13 juin 2018

"La manufacture des histoires" de Luc Fivet aux Éditions Baker Street

 

Manufacture

 

"La manufacture des histoires" de Luc Fivet aux Éditions Baker Street

Luc Fivet : Un roman dans le roman

 

La Manufacture des histoires

Dans ce récit qui oscille entre thriller, roman initiatique et satire sociale, un écrivain multi-refusé cherche à pénétrer les arcanes de la Manufacture des histoires, ce lieu mythique où il rencontrera enfin reconnaissance, gloire et fortune.

Cette quête, traversée par un souffle d’humour et de parodie, sera truffée de pièges et de révélations. On y croisera des personnages aussi étonnants qu’un vendeur de machines à écrire, un marabout accoucheur d’histoires, les fantômes de la Beat Generation, des fanatiques obsédés par le Volume et même la nouvelle Shéhérazade, perdue parmi les flots de sans histoire fixe qui peuplent les rues...

https://editionsbakerstreet.com

 

Mon Avis Pollar

C'est un romancier en quête d'être édité, désabusé, persévérant et surtout à la recherche de lui-même dont nous allons faire la connaissance ici. Il nous raconte bien plus que des histoires à travers sa plume, à travers lui...


Ce récit nous entraîne dans les arcanes de la littérature pour nous emporter de l'inspiration vers l'édition dans une satire mi-sérieuse, toujours appointée et jamais ennuyeuse.

Pour les amoureux des livres, on s'y sent invité et comme un poisson dans l'eau. S'il y a un réel fantasme autour de l'écrivain, il est en quelque sorte ici dépoussiéré, démystifié. On y dévoile ici les coulisses de l'édition non sans humour et toujours de front. On y rencontre des personnages aux reliefs atypiques, caractéristiques, marquées qui jouent leur rôle de divertissement.

L'écriture est fluide, aspirante, inspirante à l'image d'un conte où le grave côtoie l'insolite, le facétieux. On éprouve à le lire au premier degré, pour qu'ensuite il se distille et se décante en pure réflexion.

C'est un récit intelligent, pertinent métaphorique d'une société qui veut nous aliéner de notre pensée, de notre liberté. Il veut nous mettre en garde contre les mirages, pour que chacun puisse continuer de croire et d'écrire sa propre vie.

  Citation Pollar

"Le but ultime, c'est d'arriver à se passer de mur et de regarder l'horizon s'ouvrir en grand devant nos yeux émerveillés. Ce n'est que ça, un livre. Une brique d'imaginaire joliment taguée qui nous donne un avant-goût de la liberté."

 

Bandeau - Manufacture

Posté par SophieSonge à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


12 juin 2018

"Dossier Wasselot" de Marc Welinski aux Éditions French Pulp

Welinski

 

"Dossier Wasselot" de Marc Welinski aux Éditions French Pulp

Dossier Wasselot : Il fallait oser...

 

Le dossier Wasselot - French Pulp éditions


Juliette Delteil, une coach de dirigeants réputée, est contactée par Christophe Beauvais, le PDG du groupe Wasselot, une grande entreprise française du secteur du luxe. Celui-ci voudrait que Juliette coache la directrice financière du groupe, Nadège Daude, aux prises avec une situation professionnelle difficile.

http://frenchpulpeditions.fr

 

Mon Avis Pollar

Juliette Delteil est une des meilleures coachs sur le marché quand on lui propose un contrat avec la directrice financière du groupe Wasselot en passe d'être en difficulté. Juliette met dès lors, les pieds dans un engrenage qu'elle n'est pas prête d'oublier...


C'est un roman glissant, trompeur, dangereux et o combien séducteur qui vous attend ici. On y côtoie des personnages, des situations qui gravitent autour du pouvoir, de la confiance.

Juliette est une femme d'analyse, d'intuition et pour la première fois de sa carrière, son univers va vaciller au point de douter d'elle, de son mari, de sa meilleure amie et à peu près absolument tout...

La mise en place de l'intrigue est extrêmement fine, équilibrée. On rentre dans quelque chose d'insidieux, de pervers, d'énigmatique. Il y a une dynamique de suspens qui capture notre intérêt, dès le début du récit. L'auteur nous dirige vers du secret, du médiatique, c'est excessivement prenant. L'écriture est accrocheuse, redoutable, joueuse. Elle nous entraîne dans un tourbillon sensible et intimidant. Il y a une aura à part, particulière chez Juliette qui est pressenti par un homme influent auquel on ne s'attend pas...

