25 novembre 2012

"La délicatesse" de David Foenkinos

ladélicatesse

"La délicatesse" de David Foenkinos

Synopsis :

« François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, ça serait parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse… - Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité. »

Mon avis :

Est-il indispensable de présenter ce livre qui a obtenu pas moins de dix prix littéraires ? Je l'ai vu évidemment beaucoup tourner sur les blogs et quand il a croisé mon chemin, je n'ai pas pu m'empêcher de m'en saisir comme un trésor et de le découvrir à mon tour.

La délicatesse, c'est d'abord l'histoire d'un deuil douloureux qui un jour a brisé la vie de deux amoureux. Quand la mort de François surgit, idiote, injuste et irrémédiable, le temps suspend son vol pour Nathalie. J'ai été touchée car je m'étais attachée déjà à leur couple, à leur histoire et je me demandais comment Nathalie apprendrait à vivre avec l'absence. Je me suis prise d'affection pour cette femme et je me suis inquiétée pour elle. J'ai beaucoup aimé sa singularité, son indéfinissable charme. Elle ne laisse pas indifférent, il faudra réapprendre à vivre le jeu de la séduction.

Pour la sortir de sa coquille, dans laquelle elle s'était enfermée, il faudra compter sur les pas feutrés d'un homme doux et délicat. Ainsi, chemin faisant Nathalie pourra glisser vers l'acceptation et faire place à la vie, à l'amour. J'ai beaucoup aimée la maladresse de Markus, elle m'a en tout cas touchée. Sa sincérité est belle et émouvante et sa fragilité devient une vraie force.

Ce livre est beau et mérite ses nombreuses récompenses, c'est une véritable invitation à la poésie. Il m'a portée, les sentiments sont de l'ordre de l'indicible. J'ai beaucoup aimée et je suis très curieuse de voir l'adaptation cinématographique qui plus est, avec Audrey Tautou une comédienne que j'affectionne beaucoup.

Posté par SoKitty à 15:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 novembre 2012

"Défendre Jacob" de William Landay

Jacob

"Défendre Jacob" de William Landay

Synopsis :

Depuis vingt ans, Andrew Barber est procureur adjoint du comté de Massachusetts. Admiré par ses pairs pour sa combativité au tribunal, respecté de la communauté, il est aussi un père de famille heureux, veillant sur sa femme Laurie et leur fils Jacob. Quand un crime atroce secoue la quiétude de sa petite ville, c?est la foudre qui s?abat sur lui : son fils de 14 ans est accusé du meurtre d?un camarade de classe. Andrew ne peut croire à la culpabilité de Jacob et va tout mettre en ?uvre pour prouver son innocence. Mais à mesure que les indices à charge s?accumulent et que le procès approche, certaines révélations surgies du passé sèment le doute et menacent de détruire son mariage, sa réputation et sa foi en la justice. Le dos au mur, Andrew devra faire face au pire dilemme de sa vie : choisir entre la loyauté et la vérité pour défendre cet adolescent qu?il connaît si mal. Dans ce roman psychologique au suspense à couper le souffle, William Landay dresse le portrait d?une famille en crise confrontée aux démons de la culpabilité, de la trahison et de l?abîme qui peut s?ouvrir sous nos pieds en un instant.

Mon avis :

Je remercie tout d'abord Livraddict et les éditions Michel Lafon pour ce partenariat. J'ai été tout de suite attirée par le sujet du livre et interpellée par le titre. J'ai eu instantanément envie d'en savoir plus sur ce jeune garçon accusé de meurtre et sur son père, qui va voir sa vie professionnelle et personnelle totalement chamboulée.

Le livre est divisé en quatre parties dont je n'ai pas vraiment saisie l'intérêt. Nous avons tout au long du livre Andrew Barber, le père de l'accusé comme narrateur. Alors qu'un meurtre est commis dans la petite ville où il vit et qu'il est procureur, il va commencer à faire son travail comme il l'a toujours fait depuis quelques années. Mais à partir du moment où son fils va être inquiété, les choses vont se compliquer pour lui. C'est un livre qui décrit assez bien les rouages du système judiciaire, un milieu impitoyable et codifié. Les avocats impressionnent tour à tour par leur plaidoirie et on ne sait plus à la fin quoi en penser. Qu'il doit être difficile d'être juré et surtout quelle responsabilité !

