11 mars 2015

"La vie rêvée des autres" d'Agnès Bihl

 

Vie rêvée des autres - Agnès Bihl

"La vie rêvée des autres" d'Agnès Bihl

Synopsis :

Mado, jolie pépette de soixante-dix-sept ans, est en maison de retraite. Seulement voilà, elle a le méchant sentiment de vivre en marge de la vie, cloisonnée entre les murs de cet asile de vieux. Delphine et Magali, ses petites-filles, veillent au grain mais ses copains de toujours, Jacky et Ferdinand, organisent un plan pour la faire évader...

Broché: 264 pages
Editeur : DON QUICHOTTE (12 mars 2015)
Collection : FICTION
Langue : Français
ISBN-10: 2359493949
ISBN-13: 978-2359493948

Prix : 18,90 €

Editions Don Quichotte

Agnès Bihl

Mon avis :

Si je m'attendais à être touchée quand j'ai choisie de lire ce roman, je ne m'attendais pas en revanche à me prendre cette claque monumentale en plein visage. On évoque un sujet douloureux et épineux, celui de la vieillesse et du placement de la personne âgée.

Madeleine prend la décision de ses petites filles comme une véritable trahison. La maison de retraite à 77 ans, ce n'est pas pour elle, cette femme au caractère fort et exceptionnel ne compte pas s'en laisser compter. Elle n'a pas la langue dans sa poche, et si son corps n'est plus aussi alerte que d'antan, son esprit lui est encore vif, et elle cultive le sens de la répartie avec fierté et panache. Elle pourra s'appuyer sur ses amis et comparses de toujours pour la tirer de ce mauvais pas. Ils vont décider chacun d'avoir encore le choix de vivre leur dernier parcours comme bon ils l'entendent. Avec audace, provocation et beaucoup d'humour, ils vont profiter de l'instant présent avant de décider de la manière et du moment de tirer leur révérence.

J'ai aimé le sujet abordé par l'auteur sans langue de bois, j'ai été touchée et choquée par le sort qui est réservé à nos anciens dans notre pays. Qui a envie de finir ses jours enfermé, oublié, annihilé ? Dans personne âgée, il y a âgée mais ne l'oublions pas aussi personne avec son bagage, son affect, à prendre en considération. Je ne tiens pas à faire débat ici, il faut du temps, des moyens pour cela. Ce roman fait prendre du recul sur notre place à prendre comme maillon d'une génération.

Beau, émouvant et qui fait sens. J'espère que vous aimerez ce roman autant que je l'ai aimé.

Je remercie les éditions Don Quichotte pour ce Service de Presse.


10 mars 2015

"L'odeur de l'herbe après la pluie" de Patrick Jacquemin

Odeur Herbe après la pluie

"L'odeur de l'herbe après la pluie" de Patrick Jacquemin

Synopsis :

Annabelle est une jeune et brillante banquière qui travaille comme une damnée à sa réussite. Mais au moment où sonne la quarantaine, et alors qu'elle accumule les succès, elle pète les plombs un jour de juin. Sans réfléchir elle fuit. Elle part loin de Paris, loin des contraintes, à la campagne, sur les lieux de son enfance. En chemin, sa voiture tombe en panne et elle ne rencontre pour l'aider qu'un vieux paysan. Cette rencontre c'est SA chance, celle d'une citadine perdue qui va s'ouvrir aux secrets insoupçonnés de la terre et de l'univers. Sa vie en sera à jamais bouleversée.

Odeur Herbe après la pluie

Mon avis :

Ce roman est une belle rencontre comme notre héroïne Annabelle avec son paysan, à l'aube de ses quarante ans. Elle voit son destin bouleversé alors que fatiguée par sa vie surbookée artificielle de working girl, elle décide de prendre un bon bol d'air frais. A mille lieux de son univers, elle va apprendre à se poser pour réfléchir et appréhender l'essentiel.

Sérénité, culture, bon sens, George est un être singulier et de lumière. Sa simplicité, son authenticité marque et nous retient. J'ai aimé cette histoire à mi chemin entre la philosophie et la poésie. J'ai été touchée par ce retour à la nature loin du tumulte pour se recentrer sur soi.

Un roman court, juste, profond qui à la croisée des chemins donnera à chacun l'envie de se poser les bonnes questions, au bon moment. Qui suis je ? Ou vais je ? Dans quel état j'erre ?

