'oreille. J'ai passé un très bon moment avec cette lecture, dans un univers imaginaire fourni et très bien développé. J'ai beaucoup apprécié que l'auteur nous donne les clefs de son inspiration, dans un épilogue.

Seul petit bémol pour moi : une fin trop Disney, mais là c'est encore une question de goût ! Sinon, une lecture époustouflante, avec un monde des vivants influencé par les disparus.

Je vous recommande cette lecture, laissez-vous emporter et succombez à votre tour !