11 septembre 2017

"Dark Net" de Benjamin Percy aux Éditions Super 8

Dark Net

 

"Dark Net" de Benjamin Percy aux Éditions Super 8

Benjamin Percy : Un récit ahurissant

 

 

Dark Net - Benjamin Percy | Super 8 Editions

Pour les arrêter, quatre personnages que rien ne destinait à se rencontrer : Hannah, une jeune aveugle de 12 ans ayant récemment recouvré la vue (mais pas seulement) grâce à une prothèse futuriste ; Mike Juniper, un ancien évangéliste qui combat ses propres démons et veille, dans le sous-sol de son refuge pour sans-abri, sur un impressionnant arsenal d'armes à feu ; Derek, un hacker aux allures d'Anonymous qui entend faire régner la justice au sein du réseau ; et Lela, une journaliste technophobe persuadée d'être tombée sur une histoire que personne ne veut entendre.

http://www.super8-editions.fr

 

Mon Avis

Quatre héros vont se frotter au versant d'internet dans ce qu'il a d'interdit, illégal et immoral. Ils vont au-devant d'un piège terrifiant, maléfique et qui fait peur. Ensemble, ils vont devoir combattre le malin et enrayer la machine infernale, avant qu'il ne soit trop tard...


On est totalement vampirisé, estomaqué par ce scénario surnaturel et catastrophe. Et comment ne pas l'être ? L'ambiance est sombre, effrayante, apocalyptique.

On s'approche au plus près des ténèbres qui s'emparent des réseaux de communication moderne. Sur fond de satanisme, on s'imprègne et on glisse dans des mises en scène choquantes et hallucinogènes dont on a l'impression qu'elles nous marquent au fer rouge. Il est question de possession, d'ésotérisme, de piratage informatique. Nos héros sont uniques et originaux au caractère indépendant et solitaire dans leur mission chirurgicale de déminage. C'est extrêmement anxiogène, on s'enfonce et on s'enlise dans les réseaux invisibles intranet. Le danger vient de ce qui nous entoure, de notre environnement familier.

L'écriture est nerveuse, rythmée, elle nous entraîne dans ces méandres machiavéliques et dévorantes. Meurtres, sang, folies, c'est le tourbillon obsédant et dérangeant. Ce roman crépite, vous précipite dans vos peurs et nous fait prendre conscience de la fragilité d'un système qui régit tout ou presque dans notre vie.

Un véritable page-turner, angoisse, suspens, action, ce roman est bien ancré dans l'air du temps !

 

Citation

 

"Internet est une décharge et une île au trésor. Ici, chaque objet, chaque personne, chaque endroit, chaque pensée, chaque secret existent. Internet peut satisfaire tous les appétits. À la différence d'un corps, à la différence du monde, Internet ne connaît pas de limites."

 

Bandeau - Dark Net

Posté par SophieSonge à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 septembre 2017

Le prix Littéraire Lire & Cri 2017-2018

2734828aohf252jvf

L’association Bel-ArTitude a le plaisir de vous annoncer que :

Les inscriptions pour le Prix Littéraire Lire & Cri 2017 – 2018 sont officiellement ouvertes.
Le prix « Lire & Cri » est destiné à récompenser une œuvre littéraire originale et de l’aider à se faire connaître.

Cette œuvre sera sélectionnée par deux jurys (un jury belge et un jury français).

La proclamation sera l’apothéose d’une soirée dont la date sera dévoilée en mai 2018.

Le lauréat sera récompensé par un montant de 1000 € (mille Euros).

D’autres prix seront remis à cette occasion.

Le règlement et le bulletin d’inscription sont disponibles sur demande à l’adresse : lireetcri@gmail.com

frise-herbe

Posté par SophieSonge à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2017

"La vie sauvage" de Thomas Gunzig aux Éditions Diable Vauvert

Couv-Thomas-Gunzig-La-vie-sauvage

 

"La vie sauvage" de Thomas Gunzig aux Éditions Diable Vauvert

Thomas Gunzing : Un petit bijou de roman

 

 

Couv-Thomas-Gunzig-La-vie-sauvage

Bébé rescapé d’un accident d’avion, Charles grandit dans la jungle africaine. Retrouvé par hasard le jour de ses seize ans et ramené à sa famille, il va découvrir les misères de la civilisation dans une petite ville du nord de l’Europe. La rage au ventre, il mettra tout en oeuvre pour retourner d’où il vient et où l’attend l’amour de sa vie.