Il y a du piquant, des surprises et beaucoup d'audace dans ce polar qui oscille en permanence entre confusion et dissimulation. Heureusement pour Juliette, on ne la laissera pas seule sur le pont, pour gérer cette situation...

 

Citation Pollar

"Au matin, j'annulai tous mes rendez-vous. Rien n'est plus terrible que ce sentiment de ne plus savoir où on en est, de vivre dans un monde sans logique, où plus rien ne tient. Cette peur de basculer dans la démence..."

A propos de l'auteur Pollar

Marc-Welinski

Marc Welinski a passé 25 ans comme dirigeant dans l’univers de la grande entreprise qu’il connaît parfaitement. Dans Dossier Wasselot, son 7ème roman, on retrouve son écriture simple et rapide qui entremêle intimement l’humour et le suspense.

Bandeau - Welinski

 

11 juin 2018

"Un goût d'enfance" de Claude Couderc aux Éditions l'Archipel

 Un gout d'enfance

 

"Un goût d'enfance" de Claude Couderc aux Éditions l'Archipel

Claude Couderc : Un roman sensible et nostalgique

 

Un goût d'enfance

Chocolat chaud, brioches, pain d’épices, confitures… Pour rien au monde le « Petit », 13 ans, ne manquerait le goûter chez Mme Pozzi dans sa belle maison de la « cité Million », le quartier chic de la ville…
Mais lorsque surgit sa mère dans la salle à manger, le Petit repose sa brioche : « Mamoune » est la femme de ménage de Mme Pozzi. Il rougit de la voir ainsi. Mais il oublie vite auprès de Vivi, sa petite voisine délurée. Ensemble, ils rient, ils pleurent, ils apprennent à s’embrasser. Dans ce petit coin de Midi, entre vignes et ruisseaux, la vie paraît alors pleine d’espoir…

http://www.editionsarchipel.com

 

Mon Avis

Claude Couderc, réalisateur de documentaires et de téléfilms, revient ici avec ce roman sur les traces et les souvenirs de son enfance. Il se raconte à travers ce Sud, propice à la liberté et aux premiers échanges évocateurs et amoureux. Il s'ouvre à nous au-delà des mots, sans filtrer ses émotions avec une musicalité et une poésie qui nous étreint, nous séduit.


Il y a de la honte à évoquer faire partie des pauvres, d'avoir un père qui rentre régulièrement saoul à la maison. Il y a aussi de la joie et de la fierté pour ce frère, aventurier et dandy. Le "petit", alterne avec les difficultés, les petits bonheurs, les déceptions, les douleurs et les rêves effleurés...

L'écriture est belle, sensible, imagée et incroyablement vivante. On touche ici avec une infinie justesse à l'intimité, les secrets, la métamorphose, à toutes ces choses qui une fois réunis, font un jour grandir.

Un roman qui dégage des sentiments doux et intenses, évoqués avec tendresse et indulgence. Vous devriez tomber sous le charme !


Citation

"Un pauvre, ça se repère facilement. "Moi, se dit-il, j'ai beau me laver, me coiffer en mettant du gel sur mes cheveux, je sais qu'on sait que je n'ai pas le sou... C'est comme si j'étais marqué au fer rouge !"

 

Bandeau - Un gout d'enfance

08 juin 2018

"Le poème dont vous êtes le héros" de Guillaume Prié aux Éditions Librinova

Heros

 

 

"Le poème dont vous êtes le héros" de Guillaume Prié aux Éditions Librinova

Guillaume Prié : Un roman poétique

 

Rencontre avec cinq personnages intimement liés les uns aux autres, qui rêvent de vivre et vivent pour rêver. En refusant de se laisser ballotter par les événements et les règles imposées, ils découvrent, petit à petit que la vie qu’on mène est, toujours, celle qu’on choisit. Que si la destination est connue, il n’est jamais trop tard pour détourner la rivière !

Leur vie est le poème dont ils sont les héros.

https://www.librinova.com

 

Mon Avis Pollar

On fait des rencontres exceptionnelles entre les lignes de ce roman avec des personnalités au profil différent et qui pourtant nous emmènent au final, vers une même direction.


