19 avril 2018

"Je serai toujours là pour toi" d'Andy Pierce

Je serai toujours là pour toi

 

"Je serai toujours là pour toi" d'Andy Pierce

Andy Pierce : Un roman qui cache bien son jeu

 

 

Je serai toujours là pour toi


Rose, quinze ans, est intelligente et plutôt mignonne, mais ce n'est jamais simple de tout quitter, surtout quand on se retrouve dans une petite ville inhospitalière du nord de la France. Plutôt que de chercher à se faire des amis, elle sombre petit à petit dans la dépression...
De son côté, son père, qui est commissaire de police, s'enlise dans une enquête pour meurtre qui plonge toute la ville dans l'angoisse.

Un jour, Rose est agressée sur les quais. Dès lors, l'enquête va faire partie de sa vie. En s'y intéressant, elle va être amenée à remettre en question toutes ses certitudes... jusqu'au dénouement, qui vous laissera sans voix !

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Rose, quinze ans est hors d'elle quand elle doit suivre ses parents dans le Nord, suite à une mutation professionnelle. Tandis que son père est chargé de résoudre une enquête qui lui tient à cœur, celle-ci va au-devant de chemins et de problèmes dont elle ne soupçonne pas encore l'importance...


C'est avant tout un roman divertissant très accessible qui nous embarque dans une enquête meurtrière et une filature menée par les ados. On est très centré sur des humeurs capricieuses, spontanées, tumultueuse liés à la jeunesse.

On se laisse prendre au jeu de leur inconscience dévergondée, leur capacité à se mesurer au risque, à se mettre en danger. Rose et son voisin Anthony ont un regard neuf, une énergie à revendre, des idées à exploiter et à faire admettre. On aime leur duo de choc, parfois électrique, pudique et désarmant. Petit à petit, en égrenant des petits cailloux, ils se rapprochent de leur piste et vont faire tomber par la même occasion, une avalanche de secrets... L'ambiance est à la fois sérieuse et bon-enfant, l'auteur nous emmène vers quelque chose et détourne volontairement notre attention.

L'écriture est fluide, ronde, sympathique. Le suspens est bien mené. On se laisse porter naïvement sans savoir vraiment à quoi s'attendre. On aime la fraîcheur, le côté réactif des dialogues, les états d'âme et d'Amérique des personnages. Tout s'accélère à la fin, révélant la face cachée des adultes, leurs ajustements et les dommages qu'ils contribuent...

C'est un récit somme toute pas spectaculaire, mais qui a le mérite de faire passer un moment agréable et quand même surprenant. Alors, pourquoi, pas ?

Citation 

"J'ai vécu toute ma jeunesse à Escarpeville, poursuivit le commandant de police. Ce trou à rats n'a aucun secret pou moi. C'est mon devoir de revenir. C'est mon devoir d'arrêter le salopard qui a massacré la famille Duverger."

 

Posté par SophieSonge à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


"Miasmes" d'Elisabeth Sanxay Holding aux Éditions Baker Street

Miasmes_Plat1-HD

 

"Miasmes" d'Elisabeth Sanxay Holding aux Éditions Baker Street

Elisabeth Sanxay Holding : Un roman dérangeant

Miasmes-ILLU_08-crg

 

miasmes

Miasmes

MIASMES Elisabeth Sanxay Holding Traduction de Jessica Stabile / Illustrations de Leonid Koslov Lorsqu'il accepte un poste d'assistant du Dr Leatherby, le jeune médecin Alexander Dennison trouve l'ambiance étrange. Logé dans la grande maison du Dr Leatherby, il n'arrive pas à mettre le doigt sur les sources de son malaise.

https://editionsbakerstreet.com

 

 

Mon Avis Pollar

Alexander Dennison accepte de faire ses débuts aux côtés du Dr Leatherby. Il se sent vite étouffé aux prises d'une atmosphère malsaine qu'il a bien du mal à cerner...


Miasmes-ILLU_01-crg

C'est un roman noir inédit en France, écrit en 1929 que nous proposent les éditions Baker Street.

C'est une ambiance, une écriture qui séduit dès les premières lignes.

Le personnage principal nous entraîne vers quelque chose de sombre et inquiétant. Des impressions étranges, des morts suspectes alimentent le malaise, les interrogations, les doutes, et un rapport toxique entre les différents protagonistes. Il y a une réelle maîtrise dans l'installation de la mise en scène et la psychologie des personnages.