Un magnifique roman d’amour, classique et drôle, lyrique et cruel, sombre et optimiste.

http://audiable.com

 

 Mon Avis

Charles a survécu à un accident d'avion alors qu'il était bébé. Il a vécu jusqu'à l'âge de l'adolescence en terre africaine. Bien malgré lui, il est retrouvé et part vivre chez son oncle, il n'aura dès lors qu'une énergie, un leitmotiv, retrouver l'Afrique et son amour...

C'est un roman submergeant d'émotions. On est tout de suite intrigué par l'histoire de Charles, mais c'est surtout sa personnalité charismatique et troublante qui va nous envelopper et nous coller à la peau.

Charles est un être à part, érudit, attentif à son environnement et doué d'une intelligence qui lui permet d'extraire le meilleur des relations sociales qu'il peut nouer. On est fasciné par ses capacités d'adaptation, de camouflage, de séduction. Ludique, grave, rusé, il tâtonne, s'insinue dans cette civilisation moderne comme un prédateur qui chasse sa proie. Il y a une énergie magnétique qui se dégage de ce récit, un pouvoir voluptueux, incisif que l'on a du mal à effacer.

L'écriture est brillante, lettrée. Elle nous attire, nous ensorcelle et nous abîme. On se laisse éblouir par la maîtrise du modus-operandi par la didactique ou encore la psychologie tandis que les couacs de la tragédie qui s'annonce, agressent nos ouïes. Par amour, Charles n'oublie pas d'où il vient et ce qu'il est, prêt à tout pour retrouver le goût de la vie, cru, essentiel et sauvage.

Sauvage, discipliné, déguisé, aiguisé, on ne sait comment définir ce roman aux multiples facettes. Il n'y a qu'un seul moyen pour vous de le découvrir : c'est de le humer, le lire, le provoquer et de le laisser faire. Et peut-être, pourquoi pas saura-t-il vous apprivoiser ?

 

Citation

"Dans la demi-obscurité de la chambre, avec les reflets bleuâtres de l'économiseur d'écran, j'attendis les rêves que m'enverrait le sommeil ; je savais que dans l'un deux, au pied du grand arbre millénaire, je retrouverais Septembre."

 

Bandeau - Thomas-Gunzig-La-vie-sauvage

Posté par SophieSonge à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

31 août 2017

"La diabolique" de James Patterson aux Éditions Archipoche

La-diabolique

 

"La diabolique" de James Patterson aux Éditions Archipoche

James Patterson : Un thriller psychologique éreintant

 

La diabolique

Les États-Unis sont en émoi  : Maggie Bradford, la célèbre auteur-compositeur-interprète, s’apprête à être jugée. Pour la presse, il s’agit du procès de la décennie ! Elle est accusée d’avoir attenté à la vie de son second mari, un ex-footballeur vedette devenu acteur.
Du fond de sa cellule, la chanteuse ne cherche pourtant pas à clamer son innocence. Le destin semble s’acharner sur elle…
Maggie n’en est pas à son premier fait de gloire… Des années plus tôt, en état de légitime défense, elle a tiré sur son premier époux. Puis, quand elle a cru de nouveau trouver l’amour auprès du richissime Patrick O’Malley, il est mort dans un tragique accident…
Alors, simple coïncidence ou calculs pervers  ? Maggie est-elle seulement la victime d’un destin qui semble l’avoir prise en grippe  ? Derrière son allure candide, se cache-t-il une manipulatrice  ?

http://www.archipoche.com



Mon Avis

La célèbre auteure compositeur et interprète Maggie Bradford est sur le point d'être jugé pour le meurtre de son mari : Will Sheperd. C'est la troisième disparition et celle de trop pour les médias qui s'emparent de l'affaire. Maggie est-elle une criminelle, coupable ou victime ? Écoutez-la : c'est son histoire...


James Patterson nous propose un roman intense et perturbant avec des personnages au profil complexe et au passé douloureux. On est rivé au récit de cette femme dont on ne sait pas comment elle en est arrivée à être soupçonnée d'être une veuve noire.