J'ai été happée par le roman, les éléments que l'auteur nous dévoile, peu à peu. J'ai été émue par ce père démuni qui se sent responsable et veut protéger son fils envers et contre tous. J'ai eu de la peine pour cette mère très éprouvée par le poids d'un secret familial et ses doutes face à un fils qui lui échappe. Jacob est un ado solitaire et secret, je ne suis pas arrivée à le cerner tout au long du livre et je dois dire que cela m'a rendue mal à l'aise.

Ce livre garde le suspens jusqu'au bout, Jacob est-il coupable ou non du meurtre dont on l'accuse ? C'est bien sûr ce qui nous tient tout au long du récit mais pas uniquement. Ce livre aborde la famille, la réputation, la conscience et la responsabilité avec beaucoup de justesse. Il pose habilement des questions sur la place de l'acquis et de l'inné...

J'ai apprécié ce livre par sa dimension purement psychologique, il m'a préoccupée et m'a bouleversée. Le sujet est poignant et très bien amené, l'auteur a su totalement m'embarquer dans son histoire. Je reste sous le choc, au fond à la fin du livre : ce n'est plus si important que ça que Jacob soit coupable ou non.

Ce qui vous attend par la suite, vous laissera sans voix, bien plus encore !

Posté par SoKitty à 14:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 novembre 2012

"Ex-appeal" de zoe Barnes

EX

"Ex-appeal" de zoe Barnes

Synopsis :

A l'époque, Gina et Matt étaient deux ados pleins de fougue : rebelles, rêvant de changer le monde, et persécutés par deux mères tyranniques à souhait, qui ont très brillamment su mettre fin à leur amourette, en faisant en sorte qu'ils ne se revoient jamais ! Quinze ans plus tard, Gina continue de penser que Matt était l'homme de sa vie. Aucune autre n'a réussi à soutenir la comparaison et elle espère secrètement retrouver un jour celui qu'elle idéalise tant. Mais à aucun moment, même dans ses rêves les plus fous, Gina n'avait pensé que Matt pourrait lui revenir accompagné - d'une ex-femme et de trois enfants... ! Et jamais, au grand jamais, elle n'aurait imaginé que le jeune garçon révolté de jadis aurait troqué ses idéaux contre une vie atrocement respectable. Pourquoi faut-il donc toujours que le prince charmant se transforme en crapaud ?

Mon avis :

Suite à un gros achat chick-lit à l'emmaus proche de chez moi, je ne sais que choisir dans ma PAL. Bon, étant donné le froid qui commence à pointer le bout de son nez, je dois dire que cette couverture orange vitaminée m'a semblée être une très bonne idée. A en regarder la quatrième de couverture, ce que l'on évoque : le bio, l'écologie a suscité aussi beaucoup d'intérêt chez moi.

Gina l'héroine, rêve de son amour de jeunesse perdue, elle l'idéalise rendant toute relation actuelle impossible. Quand par hasard, leurs chemins se croisent, elle va être déçue, quinze années ont passées et la réalité n'est pas forcément aussi flatteuse que ses souvenirs. Évidemment tout le long du livre, ils vont se tourner autour et la fin comme je m'en doutais, reste sans surprise. L'écriture de l'auteur ne m'a pas emballée, le récit est pauvre et sans grand intérêt. Les personnages principaux ne sont pas particulièrement drôles et attachants. Seul point positif, les enfants de Matt dont la candeur m'a fait sourire.

C'est de la chick-lit, je n'en attends pas des miracles mais au moins, de me détendre et de passer un bon moment. J'ai trouvé le livre creux et ennuyeux. Je suis souvent déçue par la chick-lit depuis quelques temps et pourtant quand c'est bien écrit, c'est tellement bon ! Vous l'aurez compris, ce n'est pas le meilleur dans le genre que j'ai lu et je ne saurais vous conseiller celui-là. Pour les curieux, rien ne vous empêche de tenter votre chance !

