29 juin 2016

"Le temps des espoirs" d'Amy Bloom aux Éditions Terra Nova

letempsdesespoirs

" Le temps des espoirs" d' aux Éditions Terra Nova

Résumé :

Un jour, Eva et Iris découvrent par hasard qu’elles sont demi-sœurs et que leur père a entretenu en secret deux familles. Le choc fait voler leur passé en éclats. Pour trouver un nouveau sens à leurs vies, elles décident, ensemble, de partir à l’aventure. Iris ambitionne de faire du cinéma, tandis qu’Eva veut simplement profiter pleinement de ce que peut offrir la vie. Dans l’Amérique des années 40, les deux demi-sœurs refont le monde à Hollywood, dans les clubs de jazz de New York et les riches demeures de Long Island. Au fil des rencontres, elles partagent tout et font l’apprentissage d’une nouvelle vie, entre leurs aspirations, les scandales, les trahisons, et la guerre. Avec toujours une conviction : malgré l’absurdité et la fragilité de l’existence, tout finit toujours par aller mieux…

 

letempsespoirpetite

18,50 € / 288 pages
Hachette : 10 8572 3 / ISBN : 978-2-8246-0795-5

 

Mon avis :

On traverse ce roman dans une atmosphère diffuse. C'est le genre de récit qui prend toute sa puissance au fil des pages. Eva découvre du jour au lendemain qu'elle a une demi-soeur. C'est toute son existence qui s'ébranle et le début d'une aventure sinon cinématographique, plutôt bohème.

De la folle énergie, à l'excentricité dédiée à la jeunesse ces deux bouts de femme refont le monde dans l'effervescence hollywoodienne des années quarante. L'histoire est sincère et ne nous épargne rien de la complexité des relations humaines, de la profondeur des sentiments. Les personnages doivent faire face à la précarité, les doutes qui les assaillent, avec force et conviction. Les lettres qui ponctuent le récit apportent beaucoup d'émotions. On est ému par la gravité et la pudeur qui se dégage des souvenirs heureux ou malheureux.

L'écriture est tendre et sensible. On s'attache à la personnalité d'Eva, à son intelligence et à son discernement. Il est question d'abandon, de lutte de courage et de choix.

On aime, on vibre, on éprouve. On se raccroche à un fil aussi fragile ou illusoire fut-il.

Parce qu'il ne faut jamais cesser d'y croire, l'espoir permet d'aller plus loin...

" Plus question de fondre en larmes sur le canapé de la "maison au-dessus du garage". On était des soldats à Stalingrad qui devaient aller de l'avant, parce qu'il n'était pas possible de faire marche arrière".

 

A propos de l'auteur :

Amy Bloom

Amy Bloom est psychothérapeute. Elle enseigne à l’université de Yale et a déjà publié deux romans récompensés par d’importants prix littéraires, notamment Ailleurs, plus loin. Elle écrit aussi des articles pour le New York Times Magazine, le New Yorker et Vogue.


28 juin 2016

"Propos cocasses et insolites entendus en librairie" de Jen Campbell aux Éditions Baker Street

proposcocassesetinsolitesentendusenlibrairie

" Propos cocasses et insolites entendus en librairie"

de aux Éditions Baker Street

Résumé :

Ce recueil, bestseller outre-Manche, réunit les questions les plus drôles, surprenantes et bizarres que les gens posent parfois à leurs libraires. Et pourtant rien n’a été inventé…

Poète et nouvelliste, Jen Campbell s’est inspirée de son expérience de libraire à Édimbourg et à Londres pour rapporter dans un blog ses conversations invraisemblables, étranges ou extravagantes avec certains clients. Le succès de son blog lui a donné l’idée de partager sous forme de recueil ces perles complètement inouïes – et pourtant vraies ! Le livre a déjà été traduit dans une dizaine de pays. Suite au succès du livre (bestseller du Sunday Times), un deuxième volume est sorti deux ans plus tard.

 

Propos cocasses et insolites entendus en librairie, de Jen Campbell

Date de parution : 18 février 2016 ; ISBN : 978-2-917559-65-9
140 x 200 mm, broché ; 208 pages
Prix TTC France : 14 euros

http://editionsbakerstreet.com

 

Mon avis :

Un livre à découvrir, savourer par tous les amoureux des librairies. Ces endroits magiques et un peu hors du temps qui nous procurent à tous les amateurs de mots, de joyeuses et sensibles émotions.