Avec recul et peut-être on le croit sincérité, elle revient sur son enfance et son premier mariage malheureux. Elle nous trouble, elle nous émeut, on sent la rupture en elle, la peur d'être jugée. On écoute ce qu'elle a à nous dire, on essaye de comprendre et on pressent qu'il y a autre chose, un je ne sais quoi qui nous échappe...

L'écriture est fine, aiguisée, pulsatile et ô combien addictive. On est attentif aux éléments du procès, on est fiévreux à l'approche du jugement. On s'interroge, on veut savoir, peu importe le temps et le prix à payer. Mais Maggie elle-même, sait-elle toute la vérité ?

Les personnages sont troubles et difficile à cerner. L'auteur nous a aiguillé, contrôlé tout au long du récit pour lâcher une bombe à la fin du roman. Et force est de constater, c'était bien vu : on n'a rien vu venir !

Un sans-faute pour ce thriller à la tension maîtrisée, un jeu pervers et qui fait mouche. On valide !

 

Citation

"Je ne peux plus continuer à me barricader à l'intérieur de moi-même. Je ne peux pas passer ma vie à avoir peur, même si la peur est toujours présente."

"Suis-je moi-même une psychopathe ?"

 

A propos de l'auteur

pattersonjames

Avec plus de 350 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. En 2015, toutes ses nouveautés ont figuré aux premières places des listes des best-sellers du New York Times. Parmi ses récents romans, publiés à l’Archipel  : Zoo (la série événement de TF1), Invisible, Menace sur Rio (2016) et Tue-moi si tu peux (2017). Chez Archipoche ont paru Celui qui dansait sur les tombes (2016) et Black Friday (2017). (Source Archipoche)


30 août 2017

"Sorciers : l'intégrale" de Lionel Cruzille aux Éditions NL

 sorciersV2

 

"Sorciers : l'intégrale" de Lionel Cruzille aux Éditions NL

Lionel Cruzille : Ouvrez votre troisième oeil

 

 

SORCIERS, l'intégrale par Lionel Cruzille (ebook)

Qui sont réellement les sorciers ? Quels sont leurs points communs ? Subissent-ils ou non leur pouvoir ? Reflet de la vie intérieure mystérieuse des sorciers, qu'elle soit sage, tourmentée ou intriquée dans l'Histoire, chaque nouvelle de ce recueil dévoile une facette de leur personnalité.

http://numeriklivres.info



Mon Avis

Partout et en tout temps, il a existé et existe des êtres doués d'une sensibilité et d'un pouvoir leur permettant d'accéder à ce que la majorité ne voit pas, n'entend pas, ne ressent pas... À travers ces histoires de sorciers, vous pourrez à votre tour peut-être vous rapprocher d'eux et d'une autre dimension...


Il y a un réel pouvoir hypnotique et intérieur qui émane de ce recueil. Les sorciers issus d'univers différents unissent leurs forces pour nous communiquer leurs voix et nous ouvrir les portes de l'insolite et de l'impalpable.

On est d'emblée intrigué par une ambiance fiévreuse et mystérieuse dont on s'imprègne progressivement, enclin qui sait peut-être à une transe mystique possible.

L'écriture invite au voyage en terre inconnue et en soi-même comme dans une danse initiatique et porteuse d'horizons nouveaux. On se laisse glisser, porter par les vents favorables à sinon un envol, un moment de sublime méditation. On reçoit chacun de ces récits comme un cadeau, un petit mirage lointain venu nous chatouiller et se suspendre un peu plus près de nous. Entre visions, rêves, prescience, les âmes s'éveillent, s'élèvent et font effet de résonance.

Les sorciers sont des sages qui parlent en silence : À nous de tendre l'oreille pour les entendre. Ils ont tellement à nous apprendre et à nous apporter...

 

Citation

"C'est à partir de là que naquit mon angoisse de ces choses que personne ne voyait."

"L'enfer continua. Toutes sortes de pensées folles me tournaient la tête. Et j'entendais des choses sur les gens que je croisais, sur les clients, hommes, femmes, vieux, jeunes. Les démons ne s'arrêtaient plus."