L'auteur entretient l'intérêt du lecteur et le suspens par des méprises, des erreurs d'aiguillage. On se laisse mener par le bout du nez à l'intérieur d'un univers anxio-pathogène et hautement perturbateur. Il y a une volonté de troubler, de précipiter le lecteur dans une tension sensible, croissante, obsédante. Il faudra attendre les coups d'éclat, les révélations théâtrales pour percer l'abcès...

On passe un excellent moment, délicieux et un peu suranné. Pour les amateurs de suspens psychologique, d'ambiance et de littérature policière au charme ambigu.

Miasmes-ILLU_09-crg

Citation Pollar

"Une fois encore, Dennison avait la conviction qu'il assistait à une conversation dont il n'avait pas la clé. Il se cala dans un siège, fuma et regarda les deux autres hommes comme il aurait regardé des escrimeurs, sans savoir s'il assistait à une épreuve de capacités ou si l'on avait retiré leurs boutons aux fleurets."

 

16 avril 2018

"Mock boys" de Marie Leymarie aux Éditions Syros

Mock Boys

 

"Mock boys" de Marie Leymarie aux Éditions Syros

Marie Leymarie : Un roman intense

 

Mock Boys


MOCK / Définition1. Verbe : se moquer, tourner en dérision. C’est ce que savent si bien faire Raoul et Baptiste, les garçons cool du lycée, drôles, à l’aise, désinvoltes. Ils ont fait le pari de sortir avec le plus de filles possible, sans se laisser prendre par l’émotion, sans jamais s’attacher. Car ils ne croient qu’en l’amitié.2. Adjectif : faux, factice Et si la désinvolture n’était qu’une posture ? Et si leur pacte a priori indestructible était bouleversé par une rencontre ?



Mon avis Coeur

Raoul et Baptiste, deux adolescents complémentaires et inséparables se sont fait la promesse de ne jamais tomber amoureux. Ils friment beaucoup, jouent un rôle, jusqu'au jour où une jeune fille les perce à jour et remet alors tout en question...


Ce roman ne survole pas les émotions, il va au cœur de celles-ci, les magnifient, les rend palpables, vivantes. Il y a une précision, une vérité dans l'approche de l'adolescence, qui nous murmure à l'oreille des sentiments contraires, des pulsions, des sensations incontrôlables.

L'auteur réussit avec beaucoup de finesse et de justesse à nous rapprocher de ses personnages, à bousculer nos impressions pour aller creuser plus loin...

L'écriture est sensible, intelligente, intime. Elle nous emporte sur des chemins complexes, denses, escarpés. Il y a une volonté de mettre l'accent sur les peurs, les fragilités, les côtés face des personnalités. Une énergie s'opère, un espace s'est créé et se rétracte dans cet univers de la danse qui sied si bien à la métamorphose des corps, de la psyché.

On aime l'expression des liens forts de l'amitié, les troubles amoureux qui s'insinuent dans tous les pores, toutes les connexions neuronales. On se laisse envelopper par le tumulte des histoires tourmentées, télescopées, éprouvées, mais vraies. Ces adolescents nous invitent à être plus tolérants avec nous-mêmes, plus indulgents et à ouvrir la porte de son intériorité avec tout ce que cela comporte de bon et de moins bon.

Un roman pour crever les certitudes et faire que les masques tombent, juste un petit peu...


Citation Coeur 

"Je pense que toutes ces poupées, c'est comme des protections, des petites armures, et que pour devenir soi, il faut s'en débarrasser une à une..."

 

Boys

"Mets ta main dans la mienne" de Séverine Ducrot aux Éditions Héraclite

main mienne

 

"Mets ta main dans la mienne" de Séverine Ducrot aux Éditions Héraclite

Séverine Ducrot : Un roman ciselée et poétique

 

 

main mienne

Un premier roman tout en douceur, entrelacs léger et gracieux des dialogues intérieurs d’Hélène et Dimitri, deux trentenaires tout deux en quête d’eux-mêmes et d’un Autre pouvant ouvrir leurs regards.

Hélène se pose beaucoup de questions quant à son avenir. Une image la tourmente et l’amène à explorer des désirs jusqu’alors enfouis. Aux prises avec un passé insondable, il lui faudra avancer, pour qu’un jour elle parvienne à enfin vivre le moment présent.

