10 août 2017

"Bousculement" d'Ely D.C aux Éditions Librinova

Bousculement

 

"Bousculement" d'Ely D.C aux Éditions Librinova

Ely D.C : Une romance qui ne manque pas de piquant

 

Bousculement

Bousculement - Ely D.C

Elle, Clémence. Un caractère fort, pleine de vie, directe et honnête, elle n'a pas sa langue dans la poche et n'a rien de clémente. Sa passion : la lecture dont elle en a fait son métier dans l'édition. Les relations amoureuses très peu pour elle. 
Lui, Alexandre. Un caractère fort, bon vivant, aime les femmes, il n'a pas sa langue dans la poche et n'est pas le prince charmant. Son but : être le meilleur dans son domaine. Très peu fidèle, il ne s'engage plus après avoir eu deux relations catastrophiques.
Après une première rencontre brûlante, ils ne s’imaginaient pas se retrouver dans la même entreprise et se côtoyer quotidiennement.
Ce bousculement va-t-il faire basculer leur vie ?

https://www.librinova.com

 

Mon avis :

Quand Clémence et Alexandre se rencontrent à l'hôpital, il y a tout de suite quelque chose de frontal et électrique qui se déclenche entre eux. Ils sont pourtant loin de se douter que leur route ne s'arrête pas là, et qu'ils doivent travailler ensemble...


C'est typiquement le style de romance qui nous titille et sait nous donner le sourire. Avec des protagonistes entiers et bourrés de défauts, comme on aime.

D'entrée, de jeu, on sait que l'on aura affaire à des êtres attachants et peu près faire des concessions. C'est une romance sexuée, frénétique et voluptueuse que nous propose l'auteur. On découvre cette histoire avec un plaisir non dissimulé tant il est parsemé d'humour, de répartie et bien sûr d'amour. On aime la force et la sensibilité qui émane des personnages. On est rivé à leurs échanges tumultueux et passionnels. Petit à petit, on apprivoise leur parcours en découvrant leurs liens familiaux. De leurs anciennes blessures aux morsures actuelles, on se retient et on s'attache encore et toujours un peu plus.

L'écriture est vivante, émotionnellement réelle. Rien ici ne laisse de place au hasard, on aborde et on se fie à l'alternance de point de vue.

Il est question d'attirance, de trouble aussi. L'intrigue est faite d'éloignements et de rapprochements qui ponctuent le récit. Et on laisse parcourir la tension de manière volontaire en nous et sans interruption. Si être bousculé ne vous fait pas peur, vous avez tout intérêt à vous pencher sur ce roman.

Et peut-être vous basculerez alors avec lui...

Citation :

 "Cette révélation me réveille comme une claque. Et j'ai envie de la connaître. Même si dans quelques jours, nous devons retourner dans nos vies, je veux encore la voir. Lui parler. L'énerver. La faire rire. Et peut-être plus..."

 

Bandeau - Bousculement


07 février 2017

"Gaby ou l'échange de servitudes" de JSM

gaby

 

"Gaby ou l'échange de servitudes" de JSM

JSM: un roman qui cache bien son jeu

Attention, lecture réservée aux adultes

 

Résumé :

Héritier d'une maison dans un village du centre de la France où il a passé une partie de sa jeunesse, un écrivain arrivé à l'âge mûr et bien décidé à vivre désormais ses fantasmes sans concession, fait appel à Gaby, une ancienne connaissance, pour qu'elle s'occupe de son ménage. 
Sa proposition n'est pas sans arrière-pensée, et c'est aussi d'autres services, plus intimes, qu'il attend d'elle et qu'elle acceptera de lui rendre.
Personne n'est jamais seulement celui qu'il croit être ou que l'on croit connaître. La découverte de l'autre et de soi-même est la clé de ce récit où cynisme et lucidité resteront jusqu'au bout synonymes, une quête de sensualité où les rôles maître et soumise évolueront jusqu'à finir par s'inverser.

logo-amazon

 

Mon avis :

Un homme mûr, écrivain qui vient d'hériter d'une maison familiale où il a passé sa jeunesse a besoin de quelques heures de ménage. Il contacte Gaby, une vieille connaissance pour conclure un échange de marché pour le moins consensuel et décadent...


C'est un roman court et pourtant pas sans surprise que nous propose ici l'auteur. Tout part d'une petite histoire banale et triviale autour d'un fantasme et d'un échange de procédés équivoque vieux comme le monde.

L'homme qui avilit la femme aux tâches ménagères et à ses coquets plaisirs... Tout un programme, me direz-vous ? Les scènes sont clairement explicites, sexuelles, crues et laissent ma foi peu de place à l'imagination. L'écriture est franche, directe et sans ambage. On est plus clairement dans la pornographie que dans l'érotisme pour ce récit dont on pense qu'il est convenu. C'est sans compter tout l'intérêt du roman qui est loin de s'attacher à cet aspect, croyez-moi ! Le silence, l'assentiment est parfois dupe et de surface. On ne sait pas trop comment et on ne le voit pas venir, mais la domination n'est pas toujours où on la croit... On aime le jeu, la psychologie des personnages et l'inversion des rôles pimentée. Rien de bien nouveau du côté de l'érotisme donc, en revanche la réponse à cette ébauche de débauche est somme toute beaucoup plus intéressante, perverse et assassine...

L'auteur nous embarque avec une adresse extrême et une malice non dissimulée là où nous pensions ne jamais aller. On ne boude pas notre plaisir le temps de notre lecture.

C'est un petit moment à goûter, à vivre et à déguster. Vous serez sans doute étonné !

Citation :

"La scène était libre entre nous, et je savais que j'avais le droit d'inventer n'importe quels rôles pour elle et moi."

Posté par SophieSonge à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,