 

Bandeau - Sorciers

Site de l'auteur

Posté par SophieSonge à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 août 2017

"Fracture : Chimère autobiographique" de Pierre Barachant aux Éditions Z4

fracture

 

"Fracture : Chimère autobiographique" de Pierre Barachant aux Éditions Z4

Pierre Barachant : Autobiographie ou le début d'une vie

 

fracture

Fracture

Ne me dites jamais que l'enfance est la plus belle période de la vie. Cette paraphrase de Nizan pourrait résumer le contenu de cet ouvrage.

http://z4editions.fr

 

 

Mon Avis

Il faut avoir une histoire quand on décide de la coucher sur le papier et de se raconter.


Il y a un véritable processus dans le travail de mise à nu. Il faut être lucide, dans la mesure, mais pas trop, pour ne pas se laisser trop envahir ou ensevelir sous les mots. L'auteur s'exprime avec je crois beaucoup de délicatesse sur ces années qui l'ont éprouvé, construit et fait l'homme qu'il est aujourd'hui. Issu d'une grande fratrie, il évoque ses souvenirs d'enfant pourtant solitaire, curieux et critique. Il y parle avec proximité d'amour, d'amitié, de famille, de religion, d'écriture, de vie tout simplement.

C'est le goût et l'esprit de liberté qui ressort de ces écrits, qui ne demandent qu'après avoir palpé le réel à s'envoler. Il y a une réelle émotion, une sincérité qui nous touche. La plume est sensible, chatoyante il y a quelque chose de tactile, d'olfactif, de sensuel dans l'expression de cette vie que l'on respire, que l'on effleure subrepticement.

Les sentiments appellent les maux et rejoignent les mots dans une danse poétique entre chimère et éveil.

Écrire, se souvenir et aller au-delà encore...

 

Citation

 "Quant à la façon de chercher de l'artiste, du poète et de l'enfant, c'est de laisser venir à lui toutes les dimensions. Et de les regarder en face. Sans a priori."

 

28 août 2017

Concours "48 heures pour écrire" avec les Éditions Édilivre

 

Visuel clé-2017

 

 

Concours "48 heures pour écrire" avec les Éditions Édilivre

 

 

Pour la cinquième année consécutive, Edilivre renouvelle son concours de nouvelles gratuit et ouvert à tous : "48h pour écrire". Ce concours est organisé en collaboration avec Idéecadeau.fr, Clairefontaine, Exploratology et L'Étoile des Gourmets ainsi de nombreux lots sont à gagner.

 

 

Pour participer, c'est très simple ! Il vous suffit de vous connecter sur le site www.edilivre.com le vendredi 22 septembre à 19h pour connaître le thème de cette nouvelle édition. Vous aurez alors 48 heures pour rédiger et envoyer votre nouvelle.

 

 

Voilà, vous savez ce qu'il vous reste à faire le 22 Septembre 2017.

Je souhaite à tous les participants Bonne Chance.

 

 

Visuel clé-2017

 

Posté par SophieSonge à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 août 2017

"Hemlock Grove" de Brian McGreevy aux Éditions Super Huit

Hemlock Grove

 Rentrée littéraire 2017

 

"Hemlock Grove" de Brian McGreevy aux Éditions Super Huit

Brian McGreevy : Dérangeant

 

Hemlock Grove - Brian McGreevy | Super 8 Editions

Brian McGreevy, qui a travaillé aussi sur la série Netflix tirée de son livre, est né dans la région de Pittsburgh. À l'âge de 15 ans, arguant de "différences créatives", il laisse tomber le lycée. Il est l'un des membres fondateurs de la maison de production El Jefe, basée au Texas.

http://www.super8-editions.fr

 

 

 

Mon Avis

Au cœur de la Pennsylvanie, on retrouve dans les bois le corps d'une jeune fille mutilé. La police et deux jeunes gens que tout oppose sont sur la piste du tueur, animal ou humain ?

On plonge dans une ambiance obscure à la fois horrifique et hallucinogène. Il y a dans ce roman une énergie étrange qui se dégage, qui nous étrangle et nous met mal à l'aise.