Laissez vous guider vers la quête de ce bonheur à la portée de votre main.

Je remercie l'auteur, M. Patrick Jacquemin pour cette belle découverte, et Marion, rédactrice chez PtitBlog, pour m'avoir offert la possibilité de découvrir ce roman. Merci à vous.

"18 lunes" de Kami Garcia et Margaret Stohl

 

18 Lunes

"18 lunes" de Kami Garcia et Margaret Stohl

Synopsis :

 Je pensais que rien ne me surprendrait plus. Jamais. Que Lena et moi avions connu le pire, survécu à l'impossible. Mais ces derniers temps, notre bonne vieille bourgade de Gatlin est en proie à une série de fléaux dignes de l'Apocalypse. Il y a aussi ces cauchemars et ces visions étranges qui ne cessent de me hanter. Et toutes ces choses que j'oublie, ces moments où je ne me reconnais plus moi-même. La malédiction de la lune, les Enchanteurs des Ténèbres, la Garde Suprême : quelle est ma place, à moi, dans tout cela ?

Le troisième tome de la série promet une nouvelle année de rêves et de cauchemars pour Lena et Ethan.

logo_black_moon

Mon avis :

Cela doit faire une année que j'avais lu "17 lunes", si je me souviens bien si une parade avait été trouvée pour la tranquillité de la ville de Gatlin, rien n'était pour autant réglé. J'avais un peu peur de ne pas m'y retrouver, si cela n'a pas été le cas, je me suis sentie pour autant pas aussi impliquée que cela dans cet épisode...

J'ai envie de dire, on prend un peu les mêmes et on recommence, l'ambiance est  est anté-apocalyptique et cela crée des tensions. Ethan est submergée par des visions,  troublé par des pertes de mémoire. L'atmosphère est pesante et le climat électrique. Plus on avance dans l'histoire et plus on se rend compte que chaque personnage a son implication dans le récit, aussi tout est intimement lié, laissant ainsi peu de place au hasard et à la fantaisie. Ethan est le personnage phare de ce roman, et je dois dire que cela n'a malheureusement pas suffi pour conserver tout mon intérêt.

Lors de ma lecture, j'ai trouvée ce tome long, monotone et je me suis ennuyée. Je n'ai malheureusement pas retrouvée le charme qui m'avait enveloppée dans les premiers tomes. Mais bien évidement, les auteurs nous laissent sur une fin angoissante. Bon à un tome de la fin, il serait dommage que je m'arrête là, mais autant vous dire que ce ne sera pas pour tout de suite !

07 mars 2015

"Chouette une ride" d'Agnès Abecassis

CHOUETTE-SITE

"Chouette une ride" d'Agnès Abecassis

Synopsis :

Jusqu’à présent, ma vie était hyper plan-plan.
Genre marmots, boulot, dodo, sauf que pour moi, le boulot ça se passe à la maison, scotchée à un clavier d’ordinateur.
Ben oui, mon job, c’est écrivain (célèbre).
Mais dernièrement, tout a basculé  : un beau gosse dans la rue m’a appelée “madame”, il m’a fallu une traduction simultanée pour comprendre ce que me disait une ado, un vendeuse mielleuse m’a suggéré une crème anti-âge, j’ai surpris des copines en train de trafiquer leur date de naissance.
Et là, d’un coup, j’ai réalisé que j’avais déjà trente-six ans.
C’est à dire, techniquement, presque quarante.
Donc bientôt cinquante.
A votre avis, je fais quoi ? Je déprime, ou je positive ?

 

CHOUETTE-SITE

 

Mon avis :

J'avais besoin d'un roman tout léger et sans prétention, juste histoire de se détendre un peu et de passer le temps. Les années sont passées pour Anouska sans qu'elle s'en rende compte finalement. C'est avec beaucoup d'humour et une pointe d'ironie, que sont épinglés les vicissitudes de la vie dans son roman, et ce pour notre plus grand bonheur.

