19 février 2015

"Scipion" de Pablo Casacuberta

 

o

" Scipion" de Pablo

Synopsis :

Comment peut-on survivre lorsqu’on a été prénommé Hannibal par un père historien ? Vaincu dès le départ, notre héros, lui aussi historien, n’a jamais été à la hauteur des rêves de son géniteur. Chassé de l’université, il a sombré dans l’alcoolisme et la lamentation paranoïaque. À la mort de son père, il hérite de trois boîtes au contenu hétéroclite. Au milieu des journaux intimes et des souvenirs de l’enfance se cache le début d’un plan machiavélique qui va pousser Aníbal vers des personnages excentriques et d’anciennes amours. Névrosé, plein de ressentiment, entraîné vers des aventures inattendues, Aníbal découvre la duplicité des tours que joue parfois la génétique. Il se retrouve alors plus proche de son père qu’il ne l’a jamais été de son vivant. Sa colère cède la place à l’empathie tandis que tout nous donne à penser que ce que nous haïssons le plus est peut-être la vision de ce que nous n’arriverons pas à être. Un roman original où un sens du comique exceptionnel se déploie dans des plans et des rythmes variés, une littérature rare. Un plaisir de lecture absolument délectable.

Logo Metailié

Mon avis :

Je dois reconnaître que ce n'est pas mon goût trop prononcé pour l'histoire qui a été le moteur ou le déclenchement décisif pour cette lecture. Mais dès que vous me parlez en revanche d'héritage déguisé ou de secrets de famille, vous touchez un point sensible. Plongez dans les méandres de la psychologie humaine, et vous serez étonnés.

Qui est ce père, illustre historien, froid, suffisant, ennuyeux et qui n'a cessé de rabaisser son fils au cours de son existence ?

C'est seulement deux ans après sa mort qu'Aníbal en ouvrant les boites de "Pandore", va découvrir la face émergée de l'iceberg. La vérité n'est pas toujours celle qu'on croit. Se peut il que ce père ait dissimulé ses secrets, ses faiblesses ? C'est ce que vous allez découvrir avec ce roman, le chemin sera lent, tortueux, sinueux.

L'auteur nous malmène entre tragédie et comédie. On passera par un arc en ciel de sentiments en essayant de comprendre la relation père fils complexe, conflictuelle et destructrice. Un héritage ludique, pernicieux, à la hauteur de deux hommes que l'ironie du destin va réunir.

N'est il pas plus beau cadeau que cette clé de voûte,pour un legs hors du commun ? C'est le genre de livre qui s'apprécie, et prend son ampleur une fois refermé. Le temps de la réflexion et l'introspection, et le reste fera son œuvre.

Je remercie Masse Critique de Babelio et les Editions Métailié pour ce partenariat.

Posté par SoKitty à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


17 février 2015

"Viscères" de Mo Hayder aux Éditions Presse de la Cité

Viscères

"Viscères" de Mo Hayder aux Éditions Presse de la Cité

Résumé :

Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd'hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n'ont pas oublié cette découverte macabre, l'histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur.

En grand peintre de l'angoisse, Mo Hayder nous livre une série de tableaux sanglants, dans lesquels le commissaire Jack Caffery, toujours hanté par la disparition de son jeune frère, est plus vulnérable que jamais.

 

Viscères - Mo HAYDER - Polars et Suspense
Traduit par Jacques MARTINACHE
Parution le 15 janvier 2015
448 pages
Prix Papier : 22,00 € / Prix Numérique : 12,99 €
http://www.pressesdelacite.com

 

Mon avis :

D'entrée de jeu, on s'attend au pire avec un titre pareil. Vous pourriez vous attendre à du gore, ou tout au moins à du sanglant en tout cas... Mais finalement, pas tant que cela au demeurant.

C'est un crime vieux de quinze ans qui refait surface, et c'est dans l'ambiance d'un huis clos oppressant, grinçant qu'on va plonger dans les ténèbres. Qui sont ces hommes ? Que veulent - ils à cette famille ? Que comptent ils leur faire subir ? Les questions ne manqueront pas de nous tarauder, tandis que l'angoisse ou la peur commenceront à nous assaillir.

On a affaire ici à un énième inspecteur torturé mais ô combien méthodique. Si je ne me suis pas forcément attachée à lui, j'ai envie d'en savoir plus en lisant "Skin" ou "Proies" qui sont déjà dans ma PAL,  par exemple. L'intrigue prend place doucement de manière à s'imprimer dans nos chairs et nous maintenir d'abord en éveil, pour finalement finir à cran.

Des indices sont disséminés, et le rythme est scindé par l'alternance de points de vues. L'auteur nous mène en bateau, et réussit à nous étonner par un scénario boites gigognes. Le suspens est à son comble quand la vérité sombre, profonde, et qui aurait dû nous sauter aux yeux, nous éclabousse à la figure.