L'écriture est trouble, nébuleuse et on s'enfonce, on a peur de cette histoire abracadabresque qui nous est conté. L'auteur nous appâte, nous perturbe avec des personnages marquants et mystérieux. Il y a un côté insolent, provocateur dans ce récit qui parle d'expériences, de métamorphoses... Derrière les apparences, se cachent bien des secrets que l'on n'est pas sûr de vouloir connaître au fond. On est assez ambivalent là-dessus, je dois le reconnaître. Il y a une tension latente qui s'étire tout au long du roman, du sang, du sexe, des phéromones dont on a du mal à s'extraire.

Lugubre, surnaturel et trash, l'auteur a tout pour séduire un jeune public en mal de sensations. On comprend l'envie de capturer et de scénariser les éléments intrigants et particuliers que l'on retrouve dans ces lignes dans une série TV.

Si vous n'avez pas peur d'être choqué et que l'envie vous dit de flipper un peu... Saisissez le moment, la bête n'attendra peut-être pas toujours tapie dans l'ombre...

 

Citation

"Il m'arrive de voir des trucs...Des...ombres, dont je ne parviens pas toujours à déterminer si elles sont réelles ou pas."

"Car il n'existe pas de meilleur moyen de camoufler ses propres doutes que de sous-entendre qu'ils sont indépendants de votre volonté."

 

Bandeau - Hemlock Grove

"La villa rouge" de James Patterson aux Éditions l'Archipel

La Villa Rouge

 

Rentrée littéraire 2017

 

"La villa rouge" de James Patterson aux Éditions l'Archipel

James Patterson : Un suspens maîtrisé

 

La villa rouge
Dans les Hamptons (Long Island), au 7 Ocean Drive, se dresse une impressionnante maison à la façade gothique avec une vue imprenable sur l’océan.
Mais elle est à l’abandon depuis plusieurs années et tombe en décrépitude. On la dit maudite. Il est vrai que la Villa rouge, telle qu’on la surnomme, a été par le passé le théâtre d’une série de meurtres jamais résolus.
Quand un nabab d’Hollywood et sa maîtresse y sont retrouvés sans vie, tous pensent que la malédiction frappe de nouveau.
Jenna Murphy, une ancienne flic de New York, va mener l’enquête. Elle qui, enfant, jouait sur la plage non loin de la maison, voit ressurgir en elle une terreur qu’elle croyait pourtant éteinte…
Mais la Villa rouge n’a sans doute pas encore révélé tous ses mystères… et Jenna pourrait bien en être la prochaine victime.

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Jenna Murphy revient dans les Hamptons pour enquêter sur un double meurtre et une maison mystérieuse entaché par des sombres secrets. Elle est dés lors, loin de se douter qu'à travers cette affaire, c'est son passé qui va bien malgré elle, la retrouver...


James Patterson, maître en la matière de thriller installe ici une mise en scène intrigante et terriblement anxiogène. Une maison abandonnée, une série de meurtres qui transpire la violence, la souffrance.

On voyage dans le temps, on s'imprègne et on observe chacun des éléments donnés et on s'abandonne. L'auteur nous embarque dans quelque chose de très sombre, fielleux. Le récit est alambiqué, complexe et on sent la difficulté à démêler les nœuds de cette histoire. Il y a une part d'intime, d'affectif, de diffus qui pousse Jenna à fouiller et à s'envoler dans les ténèbres. Cette intrigue révèle et réveille les cadavres de leurs tiroirs. On y parle de généalogie, d'horreur, de malédiction. On se laisse gagner par la peur, rattraper par le danger dans ce récit macabre et de haut vol.

L'écriture est entraînante, haletante. On joue avec nos nerfs, on doute de tout, tout le temps. L'auteur maîtrise parfaitement son affaire. C'est parfaitement orchestré et bien ficelé. Les secrets s'abattent, les fausses pistes s'écartent et les révélations tombent comme un couperet à la fois incisif et salvateur.

Un style efficace, une aventure ahurissante faite pour marquer les esprits. Oserez-vous vous aventurer à la villa rouge, c'est vous qui me le direz !

 

Citation

"Ce connard de Matty avait raison, pour une fois, mais je ne suis pas le genre de flic qui se satisfait des apparences, j'ai besoin de reconstituer entièrement le puzzle."

 

Bandeau - La Villa Rouge