Posté par SoKitty à 15:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 novembre 2012

"Les chroniques de MacKayla Lane : Fièvre rouge" Tome 2 de Karen Marie Moning

fievre-rouge

"Les chroniques de MacKayla Lane : Fièvre rouge" Tome 2 de Karen Marie Moning

Synopsis :

Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d'un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d'illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma soeur, et j'ai l'impression que, depuis, il n'en finit plus de s'effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel: il s'agit aussi du vôtre. Les murs entre humains et faës sont en train de s écrouler. Et je suis la seule à pouvoir nous sauver.

Mon avis :

J'avais beaucoup aimé le tome 1, l'univers présenté et les personnages et c'est avec plaisir que j'ai profité de la LC proposée par Jelydragon pour poursuivre l'aventure. J'ai beaucoup apprécié le prologue qui m'a permise de me remettre rapidement dans le bain. A la fin, on retrouve aussi un glossaire extrait du journal de Mac constitué de quelques définitions. J'ai beaucoup apprécié ce choix de l'auteur d'expliquer son univers, cela permet de se remémorer et retrouver plus facilement à mon sens. Un très bon point pour moi, en tout cas. J'ai tout de suite accroché avec l'écriture de l'auteur que je trouve fluide, agréable et qui me transporte dès les premières pages.

J'ai aimé retrouver notre héroïne Mac, depuis qu'elle a posée le pied sur le sol irlandais, elle a bien changée. Elle n'est plus la Mac insouciante aux couleurs pastels, elle est devenue par la force des choses plus sombre et a gagné en profondeur. J'ai beaucoup aimé son évolution dans ce tome. Elle est toujours à la recherche du Sinsar Dubh  mais aussi de ses origines. Elle est sur ses gardes et se méfie de tous ceux qui la désirent comme alliée. On retrouve le personnage de V'lane, toujours aussi manipulateur mais aussi celui de Mallucé sous un jour encore plus effrayant. Pour ce qui est de Jéricho Barrons, le mystère reste entier ; Mac ne peut pas en tout cas, faire sans lui. Il la protège d'une façon un peu machiste d'ailleurs, ce qui m'agace un peu, mais que voulez vous, c'est comme ça... J'ai d'ailleurs l'impression que ça commence à chauffer entre ces deux là et ce petit rapprochement ne m'a pas déplue, je dois dire.

J'ai aimé l'imaginaire qui est proposé dans le roman, l'auteur a réussi à me faire évader et à me surprendre. J'avais déjà beaucoup apprécié le premier opus et je ressors de celui-là définitivement conquise. Et je crois que si je ne me retenais pas, je me jetterais sur le suivant !

Lecture comme organisée par Jelydragon de Livraddict. Merci pour l'organisation de cette Lecture commune.

Participants :

Stellabloggeuse
Nefertari
lightjok 
douline
Liçou10
jelydragon
Katalyn
roselia11
(Chtitepuce)

08 novembre 2012

"Anita Blake : Plaisirs Coupables" Tome 1 de Laurell K Hamilton

 

anita

"Anita Blake : Plaisirs Coupables" Tome 1 de Laurell K Hamilton

Synopsis :

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m'appellent "l'Exécutrice" et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c'était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n'est pas toujours très exaltant et mon patron m'exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s'en servir. Tuer des vampires, c'est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d'enfance. Depuis qu'ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Mon avis :

J'ai fait connaissance avec l'auteur avec la saga Merry Gentry que j'apprécie pour son univers unique et à part. Toutefois j'ai quelques difficultés avec le style de l'auteur. J'ai énormément entendu parler de la série Anita Blake sur les blogs, il va s'en dire que je suis plus coûtumière des histoires de vampires que des créatures de la Faerie. C'est donc avec beaucoup de curiosité que je me suis plongée dans ce premier opus.