Dimitri, lui, en passe de traverser un évènement douloureux dans sa vie, devra se laisser traverser par le temps pour accepter d’éprouver de nouveaux ressentis. Pour apprendre à simplement ouvrir les bras sans plus chercher à se protéger.

http://editions-heraclite.fr

 

 

 

Mon Avis Pollar

Hélène et Dimitri ont une existence propre, une intériorité riche et complexe avant de se rencontrer, s'aimer et emprunter le chemin de couple de leurs rêves enfoui ou transporté...


C'est un roman court et envolé que nous parcourons l'espace d'un instant, avec ce sentiment d'être un peu hors du temps.

Il y a quelque chose d'intemporel, une grâce, un idéal peut-être, à être suspendu dans le creux de l'intime, des émotions.

L'écriture est sensible, fragile, volatile et nous extrait un peu plus au fil des mots, de nous-mêmes. Les émotions défilent et s'expriment au fil des saisons, dans une symphonie capricieuse et captivante. On ouvre ici la porte des âmes dans ce qu'elles ont de plus secret, insondable, envahis par les peurs et leur passé.

On effleure la quête, l'accueil, le don, le partage des doigts. On prête l'oreille, on y chuchote, à l'intérieur d'une tendresse qui nous émeut, une force qui nous bouleverse. On se laisse fléchir par la mélodie des sentiments. Il y a une volupté dans cette aventure qui sonne comme un voyage au cœur de l'humain dans toute sa dimension.

Avec Hélène et Dimitri, on flotte, on s'abîme dans leurs échos erratiques et néanmoins unis, témoins de leurs difficultés à concrétiser des rêves, de plus loin encore...

 

Citation Pollar

"Inlassablement, je franchirais avec toi les montagnes de la vie. Promis."

"Je n'ose pas t'accrocher à mon doigt, je vis l'instant, je suis présent, je suis comme ça."

11 avril 2018

Divine Corruption : Financement participatif Ulule

Divine corruption

La nouvelle série de romans fantasy : L'humain esclave et salvation

 

Divine Corruption

 

Divine corruption

Bonjour et bienvenue sur la page du financement de Divine Corruption : Déviance. Ce roman écrit par deux frères du Centre de la France vous plongera dans un univers sombre revisitant la mythologie céleste.

 

Afin de financer la sortie de "Divine Corruption" tome 1 et permettre le développement du tome 2, ces deux frères mise sur la plateforme Ulule . Ils touchent enfin du bout des doigts leur rêve devenir réalité.

Alors, les fans de Dark Fantasy, nous vous attendons pour vivre une belle et grande aventure :)

Aidons-les

 

A savoir, un jeu de plateau est également prévu par la suite.

 

Pour leur venir en aide, c'est par ici :

https://fr.ulule.com/divine-corruption/

 

Les deux créateurs de Divine Corruption

Createur Divine

Posté par SophieSonge à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


"Nuit sans fin" de Preston & Child aux Éditions l'Archipel

Nuit sans fin

 

 

"Nuit sans fin" de Preston & Child aux Éditions l'Archipel

Preston & Child : Une enquête capitale

 

 

Nuit sans fin

À FORCE DE TROUVER DES CADAVRES SANS TÊTE…
 
Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe… ?
Tous ont été assassinés à New York, la cité des ténèbres, la ville de la nuit sans fin.
Tous ont été décapités et leur tête a disparu, comme si l’assassin était une sorte de collectionneur morbide…

http://www.editionsarchipel.com

 

 Mon Avis Pollar

Vincent d'Agosta du NYPD et l'agent Pendergast du FBI sont sur le pied de guerre avec une série de cadavres sans tête. Maîtrise, déduction et sang froid seront de mise une fois de plus pour résoudre une affaire qui fait beaucoup de bruit...


Ici, on met les pieds dans quelque chose de trouble, de spectaculaire. Les meurtres orchestrés sont représentatifs d'une expression sauvage, violente. Nos enquêteurs se rapprochent des scènes de crime, des victimes pour retrouver des indices, une piste à suivre.

Difficile de cerner le  tueur, semble-t-il passé maître dans le piratage et la dissimulation. Qui est-il ? Revêt-il un choix opéré et conscient chez ses victimes ? Quel est son message ? Pendergast et Vincent d'Agosta sont sur les dents, le temps presse, et on se joue d'eux manifestement...