Il y a une légèreté et à la fois une profondeur qui se dégage des mots, des valeurs prononcées. On y parle de routine, de rêve, de changement, de libre choix. Évanescent et prégnant, le récit se veut à la fois poétique et philosophique, se rapprochant d'un Paulo Coehlo.

L'écriture est sensible, aérienne, elle se laisse goûter, imaginer pour voyager et voler au-dessus d'elle. Les personnages nous touchent à travers leur vulnérabilité, leur imperfection.

On se laisse porter par leurs errances, leurs réflexions. Et puis, on se met à éprouver très fort leur questionnement au point de les déplacer, les intérioriser. Ils nous invitent à explorer en nous des chemins secrets insoupçonnés, à aller à la source de nos envies, nos émotions.

C'est un roman intemporel et délicat, à lire et à relire, à ressentir pour s'échapper et aller plus loin peut-être... Au-delà des murs, des obstacles, au-delà de soi.

Citation Pollar

"Toi qui cours le monde, tu sais autant que moi que l'importance du voyage ne réside pas dans la distance physique que les jambes parcourent, mais dans le cheminement intérieur que l'âme accomplit."

 

A propos de l'auteur Pollar

guillaume

Né en Bretagne, l'auteur a exercé pendant près de vingt ans dans la finance d'entreprise.
Sa dernière expérience professionnelle l'a mené à Singapour où il a enfin entrepris une tâche qui lui tenait à coeur: l'écriture de son premier roman.
Le poème dont vous êtes le héros illustre la façon dont il entend mener son existence désormais.

https://www.guillaumeprieromans.com/

 

Bandeau - Heros

07 juin 2018

"à Juliette" de Fabienne Le Clauze aux Éditions Flammarion

 

A juliette

 

"à Juliette" de Fabienne Le Clauze aux Éditions Flammarion

Fabienne Le Clauze : Un témoignage poignant

 

À Juliette de Fabienne Le Clauze - Editions Flammarion

À Juliette : "Quand ma fille Juliette s'est suicidée, j'ai été dévastée, anéantie. Pourquoi une jeune fille de quatorze ans décide-t-elle de mettre fin à ses jours?
Je me suis sentie totalement coupable, je n'avais pas su protéger ma fille.

https://editions.flammarion.com



 

Mon Avis Pollar

Comment accepter le suicide d'une jeune fille à peine sortie de l'enfance ? Qu'en est-il de la douleur, du déchirement ressenti par une mère ? Comment continuer à vivre après la perte, malgré l'absence cuisante, irrévocable ? Fabienne Le Clauze nous livre ici son combat, ses confidences à travers ce roman dédié à sa fille Juliette...


Fabienne se délivre ici avec l'aboutissement de ce récit qui retrace les étapes de son deuil intime et unique. On ressent de plein fouet des sentiments extrêmement fort qui nous bouleverse, nous transperce.

Il y a une réelle intensité qui se dégage des mots, une violence, une impudeur même. On se sent givré, indiscret de voir ce mal, cette détresse que l'on sait inacceptable. On voudrait ne pas l'entendre, se soustraire à ce malheur injuste, incompréhensible et délicat.

L'écriture est libérée, sensible, sensée, bouleversante, elle nous touche à cœur et durablement. Son cheminement est personnel et on ne comprend pas toujours ses choix. Néanmoins, on les entend, on les accepte.

On aime les souvenirs évoqués autour de la personnalité de Juliette qui remplissent la vie avec justesse, bienveillance. On est touché par le soutien sans faille de Patrick Poivre d'Arvor à qui elle a su jeter une bouteille à la mer...

On a mal pour son mari, ses proches pour qui elle n'est plus la même. Le temps pour elle d'intégrer, d'exorciser, d'apprendre à vivre avec.

Fabienne à travers ses mots, prend de la distance et accompagne sa douleur à devenir autre, peut-être plus baume, plus volatile...

 

Citation Pollar

"Je suis tombée plus d'une fois dans cette épreuve, j'ai eu parfois du mal à me relever, j'ai même cru devenir cinglée, d'ailleurs, je le suis peut-être après tout, il faudrait demander aux autres ! Je sais que ce n'est pas fini, ça s'apaise petit à petit, mais je sais aussi que c'est pour la vie cette déchirure."