Anita blake est une jeune femme dont le travail est de relever les morts mais elle est bien connue aussi des vampires qui l'appelle "l'éxécutrice". Des vampires sont retrouvés assassinés et la communauté va faire appel pour mener son enquête. C'est un tome où les choses se mettent en place, il faut faire la connaissance des personnages et se familiariser avec un tout nouveau milieu. J'ai aimé Anita et son côté femme indépendante et je l'ai trouvé attendrissante avec sa collection de pingouins.

Dans Anita Blake, il n'y a pas d'érotisme en tout cas pour l'instant, cela change de Merry Gentry mais bon... J'ai l'impression déjà, que tout va se jouer avec la personnalité d'Anita, je serai curieuse de la découvrir un peu plus. Pour le style de l'auteur, je dois avouer quand même que j'ai encore un peu de mal. Je n'arrive pas à accrocher, je suis souvent distraite, il m'arrive même de trouver cela ennuyeux. Est-ce dû à la traduction, je ne sais pas en tout cas, je suis vraiment peinée de cela ayant le sentiment de passer à côté de quelque chose. Pour l'instant je persiste, j'ai jusqu'au tome 9 dans ma PAL, donc on verra bien... C'est une lecture en demi teinte, je ne peux pas vous en dire plus pour le moment, le mieux étant de vous faire une idée par vous même.


05 novembre 2012

"Carrie" de Stephen King

Carrie

"Carrie" de Stephen King

Synopsis :

"Dépêche A.P. 27 mai 1979. 23h46.
Un sinistre d'une ampleur tragique frappe la ville de Chamberlain, Maine. Des centaines de morts..."
Une mère puritaine obsédée par le diable et le péché; des camarades de classes dont elle est le souffre-douleur: Carrie est profondément malheureuse, laide, toujours perdante.
Mais à seize ans resurgit en elle le souvenir d'un "don" étrange qui avait marqué fugitivement son enfance:de par sa seule volonté elle pouvait déplacer les objets à distance. Et ce pouvoir réapparaît aujourd'hui, plus impétueux, plus impatient...
Une surprise bouleverse soudain la vie de Carrie: lorsqu'elle est invitée au bal de l'école par Tommy Ross, le boy-friend d'une de ses ennemies, n'est-ce pas un piège plus cruel encore que les autres ?
 

Mon avis :

Il me fallait Halloween oblige, une lecture un peu plus sombre que ces jours derniers. A présent que Stephen King ne m'effraie plus autant, j'en profite pour sortir ce livre de ma PAL. J'ai déjà vu il y a quelques années l'adaptation cinématographique, que j'avais beaucoup aimé.

Carrie, c'est le titre du roman inspiré, du nom de son héroïne... Elle est une jeune fille un petit peu étrange, sous le joug d'une mère endoctrinée et malmenée par ses camarades de classe. Carrie a une mère aliénée et violente et préserver son équilibre mental avec cette femme, relève du tour de force. Mais comme si cela ne suffisait pas, Carrie doit subir les quolibets et les brimades quotidiennes de ses pairs. Elle m'a vraiment fait de la peine, mais on va vite comprendre que cet environnement va créer en elle une colère, une rage qui ne demande qu'à éclater.

C'est du Stephen King, le climat est angoissant et sombre. L'écriture et le ton sont aigres, l'auteur ne nous ménage pas en utilisant parfois des termes grossiers. Les personnages agissent comme des moutons, leurs instincts sont vils et les poussent à la persécution. Le thème de la télékinésie m'a beaucoup intriguée, en revanche j'ai été choquée de cette approche moralisatrice de la religion. Pour moi, la mère de Cassie relève de la psychiatrie, comment peut on être à ce point ignorant et assujetti ? Cela me laisse perplexe.

J'ai passé un bon moment avec ce livre, lu en deux fois, ce que je lui reprocherais, c'est son absence de chapitres. Dans l'ensemble, c'est une lecture qui m'a fait réagir et passer par de nombreux sentiments. Il y avait en tout cas des ingrédients bien choisis pour ce thème d'halloween. Une mise en scène bien glauque, de la violence et du crime. Stephen King m'a une fois de plus convaincue !