Il y a du nerf, beaucoup d'énergie dans ce roman où se concentrent les théories incalculables et les mauvaises pistes. L'écriture est nerveuse, réactive, rythmée par beaucoup de dialogues. Le meurtrier invite au danger, à la traque, à la mise à mort. Ce roman transpire la peur, le doute, l'adrénaline.

L'action se précipite et catapulte nos tergiversations vers la vérité crue et sans appel.

Le combat frontal et final fait retenir notre souffle. À travers la traque, la lutte de Pendergast, on a peur, on vibre, on se sent vivant.

Une aventure encore incisive, logique et intuitive pour ce cher Aoysius Pendergast. Si vous en doutiez...

 

Citation Pollar

"Plus le temps passait et plus s'accumulait les théories fumeuses. On parlait d'un assassin, de deux, voire de trois, ou encore d'un tueur inspiré par le premier crime."

 

Bandeau - Nuit sans fin

"Noir sanctuaire" de Preston & Child aux Éditions J'ai Lu

 

noir sanctuaire

 

 

"Noir sanctuaire" de Preston & Child aux Éditions J'ai Lu

Preston & Child : Un récit qui ne manque pas de piquant

 

 

Noir sanctuaire de Lincoln Child, Douglas Preston - Editions J'ai Lu

Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, l’agent du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu. Bouleversée par la perte de son protecteur, Constance Greene se retire dans son manoir new-yorkais. Diogène, le frère cadet d’Aloysius, que tout le monde croyait mort, réapparaît et réussit à convaincre la jeune femme de le suivre sur une île mystérieuse. Croyant à un enlèvement, Proctor, l’indéfectible majordome de Pendergast, s’est lancé à leur poursuite mais il semble toujours avoir un coup de retard sur Diogène. Ce dernier se vengera-t-il enfin de son aîné à qui il voue une haine farouche ?

https://www.jailu.com

 

Mon Avis

Les auteurs nous offrent ici une aventure tonitruante et mouvementée dont ils ont le secret.

Ils jouent ici sur plusieurs tableaux, ressortent de vieilles cartes de leur jeu pour nous divertir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est réussi. On est scotché par ce récit qui se révèle plein de surprises. Des courses-poursuites, de multiples péripéties, des prétendus morts qui ressurgissent des placards...

On vit cet instant de lecture à 200 à l'heure et de manière survoltée.

L'écriture est rythmée, haletante. L'action est omniprésente et le suspens bien mené.

L'ambiance est sombre, secrète, tragique. Au centre de l'intrigue, des expériences scientifiques morbides et discutables, de la dissimulation doublée de manipulation. On découvre les personnages sous un nouveau jour, avec leur histoire, leurs élans et leurs vieux démons. C'est sanglant et cinglant. On se laisse emporter sur le devant de la scène et dans les coulisses. La pression est à son maximum, on ne nous ménage aucun répit. Cette affaire menée de bout en bout, nous anime, nous torture et nous captive.

Pendergast n'a définitivement pas dit son dernier mot.

 

Citation

"Il ne pouvait s'agir de Diogène. C'est impossible. Quelqu'un d'autre était au courant de ses secrets les mieux gardés."

 

Bandeau - noir sanctuaire

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

"Un peu d'ailleurs pour ici" de Stéphanie Halperson aux Éditions la Bruyère

couverture_-_halperson

 

"Un peu d'ailleurs pour ici" de Stéphanie Halperson aux Éditions la Bruyère

Stéphanie Halperson : Un témoignage à coeur ouvert

 

Sur quels piliers avez-vous bâti votre vie ? Êtes-vous à l’abri de connaitre un jour le vide d’une existence dépourvue de sens, l’envie de tout plaquer ?

Le parcours de Stéphanie Halperson est représentatif de ce que vivent aujourd’hui un nombre croissant de nos contemporains. À vingt ans, la réussite professionnelle lui procure un confort matériel qui la comble. Mais derrière cette façade, un mal être sommeille. En perte de repères, elle finit par sombrer dans la dépression. Pour tenter de s’en sortir, la jeune femme explore diverses voies : astrologie, numérologie, voyance, secte, New Age, thérapie, yoga, méditation… Mais l’épanouissement n’est pas au rendez-vous...