Ont été rassemblées, une série d'anecdotes, des plus anodines aux plus croustillantes. On ne peut s'empêcher d'avoir le sourire aux lèvres, d'être attendri ou interloqué face aux demandes fantaisistes de certains clients. On aime les illustrations justes et ponctuées d'humour de Pancho. On s'amuse des paradoxes, des propos naïfs ou tendres. On est surpris par les situations absurdes, on s'indigne des échanges sourds ou indélicats.

Un livre plaisant, ludique qui se lit soit d'une traite ou que l'on pioche des extraits par-ci par-là, à sa convenance...

Dans tous les cas, c'est un objet saveur auquel il est difficile de résister tant il est succulent, insolite et drôle. Un livre culte à adopter d'urgence dans sa bibliothèque.

Je vous le recommande chaudement !

27 juin 2016

"Yzé et le palimpseste" de Florent Marotta aux Éditions Taurnada

yze

" Yzé et le palimpseste" de aux Éditions Taurnada

Résumé :

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

 

Prix Papier : 12,99 € / Prix Numérique : 6,49 €

http://www.taurnada.fr

 

Mon avis :

Avec ce premier volet, l'auteur nous procure des sensations vives et l'envie de suivre une aventure trépidante et pleine de promesses.

Yzé notre jeune héroïne bascule et se révèle quand elle découvre sa véritable identité de Wicce avec ses pouvoirs. Elle ne sera pas définitivement au bout de ses surprises dans cet épisode où elle va devoir apprendre, digérer et contrôler à la fois ses connaissances et ses dons. La société qui régit est complexe et binaire, l'intrigue repose sur des conflits arriérés et qui semblent indissolubles...

Ce roman est un bâton de dynamite prêt à imploser. Des dangers, des combats, des drames, l'action et le suspens sont sans conteste au rendez-vous. On aime les personnages passionnés, impulsifs. On est sous le charme du futur mélangé à des événements du passé.

L'écriture est séduisante, appliquée. Florent Marotta distille les éléments, floute les situations, nous perturbe et nous retient.

On est touché par l'atmosphère, la force et la poésie de ce roman. Un bon début et une belle ouverture pour cette saga qui ne fait que commencer !

 

A propos de l'auteur :

Marotta-Florent

Florent Marrotta

Écrivain français de romans policiers ou romans noirs, Florent Marotta commence pourtant l'écriture par de la Fantasy, genre qu'il affectionne et qui est à l'origine de sa passion pour la lecture.

24 juin 2016

"Nina et le damné" d'Albine Tangre

NINA

" Nina et le damné" d'

Résumé :

Nina, une jeune fille qui vient de perdre ses parents dans un tragique accident, va vivre au manoir de sa tante acariâtre. Elle y rencontre Ian, jeune jardinier timide dont elle tombe amoureuse. Mais celui-ci cache un lourd secret. D'occultes puissances se battent pour avoir les amoureux de leur côté. Malgré les embûches et les maléfices qu'ils traverseront, la force de leur amour sera t-elle assez grande pour qu'ils demeurent ensemble?
Entre amour, sexe et magie, l'histoire d'une femme normale qui va relever des défis extraordinaires.

logo-amazon

Mon avis :

Albine Tangre nous offre ici une aventure lugubre et fantastique au début du 19 ème siècle. Ce voyage permet de nous évader entre la Toscane et l'Irlande.

Nina notre héroïne trouve refuge chez sa tante à la mort de ses parents. C'est là, qu'elle va découvrir ses premiers émois sous d'étranges auspices. L'écriture est intrigante, auréolée de mystères et le roman exerce sur nous une confusion suprême entre le rêve et la réalité. Il y a de l'amour, de l'amitié, du sang versé, de l'érotisme, du suspens, de la lutte aussi. Ce récit trouble, oscille entre la magie et la sorcellerie avec charme et envoûtement.

Qui est Ian ?

que cache-t-il ?

Nina aura à coeur de le découvrir avec autant de peur que d'intérêt.

J'ai passé un bon moment avec ce livre propice à l'évasion. Un bon divertissement qui se lit rapidement et sans prise de tête. A découvrir !