 

Bandeau - A juliette

Posté par SophieSonge à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 juin 2018

HorsTextes : Le site de rencontres littéraires

HorsTextes : Le site de rencontres littéraires

Lancement ce 4 Juin 2018 du site Hors-Textes.com

Teasing-PS_HorsTextes

 Résumé :

France, 2018. Internet est devenu une jungle obligeant l’Union Européenne à instaurer un règlement général sur la protection des données. Les G.A.F.A.M règnent en maître. Les rédactions indépendantes tentent de survivre face aux trusts des médias et les sites de rencontres sans âme se déclinent à la faveur des nouvelles tendances opportunistes... Dans ce contexte sombre et implacable, quatre passionnés de littérature ouvrent un espace indépendant de rencontres et d’échanges dédié à la vie culturelle les entourant. Grâce à ce lieu, nombreuses sont les nouvelles histoires à avoir été écrites. Mieux encore, elles ont été vécues, Hors-Textes…

 

 

Sophie Songe est heureuse de vous présenter cette nouvelle Aventure :

Hors-Textes est une création de quatre passionnés de littérature, connaissant parfaitement le monde de l'édition.

Ce site est le premier site de rencontres dédié aux amoureux du livre.

Avec Hors-Textes, c'est facile de se "rencontrer", mais également d'échanger avec d'autres personnes du monde de la littérature.

Partager ses coups de coeur, ses lectures, faire découvrir des nouveautés... C'est ce que propose ce site... Mais il propose également un contenu culturel, qui permet aux membres de consulter des centaines de chroniques littéraires, de suivre l'actualité du livre, mais également de participer à des évènements culturels.

Les membres se définissent essentiellement par leur profil culturel et parmi les très nombreux courants littéraires qui font la richesse du livre.

Tous les genres de littératures sont présents sur Hors-Textes, passant de la BD au Thriller, le Polar, le bien-être, l'érotique, le manga...

Une plateforme ouverte à tous les amoureux de la littérature, quel que soit le genre.

 https://www.hors-textes.com/

Plus qu’un site de rencontre : une communauté de Lectrices et Lecteurs !

Posté par SophieSonge à 10:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

"Sous l'emprise de l'héroïne" de Cédric Castagné

Sous-l-emprise-de-l-heroine

 

 

"Sous l'emprise de l'héroïne" de Cédric Castagné

Cédric Castagné : Un thriller déroutant

 

Sous-l-emprise-de-l-heroine

Sous l'emprise de l'héroïne

Matias, qui n’a plus parlé à sa sœur Eva depuis un an, espère que les fêtes de fin d’année leur offriront l’occasion de renouer le fil de leur histoire… Ugo, quadragénaire à la réputation sulfureuse, part en Amérique du Sud pour tenter de tourner la page de son sombre passé… Dans une France gangrenée par la drogue, un enquêteur est désigné pour s’attaquer au fléau et casser l’omerta qui règne dans certains quartiers… Des histoires sans liens évidents. Mais les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être. Saurez-vous trouver ce que cachent les apparences ?

 

 

Mon Avis Sang

Trois tableaux différents se déroulent sous nos yeux avec pour toile de fond l'empire de la drogue. Tout est certainement lié, entre Matias, père de famille, Ugo trafiquant et Tiago, le flic chargé de démanteler le trafic. Reste à savoir, comment et dans quelles circonstances...


"Sous l'emprise de l'héroïne" est un de ces thrillers insaisissable, tendu et qui vous rend à la fois accro et à cran. Il y a une volonté d'intriguer, d'instaurer le mystère par esquisses, par strates, par implications.

L'auteur utilise tous les moyens pour ce faire, nous questionner, nous distraire. Des flash-backs nous aiguillent sur la psychologie des personnages, leur personnalité trouble et engagé. On ne comprend pas et on n'a pas d'autre choix que d'avancer dans le flou total.

L'écriture est fluide, habile, calculée, précise. Alors que nous sommes relativement perdus dans cette intrigue, on ne doute pas un seul instant qu'il y ait des connexions sensibles entre les différents éléments. Les secrets sont nombreux, complexes, multiples et ralentissent notre progression. Présent et passé s'entremêlent dans une danse qui nous déstabilise. On touche ici à l'intime, aux non-dits, au dissimulé, à l'affect. Ce sont toutes ces pièces imbriquées, qui sont impliquées et qui rejaillissent les unes sur les autres.

Le climat est nébuleux, éreintant. On se laisse influencer, ballotter jusqu'au bout de cette histoire qui s'éclaircit et prend tout son sens au final.

Accrochez-vous, ce roman vous essorera à deux mille tours !