Et si vous vous laissiez berner à votre tour ?

Posté par SoKitty à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 février 2015

"Hate List" de Jennifer Brown

hate-list

"Hate List" de Jennifer Brown

Synopsis :

C'est moi qui ai eu l'idée de la liste. Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meure. Est-ce qu'un jour on me pardonnera ?

Lorsque Valérie franchit le seuil du lycée, elle sait que rien ne sera jamais plus pareil. Cinq mois plus tôt, Nick, son petit ami, a ouvert le feu dans la cafétéria de l’école, visant un à un tous les élèves de la liste avant de se suicider. Cette liste, ils l’ont tenue pour se défouler ; y figurent – parmi les choses qu’ils détestent – les noms des élèves odieux, lâches et méprisants de l’établissement. Désormais, ils sont blessés ou morts. Pourquoi le petit jeu – en apparence anodin – des deux adolescents s’est-il transformé en drame ? Comment va-t-on accueillir le retour de Valérie au lycée ? Est-elle autant coupable que Nick ? Un premier roman remarquable de pudeur, de maîtrise et de justesse sur un thème brûlant.

LogoLivredePoche

Mon avis :

C'est un roman que je voulais lire depuis longtemps, mais souvent j'ai repoussé le moment,  car un sujet trop souvent d'actualité qui a pu me heurter et me faire peur. Et comment ne pas être atteint par une tragédie pareille, une escalade de la violence jusqu'au point de non retour ?

D'innocentes victimes et un meurtrier connu, un lycéen comme eux et même des professeurs. Comment Nick a t-il pu en arriver là ? Personne n'avait rien vu venir, même Valérie sa petite amie. Il existait bien une liste de la haine qu'ils avaient instaurés ensemble, mais c'était un défouloir, une blague, rien de plus n'est ce pas ? Alors oui, même si Valérie n'a pas hésité à payer de sa personne pour arrêter ce massacre. Comment va t-elle s'en sortir maintenant et ne pas culpabiliser ? Ou bien comment les autre vont accueillir sa responsabilité dans cette affaire ?

Le récit est bouleversant et je suis passée par différents sentiments et changement de point de vue au cours de ma lecture. J'ai souffert pour elle, et son courage et sa force ont gagné mon respect. Un roman fort, dur qui m'a ébranlée, comme vous pouvez le penser et qui m'a fait m'interroger aussi. Vous ne pourrez pas rester de marbre en le lisant. Il me restera pour ma part longtemps en tête, et il va être ma foi bien difficile de choisir le prochain roman que je vais lire.

Posté par SoKitty à 07:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

15 février 2015

Tag

Hello,

 

J'ai été taguée Et 'pis Stolaire.

Bon, je me lance. C'est parti.

 

Concept :

1 - Dévoiler onze choses sur moi.
2 - Répondre à onze questions posées
3 - Taguer onze personnes à mon tour (Je ne tague personne, mais si vous voulez que je vous taggue, vous pouvez me laisser un message)
4 - Leur poser onze questions

 

Les Onzes choses sur moi :

01 - Je suis fille unique

02 - Je suis amatrice de thé

03 - Ma pâtisserie préférée est la tarte au citron

04 - J'aime la nourriture exotique

05 - Mes soirées se passent en bougies

06 - Je ne regarde pas la télévision

07 - J'ai un chat que j'ai prénommé Olympe

08 - Ma fleur préférée est la tulipe

09 - J'ai peur du vide

10 - Petite, je rêvais de rentrer à l'Opéra

11 - En grande Fan du Vintage, j'aime les objets qui ont une âme

 


 

Réponses :

01 - Depuis quand tiens-tu un blog ? Depuis 3 Ans, j'ai créée mon Blog le 1er Novembre 2011
02 - Pourquoi avoir créé un blog ? Son but ? Pour garder une trace de mes lectures passées et partager mes découvertes
03 - Tu as beaucoup d'abonnés ? De visiteurs ? 1 seul abonné à ce jour, au départ et jusqu'a Mai 2013, pas énormément de visites, et à partir de cette date, les visites en progressivement augmentées, et je vous en remercie.
04 - Est-ce que tu lis ? Oui, je lis beaucoup
05 - Si oui, quel genre de bouquins ? Si non, pourquoi ? Romance/Thriller/Fantastique
06 - Quelles sont tes passions ? La lecture bien évidemment
07 - Est-ce que tu as un ou des rêves ? Oui, un rêve
08 - Si oui, lesquels ? J'aimerai écrire des livres ;)
09 - Qu'est ce que tu fais dans la vie ? Je suis Assistante Maternelle
10 - Une blogueuse ou une youtubeuse à faire connaître ? Ca sera un Youtubeur, il s'agit de jules armand malterre
11 - Quelle est ta blogueuse/youtubeuse préférée ? C'est la chaîne de Margaud Liseuse

Voilà, vous en savez un peu plus sur moi.