Mon Avis Pollar

Stéphanie est un peu madame tout le monde, et c'est après une période de surmenage qu'elle explore différentes voies spirituelles pour être celle qu'elle est aujourd'hui : unique, bien avec elle-même et avec les autres...


C'est un long chemin qu'a parcouru Stéphanie pour accepter, guérir et se reconnaître. À travers son histoire et celle de sa famille, elle fait le deuil des répétitions, des silences qui encombrent et qui font du mal sans en avoir réellement conscience.

Elle nous délivre ici son parcours douloureux et libérateur, son ouverture à la psychologie et à la spiritualité.

Elle ne néglige aucune piste dans son cheminement d'éveil et de guérison. Ce sont ses rencontres et son regard sur son passé qui déterminent son essence, sa voie. Elle tâtonne, expérimente, ressent à l'intérieur d'elle-même ses énergies inspirantes et inépuisables.Avec un discours simple, libre et sans jugement, elle nous amène à réaliser, prendre de la distance dans la quête du bonheur. Elle nous démontre que la sérénité est accessible à chacun pour peu qu'on aille à sa recherche...

Elle nous touche par son humilité, sa sensibilité et son désir de partager, de transmettre et d'aider peut-être à son tour.

Un parcours original, fort et intime qui ne demande qu'à s'ouvrir et se délivrer au fil des mots.

 

Citation Pollar

"Pour ma part, l'équilibre fut une reconquête. Au fil des années et des coups reçus, j'avais perdu la joie de vivre, mon énergie vitale. Je les ai retrouvées, non sans peine, fruits d'un long travail d'introspection et de recherche spirituelle."

 

A propos de l'auteur Pollar

halperson

En 2005, Stéphanie Halperson a publié Horizons Spirituels, un livre de témoignages pour lequel elle a recueilli les confidences de Claude Rich, Robert Hossein, Richard Gere, Brigitte Fossey, Yannick Noah… Ce nouveau récit nous entraîne dans une passionnante quête de liberté !

Bandeau - couverture_-_halperson

04 avril 2018

"Le fruit de ma colère" de Mehdy Brunet aux Éditions Taurnada

Le fruit de ma colère

 

"Le fruit de ma colère" de Mehdy Brunet aux Éditions Taurnada

Mehdy Brunet : Un thriller mouvementé

 

Le Fruit de ma colère - Mehdy Brunet

Mehdy Brunet Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé. Il faut faire vite, agir rapidement. Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre.

https://www.taurnada.fr



 

Mon Avis Sang

Eric, avocat est enfermé dans un cachot et témoin d'actes de violences inouïes et qui conduisent à la mort... Cela sera peut-être bientôt son tour, si son frère Paul, ancien flic ne le retrouve pas à temps...


Il y a une énergie, du rythme à ce roman qui se déroule sur plusieurs tableaux. La situation d'Eric est critique et angoissante. Paul va tout mettre en œuvre dans sa recherche. On se rapproche très vite du personnage de Paul écorché par son parcours professionnel, prêt à toutes les folies possibles pour récupérer son frère en vie.

Derrière cet enlèvement, se cache une organisation déterminée à se développer et à se venger du mal qui a été commis.

On aime l'action trépidante, la course au danger, les péripéties nombreuses.

On a peur pour Eric, on s'inquiète pour Paul et Josey sur la route et dans une descente vertigineuse en enfer. On aime la complicité de ces deux hommes différents et unis par la même quête de réponse à l'ordre et à la justice. On suit leur combat, leur course à la folie, la violence, la perversion, la mort.

L'intrigue est calculée, l'écriture est mesurée, maîtrisée. Rien n'est laissé au hasard. Certaines cartes sont biaisées, faussées et opèrent une manipulation sans précédent, dont les personnages comme nous-mêmes feront l'objet. Un roman efficace, sans temps mort qui révèle la face cachée de l'homme et sa récupération indigne.

C'est un scénario cauchemar, perturbant qui nous laisse une substance, un goût amer aux bords des lèvres...


Citation Sang

"Il ressent maintenant ces présences maléfiques autour de lui, tournoyant au-dessus de sa tête tels des anges de la mort. Elles s'apprêtent à fondre sur son âme pour l'amener directement en enfer."

 

Bandeau - Le fruit de ma colère