20 juin 2016

"Dans la chaleur de l'été" de Vanessa Lafaye aux Éditions Belfond

danslachaleurdelete

" Dans la chaleur de l'été" de aux Éditions Belfond

Résumé :

Inspiré de faits réels, et notamment de l'histoire de l'ouragan le plus puissant jamais recensé en Floride, un premier roman impressionnant. Portée par une tension permanente, une histoire de passion et de survie, dans un Sud rongé par le racisme.

Depuis le départ de Henry en 1917 pour les tranchées françaises, Missy Douglas n'a jamais cessé de penser à lui. Dix-huit ans plus tard, après avoir survécu à l'enfer et erré en Europe, Henry est de retour à Heron Key. Mais si l'homme n'a plus rien du garçon désinvolte de l'époque, la ville, elle, n'a pas changé : les Noirs subissent une ségrégation d'une violence inouïe. Parqués dans un camp insalubre, Henry et ses camarades vétérans cristallisent les plus grandes craintes et les plus folles rumeurs.

La tension monte encore d'un cran lors des célébrations du 4 Juillet. Là, sur une plage scindée où Noirs et Blancs sont dûment séparés, les festivités vont bientôt prendre une tournure tragique : la femme d'un notable blanc vient d'être victime d'une attaque sauvage. Un nom est sur toutes les lèvres : Henry.

C'est alors qu'éclate le plus terrible des ouragans. Dans une ville en plein chaos, Missy va tout tenter pour retrouver l'homme qu'elle aime.

Dans la chaleur de l'été - Vanessa LAFAYE - Littérature contemporaine
Traduit par Laurence VIDELOUP
Parution le 19 mai 2016 ; 320 pages
Prix Papier : 21,50 € / Prix Numérique : 14,99 €
http://www.belfond.fr

 

Mon avis :

Missy n'a jamais oubliée Henry, parti combattre en France pendant la première guerre mondiale. Il est enfin de retour à Heron Key mais se souviendra-t-il encore d'elle plus de dix-huit ans après ?

Ce roman résonne comme un coup de tonnerre et ravage tout sur son passage. On est pris au piège par la force des éléments, la puissance des sentiments, les affects et les meurtrissures profondément ancrées. L'écriture est passionnée, tumultueuse. Les personnages nous touchent à vif, imbibés de leurs malheurs et luttant pour leur survie au beau milieu de ce cataclysme ambiant. La guerre transforme les êtres et le retour à la vie, à la réalité ne se fait pas sans ses silences, ses doutes et ses inévitables incompréhensions.

Le récit foisonne de secrets douloureux, de méchantes rumeurs. On est happé par cette histoire, malmené. Il y a beaucoup de souffrance, de la laideur mais aussi beaucoup de courage et d'espoir. On est ému et étreint par la force et la conviction des choix. Au coeur de l'action, de cette tempête dévastatrice, on recherche la vérité, on celle les destins.

"Les risques ne comptaient plus désormais. Seuls les choix importaient. Et des choix, il n'y en avait qu'un."


C'est un combat puissant, indéfectible et ô combien humain mené pour la vie. Un livre passionnant, dans lequel on puise au fond des coeurs, des consciences dans ce qu'elles ont de plus bruts et insondables.

Vous devriez comme moi, être éprouvé, bouleversé. A découvrir, absolument !


16 juin 2016

"Les michetonneuses" de Rose Emilien aux Éditions Don Quichotte

 

lesmichetonneuses

" Les michetonneuses" de aux Éditions Don Quichotte

Résumé :

Heaven Alighieri est trop belle pour être pauvre. Un principe comme un autre pour la jeune michetonneuse qui écume les soirées branchées de la capitale avec ses inséparables copines : Anissa la pulpeuse, Stéphanie la blonde et Maya l’intello. Armées d’une plastique de rêve et d’un culot à toute épreuve, prêtes à bien des folies pour un sac Chanel, une paire de Louboutin ou une robe Azzeddine Alaïa, ces quatre bombes sexuelles rivalisent d’ingéniosité dans le but d’épingler le gros poisson :
champions de foot, artistes, hommes d’affaires… tout mâle est bon à prendre pourvu qu’il ait une carte Infi nite Black.