La narratrice est auteure de thriller et ses anecdotes sur son travail m'ont  beaucoup amusée et permis de démystifier sur  tout ce qui tourne autour de l'écrivain. Ce brin de fille, cela pourrait être facilement vous, ou encore votre meilleure copine. C'est sûr c'est une femme de ma génération alors il n'a pas été trop difficile pour moi de m'identifier à elle.Si j'ai été conquise par la première partie, en revanche j'ai été moins convaincue par la seconde qui m'a  ennuyée. Je n'ai pas vraiment adhéré à ce mariage escapade et c'est bien dommage.

Quoi qu'il en soit c'est une lecture rapide et sans prise de tête qui m'a permis de passer un cap. C'est tout ce que je lui demandais et dont j'avais besoin après tout !

05 mars 2015

"Les Costello : Une série mordante" Saison 1 L'intégrale de Laurent Bettoni

 

costello

 

"Les Costello : Une série mordante" Saison 1  L'intégrale de Laurent Bettoni

Synopsis :

Au fil des épisodes, suivez les heurs et malheurs d’une famille (dé)composée de déménageurs-brocanteurs suceurs de sang qui habitent sous le même toit et qui adorent se détester.
Vivant d’arnaques minables et de bricole, les Costello se situent loin, très loin, de l’idée qu’on se fait ordinairement des vampires, nobles, élégants et raffinés. Eux sont plutôt affreux, sales et méchants. Ces voleurs de poules, tombés en disgrâce, n’appartiennent plus depuis des lustres à la caste supérieure de leur espèce. Ils cherchent par tous les moyens à récupérer leur fortune et leur grandeur, perdues au cours des siècles.
Dans leurs tentatives approximatives de redorer leur blason, ils vous feront toujours rire, parfois pleurer et souvent réfléchir sur la condition (in)humaine.

La Bourdonnaye

 

Mon avis :

Si vous pensiez avoir fait le tour du monde vampirique, je vous vous recommanderais d'abord de vous pencher sur cette série. Nous faisons la connaissance ici d'une famille de vampires spécialisé dans l'arnaque et la tromperie. Des personnages aux caractères singuliers et bien trempés que la promiscuité amène à faire des étincelles.

Attention, nous n'avons pas affaire à une bande de vampires à paillettes. Leur langage, leurs us et coutumes relèvent plutôt de la vulgarité faisant ainsi  tomber de leur piédestal, leurs chers ancêtres...

Un univers tordant, hilarant. On aime le ton décalé voire sardonique. On s'attache à ce clan,à mi chemin entre la famille Adams et Malcom. N'hésitez pas à découvrir cette saison, et si vous aimez les règlements de compte à OK Corral, vous devriez être servis.

Totalement irrévérencieux mais mon Dieu que c'est bon !


04 mars 2015

"TOP 3" Février 2015

TOP 3 Février 2015

 

1 : "Viscères" de Mo Hayder

Viscères

 

2 : "Boys Out" de Rawia Arroum

Boys Out !

 

3 : "Constance & Séduction" de Jess Swann

Constance-et-séduction-8001

 

Posté par SoKitty à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

"Constance et séduction" de Jess Swann

Constance-et-séduction-8001

"Constance et séduction" de Jess Swann

Synopsis :

Après le décès de leur père, Isobel et Helen Westlake sont forcées d’abandonner la demeure dans laquelle elles ont grandi et déménagent à Chester dans le nord de l’Angleterre. Tandis qu’Isobel entretient une relation amicale avec Adam, tout en tentant de mener sa carrière et de veiller sur sa cadette, Helen fait la connaissance du flamboyant Oliver Vane… Amour, frustration et surtout vérités cachées sont au rendez-vous de cette réécriture moderne de « Raison et sentiments » de Jane Austen.

logo-artalys-moy

Mon avis:

Il faut d'abord que je vous avoue, je n'ai pas lu "Raison et sentiments" et d'ailleurs aucun Jane Austen. Oui, je sais c'est pas bien... Mais pourquoi pas passer par une réécriture moderne pour faire connaissance, après tout ?

On suit ici, l'histoire de deux sœurs qui à la mort de leur père, vont être délogées par leur demi-frère sans grand ménagement. Elles vont devoir à présent voler de leurs propres ailes, l'une poursuivant ses études pendant que l'autre rentre sur le marché du travail. Deux sœurs aux caractères bien différents et qui vont appréhender leurs premières histoires d'amour, chacune à leurs manières.