Posté par SoKitty à 15:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 novembre 2012

"Amours taille mannequin" de Louise Kean

Amour

"Amours taille mannequin" de Louise Kean

Synopsis :

Sunny Weston est brillante, intelligente et drôle. Elle n'a qu'un seul problème : elle se trouve trop grosse. Un jour, Sunny décide d'enchaîner régime et sport, et ça marche : elle perd 7 kilos ! Mais est-ce que cela va la rendre plus heureuse ? Quand elle réalise que le gars sexy dont rêvent toutes les filles du bureau ne s'intéresse à elle que pour son nouveau look et sa taille mannequin, elle comprend qu'elle n'est pas au bout de ses peines pour trouver enfin le bonheur. Par hasard, elle rencontre alors un certain James, un type un peu vieux jeu et que la vie a endurci. Ils commencent par ne pas se supporter... Mais les étincelles de la colère sont-elles si différentes des feux de la passion ?

Mon avis :

J'ai commencé ce livre lors de mon premier readathon et pourtant il m'aura fallu quatre jours pour en venir à bout. Cela vous donne déjà une idée sur mon impression générale. C'est pourtant pas que je m'attendais à quelque chose de grandiose, mais je pensais qu'il allait se lire vite et me donner le sourire aux lèvres quand même.

L'histoire met en parallèle deux jeunes gens qui ont sans doute dès le départ faits l'un pour l'autre, pour peu qu'ils ouvrent les yeux et arrêtent de se compliquer l'existence. Sunny Weston est une jeune femme qui a beaucoup changée, elle a décidée  de prendre sa vie en main, elle a perdue beaucoup de poids et s'est lancée dans un commerce de sex-toys. Malgré ce tour de force, elle doute beaucoup d'elle même, se dévalorise et accepte d'avoir une vie amoureuse médiocre. L'homme qu'elle va rencontrer, est devenu un loup solitaire, suite à trois mariages qui se sont révélés de vrais échecs. Leur rencontre va être on ne peut plus saugrenue et originale, je dois dire que je me suis vraiment demandée dans quelle direction on allait là, mais bon passons... L'amour ici, ne va pas faire des étincelles, ils vont passer de la haine à l'attente cordiale pour glisser doucement vers la tendresse et l'amour véritable.

C'est un livre qui parle des apparences, je l'ai trouvé long à démarrer, les chapitres sont longs, ce qui ne facilite pas la lecture. On sent bien venir ce qui va arriver à la fin, c'est sans surprise bien sûr, mais ce que je lui reproche surtout, c'est son manque d'humour. C'est loin d'être le meilleur chick-lit que j'ai lu en tout cas !

Posté par SoKitty à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 octobre 2012

"Merry Gentry : L'étreinte mortelle" Tome 6 de Laurell K.Hamilton

MerryGentryT6

"Merry Gentry : L'étreinte mortelle" Tome 6 de Laurell K.Hamilton

Synopsis :

On pourra le dire, je m'en sors plutôt bien ! Malgré mes origines humaines, ma candidature pour le trône Unseelie est toujours d'actualité. Reste à tomber enceinte. Mes gardes et moi y consacrons nos nuits... quand nous ne sommes pas interrompus bien sûr ! Voilà que mon calendrier nocturne est troublé par une noble de la Cour Seelie. Elle prétend que trois de mes gardes l'auraient violée. Absurde ! Je vais devoir faire preuve d'ingéniosité pour les protéger de la colère de mon oncle, le Roi Taranis, mais aussi pour échapper au sort qu'il me réserve...

Mon avis :

C'est une saga avec laquelle j'avais décidé récemment de ne pas poursuivre, en tout cas, je ne souhaitais pas investir mon porte-monnaie. Mais bon, je ne suis pas trop du genre à jeter l'éponge comme ça ; et comme j'ai trouvé la suite d'occasion, cela me donne une excuse pour poursuivre pfff....