Insouciante et déterminée à se faire une place au soleil, Heaven ne lésine pas sur les stratagèmes pour accrocher ses conquêtes. Mais le jour où elle décide de séduire N, le rappeur à la mode, sa vie de champagne et de stilletos sur fond de rap-dancehall prend un nouveau tour…

 

Les Michetonneuses -  DonQuichotte

368 pages ; Taille : 140*225 ; Sortie le 16 Juin 2016

Prix : 20,90 euros ; ISBN : 978-2-35949-506-5


http://www.donquichotte-editions.com

 

Mon avis :

Direct, on annonce la couleur : cette couverture rose flashy et ce titre aguicheur ne laisse pas planer le doute, une seconde. Vous aurez du trash, du people, des faux semblants assurément ! Il faut que ça claque, il faut que ça pète pour ces héroïnes aussi désinvoltes, qu'indolentes.

Mais attention, tout ce qui brille n'est pas or !

Heaven est accro à la mode, elle dépense sans compter, s'invente, mais surtout se complique la vie. Strip-teaseuse la nuit, baby-sitter la journée, elle enchaîne les rendez-vous à l'affût de l'homme "baisable" et prêt à lâcher son flouze. Cette héroïne moderne, clinquante, collectionne autant les amants que les emmerdes. Spontanée, dynamique, elle adopte un culot et un franc-parler à couper au couteau.

L'écriture est vivante, directe et très familière. On ne perd pas une miette de cette comédie décadente.

Mensonges, magouilles, chantages en tout genre...

Ces histoires de nanas prêtent à tout pour se faire une place au soleil, bousculent notre quotidien et nous font bien rire.

C'est pile poil, le roman qui ne se prend pas au sérieux et qu'on emporte avec soi au bord de la piscine. Ça vous dit ?

 

A propos de l'auteur :

Rose Emilien

Rose Emilien, 27 ans, vit à Paris. Après des études de droit, elle crée en 2008 son blog Meuf2City, sur lequel elle publie des histoires mettant en scène des héroïnes modernes. Les Michetonneuses est son premier roman.

"De si jolis mensonges..." de Léa Laurent aux Éditions City

desijolismensonges

" De si jolis mensonges..." de aux Éditions City

Résumé :

Un brin délurée et paresseuse, sans un sou en poche et totalement accro du shopping. Voilà Lizzy Sullivan, 29 ans, une jeune femme incapable de garder un emploi et encore moins une relation amoureuse. Mais Lizzy en assez d’attendre que le bonheur lui tombe dessus. Elle décide donc de passer à l’action. Et réussit à se faire embaucher comme styliste pour une grande marque de chaussures en s’inventant un CV et des compétences qu’elle est très loin d’avoir. Après tout, un mensonge n’a jamais fait de mal à personne… A condition de ne pas confier ses secrets à n’importe qui, surtout pas à un collègue un peu trop séduisant. Des petits mensonges certes, mais de grands désastres en perspective…

16,90 € / 256 pages / Sortie le 15 Juin 2016
Hachette : 10 8080 3 / ISBN : 978-2-8246-0766-5

LogoCity

Mon avis :

C'est armée d'un certain culot que Lizzie bidonne son CV et se voit offrir un poste de styliste alors qu'elle n'y connaît rien du tout...

On peut compter sur son enthousiasme, le système D et un brin de fantaisie pour se sortir du pétrin.

Le récit est acidulé, l'histoire est mignonne sans pour autant manquer de piquant. On s'amuse d'une rencontre amoureuse, somme toute banale et qui pourtant deviendra inoubliable par la suite.

Qui est vraiment Stephen ?

Lizzie échafaude des théories, veut élucider le mystère, tandis qu'elle accuse le fait d'être toujours le vilain petit canard de la famille. C'est doux, drôle, tendre, romantique. On se laisse volontiers fondre avec un profond et volontaire assentiment.

L'écriture est fraîche, débordante d'humour. Beaucoup de malentendus, de quiproquos, de l'amitié, de l'amour et énormément de tendresse.

Ce roman, c'est un peu le conte de fée moderne rêvé par toute une génération de jeunes femmes. Pas forcément toujours crédible, mais qu'importe, nous ne sommes pas là pour ça et l'important, c'est qu'on ait l'ivresse.