 

Citation Sang

"Le visage de Tiago se métamorphose. La haine se lit dans son regard. Il déteste que la situation échappe à son contrôle. Il veut Vassiliev, et il fera tout pour atteindre son but. D'autres ont échoué avant lui, mais en son for intérieur, tiago est persuadé de pouvoir réussir. Toute sa vie, il a espéré résoudre cette affaire. Pour briller. Pour obtenir ce qu'il mérite. Pour ne pas finir comme son père."

 

Bandeau - Sous-l-emprise-de-l-heroine

01 juin 2018

"Si on dansait..." de Rachel Joyce aux Éditions XO

Joyce-Rachel-Si-on-dansait-couverture-667x1024

 

 

"Si on dansait..." de Rachel Joyce aux Éditions XO

Rachel Joyce : Un roman puissant et délicat

 

Si on dansait...

À Londres, au bout d’une impasse délabrée, Frank n’est pas un disquaire comme les autres. Chez ce marchand de vinyles, une belle équipe de joyeux marginaux se serre les coudes, tous un peu abîmés par la vie.

Surtout, Frank a un don. Il lui suffit d’un regard pour savoir quelle musique apaisera les tourments de son client. Quitte à préconiser du Aretha Franklin à un obsessionnel de Chopin…

C’est ainsi que Frank fait la rencontre de Lisa, une mystérieuse femme au manteau vert. Après s’être évanouie devant sa boutique, elle le supplie de l’aider à comprendre la musique. Lors de leurs rendez-vous, Frank replonge dans sa propre enfance, revoyant sa mère, l’excentrique Peg, lui passer des vinyles sur sa vieille platine...

http://www.xoeditions.com

 

Mon Avis

À Londres, Frank amoureux de musique et des gens, offre un service et un bonheur irremplaçable avec sa boutique de vinyles qui veut résister au temps. Quand il rencontre Lisa et ses secrets, c'est tout son univers qui s'apprête à vaciller.


Après "La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry", l'auteur n'a pas fini d'aller à la pêche à nos émotions. Autour de la musique et de ce qu'elle peut procurer à l'intérieur de nous, elle nous invite à nous laisser guider, note après note et à surprendre.

On est d'emblée attiré par ce quartier de commerçants qui inspirent la chaleur, la proximité et l'écoute. Ces boutiques expriment le charme d'antan, le temps envolé, la singularité. On s'accroche à cette communauté attachante, à leurs problèmes, à leurs rencontres...

Lisa arrive comme une tempête dans leur quotidien, avec ses mystères, sa fragilité. Il y a une attirance, un lien qui se créé entre Lisa et Frank qui appelle leurs souffrances, répondent à leurs failles, via la musique. Entre eux, tout n'est pas simple, rien n'est totalement délivré. Leur histoire est intime, sensible, touchante. Il y a beaucoup trop de douleurs, de silence. Hantés par leur passé, l'amour, les désaccords, il leur faudra beaucoup de temps pour s'ouvrir, et s'aimer...

La musique a le pouvoir de réunir les cœurs. Un roman intense, une plume cruciale dont on en éprouve chaque relief, chaque mouvement, profondément, durablement.

Citation

"Frank ne savait pas lire une partition et il n'avait aucune connaissance musicale particulière, mais lorsqu'il s'asseyait face à un client et qu'il écoutait attentivement, il percevait une mélodie."

 

31 mai 2018

"Un Havre de paix" de Stanislas Petrosky aux Éditions French Pulp

HAVRE_de paix

 

"Un Havre de paix" de Stanislas Petrosky aux Éditions French Pulp

Stanislas Petrosky : Un retour remarqué

 

Un Havre de Paix - French Pulp éditions

Quand l‘Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s’empêcher de mettre son nez partout, de remuer la fange à ses risques et périls. Surtout si le taulard décédé est un flic infiltré, un policier incarcéré pour faire tomber un monstre… Qui a tué William Petit, comment, alors qu’il était seul dans sa cellule, et pourquoi ? Entre une affaire de corruption dans la prison et un caïd qui tente de se faire passer pour une oie blanche, c’est une nouvelle aventure plus que mouvementée pour l’Embaumeur qui a mis le doigt dans un drôle d’engrenage.

 

Mon Avis Sang

C'est au Havre que l'on retrouve notre cher embaumeur... C'est du côté du pénitencier qu'il officie cette fois-ci. Et quand les corps s'expriment, Mandoline sait lui que ça va saigner...