Pourquoi j'ai du mal avec cet univers, parce que pour moi, il est à la limite de la Fantasy et je ne suis pas adepte du genre. Ce que je lui reproche aussi, c'est son côté escargot, on s'enlise dans l'histoire inexorablement, tome après tome. Parfois on avance pas d'un pouce (tome 5) ou l'auteur se réveille en fin de tome pour nous donner envie de lire le tome suivant. Bon, je m'arrête là pour le procès de Merry Gentry, ce que j'aime, c'est cette atmosphère si spéciale, une série de caractère avec des complots politiques, des personnages spectaculaires et ses scènes érotiques innombrables et insensées. Ben oui, quoi ? Il ne faut pas se voiler la face, c'est aussi pour ça qu'on aime tant cette série.

Dans ce tome, Merry va être encore malmenée par sa tante et son oncle. Heureusement ses gardes seront là, et pas que pour le sexe cette fois ci ! J'ai trouvé que l'auteur jouait ici plus sur les sentiments et les émotions, et cela m'a beaucoup plu. Sinon l'écriture reste fidèle à elle même : très descriptive voire même répétitive, je pourrais presque lire les yeux fermés. Toutefois un évènement que l'on attend depuis fort longtemps, va enfin arriver et m'a quand même bien mise sur "les fesses". Bon j'ai envie d'en savoir plus bien sûr maintenant, bonne nouvelle la suite est dans ma PAL !

24 octobre 2012

"La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi"... de Rachel Joyce

la lettre qui allait changer le destin

"La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi"... de Rachel Joyce

Synopsis :

Il était juste parti poster une lettre.
Mais c'est mille kilomètres qu'il va parcourir à pied.
Un roman inoubliable qui a conquis le monde entier.

« Je suis en chemin. attends-moi. Je vais te sauver, tu verras. Je vais marcher, et tu vivras. »

Harold Fry est bouleversé par la lettre qu'il reçoit de Queenie Hennessy, une ancienne amie qui lui annonce qu'elle va mourir.
Alors que sa femme, Maureen, s'affaire à l'étage, indifférente à ce qui peut bien arriver à son mari, Harold quitte la maison pour poster sa réponse. Mais il passe devant la boîte aux lettres sans s'arrêter, continue jusqu au bureau de poste, sort de la ville et part durant quatre-vingt-sept jours, parcourant plus de mille kilomètres à pied, du sud de l Angleterre à la frontière écossaise.
Car tout ce qu'Harold sait, c'est qu'il doit continuer à marcher.
Pour Queenie.
Pour son épouse Maureen.
Pour son fils David.
Pour nous tous.

Mon avis :

Je remercie les éditions XO et Livraddict qui m'ont permis de découvrir ce merveilleux livre. Un livre avec un titre incroyablement long et étrange qui a attisé bien sûr ma curiosité et il est devenu "le livre, que je devais lire". J'aime beaucoup l'Angleterre et sa culture et il ne faut pas non plus me pousser beaucoup pour lire un roman qui me plonge dans ce pays. Je dois dire aussi que c'est le côté initiatique du livre qui m'a aussi beaucoup attiré.

Il s'agit de l'histoire incroyable d'Harold Fry, un sexagénaire à la retraite. C'est un homme passif et apathique qui laisse sa vie couler aux côtés d'une femme maniaque et autoritaire avec qui il a oublié depuis longtemps le dialogue et la tendresse. Tout bascule, le jour où il reçoit une lettre de Queenie, une amie dont il avait perdu la trace. Ce qu'elle lui apprend est grave, elle est en phase terminale d'un cancer. Harold lui écrit et part poster sa lettre, finalement il va décider de rejoindre son amie et traverser l'Angleterre à pied. C'est un peu un pari fou, Harold n'est pas particulièrement sportif, n'a pas préparé d'itinéraire, ni d'équipement adéquat. Cependant, c'est un défi qu'il est persuadé de relever et il va être animé d'une foi immense et belle qui m'a émue. Au cours de son voyage et de ses rencontres Harold se dévoile. C'est un homme bon, qui se libère du poids et des blessures du passé, son introspection m'a beaucoup touchée. La lenteur de son périple l'a rendue fort, il sait à présent écouter les gens, ressentir et vivre avec les éléments avec simplicité et humilité.