Si vous aimez les bulles, installez-vous. Vous prendrez bien une petite coupe !

 

A propos de l'auteur :

Léa Laurent

Enseignante, Léa Laurent a 30 ans et deux enfants. Une vie bien rangée ? Pas sûr… Elle a tendance à faire déraper sa carte bleue et à ne pas pouvoir résister à une bonne soirée entre copines. Son truc, c’est de raconter des histoires qui s’inspirent plus ou moins de sa vie et de celles de ses amies.

"Buzz !" d'Anne-Gaëlle Huon aux Éditions City

 

buzz

" Buzz !" d' aux Éditions City

Résumé :

Bibliothécaire un peu farfelue, Bérangère s’apprête à participer à Buzz, le jeu télévisé le plus regardé de France. Sa mère Marie-Belle, qui tient un salon de coiffure, ne peut contenir son excitation à l’idée de voir sa fille empocher les cinq millions d’euros mis en jeu. Avec cette somme, toutes les deux pourraient réaliser les choses qu’elles ont inscrites au fil des ans dans leur « carnet de désirs »... Seulement voilà, dans la vie, rien ne se passe jamais comme prévu. Surtout quand une galerie de personnages et des péripéties toutes plus folles les unes que les autres s’enchaînent et se déchaînent. D’autant qu’un mystérieux inconnu fait planer une ombre menaçante sur les participants au jeu. Une chose est certaine : des secrets seront révélés et des vies totalement chamboulées… De quoi faire un sacré Buzz !

14,90 € / 208 pages / sortie le 15 Juin 2016
Hachette : 10 8363 2 / ISBN : 978-2-8246-0783-2

LogoCity

Mon avis :

Bérangère et Emmanuelle vont participer à "Buzz", un jeu télévisé populaire. Toutes deux rêvent de l'emporter et de devenir millionnaire. De leur préparations fiévreuses, de leurs supporters, on se souviendra bien sûr mais ce que l'on retiendra surtout, ce sont les péripéties, les couacs et les grandes surprises.

Sur un rythme endiablé, notre petite monde se retrouve au fil des pages et des situations pour se faire remarquer, choquer mais surtout faire rire.

L'écriture est fluide, amusante. Les personnages sont grossis, caricaturaux à s'en tordre les boyaux.

L'auteur nous offre une joyeuse parodie hilarante où se succèdent petits et grands secrets. Le récit alterne entre les différents personnages, il y a de l'émotion, du rire, du suspens, un peu de tension et un gros grain de folie. Mais faites bien attention, le spectacle n'est pas toujours là où on l'attend...

Ce roman, nous offre un moment de franche bonne humeur, une touche de rêve dont on aurait bien du mal à se passer. Et en plus, si tout finit bien, c'est encore mieux !

Laissez donc vos à priori au vestiaire, vous serez certainement encore en dehors de la plaque !

 

A propos de l'auteur :

Anne-Gaëlle Huon

Anne-Gaëlle Huon a travaillé pour une grande chaîne de télévision française avant de se tourner vers l’écriture. Elle aime rendre les gens heureux et rit parfois un peu trop fort. Aujourd’hui, elle vit à New-York où elle écrit des romans et sculpte des citrouilles.

15 juin 2016

"Sous le ciel à Paris" de Stéphanie Perreault et D. Simon chez Z4 Éditions

souslecielaparis

" Sous le ciel à Paris" de et D. Simon

chez Z4 Éditions

Résumé :

Dans le Montmartre des années 1980, Louis, un artiste, un provincial venu tenter sa chance à Paris, rencontre Jacqueline. Jacky… Coquelicot… Jacky est une fille au grand cœur. Elle fait la rue, mais c’est l’idée de José. « Juste assez pour payer le loyer et tu arrêtes » qu’il lui avait dit, José… « C’est du fric facile, tu vas voir! » Sous le ciel à Paris, c’est l’amitié, l’amour… C’est la vie, la mort… Les rires, les espoirs… Une histoire teintée de rouge. Ainsi va la vie qui va…

 

Prix Papier : 16,00 €
Prix Kindle : 5,32 €

http://z4editions.fr

 

Mon avis :

Comment ne pas succomber au charme rétro de cette romance ?