Je me suis laissée envelopper dans cette aventure que j'ai savouré avec lenteur et délice. Isobel l'aînée est la raisonnable, pondérée alors que sa cadette est l'impulsive, la passionnée. Autour d'elles gravitent des hommes qui succombent à leur charme et vont les conduire sur les chemins sinueux des sentiments amoureux. Des relations complexes où les relations sociales sont des enjeux qu'il faut prendre en compte.

L'écriture de Jess Swann a su me convaincre, elle a su intégrer des codes d'une autre époque à celle de nos jours pour lui donner un charme désuet. On s'attache aux personnages, on se fait du souci pour eux, on enrage. Et bien que l'on sache pertinemment dès le départ qui finira avec qui, on est bousculé tout au long du récit par nos émotions.

Un roman à savourer au chaud et autour d'une bonne tasse de thé dans la plus pure des traditions anglaises !

Je remercie Jess Swann et les Editions Artalys pour ce Service de Presse et leur confiance renouvelée.

Jess Swann

Née il y a un peu plus de trente ans du côté belge des verdoyantes Ardennes, je suis une amoureuse des livres depuis mon enfance. J'aime particulièrement les héroïnes au caractère bien trempé et à la verve mordante.

Mon roman favori ? Autant en emporte le vent !

Adepte de la piraterie et du vampirisme, j'ai commencé à écrire en 2006 et découvert le monde merveilleux des fanfictions dans lequel j'évolue depuis, tout en développant mes propres personnages.

Fantaisie et aventure font désormais partie de mon quotidien et je profite de chaque minute de mon temps libre pour écrire les histoires qui nourrissent mes rêves, qu’elles soient contemporaines ou dans le monde des pirates auquel je reste particulièrement attachée.

Après 5 ans passés à écrire les suites des aventures de personnages créés par d'autres, je me lance maintenant dans le grand bain et je travaille à la rédaction de plusieurs romans. D'une part des adapations modernes des ouvrages de Jane Austen et d'autre part des écrits plus personnels.

02 mars 2015

"Femmes bourreaux, femmes victimes" de Dominique Hoflack

Femmes Bourreaux, Femmes Victimes de Dominique Hoflack

"Femmes bourreaux, femmes victimes" de Dominique Hoflack

Synopsis :

Au fil d'affaires judiciaires marquantes, tantôt sordides, tantôt émouvantes, l'auteur se livre à une analyse des femmes, bourreaux ou victimes, avec cette ambiguïté des rôles et des postures qui anime tout accusé lors d'un procès d'assises. Dans l'inconscient collectif, tout crime de femme ne peut que surprendre et choquer, parce qu'elle symbolise le sacré de l'enfantement, et qu'elle ne peut donner la mort car elle est l'icône, censée donner la vie. Et pourtant, chez la plupart des criminelles, un chaos mental, soudain et imprévisible, gomme toute fragilité, toute compassion et tout affect, et abolit tout terrain émotionnel avant l'inhumain. Leur passage à l'acte investit, de plus en plus, celui des hommes, dont elles adoptent le comportement rituel, tout en gardant leur spécificité de femme, à travers une détermination sans failles, empreinte de séduction et de manipulation. Une autre femme, placée au cœur du procès, vous invite, à travers cet ouvrage, à pénétrer dans l'antre des cours d'assises, à travers des affaires vécues dans toute leur détresse, dans toute leur horreur; sans filtres, sans écrans. Avocate générale, elle décrypte les actes pathogènes, " l'anormalité sociale ", l'humain au féminin. Les rôles respectifs des bourreaux et des victimes ne sont-ils pas, en effet, destinés à s'interpénétrer, à travers un effet miroir hallucinant, où les déviances des uns renvoient au regard des autres, à leurs blessures secrètes, à leur douleur indicible, à leur passé souvent chaotique.

Parution le 5 Mars 2015

Logo du Moment

ISBN-13: 978-2354173692

Prix : 14,95 €

 

Mon avis :

Dominique Hoflack est avocate générale, elle retrace avec ce livre des affaires passées en cour de justice dans lesquelles les femmes endossent tantôt le rôle de victimes ou de bourreaux.

Des femmes victimes des désirs de l'homme, de leur violence ou de leur ascendant sur elles. Des femmes qui pour arrêter l'engrenage d'une situation qu'elles ne peuvent plus supporter vont basculer dans la criminalité. Il est bien loin le temps des empoisonneuses, et les femmes n'ont plus rien à envier aux comportements destructeurs de l'homme.