Posté par SoKitty à 16:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 février 2015

"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

gens heureux

"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

Synopsis :

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Entre « Le Journal de Bridget Jones » et « Love Story », l’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a pas d’autre choix que de faire avec.

Michellafon

Mon avis :

Quand j'avais croisée ce livre, il m'avait tout de suite attirée sans vraiment bien savoir pourquoi, ni de quoi il retournait. Le titre qui sonne comme une maxime philosophique, puis la couverture en noir et blanc donne un petit côté nostalgique. Enfin bref, il en faut parfois peu pour se sentir appelé par un livre mais c'est ce qu'il y a de bon et salvateur et puis, j'aime bien suivre mes intuitions.

Dès les premières lignes, on retrouve une femme , Diane, brisée par la perte de son mari et de sa fille dans un accident de la route. Une année s'est écoulée, sans qu'elle ait réussie à faire son deuil. Anéantie, elle vit dans le passé, mais c'est la décision d'un voyage en Irlande qui va peut-être lui permettre de reprendre sa vie en main.

Elle y fera la rencontre d'un homme qui ne laisse rien paraître de ses qualités. J'ai appréciée leur histoire à tous les deux, elle m'a émue et c'est le genre de romance complexe que j'affectionne car elle me fait passer par une myriade d'émotions. En outre, je n'ai pas été déçue par la fin et bien au contraire, et je ressors de cette aventure belle, vraie, pleine d'espoir et de sagesse.

C'est pour moi, un sans faute : l'écriture est claire, les sentiments forts et la romance trouble et chahutée. C'est un roman qu'on a finalement peu vu sur la blogo et ce serait dommage que vous passiez à côté... Un petit coup de coeur pour moi, en tout cas.


11 février 2015

"Ni d'Eve, ni d'Adam" d'Amélie Nothomb

ni-deven-i-dadam

"Ni d'Eve, ni d'Adam" d'Amélie Nothomb

Synopsis :

Stupeur et tremblements pourrait donner l’impression qu’au Japon, à l’âge adulte, j’ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d’ève ni d’Adam révélera qu’à la même époque et dans le même lieu, j’ai aussi été la fiancée d’un Tokyoïte très singulier.

LogoalbinMichel

Mon avis :

C'est avec ce livre après "Métaphysique des tubes", encore un roman autobiographique, pour un retour aux sources d'Amélie au Japon, ce pays qui lui est si cher. C'est ici le récit, de sa première histoire d'amour avec un japonais qu'elle rencontre, en donnant des cours de français. Une relation parfois étrange et amusante, en tout cas particulière.

On en apprend un peu plus dans ce livre sur les coutumes nippones et les les dissonances qu'il peut y avoir avec notre culture. Cela donne beaucoup de scènes incongrues et délicieuses. Au delà de la romance, on ne manquera pas de s'extasier sur les paysages et parfums d'ailleurs. J'ai été consternée par la tournure qu'a pris le cours de leur vie. Un amour peut être trop plat ou amical au fond pour l'auteur, pour qui l'attachement s'est révélé être compliqué. Amélie, comme je l'aime: ce personnage libre, insaisissable et totalement fantasque.

Une écriture toujours aussi fabuleusement magique, dont j'apprécie la sonorité et l'agencement de chaque mots. Un voyage culturel, truffé d'anecdotes toutes à la fois distrayantes et surprenantes mais pas dénué d'émotions !

10 février 2015

"Parce que je t'aime" de Guillaume Musso

ParceAimeMusso

"Parce que je t'aime" de Guillaume Musso

Synopsis :

Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Brisés, ses parents finissent par se séparer…
Cinq ans plus tard, Layla est retrouvée à l’endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme.
À la joie des retrouvailles, succèdent les interrogations. Où était Layla pendant toutes ces années ? Avec qui ? Et surtout : pourquoi est-elle revenue ?

LogoXOEditions

Mon avis :

Je ne suis pas une inconditionnelle de l'auteur mais il m'arrive comme tout le monde d'ouvrir un de ses romans. Et pourquoi pas me direz vous ? Parce que finalement un peu de romance, du suspens et beaucoup d'originalité : ce n'est quand même pas pour me déplaire.

Musso ici m'a bien fait gratter le cuir chevelu, je dois dire... Une histoire de disparition, avec toutes les conséquences désastreuses que cela peut impliquer sur l'individu et le couple. Des rencontres avec des personnages meurtris, j'ai été bouleversée de connaître leur vécu. Je me suis beaucoup demandée pourquoi leurs chemins s'étaient croisés et quels étaient leurs interactions.