L'auteur nous offre une belle balade en région normande et plus particulièrement dans la ville du Havre, qu'il nous fait sillonner à travers son récit.

C'est un plaisir de retrouver Luc Mandoline dans une aventure musclée et border-line. Quand il tombe sur un meurtre maquillé en suicide et qu'il gratte un peu, il sait très vite que "la merde", devra tôt ou tard remonter à la surface. On aime son humour, son franc-parler, ses méthodes franches et arrêtés, sa façon à lui d'aller droit à l'essentiel.

L'écriture exprime une gouaille joueuse et acérée, les personnages exercent leur pouvoir truculent. Il est question de violence, de pédophilie, de trafic, de corruption. L'enquête est sensible, il y a de l'énergie, du drame, des cascades, de la testostérone.

Un roman périlleux et de haute voltige que l'on suit tambour battant. Putain, Mandoline, tu nous avais manqué !


Citation Sang

"Il faut commencer doucement, et augmenter le taux d'emmerdements de la smala, si dès le départ nous tapons trop fort, cela sera moins percutant. Je suis persuadé que de faire monter le taux d'adrénaline tout doucement de ses ennemis est un bon moyen de les amener à faire des conneries et à être ainsi plus vulnérables."

 

Bandeau - HAVRE_de paix

"Le Chant clair des sirènes" René Pagis aux Éditions Marivole

Le-Chant-clair-des-Sirenes

 

 

"Le Chant clair des sirènes" René Pagis aux Éditions Marivole

René Pargis : Un récit douloureux

 


Jacques a toujours dit qu’un jour il partirait « Tout droit devant » conscient qu’il ne le ferait jamais. Pourtant, un jour, différent des autres, incapable de supporter plus longtemps une vie conjugale impossible, il part sous la pluie en direction du sud. À bout de force, il se réfugie dans une grande maison, chez Mathilde, une dame mystérieuse qui l’envoute et le prive progressivement de toutes ses défenses…

http://marivole.fr

 

Mon Avis Pollar

Jacques retraité ne supporte plus sa vie conjugale et décide un jour de partir, de se libérer du joug d'une épouse qui l'étouffe. Sur sa route, la liberté ne sera qu'illusoire et de courte durée...


Il y a quelque chose de lent et de dangereux dans cette intrigue qui nous conduit droit en enfer.

Cette porte que Jacques franchit pour ne plus se laisser imposer ou subir sa vie, va très vite basculer dans la sidération et le cauchemar.

L'ambiance est pesante, trouble, anxiogène, elle nous prend rapidement à la gorge et comme son personnage, on y est pris au piège. Il est question de séduction, de mirage, de manipulation. Jacques est confronté à ses manquements et à ses peurs, trébuche, s'enlise et s'abandonne.

L'écriture est fluide, prenante, efficace. On se laisse envahir par le sentiment d'angoisse, de stupéfaction pris dans cette affaire perverse et sordide. On se raccroche au soutien de quelques figures familiales, amicales ou sympathisantes. On veut croire au miracle, à l'éclosion de la vérité. Ce roman nous plonge à l'intérieur du vide, de la solitude dans un engrenage qui ne fait rien pour s'arrêter.

Diabolique et tentateur, n'entendez vous pas ce chant des sirènes qui vous appelle ?

Citation Pollar

"Il ne peut s'empêcher d'imaginer avec quelle rapidité elle l'a analysé, cerné, jugé alors qu'elle ne l'avait jamais vu avant. Lui, en revanche, après ce court séjour, n'en sait guère plus qu'à son arrivée. Qui est-elle ? Est-ce une fée ou une sorcière aux dons multiples et aux pouvoirs ravageurs ?"

 

A propos de l'auteur Pollar

René Pagis a franchi presque tous les grades de la gendarmerie avant une seconde carrière dans la justice. Juge d’instruction, puis juge des enfants, il a ensuite exercé en tant que procureur de la République dans plusieurs départements du centre de la France. Aujourd’hui à la retraite, il se consacre pleinement à l’écriture. Après un récit autobiographique, Dans la salle des pas perdus (De Borée, 201) et un premier roman Un dernier rêve pour la nuit (éditions Bord du Lot, 2016), il propose Le Chant Clair des sirènes, son second roman.

Posté par SophieSonge à 09:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,