Elles empruntent également à leur tour et avec leurs armes, des actes aussi  irréparables qu'immondes. On se plaira ici à décortiquer les personnalités, et ouvrir une brèche dans la psychologie féminine. Pulsions, mises en scène, dénis, elles entraînent parfois dans leur sillage des complices de leur folie ou de leurs débordements.

Un témoignage édifiant pour une société déviante et qui dérange. Un document choc, à dévorer !

Je remercie les Editions du Moment pour ce Service de Presse.

28 février 2015

"Boys out" de Rawia Arroum

Boys Out !

"Boys out" de Rawia Arroum

Synopsis :

Depuis l’Éradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n’ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s’entraîne dur pour être capable d’affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusqu’au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour…

logo_black_moon

Mon avis :

Si vous vous demandiez ce que serait une société sans hommes, ce livre tombe à pic pour que vous vous en fassiez votre opinion. Je ne suis pas particulièrement féministe, mais j'avoue que j'étais curieuse de découvrir ce que cela pourrait donner...

Imaginez une armée de femmes prêtes à livrer un combat contre les hommes, visant à leur éradication. Des années de brimades et d'asservissement derrière elles qui vont en faire sinon des prédatrices redoutables, de cruelles mantes religieuses. Endoctrinée depuis sa plus jeune enfance, Lyra hait et craint les hommes et le moins que l'on puisse dire c'est que l'échéance qui la pousse à procréer ne l'enchante pas vraiment. Une épreuve à passer mais qui pourrait peut-être tout changer.

Pour elle, pour l'humanité... Se pourrait-il qu'un homme la touche, l'interroge et la bouleverse au point de tout remettre en question ? Comment ne pas être émue pour l'histoire ou le comportement de Loan ? Leur histoire d'amour impossible se tisse au fil des entrevues et de petits messages offerts comme de jolis promesses en guise de présents. J'ai été frappée par la foi de celui-ci. On le sent prêt à soulever des montagnes et à relever tous les défis pour un monde plus juste et des lendemains qui chantent.

On est captivé par cette histoire dont on aurait tous voulu avoir l'idée tellement elle est géniale et évidente. L'écriture est fluide et agréable et les personnages attractifs. Si le développement est clair et aurait pu être encore exploité à mon sens, l'aventure nous tient cependant en haleine et on a du mal à décrocher. Et effectivement, on le dévore !

25 février 2015

"Le choix de la vie" de Ludovic Deloraine

Le-choix-de-la-vie-800

"Le choix de la vie" de Ludovic Deloraine

Synopsis :

Sur un astéroïde, vivent des gens quasiment coupés d’un système solaire. Dans une masure à la limite de la « zone éclairée », s’est retiré Chlod’weig Lohrein, dit le Païen car il vénère les dieux, et son épouse Avanis, grande amatrice de lecture. Une injustice répétée amène Chlod’weig à une remise en cause de sa foi et le contraint à fuir avec sa compagne dans la « zone sombre ». Il découvre de la sorte un monde dont il ignorait tout, peuplé de personnages étranges : l’Écrivain, le Connecté, le Nihiliste. De quoi remettre en question le sens même de l’existence.

logo-artalys-moy

Mon avis :

Avec cette nouvelle SF, on pourra dire que ce livre m'aura fait sortir de ma zone de confort... Pas particulièrement amatrice de fiction pure, j'ai eue un petit peu de mal, je l'avoue à matérialiser ce petit monde.

Un lieu paumé sur un astéroïde où les conditions de vie sont aussi précaires que vitales. On est confronté à différents courants de pensées permettant de continuer. Les rencontres, les épreuves peuvent changer, faire évoluer. C'est un pur conte philosophique que nous propose l'auteur ici.

Rien n'est jamais figé. On aborde des sujets universels de l'écologie à la religion, et on est poussé loin dans sa réflexion et son cheminement personnel.

La solitude et notre rapport aux autres sont mis à mal, et on se cherche entre virtuel et réel. Un pur moment de sagesse pour qui veut lire entre les lignes.

Je remercie encore un fois les éditions Artalys pour ce SP et leur confiance renouvelée.