Jamais je n'aurais imaginé un tel dénouement, tout s'éclaire et devient limpide à l'issue du roman. C'est décidément bien vu, et je n'en dis pas plus, à vous maintenant d'être étonné !

Posté par SoKitty à 09:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

05 février 2015

"Jessie" de Stephen King

 

jessie

"Jessie" de Stephen King

4ème de Couverture :

II ne fallait pas jouer à ce petit jeu, Jessie. Vous voilà enchaînée sur votre lit, le cadavre de Gerald à vos pieds, condamnée à vous enfoncer dans la nuit, la terreur et la folie. Les femmes seules dans le noir sont comme des portes ouvertes... si elles appellent à l'aide, qui sait quelles créatures horribles leur répondront ? Aucun des précédents romans de King ne prépare au huis-clos terrifiant de Jessie, à cette lente exploration de nos phobies et de nos cauchemars les plus sombres. L'histoire de Jessie, sa dernière victime, montre à quel point il ne faut avoir peur que de soi-même.

LogoalbinMichel

Mon avis :

Maintenant que lire du King ne me fait plus peur, je n'hésite plus à sortir ses livres de ma PAL. Mais il y a des moments, je me dis que cet écrivain est un vrai malade pour imaginer de tels scénarios grotesques et tellement flippants.

Et puis franchement, une femme attachée aux barreaux de son lit duquel repose son défunt mari, rien de plus au fil des pages. Et pourtant l'auteur nous crache une logorrhée hallucinante et vomitive. L'angoisse et les hallucinations s'invitent  alors à la fois pour notre héroïne et nous même. Mais s'agit -il vraiment de notre imagination qui nous joue des tours, ou la réalité serait -elle encore bien plus inquiétante ? Je vous laisse le découvrir.

Un roman sombre qui ne fait pas un éloge de l'homme, vous en conviendrez. L'auteur n'est pas vraiment tendre avec ses pairs. Cela m'a un peu fait froid dans le dos, mais entre vous et moi, je l'ai bien cherché...

04 février 2015

"TOP 3" Janvier 2015

A partir de cette année, tous les mois, je ferai un récapitulatif de mes coups de coeur/lectures préférés du mois précédent.

top3

 

1 : "Ange" de Manon Verbèke

Ange

 

2 : "Victorian Fantasy" de Gergio Caldera

gerogi10

 

3 : "Comment j'ai mordu Damon Salvatore" de Rose Darcy

Commentmordu

Posté par SoKitty à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2015

"Petits paris entre ennemis" de Camille C.

Petits-paris-entre-ennemis

"Petits paris entre ennemis" de Camille C.

Synopsis :

Aristocrates dépravés, Agathe DuChatelet et Blaise de Brégny se préparent pour leur rentrée à l’université privée Saint-Marcus, mais avec d’autres préoccupations que leurs études. Agathe veut se venger de son ancien amant, qui compte se tourner vers la jeune Constance Chevalier. Son idée est de faire appel à Blaise pour dévergonder la jeune fille, mais celui-ci se lance un autre défi : séduire Éloïse Villiers, une roturière. Agathe ne peut ainsi compter que sur elle-même. Les paris sont lancés et le jeu pervers commence.

logo-artalys-moy

Mon avis :

J'avoue que c'est sans grande conviction que je me suis lancée dans cette lecture. L'auteur nous propose ici une réécriture des "Liaisons dangereuses" version moderne. N'ayant plus grand souvenir de l'oeuvre originale, un classique quoi ; c'est un peu à l'aveugle que j'ai débutée ma lecture.

Il est question de la vengeance d'une jeune fille vexée et éconduite... Mais ne vous attendez pas à des cris, des larmes ou autre débordements dévastateurs ou intempestifs. Agathe Duchatelet est une rancunière perverse. Elle ébauche un véritable plan machiavélique et retors pour atteindre sa cible. Choix de victimes malléables et crédules, et complicité coquine seront ses meilleurs atouts. J'ai beaucoup aimé l'échange d'emails avec un style plutôt recherché entre Agathe et Blaise. A travers leurs jouxtes verbales, on reconnaît leur goût immodéré pour le jeu. Sur la même longueur d'onde, la supercherie, le vice sont pour eux une seconde nature, et l'incitation à la débauche, leur plaisir ultime.

je me suis beaucoup amusée avec ce récit court, et la chute a fini de me convaincre. Une très bonne surprise finalement à laquelle je ne m'attendais pas. Dépravant, drôle : un moment de détente inespérée. Alors, pourquoi ne pas y goûter à votre tour ?

Je remercie les Editons Artalys pour ce SP.