Ce livre parle de l'érosion du couple, des accidents de la vie, il parle de communication et des non-dits. Il parle aussi d'amitié, d'amour et de tendresse. Il parle également du regret, de deuil et de pudeur. C'est un livre qui m'a bouleversée, j'ai du mal à croire que ce soit un premier roman. L'auteur a une écriture qui fait mouche : c'est d'une grande maturité et sensibilité dans l'expression des sentiments. J'ai suivi le parcours d'Harold, m'inquiétant pour lui et l'envie de le porter à bout de bras. Le chemin de la rédemption est long et sinueux, mais on a envie tout au long du livre qu'il y arrive, pour lui, sa famille et je crois bien aussi, un peu pour nous.

Ce roman est une pépite, ce n'est pas tant l'action qui s'y passe mais surtout les émotions qu'il nous crache au visage. C'est dur et poignant, un livre très intérieur, qui bouleverse et vous change. C'est un véritable séisme et un coup de coeur manifeste !

21 octobre 2012

"La chambre des morts" de Franck Thilliez

ChambreDesMorts

"La chambre des morts" de Franck Thilliez

Synopsis :

Imaginez… Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints. Devant vous, un champ d’éoliennes désert. Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros, à portée de la main. Que feriez-vous ? Vigo et Sylvain, eux, ont choisi. L’amitié a parfois le goût du sang : désormais le pire de leur cauchemar a un nom… La Bête.

Mon avis :

Après Grangé et Chattam, j'étais très curieuse de découvrir Thilliez, et ce roman ayant reçu le prix du polar SNCF me semblait être une bonne approche de l'auteur. Le roman débute sur une réaction de rébellion de deux amis confrontés au licenciement économique. Tous les deux aux prises avec un énorme sentiment d'injustice vont passer du border line, à l'irréparable. Ils vont causer un accident mortel et s'enfuir avec un énorme butin à la clef, mais est-ce qu'ils pourront s'en sortir à si bon compte, et bien c'est tout l'enjeu du livre.

Le roman est palpitant avec des chapitres courts et rythmés, l'auteur joue à merveille avec nos émotions et nos nerfs. Le climat est d'une noirceur terrifique où se côtoie la violence SM et le glauque de la taxidermie. On sent que l'auteur s'est bien documenté et j'ai beaucoup apprécié le côté scientifique et anthropologique qui nous a été proposé ici. L'auteur aborde aussi la difficulté économique des classes moyennes et la misère sociale avec beaucoup d'humilité mais aussi de réalisme.

J'ai été surprise de voir à quel point deux inséparables amis pouvaient se révéler à ce point différents. J'ai éprouvé du dégoût pour Vigo (quelle pourriture celui-la !) et de la pitié mais aussi de la tendresse pour Sylvain. Je suis assez intriguée par le personnage de Lucie, pour son côté trouble et son attirance pour les déviances tous azimuts. J'ai été séduite par son acharnement et sa fougue, et je pense qu'elle n'aurait pas fini de m'étonner.

C'est un thriller, comme je les affectionne : sombre et inquiétant. Les rebondissements sont nombreux et malmènent votre tranquilité (mais vous n'êtes pas venu pour ça, pas vrai ?). J'ai beaucoup aimé ce roman et je pense que cet auteur devrait faire partie de mes auteurs thriller chouchous à part entière désormais. En tout cas l'avenir nous le dira !

Cette lecture fait partie d'une Lecture Commune organisée par Tousleslivres sur Livraddict. Merci.

Les participants :

- Tousleslivres (Organisatrice)
- Stephanie-plaisir de lire
- Jolly Roger
- Katalyn
- Matty
- Kincaid40
- paikanne

Posté par SoKitty à 10:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,