La rencontre de Louis et Jacqueline est de celle qu'on n'oublie pas, un peu bohème, tendre et affolante. La vie n'a pas gâté "Jacky", ce petit bout de femme enthousiaste, et elle se prend à rêver à travers Louis et son ébauche de roman. Elle lui inspirera son héroïne, ils ne se quitteront plus jamais...

J'ai aimé cette histoire désarmante, cette ambiance désuète de carte postale, cette valse virevoltante qui nous entraîne dans son sillage. Les personnages sont naïfs, purs, émouvants. On navigue dans un tourbillon d'amour, de bonheur, d'épreuves et d'espoir : l'écriture est sublime, enveloppante, douce, sensible. On parle de la souffrance, de la mort , de la vie.

L'écriture, la peinture occupent une place de choix, illuminent et réchauffent les coeurs. Ce récit nous procurent des sensations brutes et idéales. On est touché, malmené, étreint, déchiré. La danse amoureuse, fiévreuse, nous procure l'ivresse, nous bouleverse et nous ensorcelle.

Aimer à en avoir mal, aimer à en crever...

Ce roman est magnifié dans sa tragédie et d'une subjuguante beauté. Ne passez pas à côté !

Stéphanie Perreault

Stephanie-Perreault

09 juin 2016

"Albert sur la banquette arrière" de Homer Hickam aux Éditions Mosaïc

 

albertsurlabanquettearriere

" Albert sur la banquette arrière" de

aux Éditions Mosaïc

Résumé :

C’est l’histoire d’un couple où l’un aime et l’autre pas.
C’est l’histoire de Homer, honnête mineur de Virginie, d’Elsie, sa jeune épouse aux rêves déçus, et d’Albert.

Mais qui est donc Albert ?
Un alligator. Un cadeau de mariage qu’Elsie a reçu du grand amour de sa vie quand elle s’est résignée à épouser Homer. Une petite bête facétieuse et un peu cruelle, qui s’interpose sans cesse entre elle et son mari.
Que fait Albert sur la banquette arrière ?
On le ramène chez lui. Exaspéré par les tours féroces que lui joue l’alligator, Homer pose un ultimatum à Elsie : c’est Albert ou lui…
Ainsi commence une expédition à trois vers la Floride, pour ramener Albert chez lui. Une aventure pleine de rebondissements, de rencontres…

Dans ce road trip des années 30, faussement naïf et réellement cocasse, Homer Hickam offre au lecteur un récit unique sur fond de Grande dépression, où se mêlent faits réels, souvenirs d’enfance, histoires rapportées, inventions pures, clins d’œil littéraires et photos d’époque. Une fable tendre et profonde sur l’amour conjugal, ses écueils et son triomphe.

 

Albert sur la banquette arrière

  Parution : 08/06/2016 ; Collection : Mosaic ; Pages : 416 : EAN : 9782280352949

Prix Papier : 19,90 € / Prix Numérique : 13,99 €

 

Mon avis :

Homer Hickam se fait l'écho de ses parents à travers cette histoire farfelue et romanesque. Ils racontent comment jadis, ils ont fait la route de Virginie jusqu'en Floride dans le seul but de ramener un alligator chez lui.

Cette aventure est aussi rocambolesque qu'insolite. On ne sait pas trop bien quoi en penser de prime abord mais on se laisse couler au fil du voyage, des rencontres et des péripéties pour notre plus grande surprise. Le récit est divisé en plusieurs parties qui font office de carnet de route. L'auteur s'amuse à nous balader mélangeant faits réels et pur fruit de son imagination avec facétie et humour.

Un joli panel de souvenirs, un beau témoignage d'affection et de mémoire dédié à ses parents. Une manière pour lui de leur rendre hommage de manière originale et moins conventionnelle peut-être ?

Ce roman est un reportage familial tendre, profond dans lequel on évoque les joies, les peines et les dilemmes de l'amour conjugal avec justesse et aussi un peu de légèreté.

Comment ne pas sourire et intérioriser ces méandres du coeur qui nous parlent si bien ? L'écriture est fantasmagorique, joueuse et incontestablement joyeuse.

En quête de bizarrerie et d'histoire improbable et mémorable qui finit bien, ne cherchez plus ce roman est celui qu'il vous faut !

bandeaualbertsurlabanquettearriere